Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 28 Juin 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Ce harcèlement religieux qui progresse : les jeunes filles de banlieue sont-elles abandonnées à leur triste sort par la société française ?

Sur Internet, de jeunes musulmanes se font copieusement insulter parce qu'elles "osent" boire de l'alcool et ne pas porter le voile en permanence.

Vérité voilée

Publié le - Mis à jour le 10 Mai 2013
Ce harcèlement religieux qui progresse : les jeunes filles de banlieue sont-elles abandonnées à leur triste sort par la société française ?

Sur Internet, de jeunes musulmanes se font copieusement insulter parce qu'elles "osent" boire de l'alcool. Crédit Reuters

A lire sur le même sujet : Du racisme ? A condition de ne vraiment pas vouloir savoir qui maltraite les jeunes filles arabes...

Atlantico : Facebook suscite à nouveau la polémique avec l'affaire des "beurettes", ces jeunes musulmanes qui se font copieusement insulter sur la Toile à cause de leurs comportements "décadents". Alors que ce sujet est quasi inaudible dans le débat public, peut-on dire que ces filles et femmes de banlieue sont aujourd'hui livrées à leur sort ? Pourquoi ?

Camille Bedin : C’est en effet vrai pour une minorité, d’autant plus qu'il est difficile d'en parler car toute tentative de parole publique sur ce thème précis est aussitôt caricaturée, voire qualifiée de fascisante.

La vérité est qu’il est aujourd’hui très dur de faire en sorte que la société s’intéresse concrètement à ce débat, alors qu'il s'agit de faits avérés. Ce phénomène de dénonciation se retrouve dans certains quartiers bien circonscrits et sont le fait d’une minorité, même s'il faut rester prudent et ne pas commencer à dénoncer l’islam de France dans son intégralité. Néanmoins, il est aujourd’hui difficile de nier la multiplication de ces actes dénonciateurs, à des niveaux plus ou moins graves.

On trouve aujourd’hui, parmi les exemples les plus "communs", de plus en plus d’hommes qui refusent de serrer la main des femmes. Et les insultes à l’encontre des femmes ne sont pas rares, en particulier contre celles qui refusent de porter le voile. Donc oui, il y a une vraie inquiétude à avoir sur le repli identitaire et communautaire qui s’opère dans plusieurs zones, et dont les conséquences sont aujourd’hui de plus en plus visibles. Il est du rôle du politique de prendre ce problème à bras le corps, comme d'ailleurs la communauté musulmane qui a la responsabilité d’être audible sur ces sujets. Un islam de France en accord avec les règles de la République est possible, mais cela n’empêche pas d’être extrêmement ferme quant à toute dérive impliquant des discriminations, notamment lorsque celles-ci concernent le rapport homme-femme.

Guylain Chevrier :  Effectivement, un racisme d’un nouveau genre sévit au sein de ce que l’on appelle parfois un peu vite la "communauté musulmane", sur le réseau social Facebook. On y voit apparaître de plus en plus de groupes discriminants et injurieux à l’encontre des "beurettes", des jeunes femmes maghrébines aux mœurs dites "libérées" accusées de "salir" leur religion. D'autre part, les insultes vont aussi aux couples formés par des filles d’origine maghrébine avec des jeunes hommes de couleurs. Cela dans des termes extrêmement violents à caractère raciste.

Il faut effectivement bien voir dans quel contexte intervient cette nouvelle manifestation de l’intolérance religieuse sur Facebook. Nous assistons à un retour en force de la revendication à vivre un islam authentique par une partie des musulmans, sous une influence parfois venue de l’étranger, que le développement du port du voile révèle dans l’espace public. La montée des revendications à caractère religieux dans l’école, dans l’entreprise, dans l’hôpital, à la piscine…, sous l’argument du respect de la liberté religieuse, crée un climat favorable à ces réactions.

Il y a la volonté, à travers des associations influentes comme l’Union des Organisations Islamiques de France jusqu’au sein du Conseil Français du Culte Musulman, d’aller vers un retour à la tradition et à une lecture littérale des préceptes religieux de l’islam, où se trouve en bonne place l’inégalité hommes-femmes, se traduisant par un rapport de soumission de la femme à un ordre masculin dominant, explicitement décrit dans la sourate IV du Coran. Une sourate dont le contenu n’est officiellement remis en cause par personne parmi les organisations considérées comme représentatives des musulmans.

On ne veut pas voir que s’opère lentement mais surement une dérive à travers cette recherche d’un islam authentique vers une radicalisation qui va de pair avec l’enfermement communautaire. C’est aussi le retour à travers cela du sacré, de l’opposition entre le pur et l’impur. Celle qui respecte les préceptes de soumission (traduction littérale d’al islam) en portant le voile, en cachant de façon générale ses attributs féminins qu'elle réserve à l’homme auquel elle se soumet ou auquel elle est promise à se soumettre, sera considérée comme pure par rapport à l’autre, l’impure, qui se souille en adoptant les mœurs occidentales et la liberté de vivre sa vie qui va avec.

Ce qui est accompagné d’ailleurs d’une nouvelle hiérarchisation entre arabes et noirs qui relève d’une logique identitaire puisant sa lecture dans l’histoire du mouvement de conquête des premiers vis-à-vis des seconds, qui ont été soumis et convertis. Une attitude qui peut aller jusqu’au racisme comme les insultes sur Facebook le montrent. On peut voir ainsi surgir un ethnicisme que réactive une certaine vision de l’islam qui entend revenir aux fondamentaux, à une soi-disant authenticité, extrêmement dangereuse pour notre vivre ensemble.

Ces mises au pilori en règle sont-elles récentes ? A quand remonte le phénomène ?

Camille Bedin : Le repli identitaire de certains hommes musulmans dans les quartiers est bien réel. Bien que je suis incapable de dater précisément l’émergence du phénomène, on peut dire que ces problèmes sont en augmentation. J’ai commencé à fonder des associations de quartiers il y a six ans et il est clair que la situation n’était pas la même qu’aujourd’hui : elle s’est aggravée. Je vois notamment des gens qui aujourd’hui refusent de me serrer la main alors que cela se faisait automatiquement il y a quelques années. Il ne s’agit pas, je le redis, du comportement d’une majorité de musulmans, mais bien d’une réalité propre à certains quartiers, faisant régner une violence morale et quotidienne.

Guylain Chevrier : On sous-estime, au nom du respect des cultures et du respect des croyances ce qui est en train de s’opérer ici, de tout à fait contraire à nos libertés communes, à l’esprit des conquêtes de l’égalité entre les sexes de notre société. Nous devenons oublieux de l’émancipation de toute la société à laquelle cette conquête a participé au nom d’une notion de tolérance totalement déplacée. Ce que révèle ces commentaires sur Facebook, c’est la volonté de traiter de tout écart des prescriptions religieuses comme blasphématoires autorisant toutes les insultes.

Le statut de la femme est toujours au cœur de la construction du dogme et son infériorité décrétée n'est démentie par aucune religion, toutes issues de sociétés patriarcales. Mais le phénomène particulier, c’est qu’aujourd’hui, les membres d’une religion revendiquent ce statut d’infériorité pas seulement pour les femmes maghrébines censées êtres musulmanes, mais aussi pour toutes les autres. Ces phénomènes témoignent d'une problématique bien plus large, qui concerne toute la société française.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par laïcité - 09/05/2013 - 10:54 - Signaler un abus Malheureusement nos politiques et journalistes

    depuis quelques décennies déjà ont décidé, "avec un grand courage qui saute aux yeux et aux oreilles", d'adopter sur ce sujet sensible de l'islam, la politique de l'autruche!...Et maintenant ils sont enclins à encore plus de lâcheté vu le poids grandissant du vote musulman car ces politiques carriéristes n'ont que des vues court-termistes, élection et surtout réélection oblige !...L'avenir de notre société, héritière du Siècle des Lumières, leur importe peu ! Une remarque aux auteurs de cet article, notamment à Camille Bedin, vous parlez toujours "des communautarismes"!...il faut avoir le courage d'appeler un chat un chat, il n'y a qu'un seul communautarisme qui pose problème pour notre société française, c'est le communautarisme musulman, point barre !

  • Par laïcité - 09/05/2013 - 11:25 - Signaler un abus @Justinien10

    Vous parlez de réforme indispensable...Je crois que cela relève de l'utopie car le Coran est sensé être la parole d'Allah lui-même. Quand on se donne la peine, comme je l'ai fait, de lire la biographie de Mahomet (un chef de tribu guerrière ), de lire le Coran dont certains versets et sourates appellent ouvertement à la violence et même au meurtre des infidèles des juifs et des homosexuels, de lire les Hadiths les plus connus, on se dit que c'est L'ISLAM LUI-MÊME QUI POSE PROBLÈME !...Et ça l'Occident, dans sa grande lâcheté, refuse de le voir et d'une manière plus générale tous les pays non musulmans du monde aussi. Je pense hélas que l'islam va, de façon inexorable, poser de plus en plus de problèmes au monde entier !

  • Par géodith - 09/05/2013 - 11:28 - Signaler un abus Tant que vous parlerez d'islam de France

    vous aurez tout faux ! Il y a un islam, point barre.

  • Par fifi-brindacier - 09/05/2013 - 11:28 - Signaler un abus Une minorité qu'ils disent

    Personne ne s'est apparemment pas demadé ce qui était advenu des conclusions de débat sur l'identité nationale. Et pour cause : il valait mieux cacher aux français les revendications de certains groupes. A les lire, on préférerait voir brûler la France et nous avec.

  • Par klavius - 09/05/2013 - 11:30 - Signaler un abus Darwin

    En ce qui concerne l'évolution, les chrétiens aussi parfois nient le Darwinisme (aux USA). Certains catholiques combattent l'homosexualité, d'autres sont ouvertement antisémites...toutes les superstitions religieuses ont leur part d'ombre.

  • Par klavius - 09/05/2013 - 11:41 - Signaler un abus Soyez un peu patients ...

    J'ai besoin de pétrole pour ma voiture et de gaz pour me chauffer alors s'il vous plaît soyez gentils avec nos fournisseurs... quand on sera indépendants énergétiquement (fission nucléaire, hydrogène ou autre) vous ferez et direz ce que vous voudrez.. Pas question pour l'instant de fâcher nos amis.

  • Par la saucisse intello - 09/05/2013 - 11:54 - Signaler un abus Attention à la compassion.....

    toutes les "beurettes" ne sortent pas du même tonneau et n'ont pas le même esprit. J'en ai eu plusieurs dans les sociétés qui nettoyaient mes bureaux, je peux vous dire que c'était vraiment spécial ! Ca dégueulait tant et plus sur "la chef", ça parlait au téléphone d'une main en promenant mollement le balai de l'autre, ça arrivait quand ça voulait, chantier vite plié et bonsoir....ou plutôt non : Ni bonjour ni merde ! Le clou, c'était quand elles s'engueulaient : Ca démarrait (trés fort) en français et ça continuait en arabe et là, on vous dit que ça ! Il m'est MEME arrivé de quitter mon bureau tellement ça gueulait fort ! Et les 'jeunes" qui les transportaient me semblaient du même calibre. Je n'ai pas vu de volonté d'intégration là-dedans. La responsable, en guise d'excuse m'a servi ceci "que voulez-vous, on ramasse ce qu'on trouve" ! Alors tendre la main : Oui. Se faire mordre : Non. Par contre, la jeune fille qui avait suivi le dossier de retraite de mon père était AUSSI une beurette. Mais fille de harki. Gentille, soignée, dévouée, serviable, que des éloges. On tirera les conclusions qu'on voudra.

  • Par walküre - 09/05/2013 - 11:56 - Signaler un abus Lisez ou...

    relisez le Coran si vous l'avez mal lu une première fois. Le statut de la femme est clair et net. Etat d'infériorité et de tutelle. Comme il est interdit de toucher ne serait-ce qu'un iota aux versets du livre, voyez ce que valent les vagues affirmations à propos des : "islam de France" et "islam modéré"... Hérésies d'un côté, inepties de l'autre. Il n'y a qu'à gauche pour croire qu'on procède avec l'islam comme on procède avec le christianisme.

  • Par la saucisse intello - 09/05/2013 - 12:03 - Signaler un abus Nous tendrons la main.....

    à celles et ceux qui feront l'effort de s'assimiler. Il n'y aura AUCUNE place pour celles et ceux qui voudront se singulariser. Je n'ai pas trouvé plus simple comme formule.

  • Par bebert4 - 09/05/2013 - 12:30 - Signaler un abus Repli identitaire? non ,on reste ce qu'on est.

    Nos sociologues viennent de decouvrir que l'eau peut mouiller

  • Par durendal - 09/05/2013 - 12:49 - Signaler un abus Naïf,

    Il suffit de lire le coran et les différents écrits s'y rapportant, l'Islam est le problème. C'est un recueil de haine et d'appel à la discrimination, à la violence et au meurtre des non musulmans et des musulmans voulant quitter l'Islam. Quand aux individus ne s'intégrant pas et amenant la violence et la discrimination islamique, ils doivent être expulsés et déchu de la nationalité française.

  • Par Bara - 09/05/2013 - 13:02 - Signaler un abus Une certaine gauche...

    ... est fascinée par l'éducation collectiviste, une société normalisée: celle-ci peine à dénoncer la pression exercée par les musulmans qui pèse sur les femmes. On l'a vu notamment lorsque les syndicats SUD et CGT de la RATP s'en sont pris aux femmes qui dénonçaient l'islamisme de leurs collègues, dont elles étaient victimes. On trouve aussi des "progressistes" qui ne parviennent pas à poser aux musulmans les mêmes limites qu'ils ont posé sans hésiter aux catholiques. Par une sorte de racisme, ils semblent incapables de concevoir que les individus de culture musulmane, hommes comme femmes, seraient capables de se plier à des règles laïques !

  • Par Leucate - 09/05/2013 - 13:09 - Signaler un abus @justinien10. Islam irréformable

    Autant le christianisme était aisément réformable puisque, si les Evangiles sont "la parole de Dieu", tout le reste n'est que construction humaine depuis les Epîtres que les fidèles écoutent assis, autant l'islam est un tout, religion, code civil et pénal, code moral, donné par Dieu aux hommes croyants, dont pas un iota ne doit être changé. C'est ce qu'affirment toutes les conférences islamiques sur les Droits de l'Homme, exemple ces extraits: - la loi n'est pas une oeuvre humaine, mais divine, supérieure à toute autre loi, et que, par conséquent, les droits de l'homme sont subordonnés à la loi islamique. - "Depuis quatorze siècles, l'Islam a défini, par loi divine, les droits de l'homme, dans leur ensemble ainsi que dans leurs implications", - nous, les Musulmans, [...] nous proclamons cette déclaration, faite au nom de l'Islam, des droits de l'homme tels qu'on peut les déduire du très noble Coran et de la très pure Tradition prophétique (Sunnah). A ce titre, ces droits se présentent comme des droits éternels qui ne sauraient supporter suppression ou rectification, abrogation ou invalidation.

  • Par Leucate - 09/05/2013 - 13:09 - Signaler un abus @justinien10. Islam irréformable

    Autant le christianisme était aisément réformable puisque, si les Evangiles sont "la parole de Dieu", tout le reste n'est que construction humaine depuis les Epîtres que les fidèles écoutent assis, autant l'islam est un tout, religion, code civil et pénal, code moral, donné par Dieu aux hommes croyants, dont pas un iota ne doit être changé. C'est ce qu'affirment toutes les conférences islamiques sur les Droits de l'Homme, exemple ces extraits: - la loi n'est pas une oeuvre humaine, mais divine, supérieure à toute autre loi, et que, par conséquent, les droits de l'homme sont subordonnés à la loi islamique. - "Depuis quatorze siècles, l'Islam a défini, par loi divine, les droits de l'homme, dans leur ensemble ainsi que dans leurs implications", - nous, les Musulmans, [...] nous proclamons cette déclaration, faite au nom de l'Islam, des droits de l'homme tels qu'on peut les déduire du très noble Coran et de la très pure Tradition prophétique (Sunnah). A ce titre, ces droits se présentent comme des droits éternels qui ne sauraient supporter suppression ou rectification, abrogation ou invalidation.

  • Par durnak - 09/05/2013 - 13:21 - Signaler un abus Long terme

    Il faut bien voir que les humains ont besoin d’un dieu, qui dit le bien et le mal, qui explique d’où on vient et où on va après la mort. On avait pensé que la laïcité remplacerait tout cela avantageusement, mais on constate qu’il n’en est rien : chacun l’adapte selon ses besoins, et police (« On ne peut pas mettre un policier derrière chaque français ») et justice (voir les décisions de la Taubira), sont très ramolo sur le sujet, (quant aux origines et destinées, elle patauge avec des théories à la con genre Lyssenko). Bon, donc il faut un dieu avec un code et, en plus, quelqu’un pour le faire respecter. Les chrétiens avec leurs papes (Médicis, Borgia, massacres en Amérique du Sud), et les ravages de l’inquisition, n’ont pas montré l’exemple. Aujourd’hui on a la même chose en couleurs avec l’Islam, au moins pour ce qui concerne l’inquisition. Mais l’ennemi, pour la gauche, ce sont les chrétiens. Elle ferme les yeux. Dans le plus long terme, la question est de savoir ce qui va gagner : ou bien le besoin de religion (Islam ?), à moins que le nouveau Pape…, ou bien le besoin de liberté¸ induit par le progrès technique, celui des idées etc… N'est-il pas un peu tôt pour se lamenter ?

  • Par letroll - 09/05/2013 - 13:22 - Signaler un abus il va falloir changer nos lois

    dans le contexte actuel, il est impossible de remettre en cause la présence des populations musulmanes en France, il est même impossible de douter un seul instant des capacités de l'islam à s'adapter aux lois françaises. donc , il ne nous reste plus qu'à adapter nos lois, et en particulier à supprimer toutes les allusions à une prétendue égalité homme-femme ... la gauche a définitivement perdu la partie ... les droits de l'homme sont en voie de disparition.

  • Par Leucate - 09/05/2013 - 13:28 - Signaler un abus Islam irréformable (suite)

    Le Christianisme des Evangiles se présente comme une morale et le Christ n'a jamais été un "législateur". C'est pourquoi nous sommes toujours de civilisation greco-latine, la morale chrétienne en plus. Toutes nos lois sont d'origine romaine païenne modifiées et atténuées par la morale chrétienne (codes Theodose puis Justinien) ou encore barbares (les us et coutumes) là aussi atténuées et civilisées par cette même morale et en fait elles sont un mélange des deux. Par contre, tous les territoires conquis par l'Islam y compris ceux de haute civilisation (le monde hellénistique) ont changé de civilisation (langue, écriture) et perdu leur ancienne culture. Ataturk qui a attaqué l'islam de front est la seule solution. Ce que disait aussi le RP Bruckberger, "l'aumonier de la résistance" “L'Islam est absence de contestation intérieure, c'est sa force et sa faiblesse. La possibilité même d'une contestation est blasphématoire. C'est un système sphérique parfait, hermétiquement clos sur lui-même. Il ne laisse au contestataire d'autre choix que d'être conquis et assimilé ou de se battre. Charles Martel est la seule réponse adéquate à l'islam".

  • Par KiriNan - 09/05/2013 - 13:42 - Signaler un abus @ Dumak : les religions sont immorales

    Non, les êtres humains n'ont pas besoin de dieu(x), sauf les plus incultes et stupides d'entre eux. On ne voit jamais un intellectuel cultivé se convertir à une religion obscurantiste (sauf AVC) ; en revanche, si une personne a accès à l'éducation scientifique, elle renoncera à des croyances dépassées qui lui ont été inculquées dès le berceau. Raison pour laquelle l'Islam punit de mort tout renoncement à la religion musulmane, y compris les "modérés" en France (qu'il ne faut surtout pas amalgamer) Par ailleurs, aucune des religions du livre ne condamne l'esclavage, ni le viol, ni les mariages forcés : vous appelez ça de la morale ? Il n'y a qu'à voir la "moralité" des lois appliquées dans les pays musulmans, et, de façon moins choquante mais aussi présente, dans les pays religieux

  • Par Renaud Bouchard - 09/05/2013 - 13:47 - Signaler un abus L'islam est-il soluble dans la civilisation européenne?

    Voici les propos de quelqu'un qui, aujourd'hui, passerait en correctionnelle.Voyez cet extrait du discours du Général de Gaulle du 5 mars 1959 : http://www.nonali.be/actualite-thematique-et-generale-de-l_islam/divers-et-non-classes/discours-du-general-de-gaulle-du-5-mars-1959/ La solution est très simple : interdiction absolue de tous les communautarismes, ethniques, religieux.

  • Par KiriNan - 09/05/2013 - 13:48 - Signaler un abus L'état français abandonne froidement les citoyennes françaises

    Le problème évoqué par l'article existe depuis longtemps : il a même poussé Fadela Amara à créer NPNS Le problème est que l'état français, ainsi que la police, etc., refuse de protéger les citoyennes françaises et à garantir leurs droits : les parents qui vendent leur fille à un vieux barbon alors qu'elles ont 12 ans - ou 18 ans ne sont pas punis, alors qu'ils ne sont que des proxénètes des plus abjects. Les fils qui tabassent et kidnappent leurs soeurs pour qu'elles acceptent un mariage forcé ne sont pas punis (voir le cas à Lyon d'une famille d'origine tunisienne il y a quelques années) Les petites filles voilées ne sont pas retirées à leurs familles - on attend sans doute qu'elles soient vendues à l'étranger pour réagir ? Les violeurs en réunion ne sont pas inquiétés (voir l'affaire de Fontenay sous Bois) Bref, une française, surtout musulmane - mais pas que - subit la loi de l'islam et l'état français l'abandonne à ce tyran préhistorique.

  • Par letroll - 09/05/2013 - 14:05 - Signaler un abus silence radio !!

    silence radio dans les médias !!! le sujet n'est pas facile à traiter ou alors il faut renoncer à certaines illusions . Le réveil n'en sera que plus difficile.

  • Par Karamba - 09/05/2013 - 14:10 - Signaler un abus Le vrai retour à la tradition est possible

    mais il passe d'abord par un retour au bled.

  • Par Equilibre - 09/05/2013 - 14:16 - Signaler un abus Isslam et occident sont incompatibles

    Il ne sert à rien d'épiloguer . Quelque soit les réformes envisagées, il n'y aura pas grand monde pour les faire respecter (il suffit de voir les problèmes de la police avec la bâche intégrale) et encore moins de juges pour les condamner. Ou n'importe quel pseudo organisation droitdelhommiste, dite "anti-raciste" pour hurler. Ou des politiciens pour condamner. J’exagère, je grossis? Pas tant que cela. Il existe bien les droits de l'homme musulman. De toute manière, ces questions sont stériles et les constatations, qui auraient dû être faites depuis longtemps, sont trop tardives. La démographie et l'immigration se chargeront de régler définitivement notre compte dans quelques dizaines d'années. Nous pourrons alors remercier tous nos politiques qui courageusement depuis 30 ans, voire plus, ont laissé faire en se fermant les yeux, quid pour avoir des salariés à bas coût, quid pour changer la société avec l'aide de main d’œuvre électorale. Et merci aux droitdelhomme pour avoir, en leur nom, détruit une civilisation.

  • Par Gamelledebouse - 09/05/2013 - 14:17 - Signaler un abus Notre problème

    L'islam est leur religion et NOTRE problème .

  • Par laïcité - 09/05/2013 - 14:54 - Signaler un abus il faut quand même signaler que depuis

    une dizaine de jours, France2 et France3 nous présentent au journal de 13H ou de 20H à chaque fois l'interview d'une femme voilée ou bien s'arrangent pour que nous en voyons une ou plusieurs en gros plan. C'est une façon de conditionner le "bon peuple" pour qu'il s'habitue à voir des femmes voilées dans nos rues et ailleurs. Les "journaleux" de ces deux chaînes publiques semblent avoir oublié le sens premier du voile : la soumission de la femme, le signe ostentatoire qu'elle est musulmane et donc destinée à un musulman,ce voile qui doit cacher la beauté attractive de la femme qui le porte sans compter le côté prosélyte de cet accoutrement provocateur. Nos chaînes publiques se comportent hélas comme de véritables islamo-collabos !

  • Par rudi11 - 09/05/2013 - 15:54 - Signaler un abus et on s etonne que le FN monte ?

    si ces jeunes filles doivent vivre comme des françaises, alors il faut en faire des pupilles de la nation, pour éradiquer une fois pour toute les exces de la religion : voile, mariage forcé et autres balivernes et pour cela, monsieur l Etat doit prendre leur defense à defaut, le bazar continuera, sans doute jusqu à la guerre civile...à force d accorder plus de droits aux zimigrés aux français par nos biens pensants de la goche morale unique et absolue, ben, tout çà va mal finir. perso, je zappe illico si je vois ces nouveaux animateurs multicul bavasser dans la tv et personne ne me forcera à manger ce que je ne veux pas.

  • Par jurgio - 09/05/2013 - 16:10 - Signaler un abus L'Islam obligé d'être rigide

    La grande faille mortelle de l'Islam est sa codification noir sur blanc, et intangible, et inaltérable. Elle fera probablement sa perte : on ne peut pas légiférer la vie quotidienne aujourd'hui comme avant le Moyen-âge ! En revanche, le christianisme qui laisse une totale liberté de conscience (chacun doit trouver le chemin de sa foi) en laissant aux hommes d'organiser leur communauté comme ils l'entendent, selon l'esprit de leur époque (on peut reprocher, à cet égard, un léger retard à l'Église actuelle) sera ou redeviendra sans doute demain une religion d'avenir.

  • Par miss tosca - 09/05/2013 - 16:19 - Signaler un abus Hypocrisie

    Peu importe les gueulantes de la gauche et leur "indignation" de voir des élus de droite...se "droitiser". Une majorité de Français en a ras le bol de croiser de plus en plus de femmes voilées, véritable provocation, d'entendre ces hommes, femmes et enfants (pas étonnant l'échec scolaire) qui ne se gênent plus pour parler leur langue d'origine dans tous les lieux publics. Racisme, islamophobie...non, révolte de voir ce que notre pauvre France devient. Il fallait beaucoup plus de courage lorsque l'ex gouvernement a fait passer la loi sur la burqa. Oui, c'est de l'hypocrisie et de la lâcheté d'avoir pris pour prétexte "la sécurité". Il fallait interdire niqab, voile, frusques au ras des pieds POINT FINAL.

  • Par Saron - 09/05/2013 - 17:12 - Signaler un abus LA FEMME VUE PAR LES MOSQUÉES DE FRANCE

    L’imam Hassen Bounamcha justifie le mariage forcé dans une conférence à la Grande Mosquée « l’Olivier » de Boulogne-Billancourt http://islamineurope.unblog.fr/2013/02/11/limam-hassen-bounamcha-justifie-le-mariage-force-dans-une-conference-a-la-grande-mosquee-lolivier-de-boulogne-billancourt/ Cours d’Islam recommandé par les responsables de la Mosquée de Montigny-lès-Cormeilles : « La Femme Musulmane ne doit pas ressembler aux femmes perverses, comme les chanteuses ou les actrices » http://islamineurope.unblog.fr/2012/01/11/cours-dislam-recommande-par-les-responsables-de-la-mosquee-de-montigny-les-cormeilles-le-femme-musulmane-ne-doit-pas-ressembler-aux-femmes-perverses-comme-les-chanteuses-ou-les-actrices/ Prèche du Cheikh saoudien Wassioullah Abbas à la Grande Mosquée Essalam de Creil : “Le parfum porté à l’extérieur est une des causes qui transforme la femme en proie au Démon” http://islamineurope.unblog.fr/2011/11/19/preche-du-cheikh-saoudien-wassioullah-abbas-a-la-grande-mosquee-essalam-de-creil-le-parfum-porte-a-lexterieur-est-une-des-causes-qui-transforme-la-femme-en-proie-au-demon/

  • Par la saucisse intello - 09/05/2013 - 17:13 - Signaler un abus La France est morte......

    une première fois par le "regroupement familial" et une seconde fois par le "droit du sol". Tant que ces deux lois génocidaires (je mesure le sens du mot) ne seront pas abrogées, le remplacement de notre population se poursuivra. Et il n'y aura qu'une guerre pour le stopper. Oublions la "politique" et regardons l'Histoire.

  • Par zorglubb - 09/05/2013 - 17:27 - Signaler un abus Sans rire...

    Et ces gens là expliquent sans rire que seuls les blancs sont racistes... PS : et le décolleté féminin n'est pas une insulte à l'islam ni une mode décadente, c'est une ode au corps de la femme et les sauvages qui ne maîtrisent pas leurs pulsions ne sont pas obligés de regarder.

  • Par einstein42 - 09/05/2013 - 17:37 - Signaler un abus ont a deja combatu l'inquisition

    ont batra bien les teroriste

  • Par Paoli - 09/05/2013 - 17:42 - Signaler un abus Deux choses

    L'Islam est un religion qui dans le fond a du bon: aider les pauvres, s'entraider, se respecter les uns les autres, etc. et qui a bcp de points commun avec les autres grandes religions de notre monde. Cependant, il y a 2 choses qui me derangent dans l'Islam. 1) Est ce au nom des cultures et des traditions que l'on devrait accepter la regression? 2) Suis-je un etre totalment obsede par le sexe? Suis-je donc oblige de voir des femmes couvertent de haut en bas, parce qu'elles (ou qu'on leur a dit) voient devant elles rien d'autre qu'un obsede sexuel? Le rapport homme-femme doit etre egalitaire. C'est un fondement capitale de la societe modern et civilise. Moi ca m'irrite profondement qu'hommes ou femmes issue de cette croyance me considere comme quelqu'un qu'il faille regarder du coin de l'oeil, sale, pervers, et qui du meme coup regarde et considerent les gens de mon entourage de la meme maniere. Tant que ces considerations ne seront pas clarifies (dans un sens ou dans l'autre) et categoriquement refusees, je ne changerai pas d'avis. De plus, pourquoi se priveraient-on des capacities mentales et physiques de la moitie de la population active???

  • Par Bara - 09/05/2013 - 18:31 - Signaler un abus "L'éducation occidentale est un péché"

    ... se dit "Boko Haram" en langue haoussa, paraît-il.

  • Par yvonman53 - 09/05/2013 - 18:38 - Signaler un abus Simple

    Comparer les ""droits de l'homme"" et le Coran Incompatible ! C'est tout !

  • Par durnak - 09/05/2013 - 19:19 - Signaler un abus @KiriNan

    Le débat Religion/Science est intéressant, et, en effet, depuis que la religion a fini d'étouffer la science, cette dernière a fait des progrès considérables. Mais elle n'explique pas tout, loin de là. Je ne suis pas sûr que le fait d'être instruit et cultivé induise forcément l'athéïsme. Le retour aux sectes en ces périodes de matérialisme triomphant de smartphones, GPS qui parlent, tweet et autres miroirs aux alouettes en est la preuve. Je n'appelle pas une "morale" la règle définie par l'Islam, je dis simplement que cette religion,comme la plupart, donne sa définition du bien et du mal, et que les humains ont besoin d'une définition dans ce domaine. Il n'y a que la gauche pour penser que l'homme nouveau se profile à l'horizon, généreux, honnête, travailleur, fiable, sans qu'il y ait besoin de régulièrement lui botter le cul

  • Par Leucate - 09/05/2013 - 19:36 - Signaler un abus @Dumak

    On ne peut pas réellement dire que la religion chrétienne a "étouffé" la science puisque, dès Charlemagne, c'est sous son magistère que l'enseignement des "sept arts libéraux" (le Trivium et le Quadrivium) a été généralisé, d'abord dans les Ecoles Cathédrale puis dans les universités dont les premières furent créées au XI°/XII° siècle (Bologne 1088, Paris 1150, Oxford 1166, Montpellier (médecine) 1289, Salamanque puis rapidement en Europe du Nord et à partir du début du XVI° siècle, les universités essaiment en Amérique du sud puis du nord. La révolution a détruit les universités françaises qui ne furent reconstruites que sous l'empire, (l'Université Impériale qui regroupait toutes les facultés), mais, comme l'avait voulu l'empereur soldat, elles furent soumises à l'Etat. Dans tous les autres pays, les université évoluèrent à leur rythme en conservant leur autonomie héritée de leur passé ecclésiastique tandis que les pays évoluaient vers la démocratie, la vraie, pas la nôtre.

  • Par Jean-Francois Morf - 09/05/2013 - 19:54 - Signaler un abus Jésus avait aboli la loi du talion, la polygamie, la lapidation!

    L'anti-Christ les a ré-introduit en 622, soit 666 ans après la comète de Jules César, celle qui guida les mages vers Bethlehem, et qui s'éteignit en passant dans le cylindre d'ombre de la terre, au moment exact où ils étaient au mètre près arrivés à Jésus Christ...

  • Par sam75 - 09/05/2013 - 19:57 - Signaler un abus racisme

    Pour avoir vécu dans plusieurs pays arabo musulmans, je peux dire que le racisme envers les noirs, l'anti semitisme et la misogynie sont malheureusement plus tôt courantes. Tout comme le rejet absolue des couples mixtes lorsqu'il s'agit d'un musulmane épousant un mécréant, d'ailleurs dans la plus part des pays c'est tout bonnement interdit. Rien d’étonnant que l'afflux massif de populations ayant ses origines véhicule ces comportements.Cela ne veut pas dire que tous sont ainsi, loin de la. On pourrait penser que nos valeurs s'imposent, il n'en ait rien, au contraire on peut constater que certains français de souche adoptent les mémés comportements au nom de leur nouvelle religion qu'ils ont mal comprise

  • Par ankou666 - 09/05/2013 - 19:58 - Signaler un abus @ la saucisse intello : D'où

    @ la saucisse intello : D'où la prémonition du livre « la Toussaint blanche » ! Actuellement ce n'en est plus une, mais des faits que nous subissons. @ laïcité : Il n'y a pas de communautarisme ! Le communautarisme quel qu'il soit, est la division ! Les politiques et les médias veulent que nous acceptions l'islam en France en faisant un islam de France, il faut continuer à leur dire : islam ?! ONT EN VEUT PAS !! Et des mosquées aussi.

  • Par Geolion - 09/05/2013 - 20:08 - Signaler un abus La troisième guerre mondiale, religieuse, est commencée...!

    La troisième guerre mondiale, religieuse, est commencée...! C'est la conviction de spécialistes... ! Je ne peux que recommander aux citoyens français d'acheter le Coran et, à partir de : "sourates violentes" et/ou "sourates discriminatoires" tapées sur Google, qui en donnera la liste, d'aller voir dans le Coran que ce sont bien des sourates violentes et/ou discriminatoires, notamment à l'égard des femmes et des non et donc des recommandations du Coran totalement incompatibles avec nos démocraties occidentales, notre laïcité et nos valeurs républicaines. Dès lors, il ne faut absolument pas tolérer l'application de ses sourates en France ! l'Amour du prochain n'existe pas dans le Coran ; surprenant non ?? On dit que le communautarisme intégriste est hyper minoritaire et donc non dangereux. Ce raisonnement est faux car une minorité décidée peut faire d'énormes dégâts et son prosélytisme est très fort ; ils sont aptes à transformer des musulmans modérés en intégristes et islamistes ! Car, on ne peut que le constater, hélas, que les intégristes musulmans sont plus près du Coran que les musulmans modérés....C'est ce qui fait leur force et leur dangerosité ! A bon entendeur, salut

  • Par durnak - 09/05/2013 - 20:15 - Signaler un abus @leucate

    Merci de ce commentaire. Je n'ai pas votre érudition, mais j'ai bien peur que le sort de Galilée n'ait pas été un cas isolé. Il y a peut-être une différence entre l'enseignement universitaire organisé pour diffuser un certain savoir, et la recherche sans oeillères, quitte à mettre en cause certains énoncés sortis directement de la tête de grands prêtres autoproclamés et cherchant à protéger leur statut. Ceci dit sans animosité et s'appliquant à toutes les religions.

  • Par Poulp - 09/05/2013 - 20:24 - Signaler un abus Différences foi/tradition

    Je pense que trop souvent, les religieux (quels qu'ils soient) font l'amalgame entre la foi (l'amour de Dieu) et la tradition religieuse. Pour moi, la religion est une valeur. Cependant, beaucoup trop de personnes considèrent qu'il faut suivre les livres sacrés à la lettre, sans le remettre dans une époque. Le Coran, la Torah, la Bible sont des livres à la fois religieux, politiques, économiques, sanitaires. Aujourd'hui nous avons des lois et la façon d'appréhender le monde a changé. Il est donc totalement absurde de retourner x siècles en arrière. Quand on voit que le christianisme a fait sombrer l'Europe dans des siècles d'obscurantisme, il y a de quoi réfléchir! Je pense qu'il faut alors trouver un certain équilibre entre vivre sa foi comme on l'entend tout en étant en accord avec l'époque dans laquelle on vit.

  • Par shaï - 09/05/2013 - 21:14 - Signaler un abus Tout faux géodith.

    Des islams, il y en a beaucoup, autant que de sectes, courants, déviances dans la religion chrétienne. Celui de France - et d'ailleurs -est bifide. Il y a le béni-oui-oui, apeuré ou prudent, politiquement et socialement correct ; l'autre - masqué ou non - est violent, intolérant, raciste, xénophobe, brutalement misogyne, anti sémite affiché. Ces deux islams sont dangereux car liés intimement par la peur. Celle que l'on subit et celle qui est imposée. Vous en connaissez beaucoup des musulmans "violemment humanistes", "violemment tolérants" ? En public ? Heureusement pour mon pays, il y a la Tunisie, l'Algérie même, qui résistent, combattent, nous suggèrent des voies, des issues de secours. Paradoxal, non ?

  • Par sioncosait33 - 09/05/2013 - 22:08 - Signaler un abus En fait il ne peut pas y avoir debat

    L islam est un systeme politico religieux anti democratique et seulement voué à une seule ambition: dominer le monde. C'est pas moi qui le dit c'est le coran. Alors merci de leur demander de rentrer chez eux vivre leur vie comme ils l'entendent. Ici en france, on en veut pas. Merci

  • Par Leucate - 09/05/2013 - 23:31 - Signaler un abus @Dumark Gallilée

    L'affaire Gallilée, qui fut l'ami de trois papes dont le dernier, qui fut contraint d'engager le procès et qui avait été, dans sa jeunesse, étudiant avec lui à l'université, est complexe. Gallilée qui était d'un caractère bourru et entier s'était fait beaucoup d'ennemis universitaires. En prenant partie pour une théorie controversée sur un sujet qui n'était pas de son domaine, il s'est alors trouvé vulnérable et a été traduit en conseil de discipline (l'inquisition) condamné à une peine de principe, il ne l'a jamais faite. ""Contrairement aux affirmations de nombreux manuels, même récents, d’histoire des sciences, Galilée n’a pas inventé le télescope. Ni le microscope. Ni le thermomètre. Il n’a pas découvert la loi d’inertie ; ni le parallélogramme de forces ou de mouvements ; ni les taches du Soleil. Il n’a apporté aucune contribution à l’astronomie théorique ; il n’a pas laissé tomber de poids du haut de la Tour de Pise ; et il n’a pas démontré la vérité du système de Copernic. Il n’a pas été torturé par l’Inquisition, il n’a point langui dans ses cachots, il n’a pas dit eppur si muove ; il n’a pas été un martyr de la Science."" (Arthur Koestler - les somnambules)

  • Par Leucate - 09/05/2013 - 23:48 - Signaler un abus @Dumark, Gallilée suite

    ...Ce qu’il fit, ce fut de fonder la dynamique, et cela suffit à le mettre au rang des hommes qui façonnèrent notre destin. Il donna aux lois de Kepler le complément indispensable pour l’univers de Newton."" ""Si j’ai pu voir loin, disait Newton, c’est parce que des géants m’ont porté sur leurs épaules."" Les Somnambules constituent une première histoire de la Science. On peut compléter très utilement par la lecture des "Découvreurs" de Daniel J Boorstin (Bouquins). Boorstin fut directeur duNational Museum of History and Technology de la Smithsonian Institution. Il fut ensuite directeur de la Bibliothèque du Congrès. il est également l'auteur de « L'Image, ou ce qu'il advint du Rêve américain» (1961) a fait date en tant que première étude sur la genèse de l'hyperréalité et de la postmodernité et leur manifestations dans la société américaine. Une citation que j'aime beaucoup: ""le principal obstacle à la découverte de la forme de la Terre, des continents, et des océans n'aura pas été l'ignorance, mais l'illusion de savoir"" .. et, pour l'Eglise et l'Université une trop grande révérence pour les savants antiques alors que l'Occident avait dépassé Rome. Le complexe du barbare ?

  • Par ahele - 10/05/2013 - 00:07 - Signaler un abus et oui !

    il n'y a pas d'islam de France ! c'est ce qu'ils veulent nous faire avaler ! l'islam est incompatible avec la démocratie ! il est aux antipodes de nos valeurs, de nos coutumes pour notre pays ! ils l'ont mis dans les droits de l'homme ou je ne sais plus si c'est à Bruxelles (indiqué noir sur blanc que l'islam est incompatible car ce n'est pas qu'une religion mais des lois à appliquer, sans discuter, comme la charia ! les français n'arrivent pas encore tous à intégrer ça ! quand ils auront compris il sera trop tard ! qu'ils voient les pays comme la Belgique qui ont des élus islamistes (ils demandent l'application de leurs lois et la charia) allez voir en Belgique et Grande Bretagne (des quartiers entiers où ils interdisent aux blancs ce qu'ils considèrent comme leurs territoires) comme nous dans nos cités : ils virent de plus en plus les fds et s'installent ensuite, ils font tout pour décourager les plus têtus, pour les plus pauvres qui n'ont pas les moyens de partir ailleurs, ils leur font vivre l'enfer au quotidien ! allez lire la lettre de Marie Neige SARDIN et son livre "celle qui dit non" voyez ce qu'elle a subi et subit encore à ce jour ! elle s'est adressée à Marine le Pen !

  • Par Leucate - 10/05/2013 - 00:10 - Signaler un abus @poulp

    ""Quand on voit que le christianisme a fait sombrer l'Europe dans des siècles d'obscurantisme, il y a de quoi réfléchir! Je pense qu'il faut alors trouver un certain équilibre entre vivre sa foi comme on l'entend tout en étant en accord avec l'époque dans laquelle on vit."" Voir mes réponses à Dumark. Ce n'est pas le christianisme qui a fait sombrer l'Europe et coetera ..; mais les invasions barbares. Le christitanisme sauva la civilisation antique, du moins l'héritage latin, il récupéra ensuite l'héritage grec auprès de Constantinople et par ses Ecoles puis ses universités permit à la civilisation greco-latine de prendre l'ascendant sur les autres civilisations qui piétinaient. C'est par la Science, la technique, les armes et sa culture que l'Occident s'imposa au monde entier à partir du 16° siècle, découvrant le monde et des terres nouvelles, les Amériques puis les colonisant. Et cela parce que nous avons bénéficié d'une religion qui admettait le partage entre le religieux (le spirituel) et le temporel (l'empereur, les rois) et que jamais nos lois ne furent religieuses. Elles étaient romaines et barbares, atténuées par la morale chrétienne.

  • Par Glop Glop - 10/05/2013 - 00:45 - Signaler un abus Les dites "jeunes filles" de banlieue...

    ... sont les premières et sur le devant des manifestations protestataires pour cracher à la gu.... de la France. Les "jeunes filles" de banlieue jouent un double-jeu qui se retourne contre elles. Qu'elles avisent et décident du chemin à prendre toutes seules, les Français sont muselés par les diktats juridiques à leur encontre.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Guylain Chevrier et Camille Bedin

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€