Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 20 Septembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Une exploration mathématique des formes, du corps humain et de l'espace

Atlanti-culture

Publié le
Une exploration mathématique des formes, du corps humain et de l'espace

Parmi les points forts, l’approche artistique de Jean-Luc Moulène, conjugaison d’art, de science et technicité industrielle, est très poétique : le contour d’une forme devient bord et la surface se réduit à une intersection de deux volumes. Crédit exposition-paris.com

Exposition

Moulène

Informations

Centre Pompidou

Place Georges-Pompidou

75004 Paris

Tous les jours de 11h à 22h (fermeture des espaces d'exposition à 21h)
Le jeudi jusqu’à 23h

Jusqu'au 20 février 2017

L'auteur

Jean-Luc Moulène, né en 1955, est un artiste contemporain italien. Après des études d’arts plastiques et dix années passées en tant que conseiller artistique, il se consacre à la création. 

Si l’artiste est particulièrement connu pour ses photographies, ses travaux prennent des formes très diverses : dessins, peintures ou encore sculptures.

A l’occasion de l’invitation au Centre Pompidou pour une rétrospective de son œuvre, il décide de proposer « une rétrospective de protocoles » et expose à cette occasion ce qui caractérise au mieux son travail actuel : l’étude d’objets.

Thème

Une fois le portillon passé, un tas de journaux posés à terre accueille le visiteur. Ce dernier est invité à se saisir d’un exemplaire avant de pénétrer dans l’espace d’exposition. Cette série de journaux est un recueil de photographies réalisées et datées par Jean-Luc Moulène, Cette introduction aux travaux photographiques de l’artiste se poursuit dans l’antichambre de l’exposition où sont disposés des recueils de photographies portant sur quatre thèmes : « la vigie »,  « le tunnel « les filles d’Amsterdam »», « 58 produits de Palestine » et « 38 objets de grèves ». Dans un second temps, le visiteur est invité à pénétrer dans l’unique plateau qui compose l’exposition pour découvrir la « rétrospective de protocoles ».

Cette dernière consiste à présenter ses nouvelles recherches sur les objets et les formes. Grâce à une étude précise des matériaux et l’utilisation de techniques industrielles, Jean-Luc Moulène explore matériellement la théorie des ensembles. Se fondant explicitement sur cette théorie mathématique, il conçoit un objet comme un ensemble, intersection de deux volumes, et use de ce principe pour proposer au « regardeur » (terme privilégié par l’artiste) le résultat de cette expérimentation. Il questionne dans cette exposition les notions d’intersections, de volumes et d’espace -notamment public.

Points forts

- L’approche artistique de Jean-Luc Moulène, conjugaison d’art, de science et technicité industrielle, est très poétique : le contour d’une forme devient bord et la surface se réduit à une intersection de deux volumes. Les formes ainsi créées sont intrigantes et sont disséminées harmonieusement dans l’unique plateau. La situation de l’exposition, au niveau de la rue Saint-Merri donnant sur la Fontaine Stravinsky, met particulièrement bien en exergue son questionnement de l’espace public et sa volonté d’associer l’exposition à un environnement urbain.

 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Sophie Cistac pour Culture Tops

Sophie Cistac est chroniqueuse pour Culture-Tops.

Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.

 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€