Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 21 Octobre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Hausse de la CSG: pourquoi Macron a raison

Dans le désert idéologique qui règne au sein de la République En Marche, on entend peu de voix pour expliquer une mesure essentielle (et encore timide) d'Emmanuel Macron: la hausse de la CSG en compensation de la suppression des cotisations salariales. Il est pourtant nécessaire d'assurer le service après vente de cette mesure juste et salutaire.

Choix

Publié le
Hausse de la CSG: pourquoi Macron a raison

Article publié initialement sur Entreprise.news

La hausse de la CSG est mal expliquée et mal comprise. Elle est pourtant une mesure salutaire, moralement légitime et économiquement rationnelle. Voici pourquoi.

L'assurance maladie, ou le grand détournement de la solidarité

Le tableau ci-dessous, tiré du rapport de la commission des comptes de la sécurité sociale 2017, illustre parfaitement la problématique française du financement de l'assurance maladie. Sur 200 milliards environ de recettes, 70 milliards proviennent de la CSG, 92 milliards proviennent des cotisations ou des compensations de cotisations, 32,5 milliards proviennent de différents impôts (comme les taxes sur les cigarettes), et 3 milliards proviennent d'autres régimes. 

Autrement dit, la santé "mutualisée" est encore financée à 45% par les cotisations sur le travail, à des taux élevés.

En particulier, ces ressources proviennent d'une cotisation de près de 13% sur les employeurs. Lorsqu'un employeur verse 1.000€ à l'un de ses salariés, il doit verser 130€ à l'assurance maladie. 

Toute la question est de savoir si cette contribution d'une valeur importante au moment où la France compte 3,5 millions de chômeurs se justifie moralement et économiquement ou pas. 

Les retraités grands consommateurs de soins

Or les retraités consomment beaucoup plus de soins et de biens médicaux que les salariés. Une étude de 2010 du Haut Conseil pour l'Avenir de l'Assurance Maladie (HCAAM) a produit un graphique qui l'illustre clairement. On y voit qu'une personne âge de 90 ans consomme en moyenne 8.000 euros par an de soins et de biens médicaux quand un salarié de 45 ans en consomme quatre fois moins.

Le choix français de financement de la maladie consiste donc à demander à ceux qui ne consomment pas et qui travaillent de payer pour ceux qui consomment et qui ne travaillent pas. C'est ce qu'on appelle couramment la solidarité. 

Toute la question est de savoir si les termes de cette solidarité sont aujourd'hui trop importants ou pas. Ceux qui pensent que la solidarité est équilibrée prôneront un maintien de la CSG en l'état. Ceux qui pensent qu'elle repose trop sur les salariés et ne sollicite pas assez les consommateurs de soins soutiendront une hausse de la CSG. 

La question de la "vérité des prix"

Sur le fond, il est possible d'objectiver une partie de ce débat en rappelant la mécanique de l'assiette de la CSG. Celle-ci porte sur la totalité des revenus (y compris ceux du capital), alors que les cotisations sociales ne concernent que les salariés. Grâce à la CSG, donc, toute augmentation de la dépense de santé en France est immédiatement répercutée sur l'ensemble de la population, y compris les "riches" qui ne vivent pas de leur travail mais de leur capital (puisque les revenus de celui-ci sont soumis à la CSG alors qu'ils ne sont pas soumis à cotisation). 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Wortstein - 01/10/2017 - 11:08 - Signaler un abus article laborieux d'un ami de Minet 1er

    La CSG est juste. Ce qui est injuste c'est l'impôt progressif. Mais ce qui est encore plus injuste c'est de payer des fortunes pour une protection maladie, retraite et prévoyance complètement pourrie quand on compare à ce prévoit les assurances privées. La sécurité sociale communiste mise en place à la sortie de la guerre est une cauchemar d'inefficacité, de taux de prélèvement délirant et d'un maquis de syndicalistes-frères trois points se gavant sur le dos de la bête. Privatiser et mettre en concurrence une grande partie de ces assurances tout en gardant des garanties étatistes pour les patients lourds ou chroniques serait la meilleure des choses à faire. Et une grosse économie pour les cotisants. Comme c'est le cas dans l'Europe libre (Pays bas, Allemagne, Angleterre...)

  • Par Lazydoc - 01/10/2017 - 11:09 - Signaler un abus NON Macron a tort!

    La CSG est une flat-tax qui s'ajoute à une multitude d'impôts, de taxes, de contributions, de participations, de redevances, de normes à payer,.... Une flat-tax remplace et la, je suis d'accord. Mais aucun impôt, contribution, redevance, n'a été supprimé. Donc Macron se plante et contribue à écœurer les français sur le fonctionnement du pays, en tapant sur ses électeurs. Comme d'ailleurs son mentor avant lui.

  • Par Atlante13 - 01/10/2017 - 11:55 - Signaler un abus Désolé mr Verhaeghe

    mais je ne puis être d'accord. La CSG n'a jamais été un impôt, elle était faite par les socialistes pour aider à combler le trou de la SS, et devait, disaient-ils rester minimaliste, 1,6%. On a vu à quel point elle est restée minimaliste, puisqu'elle est passée à 16,5%, avant que la doublette d'incapables Hollande/ Ayrault la transforme en impôt généralisé. Or il y a une constante en France, c'est que tous les hommes politiques se font élire en promettant la lune, et que les français font semblant d'y croire. D'où un dérapage permanent de tous les budgets d'Etat, vu que l'incompétence et la lâcheté politique ne sont jamais justiciable. S'il vous plait, Mr Verhaeghe, ne prenez jamais les tableaux qu'on vous présente pour des vérités, car les chiffres n'engagent que ceux qui les font, et vous ne savez jamais comment ils les font et ce qu'ils y ont incluent. Si vous vouliez parler de justice fiscale, vous auriez dû dire qu'il suffisait d'augmenter le taux de TVA, seul impôt réellement juste puisque toute la population y participe.

  • Par moneo - 01/10/2017 - 12:05 - Signaler un abus Pas d'accord

    Argumentaire faux la CSG c'est bien, ça touche tous les revenus manque un terme....les revenus officiels ..l'argent au black connait pas et pourtant il y en a et la seule façon de le toucher, en grande partie, c'est la TVA et oui sur internet ou dans les magasins petits et grands,l'argent en espèces paie la TVA Sur la solidarité les vieux ('enfin certains) ont plus que ceux qui travaillent... Heureusement .sinon qui paierait encore plus , si les vieux ne s'étaient pas constitués un bas de laine et puis ces salopiauds de vieux ,à croire qu'ils ne donnent jamais un coup de main à leurs enfants"Dolto" comment ne pas voir que plus des vieux sont aisés moins ils tendront la main à l'Etat ou...à leurs enfants ( code civil) Les vieux coûtent plus cher en soins....et oui il vaut mieux être riche et bien portant que pauvre et malade.. moi je croyais que c'était cela la solidarité;les vieux d'aujourd'hui ont payé eux aussi pour leurs aînés.. la réalité est simple ce 'nest pas en augmentant les impôts qu'on retrouvera du travail mais en ce moment le gouvernement joue au billard à plusieurs bandes.Une saine lecture de Bastiat lui monterait sa stupidité

  • Par JCA2012 - 01/10/2017 - 13:00 - Signaler un abus Soyez sérieux Éric Verhaeghe

    Une étude a montre qu'une personne de 90 ans coute 8000€ et une personne de 45 coute quatre fois moins.. I faut vraiment avoir fait l'ENA ( l'école des ânes) pour utiliser un tel argument. Éric Verhaeghe avez vous cherché à savoir le pourcentage de personne de 45 ans vivant en France et celui des plus de 90 ans..? On arriverait vite au résultat que les 45ans en totalité coutent quatre fois plus que ce qui reste..des 90ans..( il y en a tellement...!!). Le mieux serait de créer des mouroirs...!!

  • Par Anouman - 01/10/2017 - 14:08 - Signaler un abus CSG

    La baisse des cotisations "patronales" (que je considère personnellement comme faisant partie de la rémunération brute") améliore le profit de l'entreprise mais reporte sur le reste des contribuables la charge (puisque les dépenses ne baissent pas). On pourrait se dire que cela va favoriser l'emploi. Le CICE a créé combien d'emplois (nets)? Les baisses de charges sur les bas salaires combien? Dans l'état actuel cela ne fait que favoriser la rente des distributions de dividendes. Tout le système fiscal est à revoir et la CSG n'est pas la solution. Quant au tableau sur le coût des "90 ans", je rejoins JCA2012, c'est de la manipulation de chiffres pour les gens qui ne réfléchissent pas à minima.

  • Par MI-CHA - 01/10/2017 - 14:35 - Signaler un abus CSG

    La CSG serait moins critiquée si la CPAM faisait rentrer les fonds dus par les pays étrangers notamment l'Algérie et si les caisses de retraites ne continuaient pas à verser leur pension à des morts qui résidaient hors France. Qui peut croire qu'on est riche avec 1200€ par mois de retraite? Il est vrai que les Enarques ont en général beaucoup plus et ne sont guère gênés par 50€ de moins par mois.

  • Par cloette - 01/10/2017 - 15:52 - Signaler un abus la TVA

    serait à adopter , en l'évitant pour les produits indispensables, et l'augmentant pour le luxe, grosses bagnoles et beaux bateaux, la CSG en effet incite au travail au noir ( comme explique moneo)

  • Par Beredan - 01/10/2017 - 16:55 - Signaler un abus Implacable ...

    .... ce plaidoyer inconscient pour l'euthanasie citoyenne .... reste à fixer le seuil .

  • Par JG - 01/10/2017 - 18:57 - Signaler un abus Ne soyez pas malade après 80 ans Mr Verraeghe

    Car si vous voulez faire des économies, faites comme en Angleterre : plus de dialyse après 80 ans pour les insuffisants rénaux payée par le NHS (en revanche, si vous avez les moyens dans le privé) Il est évident que les dépenses sont plus importantes quand on est sur le point de mourir avec un cancer à 90 ans en soins palliatifs que quand on est en pleine forme et qu'on joue au tennis à 45 ans. C'est une lapalissade et la sécurité sociale est justement faite pour cela ...la solidarité avec nos ainés. Vous préférez peut-être que nos parents vendent leur maison pour soigner leur cancer, comme aux USA ?? Et qu'ils soient guéris, mais SDF ?? Un peu de sérieux. Je suis médecin et le système français reste l'un des meilleurs du monde de ce côté là. Il y a beaucoup d'économies à faire en revanche : 1°) Suppression de l'AME en dehors des urgences = 1 milliard d'économie. 2°) Contrôle strict et biométrique des CMU : 2°) Alignement des tarifs publics-privés pour les hospitalisations et les actes techniques : plusieurs milliards d'économie. 3°) Suppression du remboursement de tous les médicaments n'ayant pas fait la preuve scientifique de leur efficacité : 1 ou 2 milliards...

  • Par JG - 01/10/2017 - 19:02 - Signaler un abus Bref si vous voulez des économies

    Je vais très rapidement vous les trouver vos milliards manquants EN FAISANT DES ECONOMIES DANS LE SYSTEME DE SANTE LUI MEME, , mais de grâce, foutez la paix aux retraités malades...qui sont bien heureux de pouvoir encore se faire soigner sans vendre leur patrimoine....et augmentez plutôt la TVA que la CSG, ce qui est beaucoup plus logique et rapportera beaucoup plus. Une TVA "sociale" de 3% réglerait le problème immédiatement et permettrait de mettre TOUT LE MONDE à contribution, au prorata de sa consommation, ce qui permettrait justement aux vieux, aux pauvres et à ceux qui consomment moins de manière générale, de payer moins que ceux qui consomment beaucoup (quitte à limiter la hausse à 1% pour les produits de première nécessité...)

  • Par Marie-E - 01/10/2017 - 19:08 - Signaler un abus je suis outrée par cet article

    les vieux après 90 ans consomment trop de soins. Vous savez que vous n'êtes pas sûr d'y arriver mais que dans ce cas vous serez content de profiter de l'assurance santé pour laquelle vous aurez cotisé pendant des années alors que certaines personnalités étrangères profitent des soins sans jamais avoir cotisé ..... De plus qui vous dit que vous n'aurez pas besoin de soins alors que vous vous pensez en bonne santé ? Si je parle de mon cas, j'ai coûté très cher à la collectivité à 50 ans .... mais je me suis rattrapée, j'ai travaillé pendant 10 ans et payé mes cotisations sociales .... et puis j'ai des soins qui ne sont pas pris en charge. Alors s'il vous plaît, parlez seulement de ce que vous connaissez , ce sera suffisant. J'ai horreur des gens soi disant en bonne santé qui pensent que les accidents de la vie sont réservés aux autres. Enfin revoyez le principe de la mutualisation des risques et de la solidarité.

  • Par Poussard Gérard - 01/10/2017 - 19:19 - Signaler un abus La tva est plus juste car cest6celui qui consomme qui paie

    Et le gerontophile arc en ciel pourrait supprimer l'Ame qui est un appel dair aux clandestins malades (phénomène dénoncé par les médecins ) et qui creuse notre déficit Stop a la fraude a la carte vitale . Stop a tous ces bénéficiaires qui n'ont jamais cotisé. ..Fusion de certains ministeres mineurs et reduction des fonctionnaires et suppression d'organismes para publ7cs inutiles et onereux tels le Cese. ...toutes ces mesures permettront aux français de souffler fiscalement et peut etre d'espérer. ..

  • Par lexxis - 01/10/2017 - 19:20 - Signaler un abus DOUBLE PEINE!

    Il y a une chose qui visiblement a échappé à l'auteur. Durant leur activité, les retraités actuels ont payé sans barguigner pour les soins des vieux qui étaient leurs parents et qui acquittaient déjà des cotisations réduites. La proposition qui tire si facilement un trait sur les doléances négligées des retraités, aboutit en réalité pour les retraités actuels à une double peine puisqu'en sus des efforts qu'ils ont fait durant leur carrière pour les autres, ils doivent maintenant payer plein pot leur propres dépenses, alors rappelons-le qu'ils n'engagement plus aucune dépense au titre de leurs enfants mineurs, au titre de leurs arrêts de travail qui comme c'est bizarre ne cessent de croître, ni bien entendu pour leur maternité. Une analyse vraiment un peu courte d'un auteur d'ordinaire mieux inspiré et surtout mieux documenté.! Quant aux économies, pourquoi maintenir un assistanat délirant et souvent frauduleux, il y a sans doute beaucoup mieux à faire que de retirer aux retraités chaque année leur 52ème semaine de retraite. Une dernière remarque c'est stupéfiant comme ceux qui en veulent aux retraités n'arrivent pas à réaliser qu'un jour prochain ils en seront eux-mêmes.

  • Par ajm - 01/10/2017 - 19:41 - Signaler un abus La poussée sans fin des cotisations.

    Si je compare ce que je paye en CSG et cotisation mutuelle , environ 13% de mes pensions, avec ce que le payais en % de mon salaire il y a pas très longtemps en tant que salarié ( cotisations salarié uniquement hors cotisations retraites, Assedic, assurances vie groupe ) la différence est devenue très faible Avec la hausse prévue en 2018 le taux global de cotisation va monter à 15% ce qui est tout de même considérable. Au train où cela va, on fera cotiser les retraités pour le risque chômage ( Assedic) puis de nouveau pour leurs retraites ! En outre, les mesures prises par le précédent gouvernement et toujours valides ont provoqué la baisse des remboursements de nombreuses depenses de santé par les mutuelles (depassemenrs tarifs SC , chirurgie en clinique). On paye de plus en plus cher pour toujours moins de remboursement. Les chiffres sur les dépenses de santé sont en France très opaques, en particulier ce qui touche à l'immense secteur hospitalier qui représente plus de la moitié du total.

  • Par henir33 - 01/10/2017 - 20:26 - Signaler un abus injuste

    considérer les retraités comme des privilégiés est injuste ils ont cotisé et travaillé plus longtemps que les jeunes actifs. Ils vireront Macron avec raison aux prochaines élections

  • Par vangog - 01/10/2017 - 20:56 - Signaler un abus Macron-Philippe rompent le contrat social!

    Le contrat social décidait que les salariés paient, durant leur activité les soins de santé en majorité consommes par les retraités. En faisant payer les retraites une seconde fois, Macron-Philippe se livrent à une arnaque comptable et a une rupture du contrat social. Si Lexxis n'avait pas fait remarquer cette double-peine pour les retraités, je l'aurais écrit, car il n'y a strictement aucune Justice à se livrer à ce terrorisme anti-retraités!

  • Par KOUTOUBIA56 - 01/10/2017 - 21:41 - Signaler un abus j'ai été professions liberale

    j'ai été professions liberale durant 30 ans. a ce titre de 1997 (date de la création de la csg) à fin 2016 j'ai acquitté 200.000 euros de csg. au titre de la vente de mon activité la plus value me fait contribuer encore 36000 euros. n'ayant pas 67 ans (age requis pour liquider sa retraite complementaire selon réforme sarko) je n'ai droit qu'a la retraite de base des liberaux au titre des carrieres longues soit 780 euros par mois avec la SS. vu la retraite de ma femme moins de 2000 euros je dépasserais le seuil et prendrait donc dans la figure la hausse de la csg après y avoir mis 266.000 euros de cotisations !!!!! rien que ça . Merci Mr Veraghe de votre argumentation!!!!!!!!!!!

  • Par KOUTOUBIA56 - 01/10/2017 - 21:45 - Signaler un abus quand il s'agit d'opérer a

    quand il s'agit d'opérer a Grenoble Mr Bouteleflika en réquisisionnant un étage a lui tout seul l'Algerie fait elle un chèque a la france. Idem pour Mr ARAFAT dirigeant de l'olp. a la pharmacie de l'hopital herriot à Lyon il part un camion par semaine de traitement anti cancereux pour le magreb, pouvez vous me dire qui paie Mr Veraeghe???????????

  • Par jurgio - 01/10/2017 - 22:50 - Signaler un abus Un raisonnement à l'envers

    Ce serait donc aujourd'hui asseoir l'assurance sociale sur le mode des assureurs de l'automobile ! Il ne faudrait pas oublier, en effet, que les « vieux assurés » ont payé, sans regarder aux statistiques, ceux qui les ont précédés. Il y a eu des instances qui, malgré les changements de population, se sont endormis dans l'impéritie et qui, maintenant, présentent la facture de leurs gabegies ! Ce système de solidarité réclame obligatoirement un décalage dans le temps. C'est là le départ d'un bon jugement et d'un bon article. Les arrangements comptables ne devraient pas être subis par ceux qui nous ont élevés non sans sacrifices (le niveau de vie n'était pas le même...) et, pour satisfaire la new génération dorée, qu'on verrait d'un bon œil se diriger rapidement vers l'incinérateur. P.S. : une pensée émue pour mes parents qui partaient au travail avec un rhume, une grippe, voire plus et qui n'avaient même pas la présence d'esprit de se faire donner 5 jours d'arrêt...

  • Par John_1989 - 02/10/2017 - 02:04 - Signaler un abus @vangog

    Jusqu'à preuve du contraire, le contrat social est modifiable et adaptable à tout moment. Il ne vous a pas échappé que le monde d'aujourd'hui n'est plus le monde d'hier. La majorité des retraités sont des baby-boomers qui ont eu la chance de bénéficier des Trente Glorieuses et qui n'ont donc eu aucun problème à cotiser ce qu'ils ont cotisé. Aujourd'hui, tout doit être revu au moment où justement, une dette colossale est laissée à notre génération et la suivante. Un contrat social doit être juste, or il ne l'est plus depuis longtemps. Personnellement, je crois même qu'il faut passer à un autre système social qui soit adapté aux enjeux du XXIe siècle (dont le vieillissement de la population), celui-ci étant en faillite et arrivé à bout de souffle.

  • Par John_1989 - 02/10/2017 - 02:07 - Signaler un abus Ahurissant

    "la new génération dorée" -> La génération des années 60-70 (les retraités d'aujourd'hui) était quoi, dans ce cas ? Platinée ? Je veux dire, notre génération n'a rien de doré par rapport à la précédente qui a été largement épargnée par les méfaits de la crise économique. Vous trouveriez normal qu'on demande des efforts toujours aux mêmes catégories de la population (les jeunes et les classes moyennes, donc) ?

  • Par gerint - 02/10/2017 - 09:19 - Signaler un abus Non M. Verhaghe

    J'estime vos articles mais là je ne vous suis pas. Les retraités dont je serai bientôt ont souvent chèrement payé leur assurance retraite et leur assurance santé. Je pense que Macron se conduit comme une ordure car lui profite à fond de la défiscalisation et des avantages de sa position mais se conduit de manière hautaine vis-à-vis de tous ceux qui ne sont pas dans sa caste de privilégiés

  • Par Lucus - 02/10/2017 - 10:08 - Signaler un abus Quand je lis les réactions à

    Quand je lis les réactions à cet article (au demeurant intéressant car il pose les bonnes questions), je constate bien evidement toujours les mêmes réactions des gens: On veut bien que cela change, mais pas à mon détriment ! Faut que ca change chez les autres, mais pas chez moi ! Le français en général est totalement dénué d'esprit civique, et dispose apparement dans ses gènes de cet esprit frondeur et révolté qui fait que, quoique fasse/décide une autorité, c'est nul ! Pauvre France...

  • Par vangog - 02/10/2017 - 11:12 - Signaler un abus @John-1989 je ne suis pas défavorable à une amélioration

    du contrat social, allant dans le sens d'une égalité vraie entre citoyens, mais, en l'occurrence, les socialauds masqués veulent se livrer à une détérioration du contrat-social, en faisant payer deux fois aux retraités leurs cotisations de santé... Que les jeunes et les classes moyennes soient les principales victimes de quarante années de politique socialiste, je ne le nie pas. Mais vous ne devez pas avoir le réflexe "catalan" de faire payer systématiquement par les votants les erreurs de leurs dirigeants gauchistes. Il existe d'autres solutions afin de faire faire des économies à cet état PS pantagruélique: celles du Front National: fin des dépenses de SS pour le Maghreb et les étrangers, fermeture des agences inutiles et dangereuses comme l'ANSM, abandon du regroupement familial et de l'AME pour les étrangers, fin du découragement socialiste de l'offre de soin, restauration qualitative du système de santé Français, ré-remboursement des médicaments dé-remboursés, desserrage du numerus-closus, encouragement de l'installation de jeunes Medecins dans les zones de-médicalisées etc...

  • Par jurgio - 02/10/2017 - 13:55 - Signaler un abus La « new generation dorée »

    s'imagine sans doute que la suppression des contraintes de solidarité fait partie du progrès ! L'assurance sociale est un contrat de prévention, étranger aux contingences. Qu'ont fait les « nouveaux venus » pour les adapter ? Ils ont descendu dans la rue ? Non, ils se sont contentés de respirer l'air du temps (les « Tanguys » ...) , et de reconduire des gouvernants médiocres et intéressés qui se sont contentés du statu quo, les caressant de flatteries (l'avenir de notre belle Nation !) Ils vivent mieux en tous cas, même sans travailler, que leurs prédécesseurs, et ne se rendent même pas compte de leurs bénéfices. Je ne puis malgré tous mes efforts regarder les retraités d'aujourd'hui comme les responsables du chômage. Chaque génération a un devoir. Nos grands-parents et parents ont eu leur lot de misères et de guerres. Mais si c'est la volonté de corriger des écarts par des lois précipitées, hypocrites et tendancieuses, alors...

  • Par desabuse - 02/10/2017 - 14:28 - Signaler un abus la retraite modele coco 1945 c'est foutu !

    1965 4.29 cotisant pour un retraité 2012 1.15 cotisant pour un retraité grossièrement , t espère qu un péquin te donne 50% de son salaire pour le mois prochain ? le système est mort , c'est un miracle qu il n ai pas encore exploser !

  • Par jurgio - 02/10/2017 - 20:22 - Signaler un abus Longtemps qu'on parle de la tragédie des retraites

    Qu'a-t-on fait ? Rien, contraint de dire aujourd'hui à ceux qui ont payé pour les autres : Maintenant payez pour vous.

  • Par John_1989 - 10/10/2017 - 18:26 - Signaler un abus @jurgio le juvénophobe

    Au lieu de balancer vos logorrhées stéréotypées, insultantes et bourrées de malhonnêteté intellectuelle, vous devriez plutôt remettre en questions vos logiciels, fondés déjà sur l'absurdité primitiviste qu'est la "valeur travail". Peut-être que vous faites partie de ces gérontes qui nous ont justement laissé une dette incroyable parce qu'ils ne se sont justement préoccupés que de leur propre confort pendant des décennies. Vous avez bien bénéficié du plein-emploi, vous avez été plus riches que nous et vous n'avez pas connu nos problèmes (les "baby-boomers" épargnés par les crises économiques ne sont pas de cette génération soi-disant "dorée", ce sont bien nos vieux actuels, majoritaires démographiquement, qui votent aujourd'hui pour des programmes antisociaux et court-termistes, donc à droite). Et vous avez encore le culot de nous mépriser et de nous vomir dessus aujourd'hui, en nous reprochant d'être "tanguy" ou je ne sais quoi, alors qu'on vit moins bien que vous et que c'est en grande partie parce que vous n'avez pas été très visionnaires. Donc bon, je crois qu'il faut clarifier les choses car on ne peut pas non plus dire tout et n'importe quoi éternellement...

  • Par John_1989 - 10/10/2017 - 18:29 - Signaler un abus Ras-le-bol

    Une bonne fois pour toutes, je le dis clairement : vous n'avez pas été capables de penser à vos enfants en profitant des Trente Glorieuses. À présent, la seule chose à faire c'est de laisser les jeunes décider de leur avenir, et leur laisser l'opportunité d'être plus intelligents et plus visionnaires que vous surtout, même si je conviens que cette idée est frustrante pour vous.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Éric Verhaeghe

Éric Verhaeghe est le fondateur du cabinet Parménide et président de Triapalio. Il est l'auteur de Faut-il quitter la France ? (Jacob-Duvernet, avril 2012). Son site : www.eric-verhaeghe.fr
 

Diplômé de l'Ena (promotion Copernic) et titulaire d'une maîtrise de philosophie et d'un Dea d'histoire à l'université Paris-I, il est né à Liège en 1968.

 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€