Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 04 Décembre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Le futur (radieux), c'est maintenant : le chef des renseignements américains reconnaît qu'il envisage de vous espionner via votre frigo (ou tout autre objet connecté)

Le chef des renseignements américains vient d'annoncer que ses services se serviront désormais d'une nouvelle génération d'équipements ménagers connectés pour détecter et espionner à distance les individus suspectés de participer à des actions terroristes. Une pratique permise par l'internet des choses qui pourrait bientôt s'implanter en France.

Souriez…

Publié le
Le futur (radieux), c'est maintenant : le chef des renseignements américains reconnaît qu'il envisage de vous espionner via votre frigo (ou tout autre objet connecté)

Atlantico : Y a-t-il effectivement une nouvelle génération d'objets ménagers connectés qui est en train de se développer ?

Jean-Paul Pinte : Oui. Le frigo était à la base du rêve des objets connectés il y a plus de dix ans déjà.

Désormais, il y a des frigidaires qui sont équipés de tablettes indiquant les dates de péremption des aliments, la liste de course à faire en temps réel et ce qu'il reste à consommer à distance. De même, une application couplée à ce frigidaire peut élaborer et planifier vos menus pour les repas de la semaine, en tenant compte des aliments stockés.

Au-delà du frigidaire, il existe désormais tout une gamme d'objets connectés, comme les balances culinaires, qui non seulement pèsent mais aussi contrôlent votre alimentation via des applications smartphone, au même titre que la "Nutricook Connect", qui permet de suivre pas à pas la préparation de vos recettes depuis un smartphone. On peut aussi  lancer le préchauffage de son four à distance ou un cycle de lavage de votre machine à laver. En vous lavant les dents avec une brosse à dents connectée, elle vous rappellera que vous avez oublié de les laver le matin ou que le taux de tartre est anormal. 

Il suffit de penser à sa journée pour se rendre compte qu’il y a bien des choses dont l'ultilisation pourrait être facilitées via l’électro-ménager connecté (La cafetière, le diffuseur de parfum, le grille pain, ect). Selon les estimations, plus de 80 milliards d'objets seront connectés en 2020. Il y naitra donc bientôt, je pense, comme le droit à l'oubli sur Internet, le droit au silence des puces, c'est-à-dire l'obligation d'accepter une désynchronisation de la puce pour les clients qui ne souhaitent pas être tagués dans le cadre de l'utilisation de l'appareil qu'il achète.

Pourquoi est-ce que le chef des renseignements américains souhaite cibler l'espionnage à travers les équipements ménagers connectés ?

En France, l’implantation d’objets connectés a pris du retard par rapport aux USA, mais il y a fort à parier que tout ira très vite dès que certains appareils seront dotés de cette technologie .

En effet, les matériels et leurs composants sont fabriqués le plus souvent à l’étranger, ce qui accélére leur introduction dans les pays qui les achètent. Les Américains se sont occupés dès la création d’Internet de ses normes techniques et sont donc au fait des technologies de chiffrement et de captation de données nécessaires à la surveillance des appareils connectés. Pour ce qui est des Etats-Unis, les puces des appareils connectés ménagers renseignent tout simplement plus précisément et quotidiennement le gouvernement sur les habitudes du consommateur et permettront ainsi de déceler des activités suspectes. Etre renseigné sur la constitution d’une liste de courses synchronisée à un appareil connecté tel qu'un frigidaire pourrait en dire beaucoup sur une personne. Cette captation de données pourrait être aussi être facilitée par les accès au WIFI via des drones, par exemple, chose qui s’est déjà produite d'ailleurs.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Deudeuche - 12/02/2016 - 14:26 - Signaler un abus depuis le frigo?

    ca jette un froid!

  • Par Le gorille - 13/02/2016 - 07:38 - Signaler un abus Et enlever la puce ?

    Dépucé.... va falloir donc ouvrir l’œil et voir si mon électro-ménager est bien un robot esclave passif. Comme si j'avais besoin de commander à distance mon lave-linge, de permettre au réfrigérateur de penser mon menu pour moi, et aux pèse quelque chose de m'insulter sur les grammes en trop. Même le chauffage (euh, la climatisation ?). Non ! Pas de puce chez moi ! Bon il y a le téléphone mobile, la Toile qui enregistre tous les sites que je visite, le téléphone filaire, la voiture... Piégé que je suis ! Oui, je n'ai pas mis de caméra chez moi ! Même celle de Skype n'est pas activée ! Passe-muraille je suis, vous-dis-je ! Drôle d'époque où l'espionnite vous guette !

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Jean-Paul Pinte

Jean-Paul Pinte est docteur en information scientifique et technique.

Maître de conférences à l'Université Catholique de Lille, il est expert en cybercriminalité.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€