Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 22 Juillet 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Facebook renonce à signaler les fake news car... les gens cliquaient encore plus ! Mais de quel mal sommes-nous tous atteints ?

Facebook a annoncé la suspension de sa politique de lutte contre les fake news, jugée contre-productive. En creux, le géant californien avoue bel et bien son incapacité à faire réparer les liens entre société et médias.

"Surtout ne pas toucher"

Publié le
Facebook renonce à signaler les fake news car... les gens cliquaient encore plus ! Mais de quel mal sommes-nous tous atteints ?

Atlantico : Facebook vient d'annoncer que les articles considérés comme fake news ne seraient plus "signalés" par le réseau social, la technique s'étant avérée contre-productive,  car les articles signalés par Facebook étaient plus lus. Ne s'agit-il pas d'un signal fort de la transformation du rapport des gens aux grands médias et dont la manière dont se forme l'opinion ? Avec les nouvelles technologies qui atomiseraient la société et la faillite des médias traditionnels avons-nous perdu irrémédiablement le contact avec la réalité ?

Nathalie Nadaud-Albertini : Le fait que Facebook annonce que les fake news ne seront plus signalées parce qu’au lieu de dissuader leur lecture, le système l’encourage indique une forte méfiance vis-à-vis des grands médias. Cette défiance existait déjà à l’état latent avant l’avènement des réseaux sociaux. À cet égard, l’étude de Richard Hoggart dans La Culture du Pauvre. Étude sur le style de vie des classes populaires en Angleterre publié en Angleterre en 1957 et en 1970 en France s’avère éclairante. Cet ouvrage montre en effet que le trait principal de la culture populaire est un clivage entre le « eux » et le « nous ». Le « nous » est le monde du connu, du proche, de la famille et du quartier. Il se définit à la fois par l’incertitude du lendemain et la crainte de tout ce qui lui est extérieur. Le proche, le connu, l’immédiat, le concret, l’intérieur, c’est-à-dire le foyer, la famille, le quartier, l’entraide, la franchise, la bonne humeur, seront alors très fortement investis. Et, tout ce qui provient du « eux », à savoir un monde menaçant, de pouvoir, de décision, synonyme de lointain, d’incertain, peuplé de patrons, de dirigeants, de politiques, d’intellectuels, de bureaucrates, de médecins, de savants, d’agents de police et de travailleurs sociaux, fera l’objet d’un rapport de défiance, d’évitement, ou de protection symbolique. Perçue comme une intrusion du « eux », plus ou moins forte selon les cas, allant du  bavardage à la propagande, l’information est mise à distance par l’indifférence, la nonchalance, une forme d’ « attention oblique », ou par le « débinage » 

Avec les réseaux sociaux, cette défiance du « nous » par rapport au « eux » va trouver un terrain d’expression proprement médiatique, c’est-à-dire que les réseaux vont devenir le média du « nous » par opposition aux grands médias traditionnels relevant du « eux ». Ainsi, chaque compte d’utilisateur appartenant au cercle des « amis » est considéré comme un élément du « nous », et le petit drapeau par lequel Facebook indique une fake news va être interprété comme un indice de ce que le « eux » veut « censurer ». Les utilisateurs s’empressent alors d’aller prendre connaissance de la fake news qu’ils voient comme quelque chose que le système, le pouvoir, les puissants veulent leur interdire.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par kelenborn - 02/01/2018 - 08:22 - Signaler un abus oui oui

    Les fake news! que l'on commence déjà par désigner comme telles les dépêches de l'AFP et les articles de journullards foireux nous expliquant que l'apocalypse climatique est proche!

  • Par J'accuse - 02/01/2018 - 10:19 - Signaler un abus Méfiez-vous de vos "amis"

    Ne serait-ce pas aussi une méfiance vis-à-vis de Facebook, susceptible d'appeler fausse information (en français, c'est mieux, non ?) ce qui ne l'est peut-être pas ? Le véritable objet de cet article ne serait-il pas de nous présenter Facebook comme un proche de confiance, alors que ce réseau asocial ne cherche qu'à se faire de l'argent en nous espionnant ?

  • Par Raymond75 - 02/01/2018 - 11:08 - Signaler un abus Refus de la complexité

    Les cerveaux accaparés par les réseaux 'sociaux' traduisent un refus d'aborder la complexité du monde, et la volonté d'un entre soit virtuel. Ils montrent aussi la disponibilité de l'esprit humain pour les addictions (voir les jeunes, femmes surtout, qui marchent dans la rue en consultant leur smartphone). Ils montrent aussi que l'éducation qui consiste à ingurgiter un savoir encyclopédique n'est en rien une formation humaine. Je n'utilise ni Face de bouc, ni Twitter, ni truc, ni machin : je n'en ai pas besoin, mais je sais qu'un jour j'y serai obligé ...

  • Par gerard JOURDAIN - 02/01/2018 - 11:57 - Signaler un abus si les médias....traditionnels....

    avaient fait le job, on n'en serait pas là... car la fake news élaborée pour lobotomiser les Français par ces médias n'avait que trop duré. au peuple de trier...mais au moins, on accède à toutes les informations, bonnes et mauvaises. c'est comme les impôts...trop c'est trop....

  • Par vangog - 02/01/2018 - 12:30 - Signaler un abus Les médias ont été colonisés par les gauchistes...

    aux USA comme en France gauchiste. Voici l'effet déletère sur la démocratie qu'a eu l'élection des gauchistes Clinton et Obama...Idem pour la France gauchiste, où la néo-trotskyste Ernotte bloque l'accès du service public aux patriotes Front National: 3,2% de temps de parole au FN sur France 2: http://www.frontnational.com/2017/12/discrimination-mediatique-le-fn-saisit-le-csa/ Et la fasciste Ernotte est punie, car l'audience baisse drastiquement, sur les chaines de service public. Bon ben, maintenant, il faut rétablir le pluralisme et la démocratie médiatique, seul le FN y parviendra!

  • Par Raymond75 - 02/01/2018 - 13:39 - Signaler un abus Trouble Obsessionnel Compulsif (TOC)

    Van-gogues a trouvé l'explication magique : tous des gauchistes, sauf lui, authentique patriote autoproclamé :-) c'est hilarant, et ses arguments sont tellement grotesques qu'ils montrent l'étroitesse son esprit. --- Qu'il me pardonne : je suis un 'gauchiste' :-))

  • Par vangog - 02/01/2018 - 13:51 - Signaler un abus @Raymond75 le « large d’esprit »!

    Si vous avez une explication plus rationnelle à ce recours accru aux médias sociaux et libres et à cette désaffection grandissante pour les médias-propagande type Ernotte-Field, n'hésitez pas à nous la fournir...à défaut, abstenez-vous de commenter pour ne rien dire, excepté déverser votre haine de ceux qui ne pensent pas comme vous!

  • Par kelenborn - 02/01/2018 - 16:39 - Signaler un abus Raymond75

    Mais y a rien à faire mis à part l'euthanasier!!! les mots n'ont pas de sens pour lui... c'est un pure clone pavlovien...alors faut s'y faire, se dire que c'est comme si on avait en face le manekenpiss!!!

  • Par JonSnow - 02/01/2018 - 21:55 - Signaler un abus Vive la liberté d'expression. A bas la censure sournoise!

    Etrange, j'ai trouvé les questions plus intéressantes que les réponses dans cet article. Mais je suis bien content de cette claque que Facebook vient de se prendre. Les gens ne tolèrent pas qu'on leur indique avec force quoi lire et quoi penser, en leur indiquant quoi ne pas lire. Il faut cesser l'ostracisation dont sont victimes nombre de sites qui sortent de la pensée unique, et il faut faire confiance aux gens et à leur propre jugement, même si tout le monde peut se tromper.

  • Par ikaris - 03/01/2018 - 00:27 - Signaler un abus Fact checking = l'arme de désinformation massive

    Je me fais la même réflexion que Jonsnow ... bonnes questions mais l'interviewée fait derrière chacune de ses réponses le postulat que les médias dominants nous donnent une information factuelle et impartiale (alors qu'il y a d'abord un filtre idéologique qui est opéré sur les informations ou les interview) ou que les réseaux sociaux nous cantonnent aux informations que l'on veut bien recevoir (comme si on ne pouvait pas consulter les tweet de Marine ET de Merluchon) : rien n'est plus faux. A chaque fois que je lis un "factchecking" d'un grand média il y a manipulation : par le choix d'un rumeur excessive qui est disqualifiée pour masquer une réalité plus nuancée oubien par un artifice statistique pour désamorcer une affirmation.

  • Par Le gorille - 03/01/2018 - 04:50 - Signaler un abus Vérification des faits

    Se cacher derrière un mot anglais ne me dit rien qui vaille, et pire : la vérification demande de la culture... si souvent absente, car trop chère à meubler ! Ou pire encore, interdite (la culture) ou abolie par les a priori enseignés dans l'ambiance actuelle... Quant aux "fausses nouvelles", bien malin celui qui, dans un réseau social, a les moyens de juger avec certitude. Bon, pourquoi ne pas simplement les enlever ou lieu de les pointer ? Donc de dire "c'est ce qu'il faut lire", bien connu en en pédagogie... J'en déduis qu'enlever, ce n'est pas possible. Alors... cessons d'en parler, et la bulle éclatera.

  • Par Le gorille - 03/01/2018 - 04:59 - Signaler un abus Fesse de bouc

    Erreur Raymond75 ! Ce n'est pas face ! Réécoutez l'original ! Bon. Pour ma part, je m'en suis dessaisi. Nul ! Quant à y être obligé... soyons sérieux ! Si quelqu'un, un média par exemple, vous y oblige pour y placer un commentaire, eh bien, vous l'oubliez ! Car il n'est pas sérieux lui-même : il n'a pas réfléchi que tout le monde ne pense pas comme lui... et qu'il y a de la concurrence !

  • Par vangog - 03/01/2018 - 21:37 - Signaler un abus Pour Donald, les fake-News...

    c’est la presse de l’establishment, toute arc-boutée depuis un an sur ses délires mono maniaques d’intervention russe dans les élections américaines, au point de ne plus parler de rien d’autre (comme les bons résultats de Donald, par exemple). Pour Macron-Rothschild, les fake-News sont les nouvelles non contrôlées par les CSA, AFP trotskyste et autre France télévision de la neo-fasciste Ernotte...exactement l'inverse!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Nathalie Nadaud-Albertini

Nathalie Nadaud-Albertini est docteure en sociologie de l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales et correspondante au Centre de Recherche sur les Médiations de l’Université de Lorraine. 

 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€