Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 08 Décembre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

François Hollande va nous annoncer cette semaine qu’il a trouvé les logiciels gagnants pour 2017... Un comble

Dommage que la présidentielle n’ait pas lieu le mois prochain. François Hollande a tout fait pour réussir son pari de gagner. Politiquement, il a semé la zizanie à gauche comme à droite. Economiquement, il va tenter un coup de poker sur l’emploi en mobilisant les fonds de formation. Qu’en sera-t-il en 2017 ? Tout peut changer mais aujourd'hui François Hollande a toutes les cartes en main.

L'Edito de Jean-Marc Sylvestre

Publié le
François Hollande va nous annoncer cette semaine qu’il a trouvé les logiciels gagnants pour 2017... Un comble

Jacques Chirac avait su tirer les bonnes cartes. François Hollande va prouver en cette semaine de rentrée qu’il connait les recettes de la politique politicienne.

Rien n’était prévu ou prémédité. Le talent d’un homme politique qui n’a pas de convictions solides, c’est d’utiliser les circonstances pour jouer une martingale gagnante. Jacques Chirac avait su tirer les bonnes cartes. François Hollande va prouver en cette semaine de rentrée qu’il connait les recettes de la politique politicienne. 

La vague d’attentats et les risques permanents qui pèsent sur la sécurité des occidentaux lui ont permis de changer ses logiciels de fonctionnement. Le logiciel politique d’abord, est désormais en application. Les mesures de sécurité qu’il avait empruntées au Front national ont été bien reçues par l’opinion publique. Mais, plus important pour lui, et son avenir, le projet de déchéance de la nationalité lui a permis de diviser la gauche et même son camp rapproché. Encore mieux, ce projet génère du désordre à droite.

Personne n’est d’accord.

François Hollande pourrait paraitre bien seul mais le projet correspond aux aspirations profondes de 85% des Français donc tout le monde a mis une sourdine aux critiques. Les leaders de droite comme de gauche sont plus que discrets. Ils assisteront aux cérémonies commémoratives des attentats de janvier 2015 bien sagement. Comment faire autrement.

Le président de la République joue des attentats pour faire taire les critiques et les polémiques sachant que les Français sont unis sur l’effort de sécurité. Ce logiciel politique le met en tête de gondole des élections présidentielles seules face au Front national. La droite de l’UMP va évidemment tout faire pour droitiser son discours et capter les voies du Front national mais ça va être difficile à gérer. Ceci dit, Nicolas Sarkozy et Alain Juppé se sont mis sur cette ligne. Tout cela fait désordre. Tout cela est orchestré en coulisse par François Hollande.

Le deuxième logiciel que François Hollande va mettre en place dans les quinze jours porte sur l’emploi. C’est évidemment son talon d’Achille compte tenu des promesses folles de renverser la courbe de chômage. Il sait très bien que, s’il ne réussit pas à produire un début d’amélioration, il sera complètement inaudible pendant la campagne électorale. Sans un frémissement sur l’emploi il peut même être acculé à devoir accepter des primaires.

Par conséquent, il devrait, à l’image de l’état d’urgence que les attentats l’ont contraint à mettre en place, développer une série de mesures d’urgence pour redresser la situation de l’emploi et cette fois  ci, il pourrait transgresser les méthodes les plus usées qu'il a essayées jusqu’à maintenant.

Ce logiciel "emploi" fonctionne autour de trois axes. Le premier, c'est l'axe Macron avec la poursuite de la dérèglementation d’un certain nombre de secteurs qui sont sclérosés par des abus administratifs. Ensuite, une réforme du droit du travail par un allègement des contraintes et une simplification des contrats de travail avec un transfert de la négociation au niveau de l’entreprise ou de la branche. Enfin, une réorientation des fonds de formation qui sont actuellement préemptés par les partenaires syndicaux. L’idée c’est de permettre à tout jeune de moins de 25 ans d’avoir un job complété par une formation.  Dans ce cas, l’entreprise paierait les 2/3 du salaire et les fonds de formation complèteraient le revenu reçu. On n’est pas loin du modèle allemand, sauf qu'en Allemagne, le système est cogéré par le syndicats alors qu'en France, les syndicats et les organismes de formation qui gèrent les 32 Milliards d’euros que les fonds de formation représentent ne font pas preuve d’un excès de transparence.

Cette partie du logiciel sera la plus difficile à développer. Les gouvernements s’y sont essayé depuis des lustres sans y parvenir. Mais si grâce à l’état d’urgence, François Hollande parvient à débloquer ces moyens, il obtiendrait quelques résultats. Le président de la République a aujourd’hui toutes les cartes en main. 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Borgowrio - 04/01/2016 - 09:35 - Signaler un abus Le pire c'est que ça marche

    Il a surtout la médiasphère socialiste entièrement dévouée , qui transforme un fiasco économique en demi succès . En muselant toutes les voix discordantes . Mitterrand , avec un bilan calamiteux a bien réussit à se faire réélire , alors tous les espoir sont permis

  • Par Gordion - 04/01/2016 - 10:18 - Signaler un abus @Borgowrio

    Comme vous dîtes...la bonne analyse ici de l'auteur met en évidence les roueries de ce petit Machiavel élevé au biberon Mitterrand.

  • Par cloette - 04/01/2016 - 10:32 - Signaler un abus les choses ont changé

    depuis Mitterrand,il y a eu internet, les réseaux sociaux, non il ne sera pas réélu malgré les médias !

  • Par pierre de robion - 04/01/2016 - 10:34 - Signaler un abus Pour renchérir sur Borgowrio!

    J'entendais encore ce matin la volonté de tous les commentateurs et speakers pour rechercher dans la botte de nos faiblesses et déshérences l'aiguille de lueur d'espoir, accompagnée de coup de griffe autant furtif qu'assassin à l'encontre de Sarkozy (ainsi un riche collectionneur en délicatesse avec le fisc,"décoré par...N. Sarkozy (sic)"! Et face à ce rouleau compresseur médiatique, nos soisdisant "leaders" (lol) de "LR" qui se chamaillent voire pactisent avec l'adversaire qui il est vrai, suprême habileté, les a fait élire et donc les tient! Alors, oui, tous les espoirs sont permis à Hollande, monstre de cynisme politicien et d'habileté tactique! Mais sera-ce suffisant pour éviter le mur vers lequel nous dérivons depuis plus de 30 ans?

  • Par pierre de robion - 04/01/2016 - 10:36 - Signaler un abus Pour rencherier sur....(erratum)

    Excusez le sois dusant, il fallait bien sûr lire "soi-disant"

  • Par Gordion - 04/01/2016 - 10:49 - Signaler un abus @cloette

    Les Sages6 vous entendent. Il n'est malheureusement pas exclu que baby Machiavel soit présent au second tour en 2017. La droite serait-elle redevenue la plus bête du monde ? Nous en redebattrons.

  • Par mymi - 04/01/2016 - 11:28 - Signaler un abus tout le contraire d'une "bonne année"

    je veux comme Cloette croire que les français n'ont pas la mémoire si courte et globalement ne seront pas si "cons" !!! je veux croire aussi que l'objectif de Sylvestre est d'attirer l'attention des lecteurs afin qu'ils ne tombent pas dans ce piège tendu par le grand bouffon manipulateur. Mais pour une période de "Bonne Année", là... Je crains le pire !!!

  • Par bjorn borg - 04/01/2016 - 11:30 - Signaler un abus La corrèze

    Qu'il n'a pas su gérer en bon père de famille. Alors comment fait-il pour le pays tout entier ? Il distribue l'argent des contribuables ! C'est tellement plus facile. Au secours, hollande revient !!

  • Par zouk - 04/01/2016 - 12:21 - Signaler un abus Bonnes cartes de J. Chirac

    Il a toujours joué celles de la démagogie, d'où sa popularité persistante et la désastreuse situation de la France.. Quant aux tours de bonneteau du Président....., ne tirons pas sur le corbillard. Réforme du Code du Travail? même en admettant que les "frondeurs" et les syndicats ne la refusent pas totalement; il y faudra au moins deux ans de travail.Alors, reste le bonneteau.

  • Par MONEO98 - 04/01/2016 - 12:31 - Signaler un abus Majax du 21 eme siécle

    La dernière année il sait comment faire.. Bravo.Remarquez les stats sont la forme la plus élaborée du mensonge...

  • Par genbea75018 - 04/01/2016 - 14:12 - Signaler un abus François Hollande va nous annoncer cette semaine qu’il a trouvé

    les logiciels gagnants pour 2017" Personne ne le croit plus et il faut arrêter de lui faire dire tout et n'importe quoi : c'est trop anxiogène. Que lui et Sarkozy ne se présentent pas en 2017, c'est tout ce qu'on veut. Ainsi on pourra peut-être retrouver un peu de sérénité.

  • Par vangog - 04/01/2016 - 14:54 - Signaler un abus 32 milliards aux syndicats pour la formation professionelle..

    quelqu'un a fait le bilan de ces dépenses en terme d'emploi, de résultats, de gaspillages, de corruption syndicale? ou tout le monde s'en fout?...

  • Par jmpbea - 04/01/2016 - 19:37 - Signaler un abus S'il croit que les syndicats vont lâcher leur os....de la

    Formation professionnelle qui les fait encore exister....il rêve encore....les 1000 euros pour les petites entreprises sont un leurre....la pénibilité gele l'emploi stable du bâtiment...les brigades des feuilles sont au complet.....il est foutu....

  • Par Anguerrand - 04/01/2016 - 23:02 - Signaler un abus Pas formidable Hollande ?

    En 2017 il nous annonce que tout ira mieux apres 5 ans de pouvoir. Il l'a aussi annoncé toutes les années précédentes. Alors il distribue 1 milliard par ci , 3 milliards par la ( COP 21), argent que la France va emprunter, mais il s'en moque c'est le president ( te) suivant qui devra assumer la dette et un budget 2018 que je ne souhaite gérer à personne. Il dépensera des milliards uniquement pour se faire réélire. Degueulasse !...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Jean-Marc Sylvestre

Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ.

Aujourd'hui éditorialiste sur Atlantico.fr, il présente également une émission sur la chaîne BFM Business.

Il est aussi l'auteur du blog http://www.jeanmarc-sylvestre.com/.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€