Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 16 Juillet 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Bruno Tertrais : "La France est une destination de choix pour l’émigration africaine, elle n’est pas une exception"

La France se retrouve en première ligne face à l'immigration en provenance d'Afrique. Elle est en effet une destination de choix pour la bande sahélienne, francophone, islamisée, faisant face à la fécondité la plus élevée au monde.

Défi

Publié le - Mis à jour le 9 Juillet 2018
Bruno Tertrais : "La France est une destination de choix pour l’émigration africaine, elle n’est pas une exception"

 Crédit LOUISA GOULIAMAKI / AFP

Atlantico : Dans une note publiée par l'Institut Montaigne "le défi démographique : mythes et réalités" vous abordez notamment la question de l'immigration africaine à venir en Europe, en tentant de corriger les à priori tout en faisant face à cette réalité. Dans un livre publié en 2015 "Africanistan : l'Afrique en crise va-t-elle se retrouver dans nos banlieues" Serge Michaïlof pointait du doigt la situation particulière d'une bande sahélienne, francophone, islamisée, et faisant face à la fécondité la plus élevée au monde, soit 6 enfants par femmes.

En considérant ce cas précis des pays de la bande sahélienne, ne peut-on pas considérer que le défi majeur concerne avant tout la France, comme l'indique Serge Michaïlof ?

Bruno Tertrais : Considérons d’abord l’ensemble du continent. L’Afrique est une exception : elle est le seul continent qui n’ait que partiellement entamé sa transition démographique. Elle va continuer à croître beaucoup plus vite que les autres régions du monde. Notamment en raison d’un taux de fécondité très élevé, en moyenne, dans la partie subsaharienne du continent. Et ce alors que la mortalité, y compris infantile, a déjà diminué. Le Sahel est tout particulièrement concerné. C’est dans le sud du Niger que l’on trouve le record du monde de la fécondité. 

J’ai beaucoup d’estime pour les travaux de spécialistes tels que Serge Michailof ou Stephen Smith. Mais ils ont parfois une approche un peu dramatisante. Plutôt qu’une invasion africaine, je préfère parler d’un flux structurel, d’une « demande d’émigration » de la part des jeunes du continent. La France est l’une de leurs destinations de choix, elle n’est pas une exception. Les Nigérians, par exemple, vont plutôt au Royaume-Uni, voire en Italie. Contrairement à ce que l’on croit souvent, ce ne sont pas tant les prestations sociales mais les opportunités de travail et surtout l’existence d’une diaspora du même pays qui sont déterminants dans le choix d’émigrer. Mais je ne veux pas minimiser la question. Les tendances démographiques suggèrent que le malaise identitaire européen, y compris en France, et la situation de nos banlieues, auront plutôt tendance à s’aggraver. 

Au regard des difficultés politiques actuelles en Europe concernant ces sujets, peut-on réellement s'attendre à une approche commune pour un défi qui pourrait être considéré comme essentiellement français ?

Comme je l’ai souligné ce défi ne sera pas essentiellement français. L’émigration africaine concerne tout autant l’Espagne et l’Italie, entre autres. Mais il est vrai que la France est en pointe au Sahel. Y compris parce qu’elle héberge une importante diaspora malienne, par exemple. Et elle a souvent du mal à persuader ses partenaires que ce qu’elle fait sur place est dans l’intérêt de l’Europe entière. Peut-être la question migratoire sera-t-elle plus fédératrice que celle du terrorisme. Les institutions de l’UE s’impliquent d’ailleurs déjà beaucoup.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 08/07/2018 - 10:51 - Signaler un abus N’ayez pas peur des maux, Tertrais:il s’agit bien d’invasion!...

    Comment pouvez-vous vous défendre contre un phénomène que vous avez peur de nommer?...

  • Par vangog - 08/07/2018 - 11:34 - Signaler un abus N’ayez pas peur des maux, Tertrais:il s’agit bien d’invasion!...

    Comment pouvez-vous vous défendre contre un phénomène que vous avez peur de nommer?...

  • Par L.Leuwen - 08/07/2018 - 11:43 - Signaler un abus Transition démographique

    M. Tertrais oublie que l'Afrique du Nord est également concernée par l'explosion démographique, les démographes se sont trompés ou nous mentent depuis 30 ans à ce sujet. De même, l'Inde voit sa population déborder toutes les prévisions. Ce phénomène ne concerne donc pas uniquement l'Afrique sub-saharienne et la surpopulation menace notre planète.

  • Par ciara - 08/07/2018 - 12:47 - Signaler un abus Un article d'une bienpensance très d'actualité.

    Mais bourré d'approximation, de fausses bonnes idées et finalement très dans l'air du temps. Il faut arrêter totalement l'immigration africaine si nous ne voulons pas être submergé. Tout le reste n'est que pipi de chat. Quant à croire que si l'on avait renversé Assad, on aurait évité l'immigration des syriens c'est du foutage de gueule. On n'aurait pas eu, simplement, les mêmes migrants. Les alaouites à la place des sunnites. Quelle belle affaire.

  • Par Marie-E - 08/07/2018 - 13:23 - Signaler un abus Certes Ciara

    Mais en Syrie au début de la guerre civile les Sunnites représentaient environ 65%, les autres musulmans don't les Druzes et les Alaouites 25%, les Chrétiens 10%et les Yezidis 1%. Effectivement l'Europe et les pays voisins n'auraient pas eu la même immigration.... Quoique pour les Chrétiens pas grand chose n'aurait changé. Ceci dit comme souvent l'analyse de Bruno Tertrais est juste et malheureusement réaliste pour l'évolution en France.

  • Par Jasmin84 - 08/07/2018 - 13:45 - Signaler un abus Il ne faut pas avoir une

    Il ne faut pas avoir une vision irénique... c’est pourtant bien ce que fait l’auteur de cet article ! Il faut selon lui préserver nos valeurs, et notre accueil et schengen. Pourquoi ? I ne li dit pas. Par purs dogmatisme et idéologie. Voilà la réponse. Le problème n’est pas celui de l’accueil des réfugiés, qui n’ont pour la plupart de réfugiés que le nom et la plupart du temps il n’est pas necessaire de laisser passer des mois pour s’en rendre compte. Non le problème est que les personnes que nous accueillons nous absolument aucune intention de se conformer à notre mode de. Il mais sont bien décidés à nous imposer la leur, aidés en cela par la passivité, voire la complicité de nos médias et de nos dirigeants. Honte à eux.

  • Par Allegro - 08/07/2018 - 13:49 - Signaler un abus toujours le même pipo

    Le paradoxe de l'immigration de population qui refuse les valeurs occidentales libérales dans un occident libéral est le même que celui du développement d'un courant totalitaire dans une démocratie. Soit la démocratie refuse d'appliquer ses principes pour ne pas devenir totalitaire, soit elle les applique et disparaît. Pareil pour la France aujourd'hui, soit elle remet en cause certaines de ses valeurs actuelles (droit du sol, régularisations périodiques, droit de l'hommisme) soit ses valeurs vont disparaître sous la pression centripète des différences culturelles irréconciliables (laïcité, fraternité, égalité homme femme...). Libanisation, nous voilà. Merci mr Tertrais. Et surtout continuez à vous cacher dans les bons quartiers...

  • Par Allegro - 08/07/2018 - 13:51 - Signaler un abus Tertrais consiller de Macron pendant la campagne

    On nous prépare au pire...

  • Par cloette - 08/07/2018 - 14:13 - Signaler un abus Il y a déjà

    des vagues , prenez le métro, elles sont grandes et visibles .

  • Par Liberte5 - 08/07/2018 - 14:32 - Signaler un abus Les élites Françaises trahissent le peuple.

    Le conseil constitutionnel vient de le faire. B. Tertrais fait partie de ces élites qui trahissent le peuple. La France est de moins en moins la France et ne sera plus d'ici peu qu'un pays africain en Europe.C'est cela qui nous attend . Mais toutes ces élites quitteront la France pour les USA qui auront été sauvés grâce à D. Trump. Mais tous les Français ne sont pas délocalisables. Les 70Mds € qui ont été mis dans les quartiers depuis 30 ans ne sont rien par rapport à ce qu'il va falloir mettre. Quant à l'AME elle va exploser pour devoir soigner tous ces immigrés clandestins.

  • Par jc0206 - 08/07/2018 - 15:08 - Signaler un abus Mon pauvre monsieur .....

    C'est fait, ils sont là et ça arrive de partout ! Seule la faillite de notre système social arrêtera l'invasion. Et là, personne à la fondation pour la recherche stratégique ne peut dire ce qu'il va se passer ......

  • Par venise - 08/07/2018 - 16:22 - Signaler un abus ils sont 30000...

    par le fond en Grande Bleu,depuis 10 ans et ça continue, ils n'ont pas l'intention pour la plus part de s'assimiler, s'intégrer, oui et là , nous sommes à peu prés nuls, il me semble que ce qu'ils veulent c'est aller et venir, ne pas lâcher leurs terres, on ne creuse pas cette possibilité qui développerait l'Afrique, les diverses diaspora déjà chez nous le font, avons nous leur histoire de vie? non dans les pays du golfe l'immigration indienne assure la logistique des nababs, des expat, on leur confisque leur passeport, des esclaves! nous n'en sommes pas loin! notre silver économie y pense il faut repenser les hommes sur cette planète, Algore l'avait fait

  • Par Aghir - 08/07/2018 - 16:52 - Signaler un abus Heureusement que

    M. Tretrais est Directeur-adjoint à la Fondation pour la Recherche Stratégique, car il ne répond pas vraiment à la question : pourquoi la France devient le pays le plus concerné....... La réponse est simple : parce que c'est le pays qui donne le plus et le plus facilement des droits sociaux à n'importe quel étranger qui débarque dans l'hexagone! Point! Spécialiste des questions

  • Par ajm - 08/07/2018 - 17:40 - Signaler un abus Recolonisation.

    Il faudrait aller jusqu'au bout de la logique. Plutôt que de subir une invasion silencieuse il faut recoloniser l'Afrique et contrôler à la source les flux humains, contrôler les frontières sur place et encourager le planning familial par des aides selectives.

  • Par Atlantica75000 - 08/07/2018 - 17:59 - Signaler un abus Pas de félicitations pour Atlantico !

    Très curieusement Atlantico n'a pas cru juger bon d'informer ses internautes de la censure de la chaîne d'"extrême droite" TV Libertés depuis mi-juin par youtube. Causeur l'a fait et a bien fait.

  • Par Labarthe - 08/07/2018 - 20:00 - Signaler un abus Espagne....

    L’immigration subsaharienne qui arrive en Espagne n’y reste pas. Tous les migrants partent vers des pays dont ils parlent la langue ou des pays où ils possèdent déjà une structure familière, amis, famille, concitoyens.

  • Par simplicissimus - 08/07/2018 - 22:35 - Signaler un abus Aveugle

    Tertrais le confirme : les prétendus experts sont les plus aveugles. On dirait que ces gens refusent à ce point les réalités qu’ils comptent s’en sortir en changeant simplement. Quand on lit Tertrais, on en vient à souhaiter la victoire des populistes partout en Europe. Et vite!

  • Par Beredan - 09/07/2018 - 09:43 - Signaler un abus Comme un air de soumission ....

    Extrait : « ...ce ne sont pas tant les prestations sociales ... «  .. ..

  • Par lasenorita - 09/07/2018 - 11:11 - Signaler un abus Les Africains sont très bien reçus dans notre pays!

    Nos gouvernements gauchistes laissent entrer de plus en plus de musulmans dans notre pays! Le lavage de cerveau de la ''bien-pensance'' atteint presque toute la population.. voir le ''délit de solidarité'' du Conseil Constitutionnel..https://www.breizh-info.com/2018/07/09/99274/le-conseil-constitutionnel-supprime-nos-frontieres..Des maires français ont ''aidé'' l'islamisme à s'installer dans notre pays parce que les musulmans ont ''le droit de vote'' en France...ces maires, ne respectant pas la loi de 1905(séparation des religions et de l'Etat) ont cédé des terrains aux muzz, pour construire des mosquées, à un prix dérisoire...Nantes, ville de 305.000 habitants possède 10 mosquées: la maire de Nantes, avec les communautés musulmanes, ont engagé une politique de construction de mosquées...la ville leur octroyant un bail ... à loyer modéré...J'aimerais que, dans les ''pays musulmans'',on construise des églises, ce qui n'est pas le cas. .voir https://www.yabiladi.com/articles/details/66730/desacralisation-eglises-maroc.html.. Les Turcs ont ''colonisé'' l'Algérie pendant 300 ans..la France pendant 130 ans. .Les Algériens devraient se rendre en Turquie au lieu de venir en France....

  • Par REVERJOVIAL - 09/07/2018 - 12:35 - Signaler un abus tjrs la faute et la haine de l'Occident

    Nous sommes responsable d'avoir chassé Kadhafi du pouvoir par notre intervention et responsable de la victoire de Assad pour ne pas être intervenu ? Voila le vrai débat il y a t'il une véritable culture de la démocratie et de la modernité dans les populations de la zone musulmane et de l'Afrique ? A priori avec nos banlieues travaillées par tout les extrémismes religieux ou ultra gauchiste, avec le ressentiment et la haine de notre pays et incapable de s'intégrer culturellement à notre modèle de civilisation occidental, je dirais non , alors pourquoi accepter des millions de migrants qui rejettent en bloc nos valeurs et qui transforment notre pays en arrière cour de l'Afrique ?

  • Par excalibur2016 - 09/07/2018 - 13:43 - Signaler un abus Une seule solution : la planification familale

    Pour les populations qui souhaitent s'assimiler en France, imposer la planification : interdiction d'avoir plus de 2 enfants par femme sinon coupure des aides sociales et de la CMU. Qui critique la Chine d'avoir pris les mêmes mesures ??

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Bruno Tertrais

Directeur-adjoint à la Fondation pour la Recherche Stratégique (FRS).

Spécialiste des questions stratégiques

Dernier ouvrage paru : La revanche de l'Histoire, aux Editions Odile Jacob

 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€