Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 10 Décembre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Envie de comprendre comment pense votre patron ? Ces chefs d'entreprise disent tout sur ce que leur inspire le débat sur la loi El Khomri

Depuis l'annonce du projet de loi El-Khomri, syndicats et étudiants ne cessent de faire entendre leur voix par le biais de pétitions ou de manifestations. Découvrez dans cet article ce qu'en pensent également les chefs d'entreprise.

Paroles de patrons

Publié le
Envie de comprendre comment pense votre patron ? Ces chefs d'entreprise disent tout sur ce que leur inspire le débat sur la loi El Khomri

Le mouvement Ethic (Entreprises de Taille Humaine Indépendantes et de Croissance) a interrogé de nombreux chefs d'entreprise de son réseau sur le projet de loi El-Khomri. Dans cet article, vous pourrez le lire le témoignage de dix patrons qui répondent aux questions suivantes : 

Dans la loi El Khomri, qu’est-ce qui est de nature à dynamiser votre entreprise en vous incitant à recruter plus facilement ?

Pourquoi ? (concrètement)

Avez-vous une anecdote récente qui vous a dissuadé(e) de recruter en CDI ?

Comment vous adresseriez vous aux jeunes ?

Que leur diriez-vous pour les convaincre ?

 

  • Yann BRILLAT-SAVARIN 

 

SOCIETE : GROUPE G7 (Membre ETHIC)                             1100 salariés

ACTIVITE : Transport public particulier de personnes

Voici les deux points qui nous paraissent essentiels dans la loi El Khomri pour encourager les entrepreneurs à recruter:

1. Réduire l’incertitude pour le chef d’entreprise concernant les licenciements par l’application d’un barème systématique.

-        La judiciarisation excessive des fins de contrat de travail crée des incertitudes financières et juridiques critiques pour l'entreprise.

-        Aujourd’hui, il n’existe pas de plafond et le juge n’est pas tenu de justifier le chiffre retenu, quel qu’il soit, ce qui se traduit par une grande hétérogénéité des montants versés.

2. Simplifier le licenciement en cas de perte de client (quitte à augmenter les indemnités légales).

-        La difficulté à ajuster l'effectif quand l'entreprise perd un client à l'embauche et au développement est un frein majeur à l'embauche. 

 

Découvrez d'autres témoignages de chefs d'entreprise dans cet article : "Loi El-Khomri : les chefs d'entreprises ont aussi leur mot à dire"

 

  • Alain BARTHELMAY

 

​SOCIETE : EURODIEX (Membre ETHIC)                       5 salariés

ACTIVITE : Service de contrôle technique des bâtiments

Nous sommes une TPE de cinq salariés donc nous ne sommes que très peu concerné par ce projet.

Ce n’est pas en fonction de cette loi que nous allons embaucher mais en fonction d’une prévision d’expansion ou d’activités nouvelles.

Au lieu de nous enfermer dans des contraintes inutiles il serait plus utile de nous laisser régler nous-mêmes la marche de l’entreprise.

Nous n’avons pas d’actionnaires à qui verser des dividendes qui obligent à faire des économies non pas pour produire mieux mais pour distribuer plus.

Dans les entreprises de taille humaine et presque familiale, les buts sont d’une part que les collaborateurs se sentent bien en étant bien payés, qu’ils bénéficient d’une formation permanente afin d’être toujours opérationnels et d’autre part qu’ils disposent d’un matériel haut de gamme en permanence.

Concernant la médecine du travail, je trouve honteux que l’on paye un pourcentage sur la masse salariale car cela revient à dire que si j’augmente mes salariés je suis taxé. Pourquoi pas un coût forfaitaire par salarié.

EXEMPLE : il y a trois ans je souhaitais embaucher un jeune pour le former à notre activité (Infiltrométrie et thermographie des bâtiments). Je prends contact avec POLE EMPLOI pour lui transmettre ma demande.

POLE EMPLOI met l’annonce en ligne. Un jeune prend contact avec moi, je le reçois et nous tombons d’accord. Il m’explique qu’il n’était pas inscrit à POLE EMPLOI mais que venant de terminer ses études il a consulté le site de cet organisme et que c’est comme cela qu’il est entré en contact avec moi. Devant lui faire faire une formation spécifique pour qu’il obtienne la possibilité d’exercer je prends contact avec POLE EMPLOI pour savoir s’il était possible d’avoir une subvention pour cette formation. Il m’est répondu que n’étant pas inscrit à POLE EMPLOI il devait s’inscrire à POLE EMPLOI pendant trois mois pour que je puisse avoir une subvention ridicule et que de ce fait je devais attendre pour l’embaucher (belles économies pour l’État) !!! Bien entendu j’ai renoncé à cette solution aberrante et j’ai donc financé cette formation. J’ai d’ailleurs bien fait car le garçon est parfait.

Alors « loi EL KHOMRI »  ou non, à notre niveau ce qui nous importe c’est d’avoir du travail pour que la société tourne et pour çà il n’y a pas de loi mais seulement de ….l’huile de coude et des gens motivés qui ne comptent pas leurs heures.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 14/03/2016 - 13:27 - Signaler un abus La communication est bridée ( Cedric Allouche)

    et sur Atlantico aussi...aucune réflexion à propos du volet communautariste de cette loi, pourtant le plus inquiétant. Et c'est la 1ère chose que me disent les chefs d'entreprise autour de moi. Mais Atlantico a sévèrement sélectionné ses intervenants, pour satisfaire à la dictature de la pensée unique...

  • Par Jean-Benoist - 15/03/2016 - 13:39 - Signaler un abus Article 6

    de cet avant projet de réforme au sujet du culte religieux..dans l'entreprise..Aberration!! Et ce RMI jeunes qui va dissuader les jeunes de chercher du travail et creuser le déficit public? S'agit-il de mesures qui vont dans le bon sens ou qui vont rendre dépendants les citoyens? Le chômage va s'accentuer et la France couler

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€