Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 25 Juillet 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Le FN comme seule opposition après 2017 ? A quoi ressemblerait un quinquennat où le PS aurait été éliminé comme en Nord-Pas-de-Calais-Picardie ou en PACA

Relations avec la majorité, production des lois et des amendements, exposition médiatique accrue, influence au Parlement... Devenir la principale force d'opposition pour le FN modifierait concrètement des équilibres calibrés depuis le début de la Vème République.

Scénario noir

Publié le - Mis à jour le 18 Mars 2016
Le FN comme seule opposition après 2017 ? A quoi ressemblerait un quinquennat où le PS aurait été éliminé comme en Nord-Pas-de-Calais-Picardie ou en PACA

Atlantico : un article du Canard enchaîné (édition du mercredi 9 mars) mentionne la crainte de Jean-Christophe Cambadélis de voir le Front national devenir la première force d'opposition en cas de convergence du mouvement social anti-loi El-Khomri et des manifestations de la jeunesse. "Sans compromis autour de la loi El-Khomri, Hollande peut être éliminé au premier tour, et la gauche sévèrement battue dans la foulée aux législatives [...], aucun député PC, aucun député EELV, 80 députés PS au maximum.

Soit moins que le FN, qui pourrait en avoir une centaine. L'opposition à la droite, ce serait donc le Front national, pas nous", rapporte le journal hebdomadaire. Que perdrait la gauche dans un tel scénario, outre le pouvoir exécutif ?

Vincent Tournier : Ce serait évidemment une tragédie pour le PS et un profond bouleversement pour le système politique tout entier puisque, pour la première fois dans l’histoire de la Vème République, le clivage dominant cesserait d’opposer la gauche et la droite.

Cela dit, il ne faut pas s’emballer. D’abord, il est toujours risqué de faire de la politique fiction car, dans ce domaine, les choses peuvent évoluer très vite. Même François Hollande, pourtant au plus mal dans les sondages, peut rebondir dans les mois qui vont précéder le scrutin présidentiel. Il suffit de se rappeler que François Mitterrand, en 1988, a su l’emporter haut-la-main contre Jacques Chirac, alors que tout le monde le disait fini. Et n’oublions pas que François Hollande a été formé à l’école mitterrandienne.

Ensuite, le scénario d’une centaine de députés FN ne peut se réaliser que si le mode de scrutin est modifié. Car il faut être clair sur ce point : avec un scrutin majoritaire à deux tours, le FN n’a aucune chance. Certes, il peut espérer avoir davantage de députés que la poignée qu’il a a actuellement. Mais même s’il améliore fortement son score (qui était de 13% en 2012), il continuera de se heurter à un plafond de verre au second tour. Le problème est toujours le même : il ne dispose d’aucune réserve de voix puisque les électeurs refusent de voter pour lui au second tour. C’est ce qu’ont clairement démontré les derniers scrutins locaux, que ce soit les départementales ou les régionales.

Le gouvernement va-t-il modifier le mode de scrutin ? Ce n’est pas exclu, au moins en instaurant une dose de proportionnelle puisque telle est la promesse faite par François Hollande en 2012. La gauche va sans doute hésiter jusqu’au bout, en l’occurrence jusqu’à ce qu’elle ait la certitude qu’elle ne peut plus gagner. Le débat risque de ne pas être tranché avant l’été (rappelons que, pour les élections législatives de 1986, le PS avait modifié le mode de scrutin en juillet 1985, soit moins d’un an avant l’échéance. Instaurer la proportionnelle permettrait au PS de sauver les meubles, mais aussi de renforcer le FN à l’Assemblée, ce qui gênerait la nouvelle majorité de droite. Ce serait une sorte de cadeau empoisonné laissé par la gauche afin d’aggraver les déchirements internes de la droite et faciliter sa reconquête en 2022.

D’ailleurs, un groupe frontiste nombreux ne serait pas forcément une bonne chose pour le FN lui-même car cela pourrait aussi créer de nouvelles tensions internes. Les clivages seraient plus difficiles à maîtriser pour la direction du parti, et la tension entre une branche modérée et une branche plus radicale risquerait de se développer.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Anguerrand - 13/03/2016 - 08:31 - Signaler un abus Et pourquoi pas ?

    Je ne suis pas contre une majorité de droite sauf Juppé et une opposition de gauche FN ( voir son programme ) qui épaulerait ( enfin on peut l'espérer) la droite pour arrêter l'immigration et de rapatrier les sans papier. Le restant de gauche ne pourrait plus " faire la lecon " à chaque nouvelle loi. Un parlement comme ça m'intéresse pour une vraie politique de droite.

  • Par Ganesha - 13/03/2016 - 08:50 - Signaler un abus Chant du Cygne

    Il me semble que cet article a déjà été publié ! En tout cas, le voici offert à nouveau à nos commentaires. Il présente au moins le mérite de reconnaître une vérité aveuglante, mais encore niée par quelques tous derniers retardataires, véritables ''Hommes de Néandertal'', sur Atlantico : oui, l'alternance, la profonde complicité du cartel PS-Ripoublicains existe. Cela fait même 35 ans qu'elle est en place ! Et les ravages qu'elle a causé en France, comme dans les autres pays occidentaux, défient l'imagination. Il n'est, effectivement, pas impossible qu'elle s'applique une toute dernière fois chez nous en 2017. Mais si les français ne sont pas vraiment de veaux, ce sera alors son ''Chant du Cygne'' !

  • Par Lafayette 68 - 13/03/2016 - 11:24 - Signaler un abus Mode de scrutin

    Attention , avec 577 circonscriptions , même avec le scrutin actuel , tout est possible pour le FN ...Climat de terrorisme , décomposition des gauches, droites et centres divisés avec les primaires .Le plafond de verre pourrait bien voler en éclats!

  • Par Fran6 - 13/03/2016 - 12:17 - Signaler un abus @ Tournier

    en vous lisant, je viens d'apprendre que si des FN venaient à être élus députés, ils ne seraient surtout pas bien se tenir à l'assemblée nationale, c'est carrément édifiant l'amnésie chez les spécialistes politiques en ce moment, il est clairement fait comprendre que seul les UMPS savent se tenir comme il le faut à l'AN... Voyez vous, je vous préférerai vous voir faire plutôt une analyse de pourquoi, une personne comme moi, que vous ne m'auriez jamais vu voté FN en 2012, et avant cette date, mais, que je n'hésite plus maintenant et que tout autour de moi, je ne vois que la même décision, pensez y svp...

  • Par vangog - 13/03/2016 - 12:23 - Signaler un abus Ne dites pas "ce serait une tragédie pour le PS!"...

    Car 98% des Francais vont voter pour cette tragédie...un espoir pour la France!

  • Par Borgowrio - 13/03/2016 - 12:57 - Signaler un abus C'est comme si c'était fait

    Inexorable ... Inéluctable ... L'opposition de gauche sera le FN et le parti de gouvernement sérieux , la droite "forte" ..... Pardon je ne résiste pas à cette provocation qui va en hérisser plus d'un parmi les habitués d' Atlantico

  • Par Ganesha - 13/03/2016 - 14:59 - Signaler un abus Caquetage

    Le caquetage de poulailler du Café du Commerce de la maison de retraite Atlantico, qui consiste à répéter à l'infini : amenez Marine Le Pen au pouvoir et Florian Philippot mènera une politique économique digne de Joseph Staline, cela peut impressionner dans nos discussions. Mais le peuple français ne résistera plus très longtemps à l'impérieuse nécessité d'un changement complet de politique, à la mise à la décharge de tous ses anciens dirigeants corrompus !

  • Par MIMINE 95 - 13/03/2016 - 16:00 - Signaler un abus quand je pense que des Français sont encore persuadés

    de vivre en démocratie, ils risquent d' être édifiés. Donc lorsque qu'un trublion dérange l'establishment, on change les règles du scrutin, ou le règlement de l'assemblée, histoire , vieille tradition Française , de lui couper la tête. et tout cela ne semble guère choquer notre "science potiste" . Bon, pour moi c'est noté.

  • Par Yves3531 - 13/03/2016 - 18:22 - Signaler un abus D'accord avec MIMINE...

    de quoi, cela ne choque personne ici que le gros nul et le PS puisse tripatouiller sans vergogne le mode de scrutin législatif quelques mois avant les élections ! Imaginez un seul instant les cris d'orfraie généraux de la classe médiatique si c'était la droite au pouvoir qui s'y risquait !

  • Par Yves3531 - 13/03/2016 - 18:23 - Signaler un abus Borborygmes ...

    Quand à Ganesha et ses ineptes borborygmes de vieux fonctionnaire nostalgique du marxisme echoué au Philippot FN, il ferait bien de consulter, car ses nerfs vont bientôt lâcher à force de s'énerver à ne rien comprendre à ce qui se passe

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Vincent Tournier

Vincent Tournier est maître de conférence de science politique à l’Institut d’études politiques de Grenoble.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€