Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 02 Septembre 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Epidémie d’obésité : les 5 causes choquantes qui n’ont rien à voir avec les comportements individuels

Même si la quantité de nourriture ingérée et l'absence d'activité physique restent les principaux facteurs expliquant la progression de l'obésité, d'autres raisons plus subtiles se cachent dans l'assiette. Et, malheureusement, il est beaucoup plus difficile d'y échapper.

Ça fait peur…

Publié le - Mis à jour le 25 Mars 2014
Epidémie d’obésité : les 5 causes choquantes qui n’ont rien à voir avec les comportements individuels

D'autres raisons que la nourriture expliquent l'obésité. Crédit Reuters

Le nutritionniste Arnaud Cocaul détaille les cinq pièges moins visibles que la quantité de nourriture ingérée qui sont également responsables de la progression de l'obésité dans les pays développés.

1 - Les antibiotiques présents dans l'alimentation

On sait que les antibiotiques peuvent transformer la flore bactérienne.

Or certaines des 100 000 milliards de bactéries que nous avons dans notre organisme (dont la plupart vivent en harmonie avec nous) vont extraire de l'énergie des aliments que nous consommons avec plus ou moins de facilité. On sait par exemple que les obèses ont une flore bactérienne modifiée, car quand votre poids évolue, votre population bactérienne n'est plus la même.

La consommation d'antibiotiques va modifier le profil de vos bactéries. Cela va faire que certains d'entre nous vont extraire mieux l'énergie contenue dans les aliments. Si vous mangez un morceau de viande bourré d'antibiotiques, il va donc modifier votre flore bactérienne, et vous allez stocker plus d'énergie, et vous allez grossir. C'est un processus avéré.

2 - Les autres produits augmentant la production de viande (type hormone de croissance)

En France, il est interdit de mettre des hormones de croissance dans la nourriture, pour prévenir les effets potentiellement toxiques de ces substances. Et cette toxicité peut endommager le foie, qui fabrique le cholestérol, et toucher également les tissus graisseux. Le risque est d'avoir des réserves de graisse qui se forment en dehors des zones normales (c'est ce que l'on appelle des "dépôts ectopiques"). Il y a toujours une prédisposition génétique à ce phénomène (certains individus sont génétiquement programmés pour être plus gros que les autres), mais il existe aussi des "détonateurs" externes, et les hormones de croissance peuvent avoir un impact là-dessus. 

3 - Les pesticides et les perturbateurs endocriniens

La réponse est formelle : oui, il y a une responsabilité de ces substances dans les problèmes d'obésité. Les pesticides par exemple sont stockés dans les tissus adipeux qui agissent comme un tampon. Ce n'est d'ailleurs pas forcément mauvais en soi, puisque cela peut empêcher l'apparition de certaines maladies graves.

Le problème, c'est que face à la présence de pesticide, le corps peut justement réagir par une "adipogenèse", c’est-à-dire une stimulation de la création de tissus adipeux. Le corps, en fait, sentant l'agression des pesticides, va stocker les polluants en générant lui-même ces tissus.    

4 - Les édulcorants

Ces additifs peuvent déjà présenter une toxicité, comme pour la saccharine. Concernant la question du poids, le problème se retrouve avec ce que l'on appelle les "édulcorants intenses" comme l'aspartame. Ils augmentent "l'appétence pour le sucre". Le mécanisme est le suivant : en faisant ingérer des édulcorants, vous donnez aux consommateurs un goût de sucre, sans pour autant avoir l'apport calorique correspondant. Les organismes seront incités à chercher ailleurs du sucre, car ils ont reçus l'information selon laquelle il y en avait. Vous rendez en fait les gens accros au sucre alors même qu'il n'y en a pas dans les édulcorants.  

5 - La communication de l'industrie agroalimentaire… et des autorités !

L'agroalimentaire commence à écouter un peu mieux les recommandations des nutritionnistes et des associations de consommateurs. Mais les efforts ne sont pas suffisants, notamment déjà au niveau du sel, où la France est championne d'Europe de la consommation.

De gros efforts sont à faire au niveau du packaging, les portions en France s'étant accrues. Quand vous allez dans un magasin, la portion des plats préparés ne correspond pas aux besoins de tous, et pour certaines personnes, l'apport est bien trop important. Il faut aussi mettre le doigt sur les offres promotionnelles qui sont clairement obésogènes : les incitations de type "+25% gratuit" poussent à la consommation, car les gens ne veulent pas gaspiller (les consommateurs français gaspillent déjà chaque année sept kilos de nourriture emballée en moyenne). Autre astuce de l'industrie agro-alimentaire : faire payer aux consommateurs le coût d'élimination des produits en faisant des grosses promotions sur des produits dont la date de péremption est très proche. Cela crée des besoins qui n'existaient pas. Enfin, je rappelle aussi que les bons alimentaires ne se font jamais sur les fruits et légumes, mais toujours sur les produits transformés. 

Les incitations publiques à la consommation de certains produits – comme par exemple les "produits laitiers" – peuvent aussi poser problème. Ces campagnes sont faites pour lutter contre la montée en puissance des communautarismes alimentaires (comme les gens qui – parfois à tort – se présentent comme "intolérants au lactose".), et ne visent pas intelligemment les bonnes populations (comme les CSP-, plus sensibles aux problèmes de l'obésité) en incitant indifféremment à la consommation. 

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par blogblog - 22/03/2014 - 10:22 - Signaler un abus Mind Control

    Il y a une autre cause : le Mind Control, le système de surveillance par satellite qui peut augmenter l'appétit et gêner l'urination et la défécation. Le Mind Control surveille des centaines de milliers de personnes en France, salariés de multinationales, internautes, jeunes de banlieue... http://edouardjean.canalblog.com/archives/2013/11/17/28449286.html

  • Par Ravidelacreche - 22/03/2014 - 10:34 - Signaler un abus Ça fait encore plus peur...

    Selon les estimations actuelles, 925 millions de personnes dans le monde ne mangent pas assez s’assurer une bonne santé.

  • Par carredas - 22/03/2014 - 10:40 - Signaler un abus La faute aux autres, c'est plus confortable...

    Voilà une bonne idée… laisser penser aux gens que s'ils deviennent obèses, c'est de la faute des autres et les infantiliser. Cela dit, c'est cohérent avec la conjoncture actuelle qui dédouane chacun de nous de sa responsabilité pour trouver un ou des coupables ailleurs. Sauf cas rare de problème génétique, les gens deviennent obèses parce qu'ils mangent trop par rapport à leur activité physique et leurs besoins, et surtout ils mangent "mal" Il faut voir les jeunes à la sortie de l'école aller chercher des pâtisseries industrielles, des paquets de bonbons et des sodas pour goûter alors que le midi, ils ont parfois déjeuné d'un kebab ou d'un hamburger… La vie a beaucoup changé en moins d'un siècle, ce qui manque n'est plus de quoi se nourrir, c'est le temps… et il est plus facile et rapide d'acheter un produit industriel que de préparer un plat. L'industrie agro-alimentaire n'a fait qu'occuper la place laissée vacante par les femmes qui ne sont plus enchaînées à leurs fourneaux ( entre autres ! )

  • Par gliocyte - 22/03/2014 - 11:16 - Signaler un abus @Carredas

    Rien ne remplacera la qualité des repas préparés à partir des ingrédients de base, ce qui permet de court-circuiter au maximum les agro alimentaires spécialisés dans la modification des molécules par la chimie. De même qu'il est idiot de céder au lobbying du tout bio qui repose surtout sur une publicité marketing. Cet article cependant est très intéressant car il met en valeur la toxicité de ces nombreuses manipulations, et pointe la dangerosité de nombreux produits employés pour accroître le rendement. Fasciné par les adipocytes que j'ai beaucoup étudiés, je peux vous assurer que ces cellules ont plus d'un tour dans leur sac et qu'il serait temps de les honorer. Les adipocytes protègent l'homme et ne devraient plus être sur le banc des accusées. Ma philosophie est qu'il faut apprendre à aimer ses ennemies jurées car elles.. vous le rendront . Il ne faut pas oublier non plus les troubles alimentaires générés par le stress et certaines maladies psychiatriques. Supprimer également ce mot "épidémie" qui n'a pas sa place dans ce contexte d'obésité, au regard de sa définition, serait aussi une bonne chose.

  • Par Vinas Veritas - 22/03/2014 - 12:25 - Signaler un abus Bio ou raisonné

    Il y a quelques année, j'avais eu à proposer un modèle d'agriculture de remplacement à la solution intensive de dévellopement. Pas question de tomber dans l'idéalisme du bio à tout prix mais abandon des méthodes intensives avec l'apport nécessaire de substance fabriquées à tous les instants. J'avais donc proposé de revenir à une culture et un élevage traditionnel en agissant parfois lorsqu'il faut agir et protéger (interdit dans le bio) mais ne plus gaver encore et toujours (obligatoire en intensif) et revenir à ce que les terres peuvent produire, plantes et rendement dans le cycle naturel du renouvellement des sols. Les affrontements lobbyiste sont tels que cette sage solution reste impossible dans un système tourné vers le manichéisme.

  • Par coucou.cmoi35 - 22/03/2014 - 12:45 - Signaler un abus Moi j'm'en fous, j'aime bien les grosses (avec un beau visage)

    .

  • Par gdv - 22/03/2014 - 14:36 - Signaler un abus @ Carredas

    Comme vous dites juste, c'est devenu un pratique bien Française, cette façon de voir les choses. C'est la faute à l'Europe, c'est la faute à l'euro, c'est la faute aux Allemands, c'est la faute......Au lieu de se tirer sur les doigts (comme on dit en montagne) on préfère rester sur son gros cul pour accuser le système.

  • Par FXMLIM - 22/03/2014 - 15:34 - Signaler un abus Se prendre en Main

    D'accord les industries alimentaires ont leur part de responsabilité, mais il y a suffisamment d'informations pour se prendre en main et se discipliner pour s'alimenter. Vous avez vu des "obèses en camps de concentration," et pourtant la qualité de la nourriture quand il y en avait, était surement pire. Les seuls responsables sont ceux qui s'alimentent et qui refusent d'écouter les conseils . Les gens "bouffent " et ne font pas d'exercice; Si les produits alimentaires ne se consommaient pas les industriels se remettraient en question. Alors commençons par le commencement en limitant les excès et les produits gras et sucrés!!!!!!! C'est un peu facile de toujours rejeter la faute sur les industriels uniquement !!!!

  • Par Karg se - 22/03/2014 - 16:26 - Signaler un abus Risible

    1- Les antibiotiques font prendre un peu de poids, mais si les obèses ont une flore bactérienne particulière, c'est parce qu'ils sont obèses. On n'a jamais fait maigrir qui que ce soit en lui donnant des probiotiques. 2- Il n'y a aucune preuve de toxicité de la viande au hormone, c'est juste dégueulasse. 3- Jamais prouvé, c'est de l'élucubration totale 4- Étrange mais plein de gens maigrissent avec, bizarre non? 5- Blablaz La vrai raison c'est qu'on mange trop, notamment sous forme d'aliment avec un rapport satiété/énergie faible: sucre, féculent, graisse, etc. Les humains mangent 50% de calories en plus qu'il y a 50 ans, c'est normal d'être plus gros, c'est mécanique.

  • Par yavekapa - 22/03/2014 - 20:00 - Signaler un abus les gens s'empiffrent de calories

    et se cassent moins le cul qu'avant. avec la aubry ils ne travaillent déjà plus que 35h/semaine

  • Par CV - 23/03/2014 - 11:02 - Signaler un abus Les produits laitiers sont un poison pour la vie

    Chacun fait comme il veut mais le lait n'est pas le bienvenue chez moi. Cet aliment est un poison pour les membres de mon foyer. Pb de peau en nette amélioration depuis son arrêt total. Alors les pubs du gouvernement sur les produits laitiers, ils peuvent les diffuser à longueur de journée comme l'ensemble de leur propagande, à d'autre.

  • Par exemple555 - 25/03/2014 - 12:51 - Signaler un abus @CV : Le slogan "trois

    @CV : Le slogan "trois produits laitiers par jour" ne vient nullement du gouvernement, mais c'est une publicité des producteurs laitiers, qui astucieusement, passe pour un slogan du ministère de la santé ;)

  • Par Mamzelle - 25/03/2014 - 19:56 - Signaler un abus Etonnant ... mais juste faux

    Donnez moi vos sources sur l'origine de l'obésité, que je rigole. L'OMS n'a pas les mêmes idées : 1- Manque de sommeil réparateur 2- Stress, vie déséquilibrée 3- Alimentation excessive ou inadaptée 4- Activité physique inadaptée ou insuffisante. Bien sur, il faut modérer son appétit et bouger un minimum (mangez, bougez, ça sonne comme de la pub, non ?) mais surtout arrêter de se faire chi** à vouloir devenir une nouvelle personne idéale = désolée, c'est impossible. J'ai perdu 20 kg en 3 mois, en ne mangeant que ce qui me faisait envie, mais en dormant mon content, après avoir changé de job (qui me pourrissait la vie, au sens littéral). Sans aucun sport. Et sachez que les obèses sont souvent en meilleur condition physique que les non-obèses. Marre de ces a-priori sans base scientifique.

  • Par Ganesha - 26/03/2014 - 10:03 - Signaler un abus Les Experts

    Voici un article qui a le courage de dire la vérité, et puis voilà quelques commentateurs qui du haut de leur pseudo, garantie d'une expertise mondialement reconnue, viennent vous affirmer le contraire... Des conneries dans le genre : ''Mais si, les boissons aux édulcorants, cela fait maigrir'' ! Vous avez besoin de vous consoler et de vous rassurer...

  • Par ISABLEUE - 26/03/2014 - 11:15 - Signaler un abus oui

    et trop de sel et de sucre dans les aliments (Yaourts par exemple, même nature) L'idéal , ne cuisinez que soi-même et ne pas manger de plats préparés avec des sauces chimiques, même si elles ont du goût. Caredas : personnellement je ne mange JAMAIS de hamburger, ni kebab, ni sandwiches gras tout préparés !! Rien que de passer devant ce genre de commerce, l'odeur de graisses me soulève le coeur...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Arnaud Cocaul

Arnaud Cocaul est médecin nutritionniste. Il est membre du Think Tank ObésitéS (www.thinktankobesites.com). Il a dernièrement écrit "le S.A.V. des régimes" aux Editions Marabout.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€