Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 20 Novembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Immigration : la révolution culturelle dont l'Europe ne peut plus faire l'économie après le Brexit

Alors que la campagne pro-Brexit au Royaume-Uni a accordé une large place à la question de l'immigration, la manière dont les sociétés européennes (et notamment la France) ont pensé le phénomène migratoire est aujourd'hui clairement remise en cause.

Vision erronée

Publié le - Mis à jour le 1 Juillet 2016
Immigration : la révolution culturelle dont l'Europe ne peut plus faire l'économie après le Brexit

Atlantico : Alors que le projet européen s'est fondé sur le "plus jamais ça" post-Seconde Guerre Mondiale, le vote du Brexit illustre un nouveau coup d'arrêt à la construction européenne, à l'issue d'une campagne qui a accordé une grande place aux questions d'immigration. Comment l'UE s'est elle enfermée, au cours de ces années, dans une vision purement idéologique, voire morale, de l'immigration, tout en évitant les enjeux "réels" de cette question ? La question de l'immigration doit-elle être l'objet d'une révolution culturelle ?

Laurent Chalard : Il convient de remonter aux années 1990 pour comprendre la politique d’immigration de l’Union européenne. En effet, c’est à cette époque qu’il y a eu une prise de conscience à l’échelle européenne de l’importance de la dénatalité sur le continent, accentuée par l’effondrement du système communiste en Europe orientale, dénatalité qui conduisait à moyen terme à un problème de potentiel manque de main-d’œuvre dans l’Union européenne, mais aussi à un problème de gestion financière des systèmes de retraites, le rapport entre actifs et retraités ayant vocation à se détériorer fortement au fur et à mesure du temps. Face à cette situation jugée inquiétante pour le bon fonctionnement des économies européennes, les dirigeants du continent ont choisi la solution de facilité, qui était de promouvoir l’immigration.

Plutôt que d’essayer de remonter la natalité, politique très difficile à mettre en place et dont l’impact sur le nombre d’actifs ne peut se faire qu’à moyen terme (au moins vingt ans, c’est-à-dire quand les jeunes entrent dans la vie active), les dirigeants ont préféré faire venir des immigrés, ce qui permettait de résorber immédiatement le manque de main-d’œuvre et de réduire (légèrement) la détérioration entre le nombre d’actifs et de retraités. Pourtant, sur le long terme, si l’on s’en tient à une analyse purement statistique, comme les immigrés finissent par adopter les comportements d’insuffisante fécondité des autochtones, le problème n’est donc jamais soluble, car il faudrait éternellement de nouveaux immigrés pour permettre un maintien du statu quo, constituant un véritable tonneau des danaïdes ! L’Union européenne n’a donc pas tant eu une vision morale ou idéologique de l’immigration, mais a eu une vision purement économiciste, déguisée sous un alibi moral pour tenter de faire passer la pilule auprès des populations autochtones. Comme bien souvent, la solution de court terme, correspondant au temps du politique, a pris le pas sur celle du long terme, aux effets différés dans le temps.

Dans le contexte actuel de montée généralisée du communautarisme et de repli sur soi des populations autochtones, il paraît aujourd’hui évident que l’Union européenne ne peut plus continuer d’adopter une vision uniquement économiciste de l’immigration car cette dernière a aussi des conséquences culturelles et sociales non négligeables, qui viennent déstabiliser plus ou moins grandement le fonctionnement de sociétés pluriséculaires. La question ne peut donc être abordée exclusivement de manière statistique. L’Union européenne doit s’interroger sur les origines de la mauvaise réception de l’immigration par nos concitoyens, en essayant de différencier les éléments qui relèvent d’une rationalité certaine de ceux fantasmés.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Oyentin - 27/06/2016 - 07:55 - Signaler un abus Sortir de l'Europe?

    Que l'Europe sorte de chez nous!

  • Par Wortstein - 27/06/2016 - 08:52 - Signaler un abus On peut blablater..

    malheureusement seul le FN tire le signal d'alarme de la submersion du continent européen par des hordes de millions de musulmans diamétralement opposés à notre mode de vie et de pensée. Appelons un chat un chat et foutons les dans les charters retour sans une once de regret. Ou sortons d l'Europe si Bruxelles exige le contraire. Il n'y a pas de place pour deux civilisations différentes. Déjà 2 langues pour un pays c'est compliqué alors deux religions antagonistes en tout ne peut créer que le chaos et la libanisation.

  • Par vangog - 27/06/2016 - 09:36 - Signaler un abus Le grand enfumage médiatique français...

    envahis par la cohorte des terranovistes, beaucoup de femmes, plus vulnérables à la social-démagogie et à l'ecolo-demagogie, et beaucoup de Français d'origines étrangères, plus vulnérables à l'ethno-démagogie, les Medias subventionnés ont persévéré dans leur grand enfumage, pour plaire au pouvoir gauchiste...écoutant les Medias étrangers et les rares journalistes honnêtes, les Francais commencent à s'apercevoir que l'immigration fut le thème central du Brexit, et sera le thème central de toutes les élections européennes suivantes. En abandonnant toute politique nataliste, en méprisant les politiques familiales contraires au gauchisme, les PPE-PSE ont favorisé une immigration de peuplement et d'allocations, farouchement étrangère à nos valeurs et à notre histoire. Beaucoup de masochisme dans cette immigration musulmane, car il était évident, des les années 70, que l'immigration majoritairement musulmane poserait beaucoup de problèmes aux pays accueillant ceux qui avaient cinq siècles de retard sur la globalisation! Éternel orgueil gauchiste qui croit que l'idéologie peut transformer la société et formater les hommes. Ils ont amené une guerre en 1940, ils recommencent, aujourd'hui...

  • Par Paul Emiste - 27/06/2016 - 10:04 - Signaler un abus Trop tard!

    Tout est dans le titre.

  • Par zouk - 27/06/2016 - 10:25 - Signaler un abus Europe

    L'immigration semble l'échec radical de l'Europe. ce n 'est qu'un symptome de l'abandon de nos cultures et surtout religions auxquelles il est désormais interdit de se référer et plus encore de se manifester publiquement. L'Europe est chrétienne, respectueuse de la femme et démocratique malgré des nuances dans les expressions nationales. La charité nous commande d'accueillir les migrants, pas d'adopter leurs mœurs, rarement d'origine religieuse.

  • Par Ganesha - 27/06/2016 - 11:14 - Signaler un abus Démence sénile

    Excellent article, qui pose de bonnes questions… et qui illustre magnifiquement les contradictions qui torturent de nombreux lecteurs d'Atlantico ! Bien sûr, tout le monde ici est ''Opposé à l'Immigration'' ! Mais en même temps, c'est naturel, vous attachez une très haute priorité à la préservation de vos (modestes?) retraites. Or, pour cela, il y a deux solutions réalistes : continuer indéfiniment à accueillir des travailleurs étrangers… ou accepter la mise en place d'un système économique entièrement nouveau : le Revenu de Base ! Alors, on lit des avalanches de commentaires qui disent : ''Mais, non, le Capitalisme libéral a si bien réussi depuis 35 ans, qu'il faut persévérer dans cette voie (sans issue) et même la renforcer''. Il y a même de nombreux intervenants qui viennent ici écrire : ''En fait, la France d'aujourd'hui vit dans un régime comparable à la République Démocratique Allemande d'Erich Honecker''. Mais là, à ce niveau de démence sénile, on est au-delà de toute possibilité thérapeutique...

  • Par Fondation pour l'innovation politique - 27/06/2016 - 11:35 - Signaler un abus Le plan Timmermans pour l’immigration économique

    "La solution que propose le plan Timmermans à l’afflux des migrants est donc partielle parce qu’elle est insuffisamment politique : il faut l’approfondir en cheminant vers une Europe davantage unie, aux institutions plus puissantes. Tandis que l’Europe est de plus en plus remise en question, la crise migratoire est une épreuve pour l’UE." Retrouvez une analyse de la crise migratoire sur notre blog Trop Libre. http://goo.gl/TsdF2n

  • Par emem - 27/06/2016 - 11:45 - Signaler un abus Un peu de logique !

    Tout le monde sait que l'immigration musulmane massive est une immigration de peuplement. Ce peuplement fera des pays envahis des "pays en voie de régression perpétuelle", comme le sont aujourd'hui, la majorité des pays musulmans (A l'exception des pays pétroliers et encore...). Il n' y a pas de dénatalité dans ces pays, bien au contraire, et pourtant... La dénatalité est certainement néfaste, mais il ne faut pas croire qu"on peut la compenser en important n'importe quoi.

  • Par emem - 27/06/2016 - 11:45 - Signaler un abus Un peu de logique !

    Tout le monde sait que l'immigration musulmane massive est une immigration de peuplement. Ce peuplement fera des pays envahis des "pays en voie de régression perpétuelle", comme le sont aujourd'hui, la majorité des pays musulmans (A l'exception des pays pétroliers et encore...). Il n' y a pas de dénatalité dans ces pays, bien au contraire, et pourtant... La dénatalité est certainement néfaste, mais il ne faut pas croire qu"on peut la compenser en important n'importe quoi.

  • Par D'AMATO - 27/06/2016 - 12:30 - Signaler un abus Nos politiciens qui depuis 50 ans...

    qui sont grassement payés pour réfléchir et gouverner le pays, ont trompé le peuple par incompétence, absence de vues à long terme, intérêt de parti, combines de réélection(allant jusqu'à favoriser les votes des immigrés cf les dernières dispositions loco régionales), intérêts personnels ETC Mr. Melenchon: ...."Qu'ils s'en aillent tous".....

  • Par Anguerrand - 27/06/2016 - 13:51 - Signaler un abus Aucun politique ne s'est vraiment rendu compte

    que le vote des français etait largement influencé par l'immigration massive, ou l'on ne reconnaît plus notre France et ses Valeurs. On doit reculer devant une masse de 13 millions de musulmans ( chiffre de Mr Kanner ministre des sports) qui est relayé par des ministres eux meme musumanes. Les 2 partis qui pourraient nous donner de l'espoir c'est le FN s'il nous expliquait concrètement comment on ferme des milliers de km de frontieres et va recruter le vote musulman au moment des elections, le second les LR pour les plus a droite.

  • Par paolo manzi - 27/06/2016 - 14:01 - Signaler un abus Que peut-on ajouter à cet article et à ces commentaires ?

    RIEN ! Tout est dit . 40 ans d'erreurs et d'enfumage politique . Mépris des peuples , aucune vision à part celle du fric :marchés, lobbyes etc. Du vent ..!

  • Par vangog - 27/06/2016 - 16:15 - Signaler un abus @Anguerrand nous comprenons votre désarroi, mais le FN

    est là pour vous apporter des solutions! Il ne s'agira pas de fermer les frontières par des barbelés et des miradors (contrairement à l'image d'Epinal dont la gauche affuble le FN...), mais d'agir tout simplement sur les lois europeistes pro-immigration, et sur les pompes aspirantes qui ont été mise en place par les UMPSECOLOCOCOS. Des accords avec les pays d'émigration compléteront ce dispositif, et les réformes de la Justice et de l'Education (désintoxication idéologique) permettront de résoudre les problèmes d'assimilation pour ceux qui sont là...Ce qui a été mal construit doit et peut être déconstruit, contrairement à ceux qui tentent de vous faire croire qu'aucun retour en arrière n'est possible. Lorsqu'on est au pied d'un mur infranchissable, il faut cesser de se lamenter, et revenir en arrière pour mieux contourner l'obstacle, c'est aussi simple que ça! Pour le reste, et tant que la souveraineté géographique n'aura pas été reconquise, il faudra renforcer les contrôles d'identité et de douanes volantes...double effet kiss-cool sur les trafics d'armes et d'êtres humains...les associations caritativo-gauchistes vont pleurer leur mère!

  • Par Ganesha - 27/06/2016 - 16:29 - Signaler un abus Comme d'habitude... c'est le titre d'une chanson de Sinatra !

    Comme d'habitude, malheureusement, les commentateurs d'Atlantico n'ont pas lu ou pas compris cet article ! Bien sûr que ''l'Immigration c'est pas bien'' ! Mais la question plus avancée que posent les auteurs, c'est : supposons que nous parvenions à arrêter l'immigration et même que nous forcions à partir ceux qui ne sont pas encore naturalisés en ne leur offrant plus aucun emploi, comment résolvons-nous la question du chômage des jeunes, comment mettons-nous au travail nos nationaux pour accomplir les tâches qui étaient auparavant remplies par les immigrés ? Comment construisons-nous un système économique et social qui supporte de façon équilibrée la ''transition démographique'' ? Assurer le financement d'une fin de vie honorable aux générations du Baby-Boom, qui ne seront remplacées que par des jeunes moins nombreux ? Premiers éléments de solution : cesser de voter pour les crapules PS-Ripoublicains, mais aussi admettre que le Capitalisme libéral, les 1 % de la population qui possèdent 50 % des richesses, c'est un parasite que nous devons éradiquer de toute urgence !

  • Par Deudeuche - 27/06/2016 - 16:49 - Signaler un abus @Ganesha

    une solution à votre problème; on euthanasie tous les posts sauf vous qui êtes à vous entendre, vachement jeune (c'est connu les amateurs de trotskisme anarchiste sont jeunes...???) Comme ça, vous êtes tout seul à avoir un avis sur vous même! Une solution unique....comme le revenu, ou comme la pensée! plus sérieux et moins polémique; un conseil essayer de commenter l'actualité en donnant votre avis, qui peut être je le concède aussi parfois pertinent (sur le revenu unique par exemple)! Mais de grâce arrêter de torcher tous les posts, cela ne fait pas avancer la compréhension de vos arguments ni du parti que vous défendez et qui s'évertue à éviter le discours de haine que les ci-devant et souvent ineptes "UMPS" lui reproche tant. Un adversaire fraternel d'Atlantico. Deudeuche

  • Par Ganesha - 27/06/2016 - 17:18 - Signaler un abus Deudeuche

    Je faisais une simple mise en garde préliminaire : si nous élisons en Mai 2017 un candidat Ripoublicain, quel qu'il soit, l'immigration débridée continuera exactement comme auparavant. Supposons que nous élisions Marine Le Pen et qu'elle initie le départ des étrangers en appliquant la Préférence Nationale, vous connaissez un de mes arguments favoris : un Revenu de Base réservé aux seuls nationaux serait encore beaucoup plus efficace.

  • Par valencia77 - 27/06/2016 - 18:33 - Signaler un abus beaucoup de dit et peu fait

    L'immigration massive africaine vers la france a commence vers 1970. La denatalite est une pauvre excuse. On peu travailler meme a 75 ans, mais pas comme a 20 ans et pas 40 heures par semaines. Tout depend de l'interet du travail, il devrait y avoir des possibilites adaptes a chaque individu, de la retraite complete a des possibilites de travail. Dire qu'il faut toujours plus de population pour payer les retraites et incroyablement con! Cela ultimement devrait conduire a une population infinie? Alors un jour il faudrat bien arreter d'accroitre la population! Quand? Mon opinion est que la planete est deja surpeuplee.

  • Par valencia77 - 27/06/2016 - 18:40 - Signaler un abus Example

    Les USA, en 1960 160 millions d'habitants, on pouvait lire un magazine en conduisant sur une autoroute(interstate highway). Maintenant avec 320 millions d'habitants ce sont des parkings et les socialistes veulent faire venir plus de monde. Je m'entends tres bien avec toutes les races mais je n'ai pas besoin d'une foule autour de moi constament.

  • Par Anguerrand - 27/06/2016 - 19:12 - Signaler un abus A vangog

    J'aimerais que vous nous expliquiez comment on ferme environ 5000km de frontieres terrestres plus le maritimes. Expliquez moi comment on fait pratiquement les chemins de douaniers ont toujours existé, les murs coûteux se contourne par des tunnels, les barbelés ne servent à rien. AUCUN pays n'a réussi à fermer totalement sa frontière. Israël a déjà découvert 150 tunnels sous leu mur. Il ne suffit pas de dire on ferme les frontieres il faut expliquer comment on fait !

  • Par Anguerrand - 27/06/2016 - 19:22 - Signaler un abus A Deudeuche sur Ganesha

    Ce type raconte n'importe quoi, il n'a toujours pas compris que capitalisme et liberalisme sont des synonymes mais il pense que c'est plus fort dans sa pensée marxiste. Il faut tuer tous les vieux afin de régler le problème des retraites, il oublie un peu comment ces vieux ont reconstruits la France dont ils profitent bien actuellement. Ganesha est surtout jaloux de la réussite des autres, mais il n'a pas dû se donner beaucoup de mal pour s'en sortir. Je parie qu'il est St en retraite des régimes spéciaux et est CGTiste. Qu'on se le dise Ganesha a TOUJOURS raison, un point c'est tout. Tous ceux qui ne pensent pas comme lui sont des cons

  • Par valencia77 - 27/06/2016 - 19:30 - Signaler un abus Rifle

    Facile, Les illegaux sont immediatement fusilles. L'immigration illegale s'arrete immediatement, depenses de munitions seulement.

  • Par jurgio - 27/06/2016 - 19:42 - Signaler un abus Un problème de la natalité ne se résout jamais

    Il se prévient, et longtemps à l'avance. Mais nos gouvernants se sont endormis sur un progrès trompeur quand nombre d'États vivent un siècle en arrière. L'immigration massive n'a jusque là eu lieu qu'en cas d'invasion. Ces temps ne seraient -ils pas finis ? On se devait de « jeter à l'eau » chaque immigrant dans une culture où il est contraint de chercher un pied ferme. Sinon, ce sont des bateaux qui débarquent la leur. Les prétendues élites n'ont pas compris qu'une civilisation est fragile et qu'un progrès relatif démobilise. La mondialisation qui oblige à fabriquer en masse et dans tous les secteurs n'arrange rien.

  • Par Ganesha - 28/06/2016 - 10:29 - Signaler un abus Préférence Nationale

    Cet article essaye de promouvoir une discussion approfondie et intelligente sur les moyens d'agir pour limiter l'Immigration. Mais nous nous retrouvons à répondre pour la centième fois à l'argument d'un abruti qui s'intéresse exclusivement à la fermeture de nos 5.000 km de frontières. La vraie question, c'est comment organise-t-on notre marché du travail pour que les étrangers ne trouvent pas de boulot chez nous. J'ai une amie haïtienne qui cherche à travailler comme femme de chambre en République Dominicaine : elle me dit que la-bas, ils appliquent la ''Préférence Nationale'' !

  • Par Melayome - 28/06/2016 - 15:32 - Signaler un abus incomprehensible charabia

    moi je suis jeune, je m'interesse a une chose c est le plaisir de vivredans mon pays !! et depuis quelques temps le plaisir se transforme en haine ! quand je pars en voyage je suis bien dans certains pays mais quand je rentre a l'aeroport j ai la boule au ventre de voir chez nous au tempsde turban de foulard de voile a moities caches par des lunettes de soleil d 'entendre le doignier parler en arabe et de devoir supporter ca a l’école de mon fils au parc au club de sport sur la route en voiture dans les magasins !!! j en ai marre de voir ça!! d entendre parler du ramadan de l 'islam de terroriste de charia de revendication de plainte de tout se bordel !!!! tous les pays au monde on une préference pour ces habitants sauf nous on prefere les autres .... franchement payes moi un peu moins de retraite arretter le massacre multiculturel que je n ai pas choisit , vous ferez des économies en vidant nos prison en libérant l argent des aides a outrances ... Basta se merdier je connais pas un jeune de moins de 40 ans autour de moi qui ne veut pas se barrer de se pays ou on nous bouffe tout en impôts on permet tout aux étrangers et finalement on va se retrouver complètement colonisés !!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Laurent Chalard

Laurent Chalard est géographe-consultant, membre du think tank European Centre for International Affairs.

Voir la bio en entier

Guylain Chevrier

Guylain Chevrier est docteur en histoire, enseignant , formateur et consultant.

Il est membre du groupe de réflexion sur la laïcité auprès du Haut conseil à l’intégration.

Dernier ouvrage : LAÏCITÉ, ÉMANCIPATION ET TRAVAIL SOCIAL
 
L’Harmattan, Sous la direction de Guylain Chevrier, Les Ecrits de BUC Ressources SOCIOLOGIE TRAVAIL SOCIAL, juillet 2017, 270 pages.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€