Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 01 Septembre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Comment choisir le conjoint idéal : ce que la science peut vous apprendre

Sûr de lui, riche, qui vous idéalise mais est aussi un peu névrosé : la science a dressé le portrait du partenaire idéal. Pour le trouver, suivez le guide... Sans oublier que l'amour, c'est aussi un imaginaire pas toujours rationnel !

Ils vécurent heureux...

Publié le
Comment choisir le conjoint idéal : ce que la science peut vous apprendre

Comment trouver l’amour, l’amour qui dure ? Ne cherchez plus : la science a les réponses à cette question. Crédit Reuters

C'est une des questions qui fait tourner le monde : comment trouver l’amour, l’amour qui dure ? Ne cherchez plus, la science a les réponses à cette question.

1 - Idéalisez votre partenaire !

Tout d’abord, cherchez une personne que vous idéalisez et qui vous idéalise en retour. Sinon, c’est déjà mal parti ! Une étude, qui s’intéressait aux conséquences sur le long terme de l’idéalisation dans un mariage, a montré que les personnes qui idéalisaient leur conjoint étaient plus amoureux l’un de l’autre, et avaient donc moins de chance de voir leur amour décliner que des couples qui étaient plus réalistes quant aux défauts de leur moitié !

2 - Épousez quelqu’un qui a beaucoup de confiance en lui

Pour arriver à cette conclusion, les chercheurs se sont servis d’un modèle de système « d’engagement-assurance ». Ils cherchaient en effet à comprendre comment des personnes avec un manque ou au contraire beaucoup de confiance en soi faisaient face aux coûts que l’interdépendance impose sur des objectifs personnels. Ainsi, les chercheurs ont montré que des personnes avec une faible estime d’eux-mêmes tentent de la compenser quand ils le peuvent. Mais cela met en fait en danger leur mariage. En effet, échouer à compenser ce manque de confiance en soi entraîne bien évidemment une baisse de la satisfaction vis-à-vis du mariage, et ce, au bout d’une année seulement.

3 - Préférez un statut social élevé

Troisième conseil, et pas des moindres puisqu’il touche aussi aux enfants que vous pourriez avoir : choisissez une personne avec un statut socio-économique élevé rendra en effet vos enfants plus intelligents, et surtout leur père s’en occupera plus. Donc même si l’argent ne fait pas le bonheur, il y contribue bien, non ?

De précédentes études ont en effet montré que les pères sont plus impliqués dans la vie de leurs enfants s’ils gagnent bien leur vie. Or, une implication importante des parents dans la vie de leurs enfants aurait des effets positifs sur le QI, mais aussi sur la mobilité sociale de leur progéniture.

4 - Évitez les femmes soumises sexuellement

Passons aux questions sexuelles, sujet important pour n’importe quel couple marié. Vous vous refusez à l’idée de ne plus faire l’amour à votre femme, alors ne vous marriez pas à une femme qui est sexuellement soumise.

Des chercheurs américains expliquent que les femmes, bombardées par des images de femmes soumises, associent de façon implicite le sexe à l’idée de soumission, ce qui n’est pas le cas des hommes. Et les scientifiques d’expliquer qu’une telle association d’idées entraîne un comportement sexuel de soumission, qui réduit donc le désir sexuel. En résumé, selon ces études, si vous ne voulez pas vivre un célibat forcé avec votre future femme, n’épousez pas quelqu’un de sexuellement soumis.

 5 - La névrose, un gage de bonne santé

Et si la personnalité de votre conjoint pouvait influer sur votre santé ? Une étude scientifique montre que si votre partenaire est très consciencieux, voire même névrotique, vous vivrez en meilleure santé !

L’étude, réalisée sur des couples âgés, a montré qu’être consciencieux permettait d’être en meilleure santé, mais aussi en plus grande forme physique. Rien de nouveau jusqu’ici. Mais les chercheurs ont ajouté qu’un comportement consciencieux avait des effets compensatoires. Ainsi, sans prendre en compte la personnalité de la femme, le fait que le mari soit consciencieux et névrotique agirait de façon positive sur la santé de sa chérie, et réciproquement.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Redmonde - 13/07/2012 - 18:32 - Signaler un abus UN HOMME PLUS LAID?

    Encore du sexisme institutionnalisé présenté comme de la psychologie: les femmes doivent être belles pour être aimées, mais les hommes peuvent se permettre d'être moches, ça ne fait rien, les femmes les aiment quand même. C'est cela, oui. Donc les femmes devraient se contenter de partenaires esthétiquement inférieurs...pour avoir un mariage solide; pur B...S... comme on dirait en anglais (langue d'origine de ce genre de foutaises débilo-psychologiques). Comme de toute façon, plus de 50% des mariages se terminent par un divorce, et qu'il est complètement illusoire de compter vivre toute sa vie avec la même personne (quel ennui), quitte à se séparer au bout de 3, 7 ou 14 ans, je préfère avoir passé ces années avec un homme beau, sexy, désirable, et donc avec qui faire l'amour ne soit pas une corvée plutôt qu'avec un vilain moche. Et même, je préfère de loin 1 mois avec Camille Lacour à toute une vie avec Jamel Debouze. La beauté masculine compte beaucoup pour les femmes, contrairement à ce que racontent ce genre d'âneries. Et cela sera de + en + le cas, dans la mesure où les femmes pourront peut être choisir leur partenaire sans donner la priorité aux considérations financières

  • Par kim yong zéro - 14/07/2012 - 17:54 - Signaler un abus gonzesses

    moi c'est simple:pour qu'une femme me plaise il faut qu'elle accepte de faire le ménage,la cuisine,et surtout qu'elle ne passe pas l'aspirateur quand je suis devant la télé(j'y suis environ 8 heures par jour!).si elle a un boulot,pourquoi pas,ça me permettra se lever un peu le pied.et si possible pas une intellectuelle!

  • Par Jean-Francois Morf - 14/07/2012 - 22:42 - Signaler un abus Chaque caractère copie 1 de 4 personnages de son enfance...

    1) le parent critique (contrôler prendre) qui vous commandera et vous volera. A éviter absolument, même s'il parait si sûr de lui... 2) le parent nourricier (soutenir donner), la victime préférée des contrôler prendre. Gentil, mais débonnaire et panier percé... 3) le professeur (conserver maintenir) qui vous a appris de n'apprendre que ce qu'il a pu vous démontrer. Ne rien changer... 4) frères et soeurs (adapter traiter) qui arrivent à tout négocier sans rien imposer, même avec ces salauds de tyrans possessifs type 1... Déterminez bien votre type de caractère 1à 4, et choisissez-vous un partenaire du même type, avec lequel vous vous entendrez longtemps, sinon ça finira toujours par péter!

  • Par XwB - 16/07/2012 - 11:05 - Signaler un abus Cet article fait du tout...

    ... social. Il y a des causes au choix du partenaire qui sont aussi déterminées par notre identité ethnique ou notre conformation phénotypique et génétique. En général on choisi un partenaire dont les caractères sont complémentaires mais pas trop éloignés non plus. L'importance de ça je n'en sait rien, mais c'est un phénomène prouvé, d'ailleurs, la conformation phénotypique détermine qui l'on trouve attirant ou pas ( et pas "moche" ou "beau" ). Je dénonce aussi l'hypersexualisme qui suinte de cet article, aussi délétère que l'hédonisme imbécile de notre époque. Comme si les gens passaient leurs journées à coïter et comme si " l'épanouissement sexuel " était quelque chose de central, voire de première importance. Limite que des chimpanzés se basent là dessus pour organiser leurs journées passent encore mais pour nous...Ces choses là ne durent qu'un temps et le Temps justement efface vite l'appétit sexuel et l'apparence physique, si le choix ne porte que sur ces critères le couple ne passera pas l'âge des 35 ans et bonjour les destructions familiales et les pêtages de plombs en tout genre.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Atlantico.fr

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€