Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 01 Octobre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Immobilier : les cinq erreurs les plus fréquentes quand on décide d'acheter un bien

En matière de pierre, les coups de cœur peuvent être trompeurs. Pour se prémunir contre les erreurs de financement, les mauvais voisinages et les vices cachés, suivez les conseils d'un spécialiste du marché de l'immobilier.

Il faut savoir raison garder

Publié le
Immobilier : les cinq erreurs les plus fréquentes quand on décide d'acheter un bien

Appartement à vendre  Crédit Reuters

Atlantico : Quelles sont les  cinq erreurs communément commises au moment de l'achat d'un bien immobilier ?

Patrick Chappey : La première erreur commise au moment de l’achat d’un bien immobilier est celle que l’on fait lorsque l’on se précipite ou que l’on a un coup de cœur. Réagir à chaud, ne pas prendre de recul dans sa réflexion peut vous amener à vous tromper dans votre choix.

La deuxième erreur provient, en général, d’une mauvaise analyse de son financement ou des frais que vont entraîner l’acquisition d’un bien immobilier (frais de notaire, d’hypothèque). Cela fait partie des points fondamentaux que nous conseillons sur Gererseul.com.

Il est impératif de faire le point avec son banquier et son notaire avant de s’engager dans un achat immobilier.

En troisième position, on constate que des travaux dans la copropriété ou dans le bien lui-même peuvent entraîner de mauvaises surprises.

La quatrième erreur que les propriétaires nous relatent, est d’avoir privilégié un secteur où les prix sont moins élevés pour avoir un bien plus grand. Attention, il vaut souvent mieux prendre un bien plus petit mais dans un quartier mieux desservi par les transports et proche des commerces.

Enfin, ne pas prendre de renseignements sur le voisinage ou sur la fréquentation d’un quartier peut engendrer de drôles de surprises. La mairie et même les commerçants situés à proximité du bien immobilier pourront en premier lieu vous donner des informations.

Selon le type de bien, faut-il être plus attentif à certains points plutôt que d'autres ?

Effectivement. Pour un appartement ou une maison il faut être vigilant sur les points suivants :

- Être attentif à l’état général de la copropriété, analyser les comptes rendus d’assemblées générales, surveiller que tous les travaux votés sont biens à la charge du vendeur, surtout s’il s’agit du ravalement ou de la toiture.

- Pour une maison ou une villa, il faut en premier lieu essayer d'observer ce qui risque de vous coûter le plus cher : la toiture et le ravalement de la maison. Ensuite, veiller à ce que la maison soit bien raccordée au réseau d’assainissement et que la cave ne soit pas humide.

Ces erreurs sont-elles fréquentes ? Quels conseils donneriez-vous pour les éviter ?

Oui, ces erreurs sont fréquentes. C’est pour cette raison que nous conseillons sur notre site, Gererseul.com, à tous les acquéreurs de se faire toujours accompagner par un professionnel (agent immobilier, architecte, entrepreneur). Dans une copropriété, il faut impérativement prendre le maximum de renseignements auprès du syndic.  

Si on est intéressé par un bien dans lequel des travaux doivent être effectués, quelles précautions faut-il prendre ?

Avant d’acquérir un bien immobilier dans lequel il y a des travaux, il ne faut pas hésiter à se faire aider au minimum par un entrepreneur qui a pignon sur rue, qui possède toutes les assurances obligatoires et qui vous proposera un cahier des charges complet.

Si ce sont des travaux d’envergure, alors il faut se faire assister par un architecte qui vous permettra de ne pas commettre d’erreurs et qui étudiera les devis des entreprises. Même si les tarifs d’un architecte peuvent sembler élevés (environ 10 % du montant des travaux), n’oubliez pas qu’il peut apporter à vos travaux une vraie valeur ajoutée et qu’en plus l’étude qu’il fera des devis des entreprises, peut vous faire économiser beaucoup d’argent.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Teo1492 - 13/02/2014 - 09:58 - Signaler un abus Ne jamais prendre le notaire du vendeur

    Si une personne connaît l'ensemble du dossier et en particulier ses failles, c'est bien le notaire du vendeur. Donc pour limiter les arnaques, il faut TOUJOURS prendre son propre notaire.

  • Par copélia - 13/02/2014 - 11:49 - Signaler un abus conseils:

    -sil s'agit d'une maison : -demander une visite par temps de pluie cela permet de déceler les fuites de toiture et de voir éventuellement, sil y a des infiltrations en particulier pour les sous-sols enterrés. -se projeter dans l'avenir avoir au rez de chaussée une chambre salle de bains, sanitaires -se poser la question :le bien que j'achète trouverai-je facilement à le revendre? -les investissements locatifs :avoir les reins solides et se poser la question si la location est facile ; Beaucoup de biens ne trouvent plus de locataires(sauf à Paris et la banlieue) :la fièvre locative est dépassée

  • Par Mouv - 13/02/2014 - 13:33 - Signaler un abus On ne va pas pleurer...

    Les dentistes partent souvent plusieurs mois en vacances...et sont loin d'être à plaindre

  • Par ISABLEUE - 13/02/2014 - 14:11 - Signaler un abus tEO1492

    Exact, toujours prendre son propre notaire, cela ne revient pas plus cher !!

  • Par copélia - 13/02/2014 - 14:35 - Signaler un abus BXM

    -le blues du dentiste? -qui c'est :c'est le plombier!

  • Par Inconnu - 13/02/2014 - 16:04 - Signaler un abus Toujours acquérir des capacités techniques et financières.

    Disposer de diplômes ayant nécessité des années d'études pour ne pas avoir de bases dans divers métiers est généralisé et consternant. Ensuite, ne pas gérer point par point les dépenses engagées pour et par une acquisition ayant demandé des années d'économies l'est tout autant. Cela ne s'acquiert pas dans des revues. Thermique, ventilation, insonorisation, datation du bâti, calculs financiers, cela se prépare. C'est bien plus utile que de trier des devis sans comprendre les choix techniques et financiers ...

  • Par zoe intergalactique - 13/02/2014 - 18:18 - Signaler un abus Que la cave ne soit pas humide.

    Par temps de pluies incessantes (débordements des cours d’eau…) "Phénomène actuel" une cave humide est de moindre mal dont certains ne pourraient que rêver.

  • Par mich2pains - 14/02/2014 - 08:50 - Signaler un abus MAIS LA PLUS FREQUENTE DE TOUTES .....

    C'est de vouloir acheter un bien immobilier quand on est quasi SDF !

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Patrick Chappey

Patrick Chappey est un professionnel du secteur immobilier depuis de longues années. Il a développé le réseau Imax, composé de 12 agences en Ile-de-France. Il est également le fondateur de Gererseul.com en 2009.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€