Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Dimanche 17 Décembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Emmanuel Macron de plus en plus président mais de moins en moins proche de leurs préoccupations aux yeux des Français

Selon un sondage exclusif de l'IFOP pour Atlantico, 60% des Français estiment qu'Emmanuel Macron a la stature d'un président de la République mais seuls 36% le jugent proche de leurs préoccupations.

Distant

Publié le
Info Atlantico
Emmanuel Macron de plus en plus président mais de moins en moins proche de leurs préoccupations aux yeux des Français

Atlantico : Quels sont les principaux enseignements que nous pouvons tirer de ce sondage ?

Jérôme Fourquet : Ces chiffres font ressortir une image assez nette qui est en train de se constituer autour d'Emmanuel Macron. Un tiers de nos concitoyens considèrent qu'il a de l'autorité. On peut penser que le clash avec le général de Villiers, le choix de la méthode d'ordonnances pour réformer le marché du travail ou encore le fait qu'il ne soit pas revenu sur un certain nombre de ses déclarations ont installé dans l'opinion l'idée d'une présidence jupitérienne. Cela semble fonctionner puisqu'un peu moins de 60% des français considèrent qu'il a la stature d'un président de la République.

La première phase de son quinquennat a été marquée par cette réussite sur cet aspect régalien ou sur cette présidentialisation du personnage. On peut ajouter que 56% de nos concitoyens estiment qu'il défend les intérêts de la France au niveau diplomatique. Nous sommes donc sur deux niveaux toujours élevés, il sait où il va, il a un cap, c'est une dimension centrale qui s'apparente toujours à de la présidentialité.

On peut voir aussi que 56% le considèrent capable et compétent pour réformer le pays, 55% considèrent qu'il a une vision, des indicateurs positifs. On peut penser que ce premier été avec la mise sur orbite de la réforme du travail ait contribué à la création de cette image d'un président qui dirige et qui ne dévie pas de son cap.

Ensuite nous sommes sur des scores plus faibles : la sincérité (45%) et également sur la proximité des procurations des français (36%). C'est peut être aussi ce qui est souhaité de la part du gouvernement, de montrer une certaine distance qui est permise entre autre par son fil de communication. Mais il y a quand même un point de vigilance sur la proximité avec nos concitoyens. Des décisions comme celles sur les APL ou la CSG ont pu contribuer à creuser cette distance et donner l'image d'un président pas forcément à l'écoute.

Son élection et ses premiers mois de présidence ont permis de lui conférer cette stature présidentielle qu'il n'avait pas nécessairement avant le début de son mandat. On reprochait d'ailleurs à son prédécesseur de n'être jamais vraiment parvenu à rentrer dans le costume présidentiel, manifestement ce défi a été accompli par Emmanuel Macron. Idem sur la capacité à réformer le pays, 49% estimaient qu'il en avait la capacité avant son élection contre 56% aujourd'hui.

On a un élément d'alerte tout de même sur la dimension inquiétante du personnage que partagent 57% des français. Il n'est pas forcément aisé de décrypter cela, il est déterminé à mener son agenda de réforme c'est ce qui peut influer sur ce chiffre, ou encore la façon dont il a traité le général de Villiers. Tout cela donne l'image d'un président assez raide et autoritaire.

Quand on regarde sa popularité aujourd'hui et qu'on la compare avec notre sondage de mars 2013, on peut comparer quels sont les éléments déterminants de la popularité de Macron contre celle de François Hollande (cette comparaison est à prendre avec des pincettes car la période n'est pas la même) on voit que sur la dimension d'autorité, il y a un gouffre entre l'image de Macron et celle de Hollande au début de son quinquennat;

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par gerint - 18/09/2017 - 08:34 - Signaler un abus Macron est un dandy au nez poudré

    à 26 000 Euros projeté à la tête de l'Etat par une oligarchie qui tient les media (qu'i dit mépriser mais qui ont été à sa botte et à qui il doit énormément) et il se conduit de manière inadmissible vis-à-vis des Français qu'il insulte à répétition alors qu'il ne devrait être que leur serviteur.

  • Par cloette - 18/09/2017 - 10:34 - Signaler un abus L'Elysée invite

    Sur nos deniers 400 personnes pour fêter " les JO " . !

  • Par gilbert perrin - 18/09/2017 - 10:58 - Signaler un abus Il ne faut pas réformer le pays sur le dos du peuple seulement !

    MACRON peut et veut sans doute ? réformer le pays, c'est sa mission aux ordres de l'ordre mondial, de la finance, des riches....il a carte blanche et agit en fonction de cela ? Les préoccupation du peuple avec l'EGO qu'on lui connaît : IL S'EN FOUT ! Tout sera fait pour satisfaire cet EGO .... les promesses de budgets supplémentaires se multiplient sans aucun souci du développement économique on augmente les dépenses publiques toujours dans le même sens, ON appauvrit le peuple (dont les retraités) HONTE à ce COMPORTEMENT d'irresponsable : on pénalise ceux qui ont redressé la FRANCE, sans compter leurs heures et la pénibilité de leur travail ... CE MONSIEUR est NUISIBLE, c'est un PREDATEUR !!!! qui veut aligner les étrangers sans papiers, sans travail ni cotisations sociales sur les travailleurs d'en bas en alignant le salaire des uns (le SMIC) sur les indemnités et avantages divers des autres les ESCLAVES FRANCAIS et les MIGRANTS pour qui tout est bon sur le dos des autres ET, en maintenant les avantages aux riches et puissants qui bénéficient de privilèges (fiscalité notamment) dans l'injustice et l'inégalité . Gilbert Perrin 18 09 2017

  • Par assougoudrel - 18/09/2017 - 11:41 - Signaler un abus Vivement un gouvernement

    militaire provisoire en France, afin de mettre un terme à ce chaos. Çà finira par arriver, car beaucoup d'officiers généraux sont issus de la noblesse et finiront par arrêter et juger les fautifs, tout en virant, les armes à la main, les moins que rien qui n'ont rien à faire chez nous, petits, grands et vieux.

  • Par Vincennes - 18/09/2017 - 12:09 - Signaler un abus 60% des Français !!!!!!!un scoop

    il serait plus juste de dire 60% des 17% qui ont réellement voté pour lui car les "FAINIANTS/LES NEVROSES" le détestent. Encore bravo aux naïfs-benêts-décérébrés et, la PRESSE qui, pour préserver sa NICHE FISCALE, ont "porté Macron en archange"

  • Par J'accuse - 18/09/2017 - 13:11 - Signaler un abus Stature dictatoriale

    Pour M. Fourquet, la stature se déduit de son autoritarisme: général de Villiers, ordonnances. Pour moi, la stature d'un élu est indissociable de sa proximité avec le peuple: s'il est jugé loin de nos préoccupations, c'est donc qu'il n'a pas la stature. Sauf dans une dictature...

  • Par Anouman - 18/09/2017 - 13:44 - Signaler un abus Conradiction

    il a la stature d'un président et il défend la France mais il vous inquiète. Si on a la stature on n'inquiète pas on rassure.

  • Par A M A - 18/09/2017 - 17:25 - Signaler un abus Dit tout simplement, il est

    Dit tout simplement, il est inapte au job.

  • Par g16 - 18/09/2017 - 18:21 - Signaler un abus C'est un bon président

    Ce qui est sûr, c'est qu'on entend tous les sons de cloches de tous les partis éliminés, relayés par trop de médias avides des contradictions, et pourtant chacun des représentants de ces partis contradicteurs sont plus nuls les uns que les autres, aucun d'entre eux ne serait capable de gérer la France, depuis que Nicolas Sarkozy s'est éclipsé, plus personne. Hollande, le plus nul depuis Degaulle ose toujours critiquer, il n'en revient pas d'avoir dû s'éjecter du pouvoir, et combien parmi ceux qui parlent, ne visent, non pas de gouverner, mais que la prise du pouvoir et l'argent qui va avec. Souhaitons plutôt la bonne réussite à Macron et attendons la reprise du travail et de toutes les activités

  • Par gerint - 18/09/2017 - 21:52 - Signaler un abus @g16

    C'est un président infect choisi par ceux qui veulent une économie fédérale avec impôts et lois du travail échappant aux nations pour être sous la coupe des financiers et marchands internationaux. Le Brexit je crois a servi de catalyseur pour que ce cénacle se mobilise et vienne truquer l'élection Française en imposant Macron

  • Par cloette - 18/09/2017 - 22:16 - Signaler un abus Loin des préoccupations des Français ?

    Absolument ! Il n'en a rien à cirer, rien à f.....

  • Par gilbert perrin - 19/09/2017 - 07:55 - Signaler un abus démocratie ou dictature ????

    QUI PEUT ME DIRE ? - sommes nous en DEMOCRATIE ? on nous parle de la démocratie participative ? qui y croit, comment participe t'il aux décisions et à leur exécution ? - A MON AVIS NON !! Autrefois on nous parlait de la démocratie dirigée, je trouvais le qualificatif beaucoup plus juste...le peuple ne participe que pour les élections et les élections sont tronquées ? Tous les acteurs sont complices, ce que j'appelle le système !!!! - Nous sommes donc en DICTATURE sous la responsabilité du PRINCE MIS en PLACE, non pas par le peuple mais par la finance et le biais des élections tronquées... - NE MEPARLEZ PAS de l'exécutif et de la participation du parlement, vous me faites rire ??? VOYEZ les godillots qui nous représentent ? - TOUT est décidé de là haut : silence dans les rangs ? - l'état et les administrations ne sont controlées que par des COOPTES selon les directives du ROI !!!! (la preuve ils peuvent soumettre des remarques et des dérives, ILS ne peuvent rien sanctionner ou est leur responsabilité ??? le PEUPLE déjà trompé lors des élections l'est en permanence dans le suivi des AFFAIRES ? - OU EST SA PARTICIPATION ??? si vous trouvez dites le moi .. - CONTROLE CITOYEN !!

  • Par jurgio - 19/09/2017 - 15:04 - Signaler un abus J'ignore ce peut être un président élyséen

    mais je connais les rois et les muscadins d'opérette.

  • Par ISABLEUE - 19/09/2017 - 16:00 - Signaler un abus ASSOUGoudrel

    je suis assez de votre avis. Depuis le temps que les énarques ne fichent de nous, au moins avec les militaires on serait en sécurité et on est assez grands pour allez au boulot sans que l'Etat mette son sale nez dans nos affaires. Bonne idée.

  • Par ajm - 19/09/2017 - 23:27 - Signaler un abus Le devoir de déplaire.

    Je n'aime pas particulièrement Macron pour lequel je n'ai pas voté mais, pour autant, je ne porte pas un culte au populaire, surtout s'agissant du peuple français dont on ne peut pas dire qu'il air été très clairvoyant à des moments décisifs de son histoire. Le problème, ce n'est pas que Macron soit proche des préoccupations du français moyen ( in fine l'ambition de beaucoup de français c'est d'avoir un statut de fonctionnaire avec un salaire du privé de cadre sup de grande société du CAC 40 et l'âge de retraite d'un roulant SNCF, soigné gratos dans les meilleurs CHU et cliniques , tout ceci avec un minimum d'efforts et de qualifications, donc finalement au frais de la BCE et de ces ploucs germano-flamands), mais qu'il fasse les réformes et changements nécessaires et pas de fausses réformes qui agitent le landerneau populaire pour rien. On a le droit et même le devoir de déplaire mais â bonne escient.

  • Par gilbert perrin - 20/09/2017 - 21:00 - Signaler un abus ne vous en déplaise je suis d'accord

    que doit on faire ? casser l'olligarchie dépensière la succession familiale devenant l'héridité ( ne sisent ils pas d'ailleurs : ma commune mon département, ma région .....ils se foutent de nous ??? znfin de ceux qui votent pour eux.....

  • Par gilbert perrin - 21/09/2017 - 07:12 - Signaler un abus devons nous suivre l'exemple de l'Allemagne ???

    Nous devons nous inspirer de l'Allemagne, du travail effectué par SCHROEDER, comme nous devons le faire des autres pays positifs .. mais nous en devons pas être copie conforme... la copie conforme serait l'EUROPE sans PILOTE...qui ne respecte pas son OBJET et est une source de gaspillage scandaleuse.....NON à l'Europe des fonctionnaires... Notre ressemblance à l'Allemagne doit porter en toute priorité sur le développement des petites et moyennes entreprises et, sur un dégraissage drastique de la fonction publique. Elle doit porter aussi sur une façon de concevoir le syndicalisme.EN Allemagne les syndicats sont au service de l'entreprise et de la répartition du fruit du travail.. CHEZ NOUS, je vous laisse juge : une entreprise entre les mains des syndicats est foutue !!! Quant aux ELUS, ils sont au service du peuple, ils doivent rendre comptes : LA est le problème dites moi comment nous avons des comptes ??? on vous dira les URNES ??? FAUX, ARCHI FAUX, les URNES sont bourrées et sont élus des NON CREDIBLES, par le biais du système corrompu !!! ALORS ? COMITE de CONTROLE par le PEUPLE, de l'état et de la fonction publique ... ET OUI, les PRAGMATIQUES saurons faire cette réforme ????

  • Par gilbert perrin - 02/10/2017 - 10:35 - Signaler un abus PAR, POUR, et AVEC le PEUPLE

    de mieux en mieux toujours plus .... toujours plus haut !!! la forme olympique des dépenses publiques.... QUI VA PAYER POUR FINIR ?????

  • Par gilbert perrin - 03/10/2017 - 07:38 - Signaler un abus le BON SENS à l'envers ??? gouvernement de nuls ????

    SUPPRIMER la prime à l'achat pour l'achat d'une bicyclette électrique qui est touche les pauvres ???? exonérer d'impots, les super bolides, voitures de luxe, les jets privés, les yatchs ??? les RICHES :si ce n'est pas le monde à l'envers MACRON, LE MAIRE, DARMANIN PHILIPPE etc... d'ignobles gouvernants anti démocrates la présidence et le gouvernement des riches ????? gilbert perrin

  • Par gilbert perrin - 14/10/2017 - 16:36 - Signaler un abus rappel : mes propos ......

    il n'y aura toujours que cela de VRAI : il FAUT RENVERSER le SYSTEME ....Gilbert perrin

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Jérôme Fourquet

Jérôme Fourquet est directeur du Département opinion publique à l’Ifop.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€