Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 25 Juillet 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Entre va-t-en-guerrisme aveugle et anesthésie des cerveaux, François Hollande impose une dangereuse semaine à la France

Dans la souffrance morale où nous sommes, faire flotter les drapeaux aux fenêtres et faire couler la moraline à flots, sur les airs de "Quand on n’a que l’amour", il semble que l'hommage présidentiel, "national et solennel", ait rempli son office : anesthésier les cerveaux.

Apprenti sorcier

Publié le - Mis à jour le 29 Novembre 2015
Entre va-t-en-guerrisme aveugle et anesthésie des cerveaux, François Hollande impose une dangereuse semaine à la France

Personne pour se lever et dire combien il est inadmissible que le Président de la France prononce des paroles empruntées aux terroristes, au moment de sa conférence avec David Cameron, lundi à Paris : "Nous allons choisir des cibles qui feront le plus de dégâts possibles." Sachant que la France a frappé une ville, Mossoul, depuis les airs …? Décidément, cet homme n’est pas à la hauteur d'une fonction qui le dépasse. Car aujourd’hui, 5 à 7 millions de civils vivent dans les régions contrôlées par l’Etat Islamique qui se trouveront de facto, sous les bombardements de la "coalition mondiale contre Daech" et, cette "vaste offensive militaire" à laquelle on imagine François Hollande rêver, désormais, le matin quand il se rase.

Hier, dans la solennité de l’hommage de la nation aux victimes de la barbarie islamiste, ce qui en langage Elyséen se traduit par : "la cause folle d’un Dieu trahi", "pasdamalgame" oblige, François Hollande a poursuivi : "Après avoir enterré les morts il nous reviendra de réparer les vivants. Je vous promets solennellement que la France mettra tout en oeuvre pour détruire l’armée des fanatiques qui ont commis ces crimes", tout comme avait été promis, durant la campagne présidentielle, que, lui Président, serait inversée, comme par magie, la courbe du chômage.

Hier aux Invalides, d’une voix artificiellement travaillée, atone et lugubre, le Président a parlé d’un "acte de guerre, froidement exécuté par une horde d’assassins", mais ils étaient huit : deux "migrants" passés par la Grèce, et aussi, parmi ces terroristes islamistes, six Français, entraînés en Syrie, contre la France, leur pays. Pas un mot là-dessus.

Un indice, pourtant, de compréhension, qui pourrait aider les politiques, les médias et les sociétés démocratiques européennes, à comprendre, puisque c’est aussi leur tentative, le mal qui les ronge : le professeur de Bilal Hadfi, en Belgique, avait repéré sa radicalisation et l’avait signalée à sa direction qui avait refusé de le stigmatiser (1), et de conclure, en bonne logique : "il est la victime d’un véritable endoctrinement". Hier, encore, sur France info, j’entends qu’un professeur de Français dit avoir eu, dans sa classe, un autre des terroristes du 13 novembre : "A 15 ans, il ne savait ni lire, ni écrire…" et de préciser, qu’il ne savait pas quoi en faire. Conclusion tragique : si l’éducation nationale française n’a pas su qu’en faire, d’autres, en France puis en Syrie, s’en sont chargés.

Alors que penser du virage à plus de 180°, en politique intérieure, comme en politique extérieure, qui fait passer François Hollande d’un immigrationnisme convaincu, tant au plan national, sous la houlette du Think tank socialiste Terra Nova, auquel il doit, en partie, son élection, qu’au plan européen, quand il exprime un soutien sans faille à l’ouverture des frontières et à l’accueil des migrantes fuyant la guerre, en provenance du Moyen Orient et d’une partie de l’Afrique ?

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par pandore - 28/11/2015 - 14:32 - Signaler un abus C'est un pantin

    C'est un pantin au main de ses conseillers en com', prisonnier de quelques dogmatiques idéologues style Taubira, n'ayant jamais pu choisir entre sa gauche frondeuse et des types plus ouverts ( Gallois, Macron...) Il ne fera RIEN. Sinon du surplace, prendre quelques kilos, voir sa Julie Gaillet autant qu'il veut, faire des kilomètres autour de la planète pour promettre au monde entier qu'il est le plus grand président que la FRANCE ait connu et attendre patiemment qu'une tripotée d'électeurs qui n'ont rien compris se fasse avoir par cet imposteur la prochaine fois. Ses promesses on les connait : baisse du déficit, baisse du chômage, baisse des impôts, baisse des taxes, baisses des dettes, retour de la croissance.....et maintenant : victoire contre DAESH....Pauvre petit homme....vaniteux et fière de l'être !!!

  • Par ERVEFEL - 28/11/2015 - 15:00 - Signaler un abus ON NE CHANGE PAS LES GENS,

    et ce n'est pas 130 morts qui vont rendre compétent un incompétent d'autant plus que sa vanité l'empêche de voir ce qu'il est, comme d'ailleurs elle lui a empêchée d'écouter et d'entendre les prémices de ce drame dont les attentas de janvier n'étaient déjà qu'une redite d'autres encore. C'est au peuple français de changer et d'enfin voir qu'il faut changer de président.

  • Par vangog - 28/11/2015 - 15:12 - Signaler un abus Bravo à Nathalie Krikorian! Elle redore le blason des femmes

    sur Atlantico...et on aimerait lire plus souvent ses analyses politiques. La guerre à l'EI est une absurdité totale qui risque de souder autour cette idéologie mourante des populations martyres qui n'ont rien à voir avec la barbarie, excepté vouloir continuer de vivre courageusement dans le pays de leur enfance, de leur culture...cette guerre de Flamby qui ne sait même pas nommer ses adversaires, risque aussi d'allumer la mèche du terrorisme de la frustration de ces Français haineux contre eux-mêmes. depuis les baisses d'effectifs de sarko-le-tricheur et les baisses de budget socialistes, la France n'a plus les capacités opérationnelles de mener plusieurs guerres de front. Le guerre (civile?) sur le territoire national est la plus urgente, car les missions de défense du territoire ne peuvent être assurées par la Police. II y a urgence pour la France!

  • Par jybro - 28/11/2015 - 15:22 - Signaler un abus partage et adhésion totale à votre analyse

    MADAME NKD, Pardonnez-moi d'utiliser les initiales,cependant je souhaiterai que les votres signifient dans l'esprit des hommes et des femmes de france: lucidité, concision,réalisme et vérité concernant les "personnalités"? suivantes FH, LF, NVB,MELK,BC,MV,MS,MT etc... C'est enfin le soulagement que vous m'apporter,en prouvant que d'autres cerveaux restent en vigilance lucide. Je ne peux malheureusement constater qu'un grand nombre de contributeurs de ce support sont tres en dessous de votre claivoyance. Encore une fois:merci.

  • Par cloette - 28/11/2015 - 15:23 - Signaler un abus Bravo !

    Chaque ligne de cet article est pertinente ! L'analyse est fine , tout est clairement dit !

  • Par Jasmin84 - 28/11/2015 - 15:23 - Signaler un abus J'ai honte de voir mon pays,

    J'ai honte de voir mon pays, le pays que j'aime et siècle respecte, se faire humilier par cet individu. Depuis son arrivée là Francecqui n'allait pas bien va très mal. Le chômage explose, les déficits s'accentue, l'insécurité s'aggrave. Plus personne ne prend notre pays au sérieux. On se moque de notre president lors des sommets internationaux, chacun voit bien qu'il n' aucune envergure. Et lui, totalement déconnecté de la réalité, préoccupé de sa seule petite personne, continue de débiter mécaniquement les discours de ses communiquants. Que certains Francais continuent de se laisser avoir et font monter sa cote de confiance est pour moi une vrai source d'interrogation sur la lucidité de mes compatriotes. Il est le vrai responsable de ce qui nous arrive par sa cécité, sa complaisance à l'égard du communautarisme et des revendications insensées des groupes minoritaires. Il n'a pas osé les contrarier, les affronter, alors il les a laissés prospérer, s'étendre sur tout notre territoire. Nous devrions tous être très en colère. Pas seulement tristes et affligés mais très très en colère.

  • Par otello - 28/11/2015 - 15:33 - Signaler un abus Christelle bertrand

    Meme Bertrand devrait prendre des cours de journalisme .madame NKD fait un excellent papier clair serieux objectif tout l'inverse de que écrit me Bertrand Dans cet article tout est dit avec finesse bravo à vous madame

  • Par langue de pivert - 28/11/2015 - 16:22 - Signaler un abus Habillé pour l'hiver le plouc ! ☺

    §§§ Et puis, cette visite humiliante à Poutine, se soldant par la demande de la Russie, à la France, de lui fournir "une carte" pour trouver : "les opposants modérés non-islamistes et non terroristes". §§§ J'ignorais ce "détail" ! J'aime bien l'humour et la Vodka Russe ☺ Ce type nous fera crever de honte ! Sans oublier le tutoiement de ce plouc, visiblement pas partagé par M. Poutine (joli numéro de pince-sans-rire de ce dernier et de la classe en plus !) Attribuons ça au "complexe du Sarko" de notre plouc suprême:-)) Son électorat bas-de-plafond devait se pâmer devant la télé ! Sa grossièreté et sa muflerie envers Mme Merkel à qui il demandait, en pleine conférence de presse : "d'en faire encore plus" (pour flatter la germanophobie chronique de son électorat de paumés) était bien dans son style également. Les grand(e)s de ce monde ont trouvé leur "con pour déjeuner" !

  • Par Camtom - 28/11/2015 - 18:30 - Signaler un abus Super article!

    Merci!

  • Par abracadarixelle - 28/11/2015 - 19:32 - Signaler un abus Mais qui peut croire encore en FH..

    et en ses capacités ? que des mous de la comprenette , par exemple ceux qui défaillent d'émotion devant des bougies et des fleurs ! Qui peut croire que derrière les attitudes et les mots, il y ait du dur et du durable ? P....depuis le temps , on le connaît : que de l'apparence soufflée soutenue par de la guimauve... Dehors, Dehors.....

  • Par pc85 - 28/11/2015 - 20:26 - Signaler un abus Quel gâchis ...

    ... un superbe article sur un sujet aussi minable. Merci quand même Madame Krikorian.

  • Par von straffenberg - 28/11/2015 - 21:52 - Signaler un abus Faible

    C'est un Président faible , imbu de lui même , d'un pays affaibli .j'eusse aimé qu'il se remette en question ; nenni . Malgré les efforts fait par le premier ministre, je pense comme je l'ai déjà écrit que nous allons au clash gouvernemental Belle analyse madame Krikorian

  • Par padam - 28/11/2015 - 23:29 - Signaler un abus pathétique caporal-chef Hollande

    Excellente analyse de madame Krikorian-Duronsoy, qui décrit à partir des faits tout simplement la réalité de la situation, associant aux incohérences de l'exécutif l'aveuglement de la diplomatie de notre pays. C'est tellement évident qu'il faut vraiment être socialiste et de surcroît énarque pour ne pas le comprendre...

  • Par Kaliste - 29/11/2015 - 08:57 - Signaler un abus Bernanos

    Bernanos disait dans les grands cimetierres sous la lune, que l'homme moderne a la tripe sensible mais le cœur dur. Hollande me semble un parfait homme moderne.

  • Par Eolian - 29/11/2015 - 12:35 - Signaler un abus Merci

    Excellent article d'une très grande précision. Comme "langue de pivert", j'apprécie l'humour de M. Poutine et sa très grande classe. Ce qui me surprend, c'est l'indolence de nos compatriotes. Sont-ils à ce point incapables de se remuer, sont-ils à ce point aveugles et sourds aux postures et aux discours insipides de ce clown qui tient lieu de président?

  • Par Yves3531 - 29/11/2015 - 13:50 - Signaler un abus Ca c'est un President...

    La phrase du jour attribuée à Vladimir Poutine:  "Pardonner aux terroristes c’est le rôle de Dieu les envoyer auprès de Lui c’est mon affaire"   No comment !!! Je ne sais pas si c'est véridique, mais c'est tout lui !

  • Par Yves3531 - 29/11/2015 - 13:53 - Signaler un abus Ceci dit excellent article...

    rien à ajouter aux excellents commentaires precedents. Tout est dit sur le drame de la présence du nain qui prétend nous gouverner !

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Nathalie Krikorian-Duronsoy

Nathalie Krikorian-Duronsoy est philosophe, analyste du discours politique et des idéologies.
 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€