Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 01 Octobre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

La fin du salariat : et si l'avenir du marché de l'emploi était dans le travail indépendant ?

Le monde du travail change et grâce à Internet notamment, l’esprit d’entrepreneuriat se diffuse. Ainsi, en France, Manuel Valls vient de conforter la réussite du régime des auto-entrepreneurs. Un tel succès pour ces "indépendants" de toutes sortes qu'il suscite de nouvelles opportunités.

Le buzz du biz

Publié le

Le monde du travail change et grâce à Internet notamment, l’esprit d’entrepreneuriat se diffuse. C’est une effervescence continue qui anime l’économie et bouleverse les relations professionnelles, permettant une indépendance toujours plus grande des salariés et également une division mondiale du travail toujours plus accentuée.

Dans la répartition internationale du travail, cette dynamique induit une spécialisation des pays développés sur les emplois les plus qualifiés et les plus innovants, mais aussi une délégation (voire une robotisation) des fonctions les plus répétitives (y compris dans les professions réputées "intellectuelles" comme les avocats).

Dans son dernier livre (The New Geography of Jobs), l’économiste Enrico Moretti montre que ces emplois génèrent une forte demande de services, qualifiés ou non (femmes de ménages, conseils juridiques, etc. : à Londres par exemple), et suscitent donc une dynamique favorable à l’activité locale, non délocalisable.

Au niveau individuel, la dynamique nouvelle de l’organisation de l’activité conduit à une indépendance plus grande des salariés, comme l’explique Dennis Pennel dans Travailler pour soi. Aux Etats-Unis, on estime qu’il y aurait près de 42 millions de personnes à leur compte, qui interviennent pour des missions ponctuelles (des « freelancers »). En France, la réussite du régime des auto-entrepreneurs ne se dément pas : il vient d’être conforté par Manuel Valls.

Le succès de ces "indépendants" de toutes sortes suscite, en lui-même, de nouvelles opportunités. Outre-Atlantique, Avbl se présente comme le « AirBnB des talents » : designer, créateur, ou couturière… le site vous propose les freelances près de vous, disponibles pour une mission. Son fondateur, Ryan Hooks explique que puisque "la technologie nous libère, nous devenons moins nécessaires pour les fonctions routinières" et donc plus disponibles pour des activités nouvelles, indépendantes et ponctuelles avec des partenaires sans cesse différents.
Tout cela suppose de penser différemment les relations de travail, la réglementation et la fiscalité. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que la France est mal partie.

Selon les dernières statistiques publiées par l’Acoss, l’emploi à domicile a diminué fortement au dernier trimestre 2013 (-2,6%) : sur un an, la baisse est supérieure à 3%. Ces chiffres confirment ceux de l’été 2013. La raison est assez simple : depuis le 1er janvier 2013, la pression fiscale a très fortement augmenté pour ces activités.

De son côté, le régime des auto-entrepreneurs a traversé de brutales turbulences avec le précédent Gouvernement de Jean-Marc Ayrault. Il a fallu l’obstination et la mobilisation d’acteurs convaincus, comme Aurélien Sallé (qui continue d’ailleurs à promouvoir l’amélioration du dispositif), pour sauver les meubles et le dispositif.

Freelance et emplois à domicile sont les témoins d’une nouvelle organisation du travail et, partant, de la société. Ils sont, les uns et les autres, des opportunités d’activités nouvelles pour les plus et les moins qualifiés. Pour pouvoir se développer, ils ont besoin d’une certaine stabilité mais surtout de dispositifs incitatifs, simples et clairs. Dans la société contemporaine, où l’économie bouillonne de tous côtés, la simplicité devrait être la règle. Si l’on veut qu’ils puissent être un relais de croissance et qu’un Avbl français émerge demain, il faut les libérer !

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par ignace - 16/04/2014 - 14:19 - Signaler un abus Sacré Erwan il a une soulution pour tous les problémes

    ne serait ce une pub déguisée pour la prostitution !!!! extrait de l'article : ....et donc plus disponibles pour des activités nouvelles, indépendantes et ponctuelles avec des partenaires sans cesse différents............

  • Par Karamba - 16/04/2014 - 14:22 - Signaler un abus Vive le freelance en France...

    sauf qu'on a une conception du monde du travail tellement étriquée en France (soviétisme combinard, entreprise à papa...), que vous serez le plus souvent considéré comme une simple m... Le freelance ça marche bien un peu partout, sauf chez nous.

  • Par jurgio - 16/04/2014 - 14:41 - Signaler un abus Chacun sera son patron !

    Le vieux mythe ! En France, on en reparlera dans cinquante ans, quand le pays ira mieux et sera moins obtus de la tronche.

  • Par golvan - 16/04/2014 - 15:29 - Signaler un abus Dans les campagnes

    Dans les campagnes françaises, par le passé, les propriétaires se débarrassaient des ouvriers agricoles qu'ils ne voulaient pas payer l'hiver, et ceci se faisait à la Saint Michel. Dans la France moderne, des entreprises de Btp (par exemple) qui ne veulent plus payer des ouvriers entre les chantiers encouragent ces derniers à se transformer en "auto-entrepreneurs" pour pouvoir traiter "d'égal à égal" (d'entrepreneur à entrepreneur...). En fin de chantier, le fameux auto-entrepreneur qui bien évidemment n'a qu'un client ( son patron d'hier) se retrouvera sans travail, comme hier l'ouvrier agricole après la Saint Michel. Comment ce Le Noan peut-il raconter de pareilles idioties, alors même qu'il enseigne à des petit-bourgeois de Sciences-Po qui n'aspirent qu'à intégrer l'administration française pour se planquer à vie !

  • Par pave777 - 16/04/2014 - 15:56 - Signaler un abus Auto-entrepreneur ??

    L'invention du réac Novelli suppôt de Nicolas ! 95 % de smicards ! c'est merveilleux ! j'espère que cette fois ci nous avons touché le fond ! quelle honte ce Valls, c'est plus une bouche qu'il a, c'est un égout.

  • Par la saucisse intello - 16/04/2014 - 16:00 - Signaler un abus Grosse erreur, messieurs.........................

    Le SEUL avenir den ce pays est dans LE BLACK. Calculez comme vous voudrez, vous tomberez d'accord avec moi "black is beautiful" !

  • Par ignace - 16/04/2014 - 17:48 - Signaler un abus @pave777 - @golvan - Tout a fait d'accord

    et vive sciences peau et la misère collectivement individuelle, si chére a nos neos-cons et aux lèches bottes qui tentent d'en récupérer les miettes.......... aux armes citoyens, formez vos revendications votons, votons

  • Par pave777 - 16/04/2014 - 18:10 - Signaler un abus @ la saucisse intello.

    don't forget condom !

  • Par vodkov - 17/04/2014 - 03:57 - Signaler un abus Grand retour en arrière

    Naguère il y avait les tâcherons qui, comme l'indique leur nom, étaient payés à la tâche. Entre temps, est venu le salariat, apportant (c'est à discuter) de la sécurité (toute relative) à la force de travail. Aujourd'hui il y a les "auto entrepreneurs" qui ne sont que des tâcherons à la sauce moderne. En clair, c'est la mort du salariat, et le retour du "journalier" ... est ce vraiment un progrès ???

  • Par kim yong zéro - 17/04/2014 - 06:29 - Signaler un abus des nouvelles

    Des nouvelles des autoentrepreneurs:en avril 2014 les charges sociales augmenteront de 0.1%.

  • Par bluetooth4 - 17/04/2014 - 08:44 - Signaler un abus merci

    Mais le fait de travailler indépendamment est contre l'idéologie socialo-communiste. Donc cela doit être éradiqué.

  • Par MarieVV - 22/04/2014 - 16:18 - Signaler un abus Il y a pas qu'aux USA qu'on a la solution pour les freelances...

    En France aussi on a des nouvelles plateformes pour les freelances : Hopwork.com c'est le site de tous les freelances avec paiement sécurisé sur un compte séquestre avant le début de la mission. Pour une fois qu'on est en avance sur les US... ;-)

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Erwan Le Noan

Erwan Le Noan est consultant en stratégie et président d’une association qui prépare les lycéens de ZEP aux concours des grandes écoles et à l’entrée dans l’enseignement supérieur.

Avocat de formation, spécialisé en droit de la concurrence, il a été rapporteur de groupes de travail économiques et collabore à plusieurs think tanks. Il enseigne le droit et la macro-économie à Sciences Po (IEP Paris).

Il écrit sur www.toujourspluslibre.com

Twitter : @erwanlenoan

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€