Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 25 Juillet 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Gérard Longuet : “Emmanuel Macron, c’est la prolongation, avec un visage jeune, du compromis qui fige et qui nous a conduit là où nous sommes : un pays de déficit et d’endettement.”

Critiques à l'encontre du programme de François Fillon, rumeurs d'alliance avec François Bayrou, possibilité d'un duel Emmanuel Macron-François Fillon au second tour de la présidentielle, etc. : autant de sujets sur lesquels revient Gérard Longuet dans un entretien exclusif pour Atlantico.

Entretien politique

Publié le - Mis à jour le 13 Janvier 2017
Gérard Longuet : “Emmanuel Macron, c’est la prolongation, avec un visage jeune, du compromis qui fige et qui nous a conduit là où nous sommes : un pays de déficit et d’endettement.”

Atlantico : François Fillon était cette semaine à Las Vegas pour le CES. Dans quelle mesure ce voyage peut-il lui profiter compte tenu du fait qu’il est le seul candidat cette année à s’y être rendu ? 

Gérard Longuet : François Fillon est surtout un homme politique qui a une connaissance parfaite des nouvelles technologies, de la révolution numérique, et ce depuis longtemps. J’ai eu l’occasion de mesurer cela lorsque j’étais ministre de l’Industrie et des Télécoms, poste auquel il m’a succédé d’ailleurs. Honnêtement, nous parlions avec beaucoup de plaisir de ces nouvelles technologies ; son intérêt est réel, profond, constant.

Accessoirement, en période de campagne, cela donne une bonne image, mais la vérité, c’est que cette démarche est, chez lui, fondée sur l’intérêt qu’il y porte et la compétence acquise.

Durant cet évènement, François Fillon a fait preuve d’un certain agacement à l’égard d’un journaliste qui a tenté une comparaison avec Emmanuel Macron, et ce à travers une remarque sur le rôle qu’il a pu jouer en matière de technologie. Cette remarque est depuis largement reprise et moquée sur les réseaux sociaux, notamment par Manuel Valls qui s’est fendu d’un tweet dans lequel il affirme que « Grâce à François Fillon, je peux vous écrire ce tweet depuis Evry. Merci à France Télécom, son réseau, ses agents qui ont permis Orange/Free/SFR… ». Que pensez-vous de cette attaque de l’ancien Premier ministre ? 

Elle est sans aucune portée. En matière de télécom, il y a eu une formidable révolution en France, qui s’est faite à partir du choix du numérique dans les années 1980. Cela fut d’ailleurs un choix de Valéry Giscard d’Estaing, avec Gérard Théry, puis Jacques Dondoux ou Marcel Roulet. Puis la dérégulation des télécoms que j’avais d’ailleurs lancée en 1986-1988, et  que François Fillon a, par la suite, poursuivi en tant que ministre de ce secteur, a permis la multiplication des investissements et des initiatives. Monsieur Valls découvre, en effet, que France Télécom existe, mais le développement des télécoms est l’affaire de tout un secteur, et surtout de capitaux privés – essentiellement d’ailleurs car l’Etat n’a jamais mis un sou dans France Télécom ; c’est toujours France Télécom qui a subventionné l’Etat. Manuel Valls tombe mal, il ne connait pas son sujet. 

Les débats télévisés de la primaire de la gauche vont commencer très bientôt. Comment est-ce que François Fillon espère-t-il occuper le terrain au cours de cette période où les médias seront accaparés par ce scrutin ?

Profondément, François Fillon n’a pas l’obsession d’occuper le terrain pour occuper le terrain. Le présentéisme médiatique n’est pas sa tasse de thé. Ce qu’il souhaite, c’est s’exprimer sur des sujets de fond qui correspondent à sa ligne de force: le diagnostic vrai et le devoir de réforme.

Il est évident toutefois que nous regardons avec intérêt les débats du PS. Les deux candidats importants, qui arriveront en tête de la gauche, sont Jean-Luc Mélenchon et Emmanuel Macron, tous deux candidats hors primaire PS ; le candidat du PS sera probablement le deuxième ou le troisième de la gauche, en tout cas, il y a peu de chance pour qu’il soit le premier ; de même, la probabilité pour qu’il soit au second tour est faible. Nous les regardons donc avec une curiosité polie, sans considérer que se soit un élément essentiel, car si la gauche, et notamment Manuel Valls, avait des solutions, nous le saurions.

Depuis sa victoire, François Fillon est critiqué à gauche, mais également par Emmanuel Macron et son propre camp, pour son approche jugée très libérale de la question sociale et des politiques de santé. Que pensez-vous de ce jugement ? 

François Fillon pense profondément que c’est l’esprit de liberté qui peut relancer l’économie française et permettre le contrôle des dépenses publiques sous toutes leurs formes. En matière de santé, François Fillon est bien évidemment pour la liberté tant du patient que du praticien. Il y a eu ensuite une caricature simple et grossière d’une réforme du candidat qui sera approfondie comme doit l’être une construction gouvernementale. Cette construction est en cours actuellement et nous aurons ainsi la bonne clarification. En termes de dépenses de santé, nous savons que l’assurance doit faire une large place à la mutualisation car les risques sont à la fois très importants pour les infections lourdes et graves, et très concentrés sur des périodes de la vie et sur les pathologies graves . C’est la raison pour laquelle François Filon regarde avec beaucoup de sagesse et d’humanité la réalité de la dépense médicale qui est malheureusement – et on le sait – plus forte sur des cas précis, et qui mérite une véritable considération.  Mais par exemple, pouvons nous laisser sans solution le véritable détournement du rôle des urgences de bien des hôpitaux ?

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Beredan - 08/01/2017 - 11:08 - Signaler un abus Le clone...

    Macron , c'est Juppé avec une moumoute...

  • Par vangog - 08/01/2017 - 13:02 - Signaler un abus Dommage de citer les sondages bidonnés Elabe

    dans une interview d'un homme intelligent comme Gérard Longuet. Plutôt que ces sondages effectués par des gauchistes devant leur petit ordinateur, nous aurions aimé en savoir plus sur ce que pensait Longuet...

  • Par Benvoyons - 08/01/2017 - 14:11 - Signaler un abus Concernant l'ensemble des soins en France Il y a un bon principe

    Celui de l'Assurance Maladie Alsace Moselle qui déjà rembourse + que la SS nationale . Le déficit ne peut exister car dès l'année suivante il y a l'augmentation des cotisations sur les salariés mais aussi les salariés des Hôpitaux, cliniques Radiologues, etc... ainsi la sensibilité obtenue permet aux différents intervenants de se poser les bonnes questions et donc de rationaliser de travailler aux solutions pour ne plus avoir de hausses tout en gardant la qualité de service. Donc les médecins ne jouent pas avec la facilité de donner trop de jours trop de médicaments etc etc... si vous voyez ce que je veux dire. Tout le monde est sensibilisé à la cause de la SS. Généraliser le système ne coûte rien seulement le fait que tous les intervenants et donc même les malades se sentent solidaires pour éviter les dérapages.

  • Par Benvoyons - 08/01/2017 - 14:30 - Signaler un abus En effet Fillon et d'autres personnes ont participé à la mise en

    forme de la privatisation qui a permis à France Télécom de se mettre en ordre de marche pour le marché mondial et enfin de faire des bons produits pour le marché de ses clients.1)L'internet a été inventé par les scientifiques Américains dans les Universités Privés Américaines 2)Que France Télécom était un monopole d’État dont les Fonctionnaires qui y travaillaient ne sont pas mis en cause car ils faisaient se que les Hauts Fonctionnaires décidaient. Quand des milliards de l'époque sont partis en fumés sur des trouvailles comme Radiomessagerie Pager mais avec 14 ans de retard par rapport aux USA : 3.8 milliards de matériels Poubelles Puis F.T .a développé le fameux Pointel dont le déploiement a été arrêté au bout de 2 ans pour être remplacé par GSM déployé aux USA :)::))Aussi plusieurs milliards d' Études et matériels( Franco Français) car pas adaptés à l'export) Je passe sur d'autres investissements hasardeux que FT n'a pas eu le temps de sortir. Donc en effet le politique a pris la décision de privatiser F.T.. et la mettre en concurrence pour éviter à la maison de tourner en rond (Franco Français)

  • Par Benvoyons - 08/01/2017 - 14:38 - Signaler un abus Suite

    Il faut tout de même laisser à FT Étatique les choix sur les grandes infrastructures avec par exemple l'ATM système d'infrastructure ou FT a été en pointe à l'époque. Un autre problème souvent passé sous silence et pour cause a affecté notre compétitivité Alcatel et autres compagnies Françaises fournissaient très cher des produits infrastructures Franco Français et fournissaient au même moment à l'export les produits aux normes international mais bien moins cher car pour le monde entier:)::)) Si si le réseaux Français a coûté le double des réseaux vendus à l'export. :)::) C'est pas cher c'est l’État qui paye Ben oui ne cherchez pas nos ENA étaient là bien vigilants :)::))

  • Par cloette - 08/01/2017 - 14:42 - Signaler un abus L'idée de Fillon

    Est elle si mauvaise ? Dérembourser les petits soins , pour les médicaments de confort c'est déjà le cas . Des gens allaient en consultation chez les médecins se les faire prescrire ! Et la Sécu remboursait et la consultation et les médicaments de confort ( sans effet réel ) . Mais parlons des fraudes chez les médecins : oui, elles existent aussi ! C'est tabou ?

  • Par Duvillet - 08/01/2017 - 15:39 - Signaler un abus Longuet

    je pense qu il convient d'ajouter une ambition optimiste pour redonner confiance. CD

  • Par DESVESSIESPOURDESLANTERNES - 08/01/2017 - 16:30 - Signaler un abus Parce que Mr Longuet ne serait responsable

    ni des déficits ni de l'endettement de la France . Etait-il ministre du compromis ? ou agent d'exploitation des PTT ? Curieusement le minitel , internet avant l'heure fût un grand ratage ayant essentiellement pour cause -je crois- les tarifs prohibitifs des connexions . ( et le gavage subséquent de certains) Les Ricains eux l'ont fait gratis . Des sanctions non mais -dormez braves gens -dans le " cul la balayette " chanson bien connue .

  • Par cerimo - 08/01/2017 - 17:57 - Signaler un abus NON

    CD SERAIT DCD

  • Par clint - 08/01/2017 - 21:12 - Signaler un abus "CD SERAIT DCD" : OK et ne pas arriver au 2ème tour CKOI ?

    Ou pire arriver au 2ème tour et se faire battre par le FN, ce ne serait encore pas mieux ? Il a potentiellement gagné Fillon, alors qu'il ait un programme compatible du centre gauche à la droite démocrate et qu'il ne nous fasse pas suer avec ses référendums qu'il perdra forcément puisque même De Gaulle a perdu alors qu'il voulait débarrasser la France des sénateurs inutiles !

  • Par cerimo - 08/01/2017 - 21:30 - Signaler un abus MAINTENANT ou ......

    ça passe ou ça casse, sinon rien ne sera possible c'est déjà presque perdu .

  • Par OLYTTEUS - 09/01/2017 - 20:39 - Signaler un abus Sondages à foison

    C'est pénible : encore et toujours plus de sondages dont on ne nous dit pas sur combien de personnes ils ont été faits ni les questions précises posées . Bref, sondages bidon ou pas??

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Gérard Longuet

Gérard Longuet est sénateur de la Meuse, il a notamment été président du groupe UMP au Sénat de 2009 à 2011.

De 2011 à 2012, il a occupé la fonction de ministre de la Défense et des Anciens combattants. 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€