Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 22 Mai 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Immigration et migrants : les Français ne sont pas du tout informés correctement

Mis en cause par France Inter pour son livre, recommandé par le FN, Jean-Paul Gourévitch met en garde contre une sous-information en matière de migration. Et pointe du doigt les désaccords qui le séparent du parti de Marine Le Pen.

A l'index

Publié le
Immigration et migrants : les Français ne sont pas du tout informés correctement

Atlantico : Vous avez été mis en cause dans un article de France Inter au motif que vous êtes l’auteur d’un livre sur Les véritables enjeux des Migrations qui fait partie de "la bibliothèque des livres recommandées par le FN". Comment définiriez-ce qui est une vision d’extrême-droite concernant l’immigration et comment définissez-vous la vôtre ?

Jean-Paul Gourévitch : J’ai effectivement été mis en cause par un journaliste de France Inter pour mon ouvrage Les véritables enjeux des migrations (Le Rocher 2017) recommandé par le FN. Un article repris quasi in extenso par 19 supports de la presse écrite, audiovisuelle et du net. Ce qui m’a quelque peu irrité, c’est que la mise en cause n’est pas liée au contenu de l’ouvrage dont le journaliste dit qu’il est « une référence pour la droite dure », ce que je pourrais à la rigueur comprendre puisque cette droite me cite bien que je n’en fasse pas partie.

Elle vient de la phrase suivante : « L'auteur conteste être à l'extrême-droite. Reste qu'en 2016 il participait à une table ronde organisée par Robert Ménard à Béziers »  et le journaliste mentionne des personnalités d'extrême droite qui s'y trouvaient comme Renaud Camus ou Jean-Yves Le Gallou. 

Cet amalgame qui consiste à considérer que celui qui participe à une table ronde partage les opinions des organisateurs est insupportable. Je serai donc dans cette optique à la fois un partisan de la LICRA, d’Action Française, de l’Institut Mandela, du Parti Socialiste, de Renaissance Catholique, de SOS-Racisme, de Riposte Laïque, de la Pastorale des Migrants, de la Grande Loge de France…Passons. Cet amalgame est d'autant plus détestable que c'est précisément ce journaliste qui m'a interviewé pour le journal de France Inter pour me demander pourquoi j'étais venu à Béziers alors que j'étais en désaccord avec les positions des organisateurs. Interview qui n’a pas été diffusé dans le journal du soir et pas plus dans les suivants malgré la promesse du journaliste que j'ai revu le lendemain. 

Sur le fond j’ai un désaccord profond avec l’extrême-droite sur les coûts de l’immigration, sur les amalgames que certains de ses thuriféraires font entre immigration et délinquance, entre immigration et islamisation de la France, et sur les visions d’apocalypse qu’on trouve par exemple dans Immigration la catastrophe de Jean-Yves le Gallou. En même temps je respecte les positions de ceux qui ne pensent pas comme moi, quand elles sont documentées,  et tout compte fait je trouve plutôt démocratique que le FN conseille à ses militants de se former en lisant des ouvrages qui contestent ses propres thèses. 

Vous expliquez que vous menez un combat contre la désinformation des médias mainstream sur l’immigration. A quoi faites-vous référence ? Quelles sont selon vous les informations fausses que les médias propageraient ou celles qu’ils tairaient ? Est-il possible de se faire une idée sur la réalité de l’immigration en France ?

Comme l’Observatoire  des Journalistes et de l’Information Médiatique (OJIM)  l’a montré en analysant la façon dont les medias ont rendu compte de la crise des migrants pendant l’été 2017,  l’opinion publique est soumise à un véritable matraquage sur le problème de l’immigration. Dans la mise en scène des témoignages, dans le choix des invités, dans les images sensationnelles et compassionnelles présentées, il y a une volonté de formater les esprits. Un exemple : certes l’accueil des migrants doit être « digne », mais avons-nous aujourd’hui, même en comptant sur la générosité des associations, les capacités d’accueil pour héberger « dignement » les quelques 100.000 demandeurs d’asile de l’année 2017 sans compter les migrants irréguliers qui ne sont pas passés par la case demandeurs d’asile ?  Sauf à admettre qu’on donne la priorité aux migrants et non pas aux SDF,  et aux Français qui vivent sans toit ou dans des logements précaires. Ce que personne n’ose dire. 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Raymond75 - 15/01/2018 - 09:45 - Signaler un abus La France pays immature

    Du fait de la collaboration du régime de Vichy avec les nazis, et de la participation active de l'administration, de la justice, de la police et de la gendarmerie de l'époque au génocide des juifs, nous sommes terrorisés par le soupçon de racisme dès que l'on aborde la question des origines et de la réalité de l'intégration, dans notre pays qui est un pays d'immigration depuis longtemps. -- Le résultat, c'est l'ignorance, la désinformation et la manipulation par les groupes politiques et les associations, avec une surenchère des médias pour le spectaculaire qui inquiète. Nous sommes un pays immature. - De ce fait, les autorités ont fermé les yeux sur la monté de l'intolérance, de la violence et de l'Islam radical, connu depuis le rapport OBIN en 2004, disponible sur Internet. Autre exemple : de l'immigration africaine, on ne nous montre que les voyous (qui sont une réalité), mais jamais ces milliers d'étudiants qui font des études supérieures, avec succès, dans des conditions difficile, et on aborde que rarement les énormes difficultés qu'ils rencontrent ensuite pour avoir simplement un rendez vous pour une embauche. on cache les yeux, se bouche les oreille et se masque les lèvres

  • Par vangog - 15/01/2018 - 09:48 - Signaler un abus Le Front National ne dit pas différemment de Gourevitch!

    Mais à la différence de Gourevitch, il ne s’excuse pas de « dire la vérité », et depuis plus de quarante ans (début de l"immigration d’allocation qui a remplacé l’immigration de travail), et il ne s’excuse pas de « dire comme Gourevitch »...mais il est vrai que nous avons une grosse différence avec Gourevitch: Nous n’avons pas peur de cette dictature de la bienpensance qui a envahi les médias, sous l'égide de la gauche archaïque, et nous la combattons. Gourevitch est du côté des collabos, et nous sommmes du côté des résistants. A part ce détail, nous disons les mêmes choses (mais il est vrai que cela lui permet d’avoir une tribune sur Atlantico, pas nous...). pas grave!

  • Par Raymond75 - 15/01/2018 - 09:51 - Signaler un abus La réalité des chiffres

    L'auteur a parfaitement raison de poser des questions simples, au delà de toute idéologie : pouvons nous loger, instruire, nourrir, scolariser 100 000 migrants par an. Devons nous ignorer que leur niveau d'étude ou de qualification est le plus souvent extrêmement faible et ne correspond plus à nos besoins. Devons nous faire semblant d'ignorer qu'il y a environ 6 000 000 de chômeurs (et autant de familles précarisées) en France ? Devons nous accepter que des migrants illégaux restent chez nous et se livrent au travail au noir ? --- Nous devrions faire comme le Canada, pays démocratique, qui exprime ses besoins en travailleurs étrangers, et s'y conforme strictement, dans l’intérêt du pays et de ces migrants. --- Mais nous avons clairement le devoir (confirmé par des traités internationaux) d'accueillir les demandeurs d'asile.

  • Par Atlante13 - 15/01/2018 - 12:05 - Signaler un abus France Inter??

    vous voulez dire France Pravda, je suppose.

  • Par jurgio - 15/01/2018 - 15:19 - Signaler un abus Le gauchisme, on le sait, ça rend sourd

    Nous sommes passés des conférences aux cénacles et des cénacles aux léproseries. Si vous n'êtes pas dans la ligne de la bien-pensance, vous aurez une clochette autour du cou. Nous sommes passés du point Godwin au tatouage Godwin. Quand on vous dit que les barques d'émigrés coulent, il faut les accueillir car il est préférable que la France coule plutôt que ces malheureux. Is not it ?

  • Par A M A - 15/01/2018 - 15:31 - Signaler un abus Les français ne sont pas

    Les français ne sont pas idiots, mais seulement inconséquents. Ils savent très bien que les chiffres sont faux et que le gouvernement me maîtrise plus rien en matière d'immigration. Ils font semblant de s'en moquer et de dominer le problème, se persuadant au fond d'eux-mêmes, qu'il y aura un miracle salvateur, comme d'habitude, quand ils se laissent envahir, avec la complaisante incurable de leurs politiciens.

  • Par lasenorita - 15/01/2018 - 17:41 - Signaler un abus C'est un ''remplacement'' de population!

    Les ''Blancs'' d'Europe non-musulmans sont en train de se faire ''remplacer'' par les basanés, venus d'Afrique, musulmans.... Nos gouvernants encouragent cette invasion voir http://www.reinformation.tv/peter-sutherland-migrations-nations-abandon-souverainete-representant-onu-romee-43916-2/ et voir http://www.reinformation.tv/immigration-masse-occident-antonio-guterres-onu-lenoir-79196-2/....en 1958,Jean-Paul Sartre et des étudiants gauchistes criaient, dans le Quartier Latin: ''L'Algérie aux Algériens''...à mon tour, je réclame: ''LA FRANCE AUX FRANCAIS''...

  • Par lasenorita - 15/01/2018 - 17:56 - Signaler un abus ''Pas d'amalgame''

    Raymond75...Je suis d'accord avec vous qu'il ne faut pas ''faire d'amalgame''.. cependant, eux, les musulmans ont fait ''l'amalgame'' quand ils ont chassée, en 1962,TOUS les non-musulmans de leur pays natal et leur ont volé leurs biens.. parmi ces non-musulmans se trouvaient des familles qui se trouvaient en Algérie avant la ''colonisation'' arabe (au 7ième siècle')..vous dites que nous devons accueillir les ''demandeurs d'asile''...mais tous les jours des dizaines d'Algériens débarquent sur les côtes espagnoles et arrivent dans notre pays ''clandestinement'': il n'y a pas la guerre dans leur pays et ils pourraient y travailler, s'ils le voulaient ...puisque le F.L.N.(qui gouverne en Algérie) préfère faire travailler des Chinois pour construire des maisons ou remuer la terre plutôt que des Algériens...ces Algériens qui ont tué tant de ''civils innocents'' pour acquérir leur ''indépendance''...

  • Par lasenorita - 15/01/2018 - 18:02 - Signaler un abus Je corrige..

    ''ils ont chassé''....pourquoi tous ces pauvres musulmans ne vont -ils pas dans les riches ''pays musulmans'' plutôt que chez les mégréants...les non-musulmans européens??...

  • Par cloette - 15/01/2018 - 19:01 - Signaler un abus terrorisme de la bien- pensance

    Il y avait tout à l'heure sur une chaine un "débat" ou une jeune journaliste s'est faite foudroyer par Renand Dely car elle avait osé faire remarquer que c'était un migrant clandestin qui avait égorgé deux jeunes filles à Marseille gare st Charles .....Pour ma part j'en ai plus qu'assez de ce problème des Migrants et je souhaite qu'ils partent ( la population musulmane a doublé à l'Est de Paris . Y aura-t-il grand remplacement ? On atteindra bientôt le 50/50 ,et les problèmes vont commencer, il n'y aura pas intégration, .Il parait que le Grand Capital a besoin de ces migrants, eh oui, c'est la véritable raison de la chose, et ce n'est pas lui qui va payer la facture . facture en marche

  • Par Anouman - 15/01/2018 - 21:47 - Signaler un abus Informations

    "on nous cache tout on nous dit rien...". Et c'est sans compter tout ce qu'on nous dit de faux. Heureusement sieur Macron va faire une loi sur les "fake". On ne pourra plus nous dire que l'immigration rapporte plus que ça ne coûte, sans dire à qui ça rapporte et à qui ça coûte. Enfin, j'ai peut-être mal compris sa complexe pensée...

  • Par JonSnow - 15/01/2018 - 22:10 - Signaler un abus Merci pour ce point de vue!

    Il est évident qu'on nous bourre le crâne depuis des decennies pour que l'on accepte toujours plus d'immigration et que si on a le malheur de questionner la chose, on est vite catalogué comme raciste par l'oligarchie des bien-pensants qui contrôle les medias mainstream. Comme des points de vue différents sortent dans les média alternatifs, la priorité de l'oligarchie moralisatrice, c'est de les juguler. Et hop! Voici les lois sur les "fake" news. Seuls les grands médias et les gouvernement ont le droit de propager des fausses nouvelles ou de décider de ce qu'on doit dire ou pas.

  • Par kelenborn - 16/01/2018 - 19:45 - Signaler un abus No comment

    C'est Radio Moscou mais...radio Moscou, on n'était pas obligé de payer

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Jean-Paul Gourévitch

Jean-Paul Gourévitch est depuis 1987 consultant international sur l'Afrique, les migrations et l'islamisme radical. Il a enseigné à l'Université Paris XII Créteil. Écrivain, essayiste et formateur il est également spécialiste de la littérature de jeunesse.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€