Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 15 Décembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

En 2032, un Le Pen se battra-t-il pour stopper l’émigration ?

Empêcher les gens d’entrer, c’était fastoche. Les empêcher de sortir risque d’être une autre paire de manches.

Zone franche

Publié le

Le fiston de Marine Le Pen, lorsqu’il se présentera à l’élection présidentielle de 2032, devra peut être élaborer son programme en cachette de sa vieille maman. Ses « dix propositions pour stopper l’émigration », et singulièrement celle des enfants et petits-enfants d’immigrés, risquent en effet de la faire sacrément hoqueter.

Ériger des barrières pour empêcher les gens d’entrer, formidable... Mais pour les retenir, quelle idée ?

Aux États-Unis, où l’on est réputé avoir quelques années d’avance sur la vieille Europe, les Le Pen juniors planchent pourtant déjà sur le sujet. Et pour cause :  de l’autre côté de la mare aux canards, le « brain drain » à l’envers a commencé.

Autrement dit, le départ vers le pays de leurs parents de jeunes ambitieux, attirés par une croissance à deux chiffres et des opportunités à l’avenant.

Un article du New York Times ― à prendre avec précaution au sens où il recense essentiellement des cas d’espèce, mais prospectif tout de même ― interroge ainsi une kyrielle d’Américains d’origine chinoise, indienne ou brésilienne qui, diplôme en poche, disent bye bye à l’Eldorado d’hier.  

Fatigués de faire des « likes » sur les pages Facebook de leurs cousins restés à Mumbai, Rio ou Shanghai pour les féliciter d’avoir déniché un job encore mieux payé que celui d’avant, de brillants alumni des meilleures universités abandonnent sans regret les stages non-rémunérés, les comptoirs à hamburgers et les envois de CV par paquet de 100.

Et nous parlons du pays de la Silicon Valley et des success stories instantanées, hein, pas d’une contrée en noir et blanc remplie de châteaux-forts et de musées des arts et traditions populaires ! D’ailleurs, suggère le quotidien, « cette émigration n’est pas nécessairement une mauvaise chose pour les Etats-Unis : ces personnes acquièrent de l’expérience à l’étranger et y forment des réseaux professionnels. C’est la circulation des cerveaux plutôt que leur fuite ».

« Tss... Tu parles ! » semble répliquer Alwyn Didar Singh, un ancien haut-fonctionnaire au ministère des Indiens de l’étranger : « rien qu’en 2010, les arrivées de descendants de citoyens indiens ont franchi la barre des 100 000 ». « Nous sommes bien au-delà de l’anecdote », renchérit Edward J. W. Park, directeur du programme Asian Pacific American Studies Program à l’université Loyola Marymount de Los Angeles : « ces migrations sont stimulées par les efforts de certains gouvernements étrangers pour attirer des talents étrangers (...). Et il ne s’agit donc pas seulement d’individus prenant ce genre de décisions mais bien de gouvernements mettant en place des stratégies en ce sens ».

Jonathan Assayag, un Américain de 29 ans, d’origine brésilienne et diplômé de Harvard ayant préféré lâcher son job au Starbucks pour monter une startup à Sao Paulo, se marre et confirme : « Je parle la langue, je comprends la culture, je comprends la façon dont les gens y font des affaires ».

Hé hé, Le Pen junior on lui souhaite bien du plaisir... Dix années de croissance blairiste avaient déjà fait lorgner pas mal de jeunes diplômés des cités vers la perfide Albion. Deux ou trois décennies de boum économique en Asie, en Afrique ou au Moyen-Orient, on n’ose même pas imaginer le résultat.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par zen aztec - 17/04/2012 - 07:20 - Signaler un abus pas mal la tête?

    Inquiétant en effet....on va se trouver bien seul....la solution?laisser rentrer tt le monde ah?c'est ce qu'on fait déja?

  • Par jirem - 17/04/2012 - 08:28 - Signaler un abus j ai une solution moi aussi..

    permettre aux habitants de leur pays de sentir en securite chez eux pour ne pas vouloir fuir... moi c est mon cas... marre de devoir baisser la tete devant les immigrations a coup de tolerance, ouverture d esprit... moi je me barre... et croyez moi, mon pays d accueil n aura pas a me reprocher des arrachages de sacs, des tirs de kalachnikov sur la police et me fera manger ce qu il a a me proposer sans que je rechigne.. ah oui, ca s appelle comme ca l ouverture d esprit et l integration.. le petit Francais que je suis ne se fera pas remarquer soyez en sur...

  • Par Rhytton - 17/04/2012 - 08:36 - Signaler un abus On aura tjs besoin de l'immigration. Il faut juste la choisir

    En France, on a tendance a croire que l'immigre est un pouilleux, mal eleve, potentiellement de gauche et dangereux pour l'integrite de la Nation et son identite millenaire. Sale cliche de m... qui nous perdra. Trions l'immigration au lieu de choisir ces solutions extremes du tout ou rien!

  • Par brennec - 17/04/2012 - 09:30 - Signaler un abus Même pas peur

    Bah si ça inquiète les américains, on pourra toujours fournir des français. La république qui n'avait pas besoin de savants n'a pas non plus besoin de talents. Comme dit Mélenchon: 'qu'ils s'en aillent tous'

  • Par cmoi - 17/04/2012 - 09:38 - Signaler un abus fastoche ?

    article d'une betise confondante. il n'y a rien de plus compliquer que de reduire l'immigration en france compte tenu du dispositif juridique en place. utiliser le terme generique d'immigration sand en detailler la teneur n'a aucun sens. l'immigration aux etats-unis reste une immigration de travail alors qu'en france, elle est couplee au regroupement familiale. sans emploi, cette immigration est malgre tout prise en charge ce qui ne l'incitera que peu a repartir.

  • Par sam84 - 17/04/2012 - 09:44 - Signaler un abus D'ici la

    Cette économie mondialisé dont l'épine dorsale est la ressource pétrolière,sera au bout de son cycle expansionniste ...Retour aux frontières et a l’économie de production et de distribution locale....Et puis il y a toutes les surprises climatiques,et la grande inconnue de la surpopulation annoncée par nos experts comme déclinante alors que le contraire est de mise notamment au Magreb ...On peut faire joujou sur ce sujet mais la seule boussole qui vaille c'est celle qui aujourd'hui indique un trop plein Pour la lecture dans le marc de café des experts nous avons donnés

  • Par Alex de M. - 17/04/2012 - 10:09 - Signaler un abus Simplifions !

    Puisque apparamment les arrivants seront amenés à repartir, pourquoi ne pas leur éviter les coûts et traumatismes des déménagements ? (Et à nous les charges d'entretien, d'éducation et d'immobiliers carcéraux...)

  • Par Rhytton - 17/04/2012 - 11:44 - Signaler un abus @Alex de M...: Mais oui! Simplifions!

    Poussons votre logique jusqu'au bout: les etres vivants seront amenes a mourir, pourquoi ne pas leur éviter les coûts et traumatismes etc? Euthanasions les bebes des la naissance! Vous etes l'exemple typique du type qui s'est fait lave en profondeur le cerveau par les media, celui qui croit qu'un immigre ne peut etre rien d'autre qu'un pouilleux, mal eleve, potentiellement de gauche et dangereux pour l'integrite de la Nation et son identite millenaire. Trions l'immigration au lieu de choisir ces solutions extremes du tout ou rien!

  • Par benj117 - 17/04/2012 - 12:20 - Signaler un abus Arretez de me faire marrer Rhytton!!

    trions l'immigration!! ben voyons!! sans deconner!! ah oui, c'est vrai, j'oubliais, chez nous, on laisse rentrer des pouilleux mal eleve, potentiellement de gauche et dangereux pour l'integrite de la Nation et son identite millenaire. Mais ne vous inquiétez, je sais bien qu'un immigré peut-etre autre chose! Encore heureux, non? On serait pas da Concernant l'émigration, faut pas s'etonner que les gens se barrent d'un pays gérés par des handicapés qui ne savent compter, qui vont faire porter le chapeau à nos gamins et qui de plus, ont completement devisager notre bonne vieille France!!

  • Par benj117 - 17/04/2012 - 12:20 - Signaler un abus Arretez de me faire marrer Rhytton!!

    trions l'immigration!! ben voyons!! sans deconner!! ah oui, c'est vrai, j'oubliais, chez nous, on laisse rentrer des pouilleux mal eleve, potentiellement de gauche et dangereux pour l'integrite de la Nation et son identite millenaire. Mais ne vous inquiétez, je sais bien qu'un immigré peut-etre autre chose! Encore heureux, non? On serait pas da Concernant l'émigration, faut pas s'etonner que les gens se barrent d'un pays gérés par des handicapés qui ne savent compter, qui vont faire porter le chapeau à nos gamins et qui de plus, ont completement devisager notre bonne vieille France!!

  • Par benj117 - 17/04/2012 - 12:21 - Signaler un abus bon, leger bug, c'est pas grave!!

    l'essentiel de ce que je voulais dire est inscrit!!

  • Par Hugues Serraf - 17/04/2012 - 12:27 - Signaler un abus @benj117

    Oui, il aurait été dommage que vous ne puissiez pas développer cette brillante analyse.

  • Par la licorne - 17/04/2012 - 12:45 - Signaler un abus Qui sera encore Français à cette date ? Là est la question.

    Avec la stratégie du Grand Remplacement de population que la finance impose à l'Europe et que la gauche cautionne, les Français ne seront plus là en 2032. Sauf peut-être les enfants des "zélites" corrompues qui ont cautionné et se retrouveront seuls parmi leurs anciens "protégés"... Moi je rêve de les envoyer crécher de force dans des banlieues sensibles.... mais peut-être, avec le temps, toute la France le sera devenue une banlieue sensible. J'espère qu'ils paieront leur crime comme notre Nation..... et très très cher....

  • Par Equilibre - 17/04/2012 - 13:41 - Signaler un abus Analyse différente

    Soit d'ici là, les nations auront disparu et nous serons tous esclaves, euh citoyens pardon, de l'UE. Soit les autres auront fermé leurs frontières, sauf pour les plus brillants, de peur de l’afflux de réfugiés en provenance de l'UE fuyant la misère d'un continent balkanisé, talibanisé, etc... C'est beau le libéralisme humain. On est en plein homme nomade de l'autre (auto-censure) d'Attali. Un pays n'est jamais rien qu'un hôtel. Que des individualités. Plus que des ... Stop. En fait, j'ai bien compris le sens de l'article mais j'ai pas pu m'en empêcher. Mais le titre est biaisé. Je ne sais pas si quelqu'un les retiendra et pour se faire, il faudrait encore trouver des pays avec des croissances élevées. Là, je pense que ça va être dur. Malthus sera passé par là.

  • Par Rhytton - 17/04/2012 - 13:42 - Signaler un abus Hein?

    Entre les handicapes qui ne savent pas compter et ceux qui ne savent pas ecrire mais qui sont satisfaits de leur bafouille qu'eux seuls comprennent, j'hesite. Ce qui se concoit bien s'enonce clairement, disait Boileau... qui devait savoir compter lui, puisqu'il etait poete. Franchement, je vous apprecie Benj mais on ne me cause pas a coup d'approximations litteraires.

  • Par Mandos - 17/04/2012 - 14:06 - Signaler un abus 2032? Comme vous y allez

    La répression de l'émigration se fera bien avant, voyons. Au rythme où on est retenir de force les types qui seraient susceptibles de gagner plus ailleurs va bientôt se présenter en impératif citoyen. Mais les Ricains ont la parade et on va les suivre : écraser d'impôts leurs ressortissants à l'étranger pour les forcer à choisir entre leur nationalité et leur train de vie. Plus qu'à attendre que les autres gouvernements aient les moyens de s'aligner sur ces fécondes dispositions, et le problème sera réglé. D'ici là il suffira de maintenir le pillage à un niveau suffisamment discret pour éviter les abandons de nationalité en masse. Mais faut quand même avouer : en matière de progrès, c'est encore la créativité législative et confiscatoire qui s'en sort le mieux, de nos jours.

  • Par Valdenaire - 17/04/2012 - 14:14 - Signaler un abus Espoir

    Vivement 2032 ! Ainsi, le fiston de Marine réalisera, sans même le vouloir, le programme réputé infaisable de son grand père. Patience et longueur de temps....

  • Par Rhytton - 17/04/2012 - 15:56 - Signaler un abus @Valdenaire: ne confondez pas émigration et immigration ^^

    C'est fou le nombre de gens qui, selon Benj, dévisagent (sic) (défigurent?) la France comme des vaches espagnoles. Mais on se paie une bonne tranche, c'est le bon côté de la chose. Plutot que de singer les Etats-Unis, imitons le Canada qui fait payer des impots selon le revenu global. Ce sera plus intelligent, surtout si on estime que notre pays est encore attractif, au moins pour les Qatariotes! http://www.mfe.org/index.php/Portails-Pays/Canada-Quebec/Fiscalite/Fiscalite-du-pays

  • Par a.l.l. - 17/04/2012 - 17:07 - Signaler un abus mur

    Alors ce mur bâti à la frontière mexicaine, c'est pour empêcher les mexicains de retourner chez eux ?

  • Par Karamba - 17/04/2012 - 18:08 - Signaler un abus Comme quoi vous voyez...

    ... le vivre ensemble liant une société universalisée et métissée ça n'existe pas sinon dans l'imaginaire de la gauche française. Car effectivement les gens repartent chez eux si l'opportunité se présente. Et là on s'aperçoit que chez eux ce n'était finalement pas la France et ça ne l'a jamais été, d'où le comportement désinvolte par rapport à notre législation notamment. Faisons donc des contrats de travail selon nos besoins et arrêtons de vouloir intégrer ceux qui ne le souhaitent pas.

  • Par benj117 - 17/04/2012 - 20:03 - Signaler un abus Mr Serraf, excusez moi pour ma brillante analyse,

    mais relisez votre article, honnêtement, est-il brillant?? franchement, Elle est pas belle la vie, du moins la votre ? Rytthon, excusez-moi, en effet, je ne suis pas un littéraire, je suis plutôt scientifique! Et ce que je sais, c'est que faire venir 200 000 étrangers en plus chaque année, et les stocker dans des barres HLM, ça ne rapporte pas de frics! et surtout, je sais que dépenser plus de frics que ce qu'on gagne, ça finit toujours mal!! Et ça, c'est pas de l'approximation!!

  • Par remy c - 17/04/2012 - 22:50 - Signaler un abus Mais avant 2032 ...

    ...il faut espérer que la première émigration, qui pourrait avoir lieu avant 2032, ne soit pas celle des Français de souche ou de coeur, obligés de quitter leur pays ...

  • Par jirem - 17/04/2012 - 23:09 - Signaler un abus @ remy c

    c est mon cas... j en ai ras le bol.. je quitte ce mois de mai... le gouvernement ne fait rien pour ameliorer les choses... on nous demande a nous (francais de souche) a faire des efforts... je prefere immigrer et faire des efforts, mais plutot pour m integrer ailleurs... en remerciement de mon accueil... ca c est normal !!

  • Par freddy - 17/04/2012 - 23:10 - Signaler un abus Il pourrait bien y avoir une émigration dans 20 ans en France

    mais pas sûr du tout Mr Serraf que ce soit les enfants d'Africains qui mettent les voiles, mais ne vous inquiétez pas, vous ne serez plus là pour voir!

  • Par sheldon - 18/04/2012 - 06:07 - Signaler un abus Ça veut simplement dire qu'ils ne se sont pas intégrés !

    Ou plutôt qu'ils ne se sont pas assimilés; le seul modèle d'intégration qui réussisse, mais qui n'est, bien sûr, plus porté par la gauche ! Quant aux US, en Floride, lorsque vous entendez les "latinos" ne parler qu'espagnol, pas étonnant qu'ils sont tentés de rentrer "chez eux". Mais, M. Serraf, n'ayez aucune crainte, tous ceux qui pourront encore bénéficier des aides sociales payées par les autres resteront : Ceux qui vont partir ce sont les Français historiques qui n'ont plus rien à faire dans ce pays

  • Par Rhytton - 18/04/2012 - 10:54 - Signaler un abus @Sheldon

    Avec un pseudo "bien d'chez nous" comme le votre, on sent que vous vous etes bien assimile et que vous aussi n'allez pas tarder a rentrer "chez vous". Vous irez en Floride (que vous avez l'air de si bien connaitre) dire ce que vous pensez des Cholos de cette Amerique qui n'appartient pas aux indiens aboriginaux et rien qu'aux WASP...

  • Par Rhytton - 18/04/2012 - 14:04 - Signaler un abus @Benj

    Un scientifique qui pose un probleme sans poser de solutions, est-ce croyable? Issu d'une filiere scientifique, un bon programmeur est respectueux de la syntaxe: est-ce un linguiste pour autant? Pour embrasser notre francité, il faut d'abord respecter la langue, sinon c'est un peu ("un peu" est un euphemisme) ridicule, surtout quand on crie a l'inphami internasionaliste. Si, comme le Canada, la France verifiait les conditions de ressources financieres des entrants, ca rassurerait nos residents (citoyens ou non), pourvu qu'on pose des conditions strictes: "t'as pas de thunes pour assurer ta survie? tu degages." Et ca Monsieur, ca n'a rien de raciste. C'est juste de la discrimination par l'argent et je prefere ca pour proteger notre patrimoine. http://fc2i.engineerscanada.ca/f/documents/FC2I_I_Ch2.pdf

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Hugues Serraf

Hugues Serraf est journaliste et écrivain. Ses derniers romans : Les heures les plus sombres de notre histoire (L'Aube, 2016) et Comment j'ai perdu ma femme à cause du tai chi (L'Aube, 2015).

 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€