Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 22 Mai 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Forum international de la cybersécurité : pourquoi les entreprises ont aussi besoin de développer leur cyber-résilience et pas seulement leur capacité a se défendre

Ce mardi 22 janvier se tient le 10e Forum International de la Sécurité à Lille. Le thème central est intitulé "hyperconnection, le défi de la résilience". La cyberrésilience, un concept devenu clé et indispensable pour les structures économiques et sociales contemporaines.

Nouveau paradigme

Publié le
Forum international de la cybersécurité : pourquoi les entreprises ont aussi besoin de développer leur cyber-résilience et pas seulement leur capacité a se défendre

Atlantico : A l'objectif de cyber sécurité, de plus en plus important pour les entreprises qui sont sous la menace d'attaques majeures, on adjoint désormais celui de cyber-résilience. De quoi s'agit-il et quoi cette résilience est devenue tout aussi importante pour les entreprises que leur cyber-sécurité ? La cyber sécurité n'est-elle plus suffisante en soi ?

Gérôme Billois : La cyberrésilience est un thème qui a émergé lors de l'été 2017 après les deux vagues d'attaque mondiales successives, Wannacry et Notpetya qui ont démontré que des centaines d'entreprises ou institutions publiques pouvaient être très durement touchées par des cyberattaques. En quelques heures celles-ci pouvaient effacer des milliers de PC, des milliers de serveurs, et ce à une échelle internationale. On était jusqu'ici dans une démarche de cybersécurité où chacun sécurisait son information, en voulant éviter les attaques. 

2017 a donc joué le rôle d'électrochoc dans les consciences : on s'est rendu compte qu'on allait forcément être la victime d'une cyberattaque, et ce même si on se prépare au maximum.

A un moment où un autre, quelque chose peut me toucher : il est donc nécessaire dès lors de réfléchir plus loin, à sa résilience, c'est-à-dire à sa capacité à surmonter un événement très grave.

Cette question de la résilience s'est donc ajoutée comme un des piliers des stratégies de cybersécurité au sens large. Il s'agit d'avoir la capacité après une attaque à reconstruire vite son système d'information. 

Avant l'été dernier, il y avait des stratégies de résilience fondé sur l'existence de deux salles informatiques synchronisées en temps réel qui permettent, en cas d'incendie ou de dysfonctionnement d'un serveur que celui de secours prenne immédiatement le relais. Le problème, c'est que face à une attaque cyber, cela ne fonctionne pas parce que l'attaque est tout autant synchronisée en temps réel que le système de secours. L'été dernier, les systèmes nominaux comme de secours ont été détruits simultanément. Cela nous a ouvert les yeux, même si on avait déjà eu des alertes avec les cas de Saudi Aramco en Arabie Saoudite ou de Sony Pictures en 2014. Cela semblait alors lointain et lié à des contextes géopolitiques. Cet été, on a vu en quelques heures que des entreprises comme Saint Gobain, Maersk, Merck, et bien d'autres grosses entreprises ont été touchées très durement. Ce n'est plus de la théorie mais de la pratique désormais.

Quelles sont les composantes clé d'un bon programme de cyber résilience ?

Il y a trois piliers : 

Le premier est d'anticiper au maximum pour ne pas rompre quand survient l'attaque. Cela passe par une bonne protection évidemment, à commencer par les règles de bases de la cybersécurité :

- maintenir ses systèmes à jour

- appliquer les correctifs

- gérer les mots de passe d'administration

Ce sont des tâches techniquement simples mais qui dans la pratiques sont compliquées à réaliser et demandent énergie et engagement. 

 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Gérôme Billois

Gérôme Billois, expert cyber sécurité au sein du cabinet Wavestone et du Cercle européen de la sécurité et des systèmes d’information, en charge des attaques sur objets connectés pour le panorama de la cybercriminalité du CLUSIF, a notamment travaillé sur les voitures connectées.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€