Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 28 Avril 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Le grand schisme : la campagne présidentielle est-elle en train d’accoucher de deux droites irréconciliables (et non, on ne parle pas de rivalités personnelles) ?

Bien que les divisions au sein de la droite française ont toujours existé, celles-ci sont devenues de plus en plus vives, se cristallisant aujourd'hui autour de sujets de civilisation (identité, immigration, rapport à la mondialisation, etc.), remis au goût du jour notamment par des personnalités comme Donald Trump ou Vladimir Poutine.

Politique

Publié le - Mis à jour le 18 Novembre 2016
Le grand schisme : la campagne présidentielle est-elle en train d’accoucher de deux droites irréconciliables (et non, on ne parle pas de rivalités personnelles) ?

Atlantico : Suite à l'élection de Donald Trump en tant que président des Etats-Unis, Nicolas Sarkozy a affirmé que le vote des Américains exprimait une "volonté de changement (...et) le refus d'une pensée unique qui interdit tout débat sur les dangers qui menacent notre nation", tandis que pour Alain Juppé, la France ne doit pas "s'engage(r) dans la voie de l'extrémisme et de la démagogie. Je ne veux pas que l'avenir ce soit le FN et tous ceux qui sont sont à la remorque de ses idées". Ces derniers propos plutôt en accord avec ceux de François Bayrou pour qui "le changement qu'ils (les Américains) cherchent, ils croient le trouver au travers des excès, des caricatures, des retours en arrière et des rejets.

Et c'est là qu'est le danger". Dans quelle mesure ces réactions traduisent-elles les divergences qui existent entre ces trois candidats ? 

Jean-Thomas Lesueur : Les jugements que portent ces trois dirigeants sur l’élection de Donald Trump témoignent de ce que les thèmes socio-culturels, ou civilisationnels (immigration, islam, transmission, famille, identité, mondialisation), qui ont pris le pas sur les questions purement économiques, sont susceptibles de faire imploser, à terme, la droite française.

Il est évident que, pour une part non-négligeable de l’électorat, ces questions sont devenues majeures et plus engageantes pour l’avenir qu’un point de fiscalité de plus ou de moins. Au final, ce sont ces thèmes qui ont dominé l’élection américaine et la victoire de Trump signe, quoi qu’on pense du personnage, un retour du politique… ou, à ce stade, un désir populaire du retour du politique.

Pour revenir à la France, il faut se souvenir que "la" droite n’existe pas. Il y a toujours eu "des" droites. Or, les sujets civilisationnels tendent les relations entre ces courants, bien davantage que les questions économiques, sur lesquelles il y a un consensus global, malgré quelques nuances. La synthèse entre libéraux et conservateurs, souverainistes et européens, étatistes et décentralisateurs, n’a jamais été simple à réaliser. Mais elle est devenue particulièrement difficile dans la période de "montée aux extrêmes" sociales, politiques, culturelles, internationales, que nous connaissons aujourd’hui.

Jérôme Fourquet : C'est de bonne guerre, chaque candidat voit dans un événement d'actualité international la confirmation de la validation de ses propres thèses, a fortiori un résultat électoral dans un pays ami. Marine Le Pen va nous dire qu'elle est dans le sens de l'histoire après le Brexit et la victoire de Donald Trump, et que les idées souverainistes de remise en cause de la globalisation, de mise en avant d'un protectionnisme et de dénonciation des élites coupées du peuple sont aujourd'hui prégnantes dans la société. Les trois déclarations que vous citez montrent que chacun y voit l'occasion d'un plaidoyer pro domo. Tout cela fait ressortir, en tout cas en ce qui concerne Nicolas Sarkozy et Alain Juppé, un diagnostic assez divergent de l'état de la société française et de la situation internationale.

Alain Juppé et François Bayrou estiment que la situation est préoccupante et nécessite des réformes en profondeur avec une majorité large et une capacité de rassemblement, sur la logique de l'union nationale. Autre condition pour mener ces réformes et réparer le navire France : il faut tout faire pour ne pas accentuer les tensions entre les différentes composantes de la société française et entre le peuple et ses dirigeants. Il faudrait donc faire le choix de la raison, de la discussion, et résister à toute tentation des sirènes populistes (dénonciation de bouc-émissaires, activation des tensions dans la société française, dénonciation des élites…). C'est le risque qu'Alain Juppé et François Bayrou pointent. Pour eux, il ne faut pas choisir la solution de facilité, mais au contraire travailler tout en ne reniant pas les difficultés.

Nicolas Sarkozy, lui, a un autre diagnostic. Pour lui, il faut sauver la bateau France du naufrage dans lequel il est engagé. Pour cela, il faudrait changer radicalement de cap, et trancher beaucoup plus en profondeur.

On est ici complètement en phase avec tout ce qui a été raconté depuis le début de la campagne de la primaire et le positionnement de ces deux candidats. Positionnement qui met en osmose et en adéquation leur image personnelle, leurs caractéristiques propres, et leurs programmes. Alain Juppé met en avant ses qualités de rassembleur, et ça tombe bien car il a un programme de rassemblement et de renforcement de la société française en essayant de recoudre les plaies. Nicolas Sarkozy, lui, met plus en avant son leadership et sa capacité à trancher sans concession, car la France a selon lui besoin de solutions extrêmement énergiques. Dans ce cadre-là, il faudrait un candidat extrêmement déterminé et tranchant.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vauban - 12/11/2016 - 10:18 - Signaler un abus Encore une fois

    Ces commentateurs d' une partialité ahurissante font l'impasse sur la candidature et les propositions de F Fillon Formatons formatons. Il en ressortira peut être ce que nous souhaitons!

  • Par Deudeuche - 12/11/2016 - 10:31 - Signaler un abus Article de Parisiens

    hors sols comme d'hab!

  • Par Benvoyons - 12/11/2016 - 10:33 - Signaler un abus Si Juppé gagne le LR partira en quenouille

    Car plus de 60% des adhérents ne renouvelleront pas leur adhésion Le parti sera avec 80000 adhérents comme avant le retour de NS. Juppé ne pourra être élu qu'avec le centre, le centre gauche et les socialistes et devra faire un gouvernement avec ça. Donc son programme passera au broyeur Socialistes et Syndicats CGT FO etc.. Donc la foule exacerbée votera Le Pen s'en foutant des conséquences du programme encore plus Socialiste du FN.. C'est ainsi mais la France après 2.5 ans passera sous la coupe du FMI Nous aurons ainsi une Lagarde pour gouverner mais pas au centre Gauche ni Mélanchoniste comme el FN.

  • Par Ganesha - 12/11/2016 - 10:34 - Signaler un abus Le problème des Ripoublicains

    Le problème des Ripoublicains, c'est qu'ils nous jouent un feuilleton de ''télé-réalité'' complètement débile ! Ils font semblant d’être irréconciliablement opposés sur des choix essentiels, mais si nous sommes suffisamment stupides pour les porter au pouvoir, nous découvrirons très rapidement que Sarko n'a pas changé le moins du monde et que Juppé est exactement sur la même ligne que Hollande. Fillon et Le Maire sont des personnages tellement insignifiants, qu'ils seront instantanément oubliés après le premier tour de la primaire. Le mystère d'Atlantico, c'est le petit troupeau de vieillards ratatinés qui se délectent d'un scénario aussi abrutissant !

  • Par zouk - 12/11/2016 - 10:45 - Signaler un abus Sarkozy, Juppé

    Nous n'avons pas besoin d'un rassembleur, non plus que d'un volontariste, nous avons besoin d'un Président mobilisateur, comme Poutine a su le faire dans une direction ennuyeuse pour nous, mais très motivante pour les Russes. Pour Trump, attendons de le voir à l'œuvre.

  • Par Maxoplus - 12/11/2016 - 11:20 - Signaler un abus La droite ? un mythe

    Les auteurs ont totalement raison. La droite ça n'a jamais existé. Hier Chirac/Giscard, aujourd'hui Sarko/Juppé et demain X(?)/MLP. Le pb c'est qu'aucune tendance n'est majoritaire à elle seule et qu'en 2017 la question des alliances sera posée. Sarko peut cracher tant qu'il veut sur les centristes (qui le lui rendent bien). A part eux avec qui fera t-il sa cuisine ? MLP ?

  • Par Lafayette 68 - 12/11/2016 - 11:29 - Signaler un abus et les Français ?

    Ils ne sont pas des Américains ! Celui qui est allé aux EU sent bien la différence de mentalité . Donc la transposition est d'autant plus hasardeuse que l'Histoire et la géographie sont différentes de la nôtre. L'impasse ici sur Fillon et les souverainistes en général est une erreur majeure. Que de réflexions stupides sur les plateaux de télé en ce moment !

  • Par Anguerrand - 12/11/2016 - 12:04 - Signaler un abus A Ganesha d'un " vieillard ratatiné"

    Vos insultes habituelles n'impressionnent plus personne tellement elles sont répétitives. Toujours pas le moindre argument, en ce qui concerne Fillon ou Le Maire, ils ont un programme excellent, proche de celle du FN et surtout PAS socialiste, mais ça vous ferait mal de le reconnaître. Vous avez soutenu l'extrême gauche grec: raté, le Brexit vous voyez bien que les anglais le regrette déjà et font durer encore 2 ans tellement ils sont ravi pour sortir de l'UE, vous soutenez Trump et le comparez à MLP encore raté. Trump est liberal quand vous êtes pro socialiste. De toute façon si un jour MLP était élue, se sera un bordel monstre comme aux USA pourtant libérale. Souvenez vous le bordel du second tour entre JMLP et Chirac les manifestations anti Le Pen. Ce serait la même chose et vous savez bien que tous les pouvoirs minoritaires exiteraient la population pour empêcher MLP de gouverner ( médias, ONG, oppositions, fonctionnaires, etc). Si vous ne comprenez pas, vous êtes un vieux candide. Merci de cesser les insultes dans vos posts, vous n'en serez que plus crédible.

  • Par langue de pivert - 12/11/2016 - 12:11 - Signaler un abus

    Comme en plus ce n'est pas l'électorat de droite qui choisit SON candidat on est ma barré ! Comment les dirigeants de ce parti, à commencer par son président, ont-ils pu se mettre dans cette souricière ? Si je dois aller voter à droite un candidat choisi par la gauche je passe mon tour !

  • Par lafronde - 12/11/2016 - 13:47 - Signaler un abus Clivages anciens et modernes, post-modernes ?

    Si la Gauche porte son parti pris en bandoulière, c'est qu'elle se reconnait avec plus ou moins de radicalité dans un projet de société progressiste. Elle change par la loi le mariage, la filiation, la Nation (via une immigration inutile et à charge). Elle change aussi l'Ordre social par son laxisme judiciaire : aucune prisons construite sous les mandatures socialistes. Le Droite quand à elle limite ce concept à une alliance électorale. Elle comporte des républicains qui se réfèrent aux institutions de la République et de l'Union européenne, et des conservateurs qui défendent la Tradition. Ces deux familles peuvent être chacune plus ou moins libérale dans l'ordre économique. Depuis 1968 puis le départ du Général, la Droite a suivi l'universalisme républicain et européen, de conserve avec la Gauche, avec de temps à autre en période électorale, des retours à la Tradition. La République en elle même ne dit pas comment elle doit être gouvernée, ses valeurs sont un mythe. Utile pour limiter l'offre politique. L'électeur median passe par l'UMP-LR, entre progressistes à la Juppé, et populiste intermittent à la Sarkozy. L'UMP-LR n'a pas de doctrine sur l'immigration-invasion !

  • Par mado83@free.fr - 12/11/2016 - 14:17 - Signaler un abus Fillon

    Comment faire l'impasse sur lui, le seul à avoir des idées innovantes et la volonté de les mettre en oeuvre ? Il ne dit pas s'il est de droite où de gauche, on s'en fout.. la difficulté pour lui, c'est de faire une équipe en dehors des sentiers politiques traditionnels, pas des beaux parleurs, mais des femmes et hommes efficaces et motivés..

  • Par lafronde - 12/11/2016 - 14:44 - Signaler un abus On va plus loin, dans le dyno-train ! (du progressisme !)

    La Gauche européenne (suivant la voie anglo-saxonne) a changé sa doctrine progressiste sous le 1er septennat Mitterrand. Voir l'aveu de JP Chevènement sur Atlantico. Abandonnant l'appropriation collective des moyens de production, elle opte pour la défense de l'immigré comme prétendue victime. Elle favorise depuis une immigration hors travail, donc inutile notre économie. Cette immigration sera donc largement à charge. Toutefois la moitié de cette population aura le mérite et le courage de travailler. C'est l'immigration intégrée, et si possible assimilée, que les conservateurs incluent dans Nation française. En revanche les progressistes incluent dans leur "République" toute personne arrivée en France, légalement ou non, travaillant ou non, à charge ou non. Bien entendu les progressistes ne consultent jamais le Peuple sur cet asile illimité. Interdisant et pénalisant même ce débat.Si "à tout fonctionnaire son chômeur", "à tout immigré à charge, son chômeur, son mal-logé". L'Etat-Providence internationalisé, projet tyrannique de colonisation, se finance par le déficit et en acculant les français de souche à la faillite, au chômage, à la misère. France périphérique ! Vae victis !

  • Par Winter - 12/11/2016 - 15:12 - Signaler un abus Et Fillon?

    Et Fillon?

  • Par Fran6 - 12/11/2016 - 16:06 - Signaler un abus et voilà

    encore deux experts qui ont pas lu le programme de Fillon ou le rapport de l' IFRAT et qui font l'impasse comme d'habitude, expert qui ont pas compris que remonter l'économie du pays est la principale priorité car elle donnera les moyens de répondre à tout les autres problèmes, c'est quoi qu'ils veulent ses deux là, qu'on votent FN pour tout casser et enfin reconstruire au propre? fait le LIT de sarko comme Juppé, c'est donné des voix à MLP, c'est en tout cas ce que je ferai!

  • Par Ganesha - 12/11/2016 - 17:05 - Signaler un abus Voici un minuscule aperçu

    Voici un minuscule aperçu : parmi les 200 donateurs de la fondation Clinton à plus d’un million de dollars, on pourra remarquer (source : https://www.clintonfoundation.org/contributors) : catégorie de 10 à 25 millions de dollars : Royaume d'Arabie Saoudite,The Rockefeller Foundation , Sheikh Mohammed Hussein Al-Amoudi, État du Kuwait, catégorie de 1 à 5 millions de dollars : Nasser Al-Rashid, Barclays Capital, Barclays plc, Dubai Foundation, Friends of Saudi Arabia, HSBC Holdings, Monsanto Company, État du Qatar, etc... En ce qui concerne Nicolas Sarkozy, ne cherchez pas, ce sont les mêmes ! Que pouvez-vous attendre de ce genre de personnages, si vous les portez au pouvoir ? Une lutte féroce contre le terrorisme islamique sunnite ? Une interdiction du Round-Up ?

  • Par lafronde - 12/11/2016 - 17:28 - Signaler un abus Examiner le Budget de l'Etat

    Les dépenses n'ont pas les même conséquences selon qu'elles soient privées ou publiques. Privées, elles entament le revenu ou le capital du client, par définition limités. Ce client assume les choix qu'il opère comme décideur. Publiques les dépenses sont choisies par des décideurs, qui opèrent sur les revenus et patrimoines de tiers, les citoyens-contribuables. Le décideurs ne subit pas pécuniairement ses mauvais choix. Il arrive souvent que de mauvaises dépenses du point de vue du Bien commun, soient de bonnes dépenses d'un point de vue électoral. C'est le clientélisme. Il pèse au moins autant que le déficit public : cent Mds d'€ ! sinon plus. L'examen du buget de l'Etat, que chacun peut faire, prouve que seule la moitié des dépenses de l'Etat sont utiles. Un Gouvernement audacieux pourrait supprimer le déficit, et en plus baisser les impôts notamment les taux marginaux qui démotivent, ou font fuir les citoyens-entrepreneurs. Pour cela il faut supprimer les dépenses d'assistanat à l'immigration, et en contre-partie doter les ZSP d'une législation pro-business à la chinoise ! Légaliser l'obligation de travailler des valides, pour bénéficier de l'aide sociale.

  • Par raslacoiffe - 12/11/2016 - 17:31 - Signaler un abus A Ganesha

    Complétez votre charge si vous êtes honnête??? Et Juppé qui le finance de l'étranger puisque c'est essentiellement à l'étranger qu'il a constitué la cagnote de son micro parti!! A croire que vous souhaitez réellement l'élection du Mou de Bordeaux le plus en capacité de battre MLP d'après les médias!!!

  • Par Ganesha - 12/11/2016 - 17:46 - Signaler un abus Tube de vaseline !

    Vivement le 21 Novembre ! Décidément, les cathos sont encore plus forts que les musulmans pour pratiquer la ''Taqiya'' ! Hypocrisie et dissimulation. On lit et on relit leurs déclarations pompeuses sur le sérieux du merveilleux programme économique des Ripoublicains, alors que ces sombres connards nous proposent tout simplement de continuer l'austérité qui n'a créé que des millions de chômeurs ou de travailleurs pauvres dans tous les pays occidentaux ! Et ces braves ''grenouilles de bénitiers'' s'imaginent naïvement que François Fillon abolira le mariage gay ! Un conseil de prudence élémentaire : s'ils croient à cette promesse, ce sont eux qui devraient s'acheter un tube de vaseline !

  • Par Ganesha - 12/11/2016 - 17:53 - Signaler un abus Raslacoiffe

    Je pense que mon choix est assez clair : je ne comprend pas l'aveuglement des français qui n'ont pas encore compris que le seul choix raisonnable qui se présente à nous, c'est Marine Le Pen à l'Élysée, de toute urgence !

  • Par Ganesha - 12/11/2016 - 18:05 - Signaler un abus La Fronde

    La Fronde, pourriez vraiment arrêter de nous raconter n'importe quoi ? Vous proposez le plein emploi en France, en rapatriant la fabrication des smartphones dans notre beau pays? En payant nos ouvriers 200 euros par mois, pour des semaines de 70 heures ? Vous les ferez dormir dans des dortoirs et vous les nourrirez de trois bols de riz par jour ? C'est tellement stupide que cela me fait à peine sourire...

  • Par Fran6 - 12/11/2016 - 18:31 - Signaler un abus @ganesha

    un entrepreneur, je cause des petits, c'est la peur de l'embauche, quand cela va plus avec un employé, on arrive pas à le virer, j'ai le cas en ce moment et mes autres employés en ont plus que marre mais voilà, on peut rien faire que mettre toutes mes billes de mon coté pour être sur de gagner au prud'homme, si la vente est bien faite, il est possible de bien payer nos gars mais avec le cout MO super élevé en ce moment, le moindre pépin et c'est le plongeon, le mec qui est mal payé reste pas ou fera tout pour couler la boite, je suis à + 500€ sur ma catégorie de métiers mais c'est pas assez, merci Hollande mais ça, faut le mettre dans sa tête, on est coincé par la montée en puissance des détachés partout, on a des écarts jusque 50% sur les devis!!!!!!!!! d'où, autant viré tout le monde dans les deux ans et faire venir roumains et polonais qui seront prêt à bosser dans les conditions que vous indiquez, l'avenir de la France, c'est cela, les autres toucheront le chômage jusque la France fasse banqueroute

  • Par assougoudrel - 12/11/2016 - 19:05 - Signaler un abus Quand Donald Trump a gagné la

    bourse américaine a dégringolé, paniquée. Comme les boursiers étaient tellement certains que Hillary Clinton aurait gagné, personne n'avait daigné lire le programme de Mr Trump. Quand ils l'ont lu après qu'il ait gagné, ils ont vu que son programme (à leurs yeux) était bon. C'est pour cette raison que la bourse, en moins de deux, est remontée en flèche. La même erreur est en train d'être commise en France avec Mr Fillon. Il y a une volonté délibérée de montrer le duel Juppé-Sarkozy afin de l'écarter des vues et des oreilles des français.

  • Par clint - 12/11/2016 - 19:16 - Signaler un abus Juppé est un "pousseur sous le tapis" : rassembleur ??

    Et son comportement va conduire une fois de plus à nier les problèmes de communautarisme liés à l'islam, donc à ne rien faire. Il va préparer le terrain pour le FN en 2012 !

  • Par Ex abrupto - 12/11/2016 - 19:45 - Signaler un abus A Anguerand et Ganesha

    Un autre vieillard ratatiné vous dit ..... qu'il vous souhaite de pouvoir en devenir un.... Mais vu l'état de votre cerveau dans ce supposé jeune âge dont vous êtes si fier, il faut toutefois vous inquiéter des ravages du temps. La medecine vous sauvera peut-être....

  • Par Orchidee31 - 12/11/2016 - 21:14 - Signaler un abus Ex abrupto

    Votre post s'adresse à ganesha pas à Anguerrand, sauf erreur ...

  • Par Ganesha - 13/11/2016 - 05:28 - Signaler un abus Fran6, la directive Bolkestein

    Fran6, la directive Bolkestein sur les travailleurs détachés est vraiment criminelle ! Mais si voulez avoir le moindre espoir qu'elle soit un jour abolie, vous devez impérativement voter pour Marine Le Pen ! Tous ces salauds de Ripoublicains sont précisément financés par les grands patrons pour la maintenir. Quant aux moutons bêlants qui viennent ici défendre cette pourriture de parti, je suis convaincu qu'ils n'ont pas la moindre idée de quoi il s'agit !

  • Par lafronde - 13/11/2016 - 06:57 - Signaler un abus @fran6 merci de votre témoignage d'entrepreneur.

    Votre rappel des réalités d'une petite entreprise est salutaire : les marges sont faibles, les charges, taxes et règlementations lourdes. Ce sont les politiciens professionnels qui à travers l'Etat, vous imposent ces boulets, car vos intérêts de petits entrepreneurs pèsent moins selon eux, que les demandes de leurs autres clientèles électorales. Le prix ? Protection (illusoire) contre les licenciements (sachez que les grandes entreprises licencient sans cause réelle ni séreuse, et règlent ensuite leur condamnation prud'hommales). Le Législateur ne devrait pas utiliser la même catégorie "employeur" pour les sociétés anonymes et les artisans : ceux-ci devraient avoir un Code du Travail simplifié, des obligations moindres, eux égard aux moindres ressources de leur entreprise. Si vous voulez demain avoir une Législation et une fiscalité compétitive, il faut mettre fin au légicentrisme et à la centralisation fiscale et administrative française. Opter pour le système fédéraliste suisse, allemand ou américain. Seule la mise en concurrence de la collectivité publique allégera sont coût. Le citoyen-contribuable et l'entreprise ne seront plus captifs, ils feront jouer la concurrence.

  • Par Anguerrand - 13/11/2016 - 07:46 - Signaler un abus A Ganesha Le jaloux coco

    Au lieu d'être chômeur professionnel tenter l'expérience de la CREATION D'ENTREPRISE, on verra si vous vous avez toujours votre phobie des riches et de l'argent. Le FN ne vous donne pas assez d'argent pour écrire les mêmes absurdités que vous écrivez sur différents sites. Ce n'est pas en écrivant, FN, FN, FN, sans le moindre argument POUR QUE voir convaincrez que la politique économique socialiste de Philippot le vrai chef est bonne

  • Par Anguerrand - 13/11/2016 - 07:47 - Signaler un abus A Ganesha Le jaloux coco

    Au lieu d'être chômeur professionnel tenter l'expérience de la CREATION D'ENTREPRISE, on verra si vous vous avez toujours votre phobie des riches et de l'argent. Le FN ne vous donne pas assez d'argent pour écrire les mêmes absurdités que vous écrivez sur différents sites. Ce n'est pas en écrivant, FN, FN, FN, sans le moindre argument POUR QUE voir convaincrez que la politique économique socialiste de Philippot le vrai chef est bonne

  • Par Fran6 - 13/11/2016 - 09:04 - Signaler un abus @ la fronde @Anguerrand

    merci la fronde, je dois dire que cette semaine, deux de mes amis viennent de fermer leurs boites, l'un cause du RSI, il a pas tenu le choc de 2015 et devra vendre sa maison à 7 ans de la retraite, l'autre, deux de ses employés bossaient quand ils avaient le temps, il en a eu marre et vend tout puis se barre du pays, dans les deux cas, il y a rien pour soutenir dans la difficulté, là haine anti-patron est endémique dans notre pays, Anguerrand, je comprend vos flèches sur Ganescha mais le FN pour moi est une manière de foutre tout en l'air pour reprendre à zéro, dans notre histoire, à chaque fois que c'est arrivé, la France est sortie plus forte avec d'autres hommes et femmes que nous ne connaissons pas encore pour l'heure. Dans notre pays, tout est biaisé, les sondages sont le dernier symptôme qui révèle l’incapacité des élites à manipuler internet et donc, nos esprits

  • Par lafronde - 13/11/2016 - 09:26 - Signaler un abus L'aide sociale d'Etat est-elle nécessaire ?

    Avec l'inflation des dépenses sociales de l'Etat, on se demande comment faisait le petit peuple de naguère pour s'en passer ? C'est pourtant simple. Il bénéficiait d'un Ordre public spontané, d'abord généré par la Société civile elle même. Une Justice civile sévère pour les contrevenants. Le peuple formait alors une communauté locale, parfois une communauté de métier, il avait le sens de la solidarité, car il savait qui elle aidait (voir le Mouvement Mutualiste sous la IIIe République). Ceci s'est perdu avec la Sécurité sociale, qui de plus rend le travail trop onéreux, avec ses ayants droits anonyme et innombrables. Enfin la fiscalité était plus légère. Il était rentable d'entreprendre. En France toute la richesse permise par le progrès technique, et la concurrence internationale a été captée par les politiciens. Leurs dépenses clientélistes surclassent celles de l'Etat régalien. Faire cesser cette prédation fiscale, rendra compétitives de nombreuses entreprises, accroissant et pérennisant leur activité. Alors le travail redeviendra rentable, soit en entreprise, soit en auto-entrepreneur. L'Etat avec ses lois, son fisc, n'est pas la solution mais le problème.

  • Par assougoudrel - 13/11/2016 - 09:38 - Signaler un abus @ Fran6

    Ma fille ainée et son compagnon ont depuis 13 ans une boulangerie-pâtisserie. dès le début, ils sont massacrés. Ils ont deux enfants. Leurs employés, comme beaucoup sont anti-patrons. Ils sont harcelé par les vampires que sont l'URSSAF et autres. Ma fille qui travaille dans une banque (depuis longtemps elle a vendu sa part), a fait le calcul de la retraite de son compagnon. Cela ne dépassera pas 350,00 (trois cent cinquante euros). Le plus petit de ses employés touchera beaucoup plus que lui. Du coup, ils ont mis en vente leur entreprise et lui, il fera de l'intérim, en attendant de trouver quelque chose de plus solide. Heureusement pour lui, il a du terrain. C'est le travail de ma fille qui est le ciment du foyer, contrairement à celle de son compagnon qui est chef d'entreprise. Quand aux apprentis, quelqu'un a eu la bonne idée de décider qu'ils ne commencent à travailler qu'à partir de 6 heures, quand tout est fini.

  • Par Ganesha - 13/11/2016 - 09:54 - Signaler un abus Fran6

    Fran6, Atlantico n'est pas un site ''d'entrepreneurs'', tout simplement parce qu'écrire des commentaires demande beaucoup trop de temps et de disponibilité d'esprit ! Vous trouverez ici principalement des retraités du quatrième âge, qui croient défendre leurs intérêts personnels en faisant la promotion des grandes sociétés multinationales du Cac 40, dont ils possèdent des actions. Il ne faut surtout pas leur expliquer que le Capitalisme est au bord de l'effondrement final : le jour où cela arrivera, ils devront choisir, comme en 1929, entre le suicide ou la soupe populaire...

  • Par Orchidee31 - 13/11/2016 - 10:23 - Signaler un abus Fillon ? Non

    Qui a oublié l'épisode "repas avec Jouyet" ? Et l'épisode avec Copé fin 2012 où il a tout fait pour faire imploser l'UMP avec son désir de créer son groupe à l'assemblée ? rien que pour ça, il n'est pas crédible il n'a pas supporté d'être battu car les sondeurs et les medias le donnaient gagnant, il a perdu ses nerfs il n'a pas su faire face - un bon second peut-être, mais un President, certainement pas.....

  • Par Ganesha - 13/11/2016 - 10:24 - Signaler un abus Lafronde, Isaac Newton

    Quant à l’inénarrable Lafronde, après nous avoir proposé son ''modèle chinois'', voici qu'il reprend son ''modèle suisse''. Lafronde, n'arriverez vous donc jamais à comprendre qu'avoir la planète entière qui fonctionne comme la Suisse (ou même l'Allemagne ou les Usa) n'est pas possible. Lisez très lentement : ''Tous les pays ne peuvent pas être, au même moment, en excédent commercial les uns vis à vis des autres''. Quand vous aurez enfin assimilé cette vérité élémentaire, revenez nous voir. On raconte qu'Isaac Newton a compris la Loi de gravitation universelle le jour où, passant sous un pommier, un pomme lui est tombée sur la tête. Heureusement que ce n'était pas un cocotier !

  • Par Fran6 - 13/11/2016 - 10:25 - Signaler un abus @ganesha

    j'ai jamais dit le contraire mais si je dis rien, qui sera mes motivations d'être un populiste déclaré? en plus, j'suis entrepreneur et 60 ans d'âge et je connais personne du 4ème âge à avoir des parts au CAC 40, faut pas généralisé non plus...

  • Par lafronde - 13/11/2016 - 11:54 - Signaler un abus En lutte contre l'austérité de la République ?!

    Chers lecteurs, un cours magistral d'économie nous a été improvisé, ici même sur le forum d'Atlantico. Ce Professeur vous a mis en garde contre les risques de l'austérité budgétaire de nos gouvernements ! Ah Ah Ah Ah ! Mais où est cette austérité ? Avec un budget en déficit de 33% ! Cent Mds d'€ de déficit pour 300 Mds d'€ de recettes. Plus fort ! cette austérité qui n'existe pas, surtout pas en France, créerait du chômage dans tous les pays occidentaux ! Non sens. Ce qui crée du chômage, c'est le manque d'entrepreneurs et d'entreprise à cause d'un excès de fiscalité et de règlementations. Ces maux viennent du clientélisme des politiciens. Une dérive démagogique de notre idole Démocratie, commune à tous les pays occidentaux à des d° divers. Notons que l'Asie de l'Est s'en sort mieux car elle refuse l'immigration non qualifiée et l'assistanat (seul point valable avec la souveraineté du programme MLP-FN). Pour aller plus loin en économie voir le site de liberaux.org "Contrepoints". Certes ils sont "no borders" en immigration (ce qui n'est pas la tendance ici sur ce forum) , mais leur encyclopédie en ligne Wikiberal n'a pas d'équivalent sur la toile francophone. Bonne lecture.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Jean-Thomas Lesueur

Titulaire d'un DEA d'histoire moderne (Paris IV Sorbonne), où il a travaillé sur l'émergence de la diplomatie en Europe occidentale à l'époque moderne, Jean-Thomas Lesueur est délégué général de l'Institut Thomas More

Voir la bio en entier

Jérôme Fourquet

Jérôme Fourquet est directeur du Département opinion publique à l’Ifop.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€