Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 22 Août 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Gros et malades ? Non seulement les boissons light ne font pas perdre de poids mais les édulcorants en rendent la consommation dangereuse

La chercheuse Susan Swithers, dans un article publié dans le DailyMail, suggère que les boissons light seraient aussi néfastes pour la ligne que les sodas classiques.

Mauvais plan

Publié le
Gros et malades ? Non seulement les boissons light ne font pas perdre de poids mais les édulcorants en rendent la consommation dangereuse

La chercheuse Susan Swithers, dans un article publié dans le DailyMail, suggère que les boissons light seraient aussi néfastes pour la ligne que les sodas classiques Crédit Reuters

Depuis leur lancement en produit de mass market dans les années 1950, l'eau a progressivement laissé sa place aux sodas, des "bonbons liquides" chargés en glucides qui satisfont les pulsions gourmandes du consommateur. Leur teneur en sucre représente un apport énergétique de 140 calories par canette en moyenne, soit plus de 7 morceaux de sucre, ou 35 grammes de sucre (si l'on se réfère à une canette de Coca Cola® classique de 355 ml)

Pour faire simple, la consommation d'une canette par jour entraîne une prise de poids de 6 kilos de graisse par an !

Sans compter les risques majeurs de développer un diabète de Type 2 à un âge de plus en plus jeune !

Au total, ce sont 180,000 morts par an dans le monde qui sont directement liées à la consommation de soda en grande quantité selon la American Heart Association basée sur une étude menée par Gitanjali Singh,un chercheur de l’École de Santé Publique de Harvard.

La réponse des industriels de l'agro-alimentaire aux rapports les accusant de favoriser l'augmentation de l'obésité ? Une offre de sodas sucrés avec des édulcorants de synthèse afin de  conserver l'approche gourmande pour satisfaire les papilles de leurs clients sans alourdir leur silhouette. Le produit sucrant artificiel le plus utilisé reste incontestablement l'aspartame, les sodas représentant d'ailleurs plus de 86% de la consommation de cet additif aux USA, soit 4,500 tonnes. Néanmoins, suite aux messages d'alerte lancés par les professionnels de la santé, de nouveau édulcorants remplacent (mais de façon encore confidentielle) l'aspartame : sucralose (Splenda®), stevia (Truvia®), saccharine (E954), etc..... Ces boissons offrent donc un goût sucré et ce, avec ZERO calories et supposément, zéro risque pour notre santé.

Or, il n'en est rien ! Basée sur des dizaines d'études menées sur le sujet au cours des 5 dernières années, l’Université de Purdue met en exergue les effets délétères des sodas light dans un rapport accablant :

1.SURPOIDSLes consommateurs de sodas à zéro calories prennent du poids ! Tout simplement parce que leur goût sucré augmente l'appétit, la dépendance au sucre, et les envies de douceur. 

2.MALADIES - Les consommateurs de sodas light, même à poids sain, souffrent d'une augmentation du risque de développer des maladies cardio-vasculaires, des pathologies métaboliques (notamment diabète de type 2), et des accidents cérébraux.

3.CONSEQUENCES - Les édulcorants fonctionnent comme des leurres gustatifs. La production d'insuline est perturbée par les messages reçus par le corps puisque sucre = réponse insulinique. Or, dans le cas des boissons édulcorées, le message du sucre est reçu, le corps enclenche le processus pour gérer l'afflux de sucre mais aucun sucre n'est réellement ingéré. Ces leurres gustatifs, d'après les chercheurs, peuvent entraîner des conséquences à long terme sur notre santé que l'on ne maîtrise pas encore.

Les conclusions de ce rapport, soutenues par de très nombreuses autres études menées en Europe - notamment celle de l’Agence Européenne de Sécurité Alimentaire (EFSA) menée sur 60,000 femmes qui met en évidence, malgré leur consommation de soda light, un risque plus élevé de développer un diabète de type II -  sont sans appels. Les sodas light ne sont pas magiques, et boire sucré sans calories et sans risques relève de chimères.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par saarlun - 14/07/2013 - 11:50 - Signaler un abus je me marre

    Il faut arrêter de me faire rire, ça me rappelle la polémique sur les boissons soi-disant sans sucre, après moult discussions, leur appellation a été transformée en zéro goût de sucre, ce qui vous en conviendrez est loin d'être la même chose. Nous sommes matraqués par les publicités mensongères et les produits de consommation courante inadéquats, le problème est que le QI moyen fait peur et que bons nombre de vautours profitent de cet état de fait. Vous voulez limiter les problèmes, buvez de l'eau, ça fait longtemps qu'on sait que les sodas sont nocifs, light ou non.

  • Par Vavavoom - 14/07/2013 - 19:21 - Signaler un abus beaucoup d'infos et on expose les produits light comme dangereux

    j'aime Atlantico pour ça ! on ne nous dit pas ce que les gros industriels veulent nous vendre à coup de millions. Je ne comprends pas les commentaires cyniques précédents ? ces boissons sont mauvaise en toute évidence. donc pourquoi ne pas l'accepter ? Etes-vous payés par des lobbies de ce sfabricants de boissons bonbon qui font grossir en nous faisant croire qu'elles font maigrir ? en tout cas cette étude américaine je viens d'aller la lire, elle se base sur des DIZAINES (et pas 2 comme tu le racontes Lymrin) d'études sur plus de 5 ans. Je ne suis pas scientique mais ça me parait legit comme approche non ?

  • Par mps - 14/07/2013 - 22:02 - Signaler un abus Tout cela est asez sot !

    Le sucre libère de l'insuline, dont une propriété est de stocker les graisses. Ce n'est évidemment pas le cas d'un "goût sucré" ! Notons encore que du sucre pris bien en dehors des repas ne fait pas grossier, vu qu'il n'y a rien à stocker. L'exercice ne fait pas maigrir. Il faut marcher 7 kms pour résorber ... deux biscuits ! On crève les obèses pour rien. Autre piste plus sérieuse, découverte à l'Université de Louvain : tous les obèses ont la même anomalie bactérienne dans l'intestin ! Des essais montrent qu'en ajoutant la bactérie déficitaire, les obèses perdent immédiatement et durablement du poids. Bref, n'écoutez jamais les diététiciens, ils radotent !

  • Par Septentrionale - 14/07/2013 - 22:57 - Signaler un abus Le gros malade

    @Atlantico, Il serait bienvenu de rétablir la vérité concernant l'affabulation de l'article de Guylain Chevrier du 09/07/2013 - 11:56 " De jeunes Juifs orthodoxes..." fermé aux commentaires Cf. Dreuz.info

  • Par Valerie_Orsoni - 15/07/2013 - 00:05 - Signaler un abus mps vous avez raison - bactéries obésogènes dans l'intestin

    En effet, de nouvelles recherches tant en France (CNRS) qu'au Canada et en Belgique font état de certaines bactéries obésogènes et qui siègeraient dans les intestins. Je connais bien le sujet, en ayant discuté avec un des "chercheurs" ayant mis cette explication en avant. Néanmoins, les études scientifiques sur les impacts du gout sucré (sans calorie, simplement le goût) sont légions. Il en existe surement des peu fiables mais la vaste majorité de celles-ci, notamment publiées par le Yale Nutrition Center, Purdue University et Stanford, sont fiables et ne laissent pas place au doute. Le gout sucré augmente l'appétence et la dépendance au sucre, et sur un an (7 études l'ont démontré au-delà, là encore de tout doute), font prendre du poids (toutes choses étant par ailleurs égales). Ensuite, en ce qui concerne les risques que certains édulcorants de synthèse représentent, là encore, il faut la part du vrai et du faux, du loufoque et du sérieux mais, les conclusions d'études nationales non sponsorisées par des lobbies, sont en général sans appel, notamment sur l'aspartame. Enfin, le sucre pris en dehors des repas FAIT GROSSIR puisqu'il apporte des calories.

  • Par Valerie_Orsoni - 15/07/2013 - 00:07 - Signaler un abus Vavavoom - vous avez raison

    de très nombreuses études ont été intégrées dans la META ETUDE qui a servi de base au rapport de la Purdue University. Leurs conclusions sont donc correctes. D'aucun peuvent contester les études ayant servi de base, mais pour les avoir revues, je peux vous dire qu'elles furent toutes menées avec le protocole qui s'impose.

  • Par Dr Guy-André Pelouze - 15/07/2013 - 19:02 - Signaler un abus Restons factuels!

    Je lis cet article. Je lis le papier de S Swithers. Je vous donne le lien... Il me semble que c'est plus fair. http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S1043276013000878 Je suis désolé de contredire l'article d'Atlantico mais les conclusions de cette revue générale (ce n''est pas une méta analyse) développée à l'appui d'une thèse: les effets métaboliques perturbateurs des édulcorants ne sont pas du tout ceux affirmé dans le journal. 1/ les boissons sucrées produisent des effets doubles: métaboliques et neurobiologiques (sur le cerveau). Elles sont clairement impliquées en terme de causalité dans l'épidémie d'obésité. Les individus en surpoids doivent les éviter s'ils veulent reprendre le controle de leur poids. 2/ les boissons aux édulcorants et les édulcorants produisent des effets neurobiologiques (sur le cerveau). Il est possible que ces effets conduisent à des comportemenst "contrintuitifs" chez certains et d'éviction des produits sucrés chez d'autres (nous sommes tous différents...). Les articles référencés sont très difficiles à anaklyser et S Swithers le souligne car certains parlent de l'Imc, d'autres des maladies cardiovasculaires en général d'autres d'HTA...

  • Par Valerie_Orsoni - 15/07/2013 - 19:12 - Signaler un abus TheGap - nous sommes d'accord

    en fait vous dites ne pas être d'accord avec les conclusions mais vous l'êtes si je vous lis bien :) Les effets perturbateurs au niveau métaboliques des édulcorants ont été démontrés au-delà de tout doute raisonnable. Dans tous les cas, ne pas penser que zéro calories = santé - voilà une conclusion simple. Merci TheGap d'avoir pris le temps d'écrire un post si clair et documenté :)

  • Par Dr Guy-André Pelouze - 15/07/2013 - 19:45 - Signaler un abus Restons factuels(2)!

    C'est pourquoi nous ne pouvons que constater que nous savons assez peu de choses en réalité sur les édulcorants puisque les études interventionnelles sont au nombre de ...2! Comment aider nos lecteurs? 1. Il faut éviter les boissons sucrées et ce dès la plus petite enfance. 2. pour ceux qui ne sont pas en surpoids à l'âge adulte remplacer le sucre par des édulcorants produit INDUBITABLEMENT des effets métaboliques favorables. Si le controle du poids est aisé (il faut pour cela une simple balance et un carnet...) il n'y a pas lieu de les supprimer. 3. Les édulcorants ne sont pas égaux... Il serait trop long de développer ici... 4.Les effets neurobiologiques sont très mal connus. Comment les compensations se font elles entre la récompense, le plaisir et l'addiction? 5. Quelles sont les csq des édulcorants sur la flore? 6. Les édulcorants sont attaqués par le lobby sucrier et vice versa si bien qu'il est difficile d'y voir clair actuellement. En conclusion le messag à retenir est: diminuez vos apports en sucres, qu'ils soient sucrés ou non (les amidons des pates pains riz pollenta etc...). Je conseille de diminuer pas de substituer!

  • Par Valerie_Orsoni - 15/07/2013 - 20:04 - Signaler un abus TheGap - encore plus d'accord

    1. Il faut éviter les boissons sucrées et ce dès la plus petite enfance. --> OUI! 2. pour ceux qui ne sont pas en surpoids à l'âge adulte remplacer le sucre par des édulcorants produit INDUBITABLEMENT des effets métaboliques favorables. Si le controle du poids est aisé (il faut pour cela une simple balance et un carnet...) il n'y a pas lieu de les supprimer. --> dans tous les cas, a consommer de maniere tres limitee 3. Les édulcorants ne sont pas égaux... Il serait trop long de développer ici... --> on est d'accord entre l'aspartame et le stevia il y a un monde 4.Les effets neurobiologiques sont très mal connus. Comment les compensations se font elles entre la récompense, le plaisir et l'addiction? --> mais bien etudies.... 5. Quelles sont les csq des édulcorants sur la flore? --> pas encore tres bien documentes mais on peut imaginer que comme le sucre ils puissent perturber les bifido bactéries En conclusion le messag à retenir est: diminuez vos apports en sucres, qu'ils soient sucrés ou non (les amidons des pates pains riz pollenta etc...). Je conseille de diminuer pas de substituer --. ON EST ENCORE PLUS D'ACCORD

  • Par PourquoiPas - 16/07/2013 - 13:36 - Signaler un abus Le light dérange

    J'ai surtout l'impression que les vérités sur le light, le zéro, bref le sans sucre au bon goût sucré dérangent ! Et il me semble important, même si une infime population semble déjà bien au courant, de faire passer le message que : 1 - le light n'est pas bon pour les comportements alimentaires : ce n'est pas parce qu'on boit du coca 0 que l'on fait attention, on essaye juste une petite baguette magique et on n'essaye pas vraiment de faire attention à son alimentation et à sa santé. Que se passe-t-il quand on n'a pas sa boisson édulcorée à protée de main ? On n'opte certainement pas pour de l'eau. 2 - les édulcorants sont d'une manière ou d'une autre dangereux pour la santé à plus ou moins grande échelle sur l'organisme. Les études le démontrent de plus en plus (des études sérieuses) alors pourquoi le nier ? On n'entent pas ici interdire de boire de temps en temps en se faisant plaisir, mais bien de prendre conscience qu'il ne faut pas que ces produits soient présents dans notre alimentation au quotidien et en trop grande quantité. Surtout que la plupart de personnes penseront que comme c'est light, je peux en boire plus que si c'était une boisson sucrée normale...

  • Par Valerie_Orsoni - 16/07/2013 - 17:23 - Signaler un abus Bien dit PourquoiPas!

    on voit que vous avez pris le temps de lire l'article en entier :) on ets d'accord. Personne n'interdit rien. On ouvre les yeux et on reste vigilant sur les queantites de sucre ingerees !

  • Par FlorentC - 17/07/2013 - 09:48 - Signaler un abus Sans exces

    Je rejoins Valérie sur ce sujet. Ayant une fille, et bientôt une seconde, je n'ai jamais adhéré au fait de donner des sodas au goûté ni pendant les repas. Beaucoup trop sucrés, light ou pas, et surtout blindés de colorants ou autres produits chimiques. Rien de naturel ! Alors je compense par du VRAI jus de fruit pressé, et je peux vous assurer, elle en raffole... et moi aussi !

  • Par JérômeR - 17/07/2013 - 15:27 - Signaler un abus A consommer avec modération

    Conscient d'un certain surpoids, le soda est un produit que je consomme rarement depuis quelques années. Ce n'est pas l'arrivée des coca 0 et autres qui ont changé ma position. Pour moi, le goût est toujours présent ce qui n'aide pas à réduire "l'accoutumance" au goût sucré et donc à limiter les autres produits sucrés.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Valérie Orsoni

Valérie Orsoni est experte dans les méthodes de motivation et de coaching. 

Fondatrice du #1 de la perte de poids online LeBootCamp.com, elle est le coach attitré de nombreuses stars et de titres de presse français et américains. Elle a publié La méthode Orsoni aux éditions Reader Digest, Le Sarrasin, tous les secrets de la graine miracle et Un corps de rêve pour les nulsFIRST EDITIONS (1 mars 2012).




Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€