Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 24 Juillet 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Hollande, Valls et Macron paradent en France mais découragent de plus en plus nos partenaires européens

Les milieux d’affaires, tout comme les principaux partenaires européens, sont découragés par la France dont le désordre va encore coûter cher à tout le monde.

Atlantico Business

Publié le
Hollande, Valls et Macron paradent en France mais découragent de plus en plus nos partenaires européens

Les pays européens s’inquiètent désormais de l'immobilisme français et surtout de son incapacité à engager des réformes importantes parce que dans ces conditions, ils savent qu’ils ne peuvent plus compter sur la France pour les aider à régler les deux problèmes qui risquent d'asphyxier une fois de plus la zone euro.

1) La situation économique. L'Allemagne est la dernière locomotive de la zone euro à pouvoir tracter l’activité. Encore faut-il qu’elle le veuille. Ce qui n’est pas évident.

2) La situation des migrants.

Alors qu’au départ de cette crise, la France avait accepté le principe des quotas d'accueil pour chaque Etat membre, on s'aperçoit aujourd’hui que la France est le pays à avoir reçu le moins de populations émigrées. On aurait dû en recevoir 30 000 environ sur l'année 2015, on en est à moins de 1000. Nos structures d’accueil ne sont pas prêtes et de plus, les populations ne veulent pas venir chez nous parce qu’il n’y a pas de travail. Quand à nos dirigeants politiques, ils ne font guère d'efforts, hormis de multiplier les leçons de morale à l’ensemble de nos voisins, qui l’acceptent de moins en moins.

Les Italiens, les Espagnols et les Portugais qui ont fait d’énormes efforts pour retrouver les bases d'un redressement de leur emploi et qui ont réussi à renverser leurs courbes du chômage par des créations d’emplois massives. Les pays du nord qui sont aujourd’hui au plein emploi par une politique qui conjugue avec intelligence la flexibilité et la sécurité. Ne parlons pas de l’Irlande, qui affiche un taux de croissance record à 7,5% annuel.

Tous ces pays sont complètement découragés par la France qui est complètement marginalisée, alors qu'elle a été la locomotive de la construction européenne.

Même découragement dans les milieux d'affaires européens. La France qui a, pendant des décennies, donné le tempo du dynamisme économique en faisant jeu égal avec l'Allemagne pour constituer un attelage bénéfique à tous, se retrouve désormais à la traîne. Peu de croissance, pas d'emplois, et des dettes qui débordent de partout.

Le plus décourageant, c’est le spectacle que donne la classe politique.

François Hollande apparaît de plus en plus immobile. Ces entretiens avec Angela Merkel et Matteo Renzi ont été d'une banalité affligeante. Alors que toute l'Europe attend que la France prenne des initiatives fortes (comme par le passé), la France apparaît tétanisée par la situation extérieure et par l’impossibilité de réformer les structures internes. Avec des risques sérieux de troubles sociaux.

De l'avis de tous les observateurs, le président de la République finira pas reculer sur la loi Travail. C'est dans son ADN. Dans toutes les capitales européennes, on ne donne pas cher du modèle Hollande, sauf qu’on ne voit pas de solutions alternatives à droite qui soient très solides.

Du côté de Manuel Valls, on a compris qu’il cherchait à sauver sa loi, pour sauver son bilan. Mais ça n’est pas en surtaxant les CDD qu’il va promotionner les CDI. Même à la CGT, qui a mis cette revendication à son catalogue, on n’y croit guère.

Le CDD français est le plus précaire d'Europe, mais c’est aussi le plus protecteur pour le salarié, parce que pendant toute la durée du contrat, le salarié en CDD est intouchable.

Pour les amis de Manuel Valls, ce projet n'a qu’un intérêt, celui de déplacer le débat de son épicentre et de donner un peu d'air aux discussions positives concernant la loi elle-même.

Le Premier ministre espère s’en sortir en faisant quelques concessions aux syndicats, mais en logeant ces concessions dans des lois annexes à la loi El Khomri, ou dans la loi de finance. Ce type de subtilité échappe aux observateurs étrangers qui voient mal le Premier ministre sortir indemne d'un quinquennat qui aura été désastreux.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par zouk - 12/03/2016 - 12:33 - Signaler un abus DECOURAGEMENT DE NOS PARTENAIRES

    Comment ne le seraient-ils pas? Ils constatent peut être d'abord les sentiments des français: ils sont désespérés

  • Par Fran6 - 12/03/2016 - 12:42 - Signaler un abus bah

    je suis français, entrepreneur et j'suis découragé, c'est grave Doc Sylvestre?

  • Par Liberdom - 12/03/2016 - 13:46 - Signaler un abus Les trois petits cochons

    Elle est belle la photos de titre ! J'aurais pu dire les pieds nickelés parce que parmi les 3 petits cochons un seul a construit sur du solide. Là les trois sont pourris. Plus nul que ça tu meurs.

  • Par Liberdom - 12/03/2016 - 13:50 - Signaler un abus Un détail...

    Non M. Sylvestre, il y a peut être moins de 1000 "migrants" officiels en France mais combien de dizaines de milliers de clandestins ? Il ne faut pas sortir les chiffres officiels quand cela vous arrange pour étayer vos thèses.

  • Par Yves3531 - 12/03/2016 - 15:16 - Signaler un abus Bizarre le black-out médiatique, même d'Atlantico...

    sur le fait que la diplomatie française et Hollande auraient été tenus à l'écart des négociations entre Merkel et la Turquie sur les migrants. Nos "champions" de dirigeants auraient été mis devant le fait accompli en débarquant à Bruxelles. Merkel aurait négocié seule avec les turcs et sa solution, la seule en piste se serait imposée à Bruxelles. Les allemands laisseraient entendre que désormais ils n'ont plus la même "Weltanschaung" (vision du monde) que la France ! En fait, si seulement Poet-Poet avait la moindre "Weltanshaung", ça se saurait ! Misère, quelle honte, comment peut on être tombé si bas ?

  • Par Yves3531 - 12/03/2016 - 15:18 - Signaler un abus Désolé pour l'orthographe ...

    C'est "Weltanschauung" pour les germanistes...

  • Par abracadarixelle - 12/03/2016 - 15:49 - Signaler un abus Vivement....

    ...un putsch pour virer tout ce monde-là , organiser des élections dans les 3 mois , etc... Le Hollande a beau se draper dans sa légitimité, il l'a perdue a force de pantalonnades, d'incapacité et de reculades. Dehors et sans pension !

  • Par Lafayette 68 - 12/03/2016 - 15:57 - Signaler un abus Peu de migrants !!!

    Mais combien de migrants clandestins ? et 1 milliard annuel d'AME ! STOP !

  • Par Ganesha - 12/03/2016 - 16:03 - Signaler un abus Mr Sylvestre ment effrontément sur le Portugal et l'Italie.

    Comme tous le jours, je vais insulter mr Sylvestre, en le traitant de baratineur, de menteur ! Voici les chiffres de la croissance du PIB en 2015 : Allemagne : 1,7 %, Angleterre : 2,2 % %, Espagne : 3,2 %, Portugal : 1,6 %, Italie 0,9 %, France 1,1 %. Présenter l'Allemagne comme la ''locomotive de l'Europe'' est donc une farce ! Mr Sylvestre ment effrontément sur le Portugal et l'Italie. Le seul pays pour lequel la Croissance permettrait éventuellement une petite amélioration serait l'Espagne, mais ce pays part d'un tel niveau de pauvreté, d'une telle crise, d'un tel chômage qu'il pourrait difficilement descendre plus bas ! Il faudra probablement que mr. Goetzmann nous fasse une analyse un peu plus objective, et s'étendant sur quelques années, pour rétablir un début de vérité. Source : http://www.latribune.fr/economie/union-europeenne/la-france-un-ton-en-dessous-de-la-croissance-europeenne-en-2015-547441.html Pour l’Italie : http://www.latribune.fr/economie/union-europeenne/italie-matteo-renzi-peut-il-etre-un-modele-522121.html Et, pour ceux qui aiment les mathématiques : https://fr.wikipedia.org/wiki/Loi_d%27Okun

  • Par clint - 12/03/2016 - 21:26 - Signaler un abus Nous somme minés par le marxisme et l'étatisme : tout échoue !

    On a été nourri au centralisme et à l'étatisme. On en voit notamment les résultats pour EDF, Areva, et dans les entreprises où l'état-roi a une majorité de blocage. On partage avec les "républiques socialistes" ce besoin d'avoir un état qui paie tout : santé, éducation (dont faculté) etc. On a un réflexe pavlovien qui fait que le "patron", ou toute personne qui gagne de l'argent, ne peut le faire qu'en exploitant les autres. Et tout ça ça donne un pays non réformable ! Alors les Fillon, Sarkozy et même Juppé qui prévoient des réformes ils vont se retrouver comme Juppé/Chirac en 95, Villepin/Chirac, etc avec l'armée socialiste des étudiants et des syndicats qui mettront le pays tellement en difficulté que rien ne se passera ! On voit bien que la loi ELK n'est pas du tout populaire pour les Français car elle touche aux avantages et chacun a peur d'en subir les conséquences ! Non Trump ne pourrait pas être français car c'est un libéral qui veut abaisser le poids de l'état central : c'est l'opposé du FN !

  • Par Yves3531 - 12/03/2016 - 21:31 - Signaler un abus L'Allemagne par son poids relatif influe énormément...

    l'Allemagne pese 28% du PIB de la zone Euro, l'Italie 16% et l'Espagne 12%, c'est pourquoi ses 1,7% de croissance actuelle pèsent. C'est purement mathématique. Par ailleurs, nier que des pays qui comme l'Italie et l'Espagne, contrairement à la France, ont fait des efforts de réforme voient leur situation d'emploi s'améliorer nettement, c'est nier l'évidence. Bref Ganesha commente toujours selon son idéologie d'origine, et pas selon les réalités. Encore un vendeur de sornettes de foire style Mélenchon...

  • Par Ganesha - 13/03/2016 - 07:52 - Signaler un abus Loi d'Okun

    Pour la rédaction de mon commentaire du 12/03/2016 – 16:03, j'ai voulu utiliser une notion que l'on retrouve dans de nombreux articles sur l'économie : ''on estime généralement qu'il faut une croissance de 3,5 % pour espérer une amélioration du chômage''. Voulant vérifier ce chiffre, je suis tombé, comme d'habitude, sur un article très intéressant dans Wikipédia. Lorsqu’on en apprend un peu plus sur cette ''Loi d'Okun'', on comprend qu'elle est en fait tout à fait variable suivant les pays, les époques, d'autres variables. En résumé, une ''véritable fumisterie''. De toutes façons, voyons la situation en face : ''la Croissance, c'est terminé''. https://fr.wikipedia.org/wiki/Loi_d%27Okun Si vous voulez vraiment savoir quel est l'avenir de l'humanité, lisez plutôt : https://fr.wikipedia.org/wiki/Revenu_de_base Note : je prévois d'avance la venue ici de gorilles de la jungle tropicale qui vont venir bomber le torse et se le frapper de leurs poings en hurlant : ''Moi j'en sais beaucoup plus que Wikipédia'' ! En tant que bouddhiste, je leur témoigne de ma compassion....

  • Par Oyentin - 13/03/2016 - 08:41 - Signaler un abus Pas de migrants?

    Jamais eu le bonheur d'aller faire un tour en ville? Faut sortir, s'aérer, c'est bon pour le moral.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Jean-Marc Sylvestre

Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ.

Aujourd'hui éditorialiste sur Atlantico.fr, il présente également une émission sur la chaine BFM Business.

Il est aussi l'auteur du blog http://www.jeanmarc-sylvestre.com/.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€