Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 25 Juin 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Les forces de l’ordre désespérément en demande d’un texte sur la légitime défense : les explications d’un syndicaliste policier

Voici un triple défi à relever selon Philippe Capon, secrétaire général de l'Unsa-police : la justice doit s’expliquer lorsqu'elle relaxe un délinquant à Calais … ou ailleurs. La légitime défense, en matière de terrorisme, doit être très vite encadrée juridiquement. L’état d’urgence doit être maintenu tant que le texte de la réforme pénale n’a pas été voté.

Nouvelles menaces

Publié le
Les forces de l’ordre désespérément en demande d’un texte sur la légitime défense : les explications d’un syndicaliste policier

Gilles Gaetner : Question simple tout d’abord : manifestation des agriculteurs, des taxis, puis des VTC avec des échauffourées, sans oublier une situation qui s’enlise à Calais avec l’apparition du mouvement anti-migrants Pegida. Dans quel état se trouve la police aujourd'hui ? Serait-elle à bout de souffle ?  Va-t-il falloir envoyer des renforts ?

Philippe Capon : La multitude des "demandes de sécurité" depuis les événements tragiques de 2015 a forcément multiplié les missions des forces de l’ordre. Les renforts annoncés en trois vagues, courant 2015 avec des entrées en école d’un peu moins de 5000 policiers, puis en 2016 et en 2017 représenteront un gain aussi appréciable qu’indispensable dans la police nationale avec un gain net de plus de 3000 policiers à terme. Le seul "hic" c’est qu’ils ne seront pas opérationnels avant courant 2017. En attendant, les policiers doivent faire leur travail avec toutes les difficultés habituelles, et, au quotidien, des contraintes nouvelles : la lutte contre le terrorisme et la lutte contre l’immigration clandestine ainsi que les trafics qui y sont directement liés…

Revenons à Calais.

Le 26 janvier dernier, la police souhaite immobiliser un véhicule qui transporte des migrants. Le conducteur refuse et fonce sur un policier. Celui-ci, qui estime être en légitime défense, tire. Le conducteur est interpellé. Le lendemain, la sanction tombe : relaxe pour le conducteur ! De quoi être abasourdi…

Effectivement. Aucune communication n’a été faite aux policiers au sujet de cette décision, ce qui vous le comprendrez, ne peut que générer des tensions. La justice doit expliquer les raisons de ces jugements. Ce serait non seulement utile pour les policiers dans les affaires qu’ils ont traitées mais également pour les "citoyens victimes" qui sont, eux aussi laissés, dans l’ignorance.

Toujours à propos de Calais, il y a un hôtel situé à Loon-Plage près de Dunkerque où se côtoient migrants et CRS. Cela paraît invraisemblable ! A cela s’ajoutent les conditions d’hygiène déplorables… Des cas de gale auraient en effet été dépistés. La hiérarchie parisienne a-t-elle été alertée ?

Ces faits sont inadmissibles. Pour l'Unsa-Police il est intolérable que l’on ne prenne pas plus de précautions dans l’hébergement de nos collègues lors de cette mission. L'Unsa-Police a évidemment saisi les autorités parisiennes pour que cela ne se reproduise pas. Les responsables de la logistique qui prennent la décision de faire dormir des CRS dans des lieux qui hébergent aussi des migrants devraient faire preuve d'un sens plus aigu des responsabilités qui sont les leurs…

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 10/02/2016 - 23:14 - Signaler un abus Un peu de patience, les gars!

    Les patriotes arrivent, et vous accorderont la légitime défense face à ceux qui vous menacent. Les archaïsmes gauchistes sont déjà morts. Il suffira de passer le balai...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Gilles Gaetner

Gilles Gaetner est journaliste d'investigation chez Atlantico. Il a été journaliste aux Echos, à la Vie française, au Point et de 1986 à 2009, rédacteur en chef adjoint à l'Express, chargé de l'investigation.

 

Il est l'auteur de La République des copains (Flammarion, 2005), Réglements de comptes pour l'Elysée et La Manipulation Clearstream dévoilée (Oh! Editions, 2006, avec Jean-Marie Pontaut), et La République des imposteurs (L'Archipel Editions, 2014).

Voir la bio en entier

Philippe Capon

Philippe Capon est Secrétaire Général de l'UNSA Police.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€