Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 18 Janvier 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Quand Jean-Luc Mélenchon flirte discrètement avec les électeurs de droite

S'il est et se définit très clairement comme un candidat de gauche avec un programme de gauche, Jean-Luc Mélenchon bénéficie d'un certain intérêt, voire une certaine sympathie, de la part d'une partie de la droite. Ce qui pourrait expliquer notamment l'élan positif dont il bénéficie ces derniers temps.

Paradoxe

Publié le - Mis à jour le 7 Avril 2017
Quand Jean-Luc Mélenchon flirte discrètement avec les électeurs de droite

Dans l'entretien que vous avez accordé à Jean-Luc Mélenchon, celui-ci affirme à propos de la Manif pour tous : "Aucun responsable politique ne peut passer à côté du phénomène qu’a attesté ce mouvement. C’est un phénomène social, autant que spirituel, qui exprime des convictions profondément enracinées dans notre peuple". N'est-il pas étonnant de trouver une verve aussi "buissonnienne" chez Jean-Luc Mélenchon. Doit-on voir une proximité idéologique ou un pont lancé au delà du clivage gauche-droite ?

Samuel Pruvot : Reconnaître La Manif pour Tous comme un « mouvement social et spirituel » est à la fois inattendu et assez courageux de la part Jean-Luc Mélenchon. (Le constat a d’ailleurs été le même quand nous avons interrogé ensuite Benoît Hamon.) Qu’avait-il à gagner dans cette opération ? Au mieux la réaction dubitative des manifestants anti loi Taubira. Sur le coup, la rédaction de Famille Chrétienne a même été accusée sur les réseaux sociaux d’avoir fabriqué un « fake » (une contrefaçon). Pour les militants LGBT les propos de JLM sur La Manif pour Tous et l’avortement étaient inaudibles. Car nuancés. C’était forcément entretien truqué ! 

Le candidat de la « France insoumise » se dit écologiste. Mais force est de constater qu’il ne fait pas de tri sélectif quand il s’agit du « peuple ». Jean-Luc Mélenchon est fasciné par le peuple quand ce dernier fait irruption sur le pavé comme aux grandes heures de l’Histoire de France. De gauche ou de droite, le peuple le fascine. Tout ce qui vient de lui est forcément bon par une sorte de magie. Jean-Luc Mélenchon a salué la capacité des Français à se mobiliser en masse, dans la rue, au-delà des vieilles structures partisanes classiques. Et pour une cause qui les dépasse même si la cause (la défense de la famille dite « traditionnelle ») lui semble indéfendable.  

Pierre Jova : Il y a un élément peu connu sur Jean-Luc Mélenchon et la Manif Pour Tous. Bien que partisan du mariage homosexuel, le tribun du Front de gauche ne voulait pas, au départ, jouer le jeu de l'affrontement droite-gauche que François Hollande mettait en scène avec la controversée loi Taubira. Il refusait de manifester aux côtés du gouvernement socialiste, alors qu'il lui avait déclaré la guerre dès septembre 2012, en rassemblant 80 000 personnes à Paris contre les traités budgétaires européens, avant même la Manif Pour Tous. Sans doute voyait-il également dans l'acharnement du PS à défendre le mariage homosexuel un "enfumage", comme l'a résumé à l'époque le député (PCF) de l'Oise Patrice Carvalho, destiné à masquer sa politique économique libérale. Son avis était donc de se tenir à l'écart de la bataille. C'était également la position d'Eric Coquerel, secrétaire national du Parti de gauche. Mais les deux hommes ont été mis en minorité par leurs troupes, désireuses d'accompagner le "réforme de civilisation" promis par Christiane Taubira, et ont dû publiquement soutenir le gouvernement. 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Wortstein - 06/04/2017 - 15:10 - Signaler un abus Il flirte surtout avec la démagogie

    et le populisme. Il est dans la lignée de tous les trosko-mao-chavo tueurs de masse et d'économie. Rien à battre de ce nullard à l'idéologie collectiviste.

  • Par bd - 12/04/2017 - 04:07 - Signaler un abus Emmanuel Macron: La logique pragmatique (1)

    Parce qu’Emmanuel Macron peut être d'accord avec des gens de droite et de gauche, il n'aurait pas d'idée? Nous souffrons tous depuis des années de voir des lois élaborées sous un gouvernement être détricotées par le suivant. "En Marche!" n'est pas comme les autres. Le rôle d'un Président dans un pays mature est, en effet, de trouver le dénominateur commun entre des personnes et des positions différentes, pour avancer, pour que le pays, en tant que nation, avance. Est-ce que les politiques qui divisent, qui pointent du doigt l'autre, sont plus claires pour l'électorat? Il est temps de comprendre que ceux qui jouent à diviser, à opposer, sont des apprentis sorciers.

  • Par bd - 12/04/2017 - 04:08 - Signaler un abus Emmanuel Macron: La logique pragmatique (2)

    Pantin, sans expérience, disant ce que d'autres puissances l'enjoignent à dire?
 Dont acte, il a 39 ans, c'est vrai, et sans doute donc moins d'expérience que des hommes et femmes politiques rompus aux joutes électorales...
 Il suit une ligne cognitiviste, ce qui pour tout pédagogue, est particulièrement parlant.
Il faut des constats, argumentés, intellectualisés, et de ces constats, découlent des solutions.
Cela s'appelle du pragmatisme. 
Il ne prétend pas que toutes ces solutions seront un succès. 
Il explique le droit à l'échec (pour lui comme pour tout le monde en promettant le droit au chômage pour tous).
Mais on tente, on essaie, parfois cela marchera, parfois non. Mais, bon sang, qu'est-ce que ça fait du bien justement d'entendre quelqu'un qui peut ne pas être totalement sûr de lui et dire : «on va faire ensemble». Cela permettra à chacun, individuellement, de se sentir meilleur, en ayant le sentiment légitime d'avoir participé à l'élévation de la société dans son ensemble. Là où tous les politiques depuis plus de 40 ans expliquent à longueur de temps sur Les plateaux télé savoir exactement ce qu'il faut faire, et qu'une fois élus, ils semblent d'un coup avoir tout oublié...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Samuel Pruvot

Diplômé de l’IEP Paris, rédacteur en chef au magazine Famille Chrétienne, Samuel Pruvot  vient de publier "2017, Les candidats à confesse", aux éditions du Rocher. 

Voir la bio en entier

Pierre Jova

Diplômé de l’IEP Paris, Pierre Jova est journaliste au Figaro puis au service politique et international du magazine Famille Chrétienne.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€