Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 17 Octobre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

L’ère des noces de graal : pourquoi le sens que nous donnons au mariage n’a plus grand chose à voir avec celui qu’y voyaient nos grands-parents

Selon une étude américaine, le mariage ne serait plus le rite initiateur de l'entrée dans le monde adulte, mais le dernier rite de la vie adulte aujourd'hui. C'est le signe d'un bouleversement dans les habitudes des Occidentaux, qui s'est opéré en moins de 50 ans.

Un anneau pour les trouver

Publié le
L’ère des noces de graal : pourquoi le sens que nous donnons au mariage n’a plus grand chose à voir avec celui qu’y voyaient nos grands-parents

Atlantico : Selon le professeur de sociologie et de politiques publiques Andrew Cherlin, de l'Université John Hopkins, dans un article publié par The Atlantic, le mariage ne serait plus le premier acte de la vie adulte, mais le dernier, et représenterait une forme d'aboutissement ou de trophée. Quels sont les éléments permettant d'en arriver à une telle conclusion ? Quelles sont les évolutions qui ont permis un tel résultat ?

Florence Maillochon : La première étape de l'âge adulte est difficile à déterminer à l'heure actuelle car l’âge moyen du mariage est très élevé à l'heure actuelle, il est de plus de 30 ans. On peut donc espérer raisonnablement que le passage à l'âge adulte soit antérieur. Ce retard du mariage est lié à plusieurs éléments : accroissement de la durée des études, difficulté à trouver un emploi… A l'heure actuelle le fait de se mettre en couple et a fortiori l'installation est souvent conditionnée par un emploi, au moins modeste.

La plupart du temps les gens se marient après avoir déjà cohabité ensemble. Ce qui n'était pas le cas encore dans la France des années 70. Cet ensemble de choses qu'il faut avoir réalisé avant de s'installer ensemble, puis dans un second temps, d’institutionnaliser l'union font que l'on se marie de plus en plus tard. Ce n'est donc plus un marqueur du passage à l'âge adulte mais un marqueur de la vie en couple et de la stabilité de la vie de couple.

Le mariage jusque dans les années 70 ou même début 80 était un "passeport" pour pouvoir vivre en couple. On ne vivait pas en couple de manière générale avant de se marier. Progressivement ce lien s'est délité  et c'est maintenant moins de 5% des gens qui se marient sans avoir habité ensemble auparavant. Parmi ces 5%, il y en a qui le font pour des raisons religieuses ou des raisons géographiques d'éloignement mais la norme est dorénavant de cohabiter avant de se marier. C'est uniquement si la cohabitation tient que cela devient un "passeport" pour le mariage ou le PACS.

Ce constat serait exacerbé dans les pays scandinaves où, par exemple, l'âge médian du premier mariage est de 39 ans pour les hommes et 38 ans pour les femmes. Faut-il voir cette tendance comme étant un futur probable pour la France ? 

En fait nous n'en sommes pas si loin. Si l'on compte tous les mariages réalisés en France en 2017, c’est-à-dire les premiers mariages et les remariages on est à 38 ans pour les hommes en France et à 35 ans pour les femmes.

Cela a beaucoup progressé car dans les années 70 le premier l'âge médian du mariage était aux alentours de 24 ans. En près de 50 ans on a pris 10 ans.

Le mariage n'est donc plus un rite individuel mais un rite conjugal. Il ne sanctionne plus le passage à l'âge adulte mais plus un âge adulte du couple. Et encore, même sur la notion de rite il faut rester prudent car elle induit un passage obligatoire pour tous alors que l'on se marie de moins en moins en France.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Paulquiroulenamassepasmousse - 29/03/2018 - 08:31 - Signaler un abus Qui se marrie aujourd'hui,

    Qui se marrie aujourd'hui, en dehors des homos, des musulmans et des personnes âgées ?

  • Par Deudeuche - 29/03/2018 - 09:51 - Signaler un abus @Paul...

    Les Chrétiens (pas les Français baptisés comme bébés et qui s’en tapent deJC) oui les Chrétiens !

  • Par cloette - 29/03/2018 - 13:26 - Signaler un abus Deudeuche

    vous avez raison, la France est quasi totalement déchristianisée, les derniers Français qui vont à l'église ( à part les Antillais qui restent pratiquants) sont comme les indiens d'Amérique qui sont dans les réserves ) . Le sursaut viendra des évangéliques .

  • Par Paulquiroulenamassepasmousse - 29/03/2018 - 13:35 - Signaler un abus Donc si j'ai bien compris, en

    Donc si j'ai bien compris, en plus des homosexuels et des musulmans, il y a encore quelques Catholiques pour se marier !!! super, je découvre !

  • Par Deudeuche - 29/03/2018 - 17:33 - Signaler un abus @Paul...

    Et la totalité des protestants évangéliques (1million)

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Florence Maillochon

Directrice de recherche au CNRS, La passion du mariage, PUF.

 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€