Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 23 Novembre 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Entre le président de Google et le président français : qui a le plus de pouvoir ?

La patron de Google Eric Schmidt est reçu ce lundi par François Hollande pour évoquer l'idée d'une taxe, d'un droit voisin que devrait verser le géant américain aux éditeurs de presse français. Mais face à une multinationale qui contrôle l'information, le président français peut-il vraiment faire grand chose ?

Sur le ring du numérique

Publié le - Mis à jour le 12 Février 2013
Entre le président de Google et le président français : qui a le plus de pouvoir ?

François Hollande rencontre Eric Schmidt pour évoquer l'idée d'une taxe que devrait payer Google aux éditeurs de presse français Crédit Reuters

Atlantico : Alors que François Hollande rencontre Eric Schmidt pour évoquer l'idée d'une taxe que devrait payer Google aux éditeurs de presse français, on peut se demander qui est le plus puissant entre le président français et le patron de Google ?

Gilles Dounès : On peut dire que c’est Eric Schmidt dans la mesure où quand la France à 366 milliards de budget prévus pour 2012 et est toujours en train de chercher quatre sous pour faire un franc, Google qui fait environ 40 milliards de chiffres d’affaires est largement bénéficiaire.

En plus, c’est une multinationale qui tire son revenu d’une multitude d’activités alors que le commerce extérieur français est en déficit depuis une dizaine d’années.

François Hollande est par ailleurs dans une passe assez délicate et a besoin de cette image d’homme de la modernité en phase avec le numérique comme lorsque dans les années 1980 et 1990, les chefs d’Etat français allaient chercher des people et des artistes. Le numérique est en effet la révolution industrielle du 21e siècle. On est dans une crise qui dure, une crise de l’énergie et de la dématérialisation qui touche maintenant les métiers du livre et de l’information. C’est sur les savoirs et la connaissance avec en particulier la nouvelle façon de transmettre les connaissances au lycée et à l’université que va se jouer la nouvelle révolution. Et cela pourrait donc être quelque chose qui joue dans le rapport de force, de séduction que Google exercera sur le président français car François Hollande le sait bien. Nous ne sommes pas dans une guerre ouverte. Si guerre ouverte il y a, elle se fera plutôt contre la Commission européenne où il y a des gens beaucoup plus durs, avec une doctrine libérale et anticoncurrentielle plus dure.

L’Italie et l’Allemagne évoque également l’idée des droits voisins. Si Eric Schmidt vient rencontrer  le président français et non pas Angela Merkel ou Mario Monti, n’est-ce pas parce qu’il estime qu’il a plus de chance de le soumettre à sa volonté ?

Non, il rencontre François Hollande car il est le président de la France, le pays des droits d’auteurs. Beaumarchais avait posé la première pierre, et Jack Lang l’instaure en dernier dans les années 1980. C’est cette médiation là qu’il vient chercher. La France a cette aura-là. S’il avait été questions de l’industrie automobile, Eric Schmidt aurait été voir Angela Merkel. Mais au niveau culturel et du droit d’auteur et voisin, Google préfère s’adresser à la France, d’autant plus que les aptitudes de François Hollande, même si cela lui a été beaucoup reproché, est d’arriver à faire la synthèse. Et c’est sans aucun doute arrivé aux oreilles de Google.

Il faut ajouter que l’Europe des 27 continue à peser de façon important sur leur chiffre d’affaires de ces multinationales du numérique et de la dématérialisation. Google devrait donc montrer de la bonne volonté d’autant plus au vu des enquêtes menées par les autorités de régulation. Google n’a pas intérêt à passer pour le monopole de la dématérialisation en devenir.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Iletvilain - 29/10/2012 - 06:01 - Signaler un abus "Une multinationale qui contrôle l'information" ???

    Et la presse peut "contrôler" aussi sa présence sur Google, voire la manipuler par le SEO (optimisation du référencement), et elle ne se gêne d'ailleurs pas ! Il y a aussi Bing (également utilisé par Yahoo) en alternative, même s'il est peu utilisé. Cette "fronde" n'est qu'une manipulation de plus pour préserver une certaine "presse" (celle qui pourrait se résumer à l'AFP et aux blogueurs associés ou invités) et prendre du fric de manière indue. Voilà ce qu'elle (celle qui râle) pourrait faire (en fin de billet) : "Presse internet française, Google et sanibroyeurs" http://www.grincant.com/2012/10/27/presse-internet-francaise-google-et-sanibroyeurs/

  • Par pak - 29/10/2012 - 07:53 - Signaler un abus une doctrine liberale et anticoncurrentielle

    C'est un oxymore. Et la presse française, très subventionnée, a un business model totalement dépassé et par le biais de liens avec le pouvoir veut racketter google. Magnifique exemple de capitalisme de connivence. J'espère que google ne va pas ceder.

  • Par Tomraclure - 29/10/2012 - 10:00 - Signaler un abus Pour le retour du Roi Capétien !

    Comme chez presque tous nos voisins ouest européens, on aurait la chose suivante : En France, le Roi (Louis XX ou Jean IV), Premier Ministre Francois Hollande ; En Belgique, le Roi Albert 1er, Premier Ministre Elio di Rupo En Espagne, le Roi Juan Carlos I, Premier Ministre Mariano Rajoy En Hollande, la Reine Beatrix, Premier Ministre Mark Rutte ; En Angleterre, la Reine Elisabeth II, Premier Ministre David Cameron A Monaco, le Prince Albert II, Premier Ministre Michel Roger Au Luxembourg, le Grand Duc Henri, Premier Ministre Jean-Claude Juncker ; Et je ne parle pas du Danemark, de la Suède, de la Norvège, etc.... Ca fonctionne. Et on voit que notre système politique est à bout de souffle...

  • Par Tomraclure - 29/10/2012 - 10:03 - Signaler un abus Faisons la paix avec nous mêmes, et rappellons notre Capétien !

    Je reste convaincu qu’il est possible de faire une campagne d’information afin de rétablir certaines vérités... Que la Révolution fut l’une des plus grosses boucheries de l’histoire de l’Humanité, et qu’on a débouché sur un Empire qui ne rêva que de mettre l’Europe à ses pieds. Nos Rois, si vous y regardez de plus près, ont unifié le Pays, mis une branlée militaire à toute l’Europe continentale, mais ont rendu les territoires conquis, notamment sous Louis XV, et ce depuis le 18ème siècle, pour ensuite se concentrer sur la libéralisation du Royaume. "Cultiver notre jardin", Candide, Voltaire. Ce qui a causé la chute de la Royauté, ce fut finalement la conjonction de 3 choses : La faiblesse relative du Roi face à sa cour, L’esprit sclérosé des Nobles, et pas de chance, 4-5 récoltes agricoles successives qui furent désastreuses. Ces 3 causes que vous retrouvez, à juste titre et assez logiquement, dans la chute de l’Empire Russe, en 1917. Mais de là à dire que nos Rois étaient des tyrans sanguinaires, qui faisaient régner la terreur, je pense qu’on a de la marge. Nos Capétiens sont là depuis 980. Ils ont fait le Pays.

  • Par Salvatore Migondis - 29/10/2012 - 10:25 - Signaler un abus Mouais..

    La prochaine fois, je me permettrai de suggèrer à atlantico de faire une recherche (sur Google.. évidemment..) afin de trouver un "intervenant" qui connaisse quelque peu le sujet.. L'article y aurait gagné en clarté..

  • Par zaz - 29/10/2012 - 11:06 - Signaler un abus Ouch !

    Chez macplus, on mesure donc la puissance de quelqu'un au montant du budget et au bénéfices que l'on en tire. J'imagine que dans la tête de cette personne, la valorisation d'Apple plaçait Steve Jobs au dessus de Dieu ? Pitoyable.

  • Par De France et de plus loin - 29/10/2012 - 13:07 - Signaler un abus Tomraclure

    Laissez tomber la monarchie, c'est un combat perdu. Les souverains belges, anglais ou suédois ne servent à rien, vous le savez et on ne reviendra pas à la dictature d'un roi pour vous faire plaisir. Et puis les USA n'ont pas eu besoin de rois pour devenir ce qu'ils sont ce qui prouve bien que la monarchie n'est jamais une nécessité. Les problèmes de la France sont les mêmes que ceux des monarchies européennes et la solution n'est absolument pas institutionnelles. Le roi est mort, vive la République!

  • Par kettle - 29/10/2012 - 13:19 - Signaler un abus Sans Google la presse est morte

    C'est a la presse francaise de payer des taxes a Google !

  • Par kettle - 29/10/2012 - 13:25 - Signaler un abus Vive le Roy

    @tomraclure, "Pour le retour du Roi Capétien !" --- Voici Louis XX , le prochain pour la France: http://www.youtube.com/watch?v=Y7Qy7rIIY7o Reste a guillotiner Normal 1er

  • Par jemidu - 29/10/2012 - 15:24 - Signaler un abus se passer de google

    Notre Président pourrait menacer Google de faire en France, en Europe, des efforts pour instruire les français, les européens, à se passer de Google. C'est faisable, et salutaire de toute façon. Voir les chinois .. Utilisation par ex de DuckDuckGo comme moteur de recherche ( https://www.duckduckgo.com )

  • Par vspatrick - 30/10/2012 - 10:19 - Signaler un abus Personne n'oblige.....

    personne à utiliser Google, d'autres alternatives sont dispos. Google devrait stopper le referencement de l'info à la Française. Marre de ces gens (soit disant journalistes) qui réclament du fric sans se bouger le cul. Personne n'empêche les français de créer un Google ? Que devient notre innovation..... étouffée par les taxes.

  • Par Tomraclure - 30/10/2012 - 11:00 - Signaler un abus @ Kettle : Vive le Roy

    Effectivement, ca peut fonctionner, avec Louis XX. Non, il suffit que le peuple appelle son Roi. Ou que les Royalistes arrivent à se faire entendre. Hollande est un usurpateur parmi d'autres. Rien de plus...

  • Par Tomraclure - 30/10/2012 - 11:03 - Signaler un abus @ De France et de plus loin

    Au contraire, pour avoir vécu en Belgique, en Espagne, en Allemagne, je peux vous dire que les monarchies belges et espagnoles sont le ciment de l'état. Sans eux, les pays auraient explosé depuis longtemps. Ils regnent mais ne gouvernent pas, evidemment. En Allemagne, le président a les mêmes fonctions que les monarques européens, mais arrive à être neutre. Ce qu'on demande aux souverains européens... Donc pour la France, un Etat Fédéral, et une monarchie parlementaire ou constitutionnelle au sommet du pays.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Gilles Dounès

Gilles Dounès est Directeur de la Rédaction du site MacPlus.net qui couvre l’actualité d’Apple depuis septembre 1997.

Il est le co-auteur avec Marc Geoffroy d’iPod Backstage, les coulisses d’un succès mondial, paru en 2005 aux Editions Dunod.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€