Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 06 Décembre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Génération islam : ces jeunes convertis qui ont la rage et oublient la République

L'auteur Élisabeth Schemla dénonce la pénétration progressive de la France par l'islamisme et son prodigieux écho dans la "génération islam". Extrait de "Islam, l'épreuve française" (2/2).

Bonnes feuilles

Publié le - Mis à jour le 6 Mai 2013
Génération islam : ces jeunes convertis qui ont la rage et oublient la République

L’islam a pris chez nombre de jeunes le relais de la République.

Rien d’étonnant, exploitant ces failles, à ce que l’islam ait pris chez nombre de jeunes le relais de la République. A la devise Liberté Egalité Fraternité, qui réclame un effort permanent, répond, redoutable de simplicité et de paresseuse capacité mobilisatrice, Allah Akbar, Dieu est le plus grand. Le Coran enseigné par de piètres maîtres est présenté à ces jeunes – bien à tort – comme un livre autrement plus accessible et passionnant que les manuels scolaires, un objet intouchable de recettes millénaires régulant toute la vie qui se retient de mémoire, par une répétition obsédante, sans se penser et se discuter aussi par l’intelligence.

La "nation" musulmane quant à elle apporte le réconfort d’une communauté qui abolit toutes les Génération islam : ces jeunes qui ont la rage 161 différences et transcende tous les États, pour peu que soit acceptée l’absolue soumission à Dieu. Une fraternité universelle. L’islam est un refuge, une réponse. Et un avenir.

Il l’est aussi pour des jeunes Français de plus vieille souche, plongés dans la même désorganisation de leur environnement et un identique désordre familial et intime. Selon le ministère de l’Intérieur et des Cultes, il y aurait 4000 conversions par an et 100 000 convertis aujourd’hui, soit plus du double qu’en 1986. Les organisations musulmanes affirment que ce serait 200 000. En vérité, on n’en sait rien puisque, en ce domaine aussi, les statistiques et les études scientifiques font défaut. Aucune classe sociale n’a l’apanage de la conversion : médecins, avocats, hommes d’affaires, cadres, employés deviennent aussi des fidèles des mosquées. Mais leur démarche est la plupart du temps d’ordre spirituel. Ils choisissent généralement le soufisme, contrairement aux jeunes des banlieues et quartiers pris en main par le wahhabo- salafisme, le Tabligh ou les Frères musulmans. Les témoignages parus dans Le Monde Magazine sous le titre "L’islam en France, itinéraires de convertis" expriment fort bien le parcours et l’état d’esprit de ces nouveaux croyants de vingt ans qui font de la surenchère identitaire, affichent tous les signes extérieurs – vêtements pour les deux sexes, barbe pour les garçons – et endossent avec une ardeur néophyte les modes de pensée clivants de leur religion d’adoption. Les idoles qui leur montrent la voie, rappeurs et sportifs, viennent des mêmes territoires. Contrairement à une idée reçue, on compte parmi eux autant de Noirs que de Blancs. Mais Akhenaton, soufiste comme Abd al Malik, revenu du radicalisme, ne donne évidemment pas le même exemple qu’un Nicolas Anelka ou un Franck Ribéry (qui a prénommé son fils Seif, "Glaive de l’islam"), deux sportifs chez qui religion et comportements douteux font bon ménage. Et puis, il y a les femmes, comme Mélanie Georgiades, catholique, nom de scène Diam’s, un talent formidable, une hargne douloureuse aux tripes, des trous noirs à l’âme. Elle s’est convertie à l’islam après avoir rencontré son mari. On l’a retrouvée sous un hidjab et elle s’est éloignée des planches comme si Satan lui brûlait les pieds. Du coup, la presse a craint pour les jeunes. "Si j’avais fini comme Amy Winehouse, est- ce qu’on aurait dit de moi ce qu’on a dit, d’être un danger pour les jeunes ? Prôner la paix, être quelqu’un de bon, vouloir une vie de famille. C’est ça le danger ? Finalement, je me suis dit que si ce sont ces destins “trash”- là qui les font rêver, je les laisse se “crasher” tout seuls. Moi ce n’est pas la fin que je rêve d’avoir… Je veux vous emmener sur les routes sinueuses que j’ai foulées, dans mes voyages au bout du monde mais aussi dans ce voyage au fond de mon coeur pour que vous compreniez ce qui m’a émue, ce qui m’a bouleversée, et qui m’a fait renaître." Ce born again est à la fois le signe de la réislamisation des musulmans et de l’islamisation des chrétiens.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Glop Glop - 05/05/2013 - 11:43 - Signaler un abus @ géodith - 05/05/2013 - 11:22

    "Au fait, vous faites quoi le 22 juin" - C'est bien et gentillet de poser souvent la question, mais il est utopique de croire que le problème de cet islamisme (issu de l'islam hein) se règlera par des petites manifs à droite à gauche à une date ou une autre. Il vaudrait mieux se préparer physiquement et mentalement à courir avec un paquetage et un fusil à la main. Ils ne vous laisseront pas le choix, ce sont des prédateurs. Déjà, à Munich actuellement, là où doit se construire dans peu de temps le pluis centre européen de préchi précha islamique, les alleamnds s'entendent crier au visage "quand nous aurons le contrôle nous vous penderons aux arbres". Voici e lien qui vous permettra d'en trouver d'autres via la toile (et si vous comprenez la langue de Wagner, vous en trouverez de beaucoup plus éloquents): http://ripostelaique.com/allemagne-chasse-aux-sorcieres-contre-le-parti-de-la-liberte-qui-compare-lislam-au-nazisme.html Autrefois les caratbles sur le dos c'était pour enseigner à la jeunesse ce port du paquetage (idée napoléonnienne), les petits anglais eux, avaient des parapluies (école du vivre une arme à la main, idée victorienne).

  • Par parisien9999 - 05/05/2013 - 13:15 - Signaler un abus Entièrement d'accord avec Lapin

    Oui c'est assez cocasse de voir que les amis de Mme Schemla ont milité pendant toutes ces années contre le "racisme" des méchants Français goys (il suffit de voir qui a créé SOS-Racisme et la Licra par exemple). Les amis de Mme Schemla ont cherché à monter les nouveaux immigrés contre les Français goys via leur propagande à l'Education Nationale en présentant les Français comme de méchants colonialistes et les responsables de tous les malheurs des nouveaux immigrés. Aujourd'hui les amis profs de Mme Schemla ne peuvent même plus enseigner la Shoah dans certains collèges et les Juifs se font agresser. Comment dire... ce n'est pas moi qui vais les défendre contre leurs anciens amis ! En plus moi je ne peux pas me réfugier en Israël. Je suis condamné à vivre ici au milieu du foutoir causé par les amis de Mme Schemla.

  • Par sioncosait33 - 05/05/2013 - 13:17 - Signaler un abus Pourquoi on continue

    A vouloir melanger deux mondes si differents !!! Ceux qui ont lu le coran connaissent la finalité de cette intrusion dans notre republique. Alors pourquoi ????

  • Par parisien9999 - 05/05/2013 - 13:44 - Signaler un abus Il faudrait retenir les leçons du passé...

    Ha si les Juifs avaient retenu les leçons de l'histoire. Souvenez-vous au VIIIème siècle en Espagne les Juifs, s'estimant maltraités par les Wisigoths dont l'Espagne faisaient partie du royaume, décident de l'allier avec les conquérants musulmans, allant même jusqu'à servir dans leur armée ! Plus tard, les musulmans d'Espagne organisèrent des pogroms qui causèrent la mort de plusieurs dizaines de milliers de Juifs....

  • Par lvidelo - 05/05/2013 - 16:04 - Signaler un abus Abrutis

    Il-y-a des larves qui mettent sur le dos des juifs les exactions commises pas l'islam en France. L'antisémitisme c'est comme la connerie, ça ne se soigne pas.

  • Par Patrice17 - 05/05/2013 - 16:06 - Signaler un abus Une République à revoir !

    La communauté civique est importante. L'État veille : securité, santé, vieillesse, urbanisme, éducation... Ok Mais elle est abstraite, insensible, sans affection... Les fêtes civiques n'ont aucune odeur. Les citoyens d'aujourd'hui ne savent que mal se parler. La liberté engendre la différence. Quand vous êtes au Maroc, que vous n'avez pas de sel, vous frappez chez votre voisin, il vous ouvre et vous donne le sel en utilisant un tas d'expression chaleureuse comme (littéralement) : sois le bien venu, ouiiii, tiens (pas de vouvoiement), que la barraka de dieu soit sur toi... Le tout avec un énorme sourire... Cette communauté du voisinage + la communauté familiale est en ENORME crise en France. Le Français blanc, intégré dans une société qui se rationalise depuis 150 ans au profit d'abord de l'efficacité économique, a beaucoup de mal aujourd'hui à parler, échanger. La famille est le parent pauvre du monde moderne. On parle de réussite sociale, de réussite scolaire, rarement d'épanouissement au sein de la famille. Du coup, il y a des situations d'anomie sociale terrible dans les faubourgs des petites gens. L'islam offre pour certains ce retour à la famille, au sentiment fraternel.

  • Par Patrice17 - 05/05/2013 - 16:18 - Signaler un abus Conséquence politique

    En se convertissant, les petites gens cherchent moins dieu, qu'un échange simple et confiant avec certains, un espace social où on ne parlera pas de "que fais-tu ?", "que veux tu faire ?" Mais de "comment vas-tu ?" Les modernes sont responsables de ce problème. Les sociales, la droite conservatrice françaises ne parlent qu'économie. Le citoyen est un producteur ou un consommateur, jamais l'individu appartenant à une famille. Le probleme c'est que les convertis ne se rendent pas compte que l'islam charrie d'autre valeurs que celui de la fraternité domestique. Les valeurs de démocratie, d'égalité musulmans/non-musulmans, hommes/femme, de liberté d'expression sont encore refusées dans la culture majoritaire musulmane. De là, la crise en cours qui va aller en s'approfondissant ! De meme que lorsque les citoyens de l'empire romain ont commencé à se convertir au christianisme.... Ils ne s'en rendaient pas compte.... Mais l'Eglise a fini par tout contrôlé... Et se fut le Moyen-Âge !

  • Par francoise - 05/05/2013 - 16:28 - Signaler un abus Il faudrait que les musulmans

    fassent une séparation entre la religion et la politique, comme nous avec notre loi 1905... Notre république doit rester vigileante, restons ferme, aucun débordement de l'islam ne doit se faire en France... Que les musulmans laissent les juifs de France en paix... Je défendrai les juifs quoiqu'il arrive, je suis catho et française de souche.

  • Par LILLBee - 06/05/2013 - 00:49 - Signaler un abus "L'auteur Élisabeth Schemla dénonce la pénétration progressive

    ... de la France par l'islamisme" - Pénétration, c'est exactement cela. Il suffit d'écouter le dernier "tube" du groupe soprano, d'une vulgarité....

  • Par Ben hayat - 06/05/2013 - 04:14 - Signaler un abus Schemla

    En Israel les Juifs savent traiter le problème, du moins essaient de le traiter de façon pragmatique, mais dès qu'ils sont ailleurs la crainte du racisme polarise tout .

  • Par Quid Novi - 06/05/2013 - 04:56 - Signaler un abus Bel article qui donne matière à réflexion

    Les religions ont toujours été les béquilles des âmes souffreteuses, elles viennent suppléer les manques de la vie civile, Dieu, s'il existe... n'a rien à faire la dedans. Quoi de plus grégaire et schizophrénique que d’adhérer à une religion, le tout servit sous couvert d'universalité. L'islam n'échappe pas à la règle, elle récupère des jeunes (notamment) en désérance, sous cultivés (si si ! les plus instruits, car il y en a, sont en fait les opportunistes qui profitent d'une masse corvéable à souhait), n’appartenant à aucun monde en leur procurant un refuge et un code de conduite. La dangerosité est perçue par tous car, ce"vivier" est d'autant plus malléable qu'il est ignorant et surtout vit dans la peur de l'exclusion de la secte. Nos sociétés sont gangrénées par les religions, l'islam est envahissante et particulièrement dangereuse car elle ignore la vie civile. En contre exemple, il faut observer le cérémonial de l'investiture du président US qui, soit disant élu par le peuple, jure sur la bible, et par ce geste au demeurant anodin, remet en cause la légitimité même des fondements de la nation.

  • Par jurgio - 06/05/2013 - 14:29 - Signaler un abus Il suffit de lire le Coran et les Hadiths

    pour perdre tout espoir. On ne mélange pas l'huile et l'eau. Et, en accueillant sans donner quelque chose à faire, on se prépare une situation destinée à pourrir.

  • Par golvan - 06/05/2013 - 14:55 - Signaler un abus @ quid novi

    Bravo pour ce beau post d'un athéisme militant pas même tempéré par un tant soit peu d'esprit de tolérance. Vous avez dû subir le militantisme athée de l'éducation nationale de plein fouet sans trop le remettre en cause. Pour ce qui est de l'investiture aux USA, votre prof d' Histoire marxiste a dû oublier de vous dire que les USA sont un pays qui s'est bâti sur l'idée religieuse, le Mayflower partant vers la terre promise. Alors jurer sur la Bible est parfaitement conforme aux "fondements de la nation".

  • Par ISABLEUE - 06/05/2013 - 15:13 - Signaler un abus Patrice 17

    qui une vue courte de l'Histoire... Au moyen age en France et en Europe, la FEMME était respectée. ALors votre propagande sur la soi-disant politesse, merci d'en parler ailleurs... et ici en France je vais chez mes voisins quand je n'ai pas de sel et pas la peine de faire des salamalecs hypocrites....

  • Par Quid Novi - 06/05/2013 - 18:39 - Signaler un abus @Golvan

    être traité de marxiste, c'est une première, mais il apparait en vous lisant que vous êtes habitué des conclusions toutes faite et, fait cocasse, vous supposez m'apprendre l'histoire. Par ailleurs, je ne savais pas que l'athéisme était une tare, ce n'est pourtant pas chez moi une posture ni j'en fait ma religion. Je suis juste las d'entendre des gens tels que vous me seriner à longueur de vie leurs états d'âmes religieux, fussent-ils catholiques. Respectez donc ma non religion, par la suite vous pourrez vous essayer à la tolérance.

  • Par Pierre1961 - 07/05/2013 - 18:29 - Signaler un abus Этот поворот уже навсегда.

    Этот поворот уже навсегда. Западная цивилизация гибнет. Государство всегда ставило определенные "костыли", чтобы цивилизация смогла развиваться дальше. В 1991 году умерло последнее европейское государство, которое пыталось ставить эти "костыли". В 22 веке, бородатые европейцы будут поднимать руки в молитве и смотреть с надеждой небо, на падающие звезды. Будут загадывать желания в надежде на лучшую жизнь или предсказывать катаклизмы. А с этих падающих звезд на них будут смотреть японцы и тыкать пальцем в глупых индейцев, которые живут в резервациях. Чтобы победить ислам, нужен "костыль". Это скептическое отношение ко всему и образованное общество в целом. Это не христианство, которое есть деградация. Но это не будет сделано. Так как у вас очень слабые социальные лифты, расслоение общества на классы и подклассы, паразиты-капиталисты и не существует ограничение богатства и ограничения бедности. Общество от безысходности идут в религию и секты. Давно пора начать делать детей из пробирок, чтобы спасти демографию. Это следующий "костыль". Да, да это слдедующий этап развитя цивилизации.

  • Par Pierre1961 - 07/05/2013 - 18:32 - Signaler un abus 1

    Да, да это слдедующий этап развитя цивилизации. Государство перекладывает на себя часть обязанностей населения. Вы знакомы со школьным образованием, метро, армией... Демократия устарела, как когда-то устарело самодержавие. Они уже не работают! Они не способны справляться со всем этим. Люди больше не могут контролировать все самостоятельно. Нужно часть обязанностей отдать государству. Это следующий этап развития.

  • Par c es c a - 08/05/2013 - 00:31 - Signaler un abus hj

    la france pays islamophobe

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Élisabeth Schemla

Élisabeth Schemla a été rédactrice en chef du Nouvel Observateur et directrice adjointe de l’Express avant de fonder le site proche-orient.info. Spécialiste du Maghreb, du Proche et du Moyen-Orient depuis plus de trente ans, elle a publié six ouvrages chez Flammarion dont deux best-sellers : Edtih Cresson : la femme piégée et Une Algérienne debout, entretiens avec Khalida Messaoudi.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€