Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 25 Juillet 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Elisabeth Lévy : Dieudonné, produit de "cette rhétorique du ressentiment qui infuse l'idée que les 'riches' sont haïssables et qu'il y a des salauds derrière tous nos malheurs"

Dieudonné continue de déchaîner les polémiques. Mais face à la popularité dont jouit le personnage chez son public se pose la question de la responsabilité de ceux chez qui il provoque l'indignation : la rhétorique anti-raciste et le sentiment d'une liberté d'expression à deux vitesses ne sont-elles pas des moteurs du succès de Dieudonné ?

Responsable ?

Publié le

Atlantico : De polémique en polémique, l'affaire Dieudonné n'en finit plus de susciter l'indignation, en particulier chez une partie de la gauche effarée devant la violence des propos tenus par l'humoriste et ses supporters. Mais quels sont les facteurs à l'origine de la montée de tels mouvements au sein de l'opinion publique ? Les politiques peuvent-ils s'exonérer de toute responsabilité ? La gauche plus particulièrement ?

Elisabeth Levy : L’urgence n’est pas de désigner des coupables mais de comprendre ce qui se passe. Comment se fait-il que d’honnêtes citoyens, raisonnables, intégrés, diplômés, enseignants ou travaillant dans la com’ n’aient pas envie de se lever et de partir quand Dieudonné traîne Faurisson en pyjama rayé sur une scène ou quand il laisse entendre qu’il regrette les chambres à gaz ? Tous des salauds et des antisémites ? Non, il s’agit d’autre chose : ils sont, dit-on et disent-ils, « contre le système », et nous l’entendons comme une circonstance atténuante comme s’il était forcément bon et intelligent d’être « contre le système ».

Marine Le Pen est contre le système, Jean-Luc Mélenchon est contre le système, Anelka est contre le système. Eh bien, nous avons tous une responsabilité dans la montée de cette rhétorique du ressentiment qui infuse l’idée que les « riches » sont haïssables (sauf quand ils sont humoristes professionnels ou footballeurs) et qu’il y a des salauds derrière tous vos malheurs. Ajoutez le complotisme ambiant et des tas de gens bien sous tous rapports finissent par croire que le réel c’est ce qu’on nous cache, et que la vérité, c’est ce qu’on nous interdit de dire. Au lieu de nous ébahir quand des pseudo-sociologues déclarent la guerre aux « riches » ou qu’un responsable politique réclame un « coup de balai », nous devrions démonter sans relâche la faiblesse d’une argumentation faite de slogans creux et de ritournelles binaires.

Mélenchon-Dieudonné même combat ?

Evidemment pas ! Bien entendu, Mélenchon n’a rien à voir avec Dieudonné et ne montre aucune complaisance pour l’antisémitisme. Mais cet homme éminemment cultivé contribue par ailleurs à propager une vision simpliste du monde : qu’ils s’en aillent tous et tout ira bien ! Notre faiblesse face à des argumentations indigentes qui divisent le monde entre exploités et exploiteurs, bons et méchants, victimes et bourreaux laisse le champ libre à toutes sortes de sottises. Le succès de Dieudonné dans des milieux supposément cultivés est l’un des signes les plus préoccupants de la catastrophe scolaire et de la dégradation du débat intellectuel français dans son ensemble. Mais il est loin d’être le seul. J’ajouterai une hypothèse : peut-être que, pour beaucoup de ces dieudonnistes intégrés, l’applaudir est, comme lire Stéphane Hessel, une façon de se racheter, de vivre le sort des dominés par procuration. Bref, on achète ses indulgences en ricanant contre le système avant d’aller faire la queue devant l’Apple store.

La persistance des injonctions morales proférées depuis les années 1980 ont-elles joué dans la dégradation et la polarisation du débat public ? N'y a-t-il pas un risque d'effets pervers ?

De fait le refus d’affronter la complexité du monde va de pair avec le triomphe des prêchi-prêcheurs et de leur fausse morale – comme Marx parle de fausse conscience. Mais quand la morale est partout, elle n’est plus nulle part. Le débat public est un champ d’interdits qui peuvent vous sauter à la figure et qui ne frappent pas seulement des opinions que nous jugeons tous insoutenables, mais tout point de vue qui contrevient à l’idéologie dominante – qui ne domine d’ailleurs que dans les médias. Globalement, cela correspond à ce que Le Goff appelle le « gauchisme culturel », ou encore à la gauche que je dirais « terranoviste », à la fois multicul et libérée ou en passe de l’être, de l’antique différence des sexes. Bref, le « politiquement correct » appelle le « politiquement incorrect » maximal, la transgression radicale. C’est ainsi que nous sommes condamnés à la double-peine : le poids d’une censure sociale intellectuellement étouffante et l’effroi face à « la libération de la parole » - et pas de la plus reluisante. S’il y a des vaches sacrées à tous les coins de rue, rien n’est sacré. Pour épater le bourgeois et éprouver le frisson du mal il faut aller aux extrêmes – en l’occurrence à Auschwitz si l’on peut dire.

La rhétorique anti-raciste, en sur-amplifiant les enjeux autour des sorties de l'humoriste et de ses supporters, ne porte-t-elle aussi une part de responsabilité dans cette affaire ?

Si à l’évidence, Manuel Valls en a fait trop, il serait aussi problématique de ne pas en faire assez ou pas du tout. Ce n’est pas si simple de doser. Il est inévitable que le cas Dieudonné ressorte périodiquement, au gré du tempo médiatique. Ce qui est grave et qui apparaît aujourd’hui, c’est que ses idées progressent, et progressent dans de nouvelles couches sociologiques jusque-là immunisées. Mais nous manquons d’éléments pour évaluer ce phénomène sans exagérer ni minimiser. Je le répète, l’urgence, c’est de penser ce qui arrive. 

Par ailleurs, en quoi l'adoption en France des fameuses "loi mémorielles" a pu contribuer à enfermer le débat et à alimenter la rhétorique complotiste des extrêmes politiques ? Quel en est le résultat aujourd'hui ?

Je n’ai jamais été très convaincue par la loi Gayssot. On voulait lutter contre l’antisémitisme tendance négationniste et 20 ans après Faurisson, on a Dieudonné. Donc, ça n’a pas marché et ça a sans doute aggravé les choses, d’une part en lançant la funeste compétition des victimes, de l’autre en nourrissant l’idée que s’agissant des juifs on ne peut rien dire parce qu’ils sont puissants. Par ailleurs, les défenseurs de la mémoire juive doivent aussi s’interroger: 30 années de "devoir de mémoire", d'effroi et de religiosité autour d'Auschwitz n'ont visiblement pas contribué à ériger des digues contre l'antisémitisme. Proclamer l'unicité de l'Holocauste, c'est déjà théoriser l'idée qu'il existerait un "palmarès du malheur" qui viendrait classer les différentes exactions commises tout au long de l'Histoire. Que le génocide des juifs soit un séisme dans l’histoire et la conscience européennes ne doit pas en faire un objet de culte. C’est un événement historique qui doit être interrogé comme tel. Dans le public de la Main d’or, beaucoup ont dû aller au mémorial de la Shoah. L'effroi et la vénération ne suffisent pas à faire transmission..

Le phénomène Dieudonné n'est-il finalement que le produit de notre aveuglement collectif ?

Disons qu’il est la somme de nos aveuglements collectifs, ceux dont j’ai déjà parlé, mais aussi le retard à l’allumage sur le « nouvel antisémitisme » - « nouvel » signifiant ici arabo-musulman – qui s’est affiché dans nos banlieues à partir des années 2000. Aveuglement aussi d’une certaine extrême gauche face à cet antisémitisme et à l’islamisme qui va souvent avec, au nom d’une fantasmatique solidarité des opprimés. Cela dit, n’ayons pas la mémoire si courte : des scandales Dieudonné, il y a en a eu pas mal depuis son outing antisémite ! 

Quelles solution, quelle réponse intelligente, peut concrètement être apportée ?

Il n'y a pas UNE réponse intelligente qui suffirait à faire s'évaporer le phénomène. La "stratégie Al Capone" (principe d'attaquer quelqu'un sur le plan fiscal, NDLR) me semble déjà utile dans le sens ou l'aura de Dieudonné sera forcément limitée une fois que ses moyens d'expression et de diffusions seront réduits, même si Internet reste pour lui un moyen de contournement. Il me semble par ailleurs nécessaire d'aller au contact, de se bagarrer pied à pied et même, n’en déplaise à mon ami Alain Finkielkraut d'opposer l'humour au ricanement. Dieudonné teste nos limites, à nous de montrer que nous sommes les plus forts. C’est-à-dire, en premier lieu, les plus intelligents. Et dans la perspective de la bagarre, essayons de conserver un peu de distance et d’abandonner les trémolos.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Lémovice - 09/01/2014 - 06:36 - Signaler un abus Elisabeth Lévy...

    ... Le prototype de l'indigence intellectuelle propulsée dans le système merdiatique par cooptation, et qui fustige "la dégradation continue du débat intellectuel français dans son ensemble"...!!! C'est la pépite de l'année !

  • Par pierre325 - 09/01/2014 - 06:47 - Signaler un abus pas lue l'article

    Rien que le titre par en couille. Il vient foutre quoi Dieudonné avec les riches exactement? L'idée du riche haissable, je rappelle que 'est Hollande qui la balancé.

  • Par laurentso - 09/01/2014 - 08:58 - Signaler un abus Que vient faire Mélenchon

    dans cette histoire ? On peut parfaitement critiquer le "système" sans être antisémite ! Elisabeth Levy (et l'éditeur qui a pondu ce titre absurde) se rendent compte de ce qu'ils disent ? A mots couverts, ils font des amalgames pour le moins douteux "riches", "juifs", "système"... Faudrait peut être vous relire un peu, sur des sujets si sensibles...

  • Par carredas - 09/01/2014 - 09:07 - Signaler un abus Assez de Dieudonné...

    Les réactions aberrantes de l'exécutif face aux propos de Dieudonné ont modifié la donne. Il ne s'agit plus de discuter de l'antisémitisme affiché ou non de celui-ci mais de qui autorise ou interdit la parole et des modalités d'application des lois en France. A entendre ce tintamarre gouvernemental autour de Dieudonné and Co qui sévissent depuis des années, on pourrait croire que la France est tout à coup tombée dans l'antisémitisme à l'état brut qui nécessite des mesures d'exception. La ministre de la culture décide de qui est artiste et qui ne l'est pas, le ministre de l'intérieur de qui a le droit d'organiser un spectacle ou pas et le président applaudit de ses petites mains potelées. On en arrive à lire que ceux qui ne soutiennent pas la circulaire Valls visant à faire taire Dieudonné partagent peu ou prou les idées de celui-ci ! Cela rappelle furieusement le mariage pour tous et l'argument d'homophobie contre ceux qui y étaient hostiles. On peut détester les idées de Dieudonné et détester la mainmise de l'Etat sur les libertés fondamentales. Ce gouvernement médiocre, prétentieux et son capitaine ivre louvoient entre indécision et autoritarisme... consternant !

  • Par GBCKT - 09/01/2014 - 09:12 - Signaler un abus Si. Il y a des degrés dans l'horreur et l'ignominie...

    et la qualité des idées. Je ne suis ni juif, ni arménien. Leur déportation avait pour but leur anéantissement. Les déportations ou déplacements de captifs avaient et ont encore pour but l'exploitation des êtres humains. Il y a une différence de nature entre l'extermination des êtres et leur exploitation. Il y a en revanche une différence de degré entre les différentes forme d'exploitation de captif, l'esclavage à vie et de père en fils, l'esclavage temporaire type Goulag ou camp de rééducation d'où ne sont libérés et où ne survivent que ceux qui se sont soumis, l'esclavage pour dette. Ensuite tout ne vaut pas tout la liberté est une pièce avec deux faces la liberté d'expression et la liberté de débattre des idées exprimées. Le débat voire le combat exige un minimum de respect et de courtoisie et le respect de règles. Or le Président de la république, dans l'affaire Dieudonné trahi son mandat, il n'est plus plus garant de l'intérêt à long terme de la Nation, de part la légitimité il incite à ne pas respecter le droit dans une affaire minable.Toute idée ou expression doit pouvoir être critiquée qu'en soit l'émetteur. .La pratique politique instrumentalise le droit et ne régule pas

  • Par Michel. - 09/01/2014 - 09:36 - Signaler un abus Bravo Mme Levy!

    ainsi que pour votre article de ce jour sur votre site Causeur: http://www.causeur.fr/dieudo-fini-de-rire-et-si-on-pensait,25739 . On se trouve dans un système de rétroaction positive où toute intervention contre le bouffon en question lui apporte un plus de notoriété, voire d'importance. Il est difficile de briser ce cercle vicieux d'autant plus que les médias y trouvent du grain à moudre. Pourtant comme tous les saltimbanques il est insignifiant et par dessus le marché ne remplit même pas sa mission qui est de distraire ses spectateurs. Plutôt que des discours moralisateurs le silence à propos de cet individu serait le meilleur remède. Les gens de presse en sont-ils capables? .

  • Par vangog - 09/01/2014 - 09:38 - Signaler un abus Lorsque le "système"est contraint de censurer, sans même

    utiliser la force de la Justice, qu'il a pourtant à sa botte, il se condamne lui-même! Car il fait l'aveu de son impuissance contre un seul homme qui, il y a encore quelques semaines, était quasi inconnu de tous. Ces minorités de pression qui se serrent les coudes pour sauver un système dont le corporatisme étouffe les Français, se désavouent et prouvent leur collusion clientéliste. Dieudonné n'est certes pas digne de représenter la résistance contre ce "système" oppressif et Orwellien, mais il a le mérite d'en montrer les excès, les indignations à géométrie variables et autres manipulations de l'histoire dont fut friande la gauche, mais aussi le centre-UMP. Les Français méritent que toute leur histoire, les persecutions et les idéologies qui la jalonnent, socialo-communistes et national-socialistes, soient jugées sur la même balance...bien trafiquée, autrefois, par les manipulateurs Trotskystes qui peuvent, maintenant,retourner dans les poubelles de "leur" histoire... Les Français n'en veulent plus car ils ont fait trop de mal, grâce a l'indulgence du "système".

  • Par taramis - 09/01/2014 - 10:10 - Signaler un abus @ Catoneo

    ''Ma fusée éclairante tombant sous le coup de la loi, je me la garde'' ++++++++++++++++ Voilà une bonne décision.Je vous conseille de vous en faire une quenelle.Si vous ne savez pas quoi en faire, la couv' de Charlie hebdo vous en donne une excellente destination.

  • Par ISABLEUE - 09/01/2014 - 10:35 - Signaler un abus Bravo Elisabeth.

    J'adore Causeur et les journalistes qui ont du bon sens et pas leur langue dans leur poche. Et merci

  • Par Benvoyons - 09/01/2014 - 10:50 - Signaler un abus Manipulation de la France par l'Etat et donc par Valls

    La pourriture(V)nourrie par de la pourriture(D) et qui veut faire croire aux Français que ses déplacements avant les Municipales ne sont que contre Dieudonné!! Bien évidemment que Dieudonné est condamnable mais là nous assistons et depuis 30ans de la plus grande manipulation sur la France. C'est une Imposture politique comme celle de Caton Président. C'est une Funeste manipulation des Français qui ne sont plus comme avant des veaux. Ils ont compris que cela n'est plus de l'enfumage mais du despotisme à grand "V " Mais dans le cas grave que traverse la France le despotisme n'est pas par un homme, mais une Hydre à 4 têtes( Caton, Zayrault,Taubiresque,Valls. Bien évidemment que Dieudonné est condamnable mais là nous assistons et depuis 30ans de la plus grande manipulation sur la France.

  • Par Pierre29000 - 09/01/2014 - 11:02 - Signaler un abus C'est le "deux poids deux mesures" qui pose probleme

    Je suis choque qu'on parle de l'unicite de la Shoah, comme l'horreur ultime et absolue. On entend cela sans cesse. Qui parle de Holodomor ? 1933, 10 ans avant la Shoah ? Qui parle des goulags, Solovki, Kolyma, ca a commence 20 ans avant la Shoah ? C'etaient des trains, des camps, comme pour la Shoah. Qui parle de tous ceux qui en France ont chante la gloire du communisme pendant toutes ces annees ? Il n'y a aucun proces contre ceux la. Ce 'deux poids deux mesures' est inacceptable. . Je ne crois pas que Dieudonne soit antisemite, je crois qu'il combat ceux qui ont decide en 2004 qu'il n'aurait plus le droit de travailler. Et il est extrement drole sur les divers themes qu'il aborde. . J'aime beaucoup Causeur, je dois m'abonner.

  • Par pierre325 - 09/01/2014 - 11:35 - Signaler un abus de toute manière

    Ils ont qu'a diffusé un spectacle a la télé et les gens jugeros par eux même. Le battage médiatique et complétement biberonné.

  • Par ABCD - 09/01/2014 - 11:54 - Signaler un abus Le discours pauvrissime d'Elizabeth LEVY

    E.LEVY est bien gentille mais elle est victime de ses idées simplistes et donc ne comprend pas pourquoi des milliers de personnes s'esclaffent quand Faurisson danse en pyjama rayé dans un clip. Les temps changent. Les informations circulent infiniment mieux qu’avant. Les vérités manipulées s’écroulent et les manipulateurs passent pour ce qu’ils ont: des escrocs minables. E.LEVY est trop bloquée dans les vieux schémas éculés pour oser enfin faire jouer les neurones qu’elle n’a peut-être pas. Elle voit une banalisation de la rhétorique antisystème, (elle cite Mélenchon et Mme Le Pen) mais elle échoue lamentablement à comprendre où en réside la «responsabilité». Le simple fait d’oser chercher une «responsabilité» entendue ici comme négative par elle, témoigne d’une double tare (le mot n’est pas trop fort). 1-Il n’y a pas de mauvaise responsabilité à avoir un discours antisystème quand le système est bâti sur le mensonge et la manipulation où se mêlent ruse et force. La responsabilité devient alors initiative et devoir glorieux. 2- La part négative de la « responsabilité » réside chez les défenseurs des manipulations accumulées, et là E.LEVY est aux 1iers rangs des «responsables».

  • Par pierre325 - 09/01/2014 - 12:01 - Signaler un abus De toute façon

    En apparté vall a du négocier le financement se sa campagne par quelques bonne personnes pour être si virullant.

  • Par SteakKnife - 09/01/2014 - 12:09 - Signaler un abus Ha ha Elisabeth Levy

    La bourgeoisie qui se prétend prolétaire, le communautarisme, la vacuité intellectuelle et la vulgarité réunis dans une seule et même personne.

  • Par prochain - 09/01/2014 - 12:49 - Signaler un abus ...propagande qui infuse l'idée que les riches sont de droite

    Il n'y a pas assez de place ici pour la liste des "bons" riches Delanoë, Hollande, Badinter, DSK, Cahuzac, Djack... le sale fric des autres beurk!

  • Par charlesingalls64 - 09/01/2014 - 12:54 - Signaler un abus Revenons à l'essentiel !

    Que devient Leonarda ?

  • Par golvan - 09/01/2014 - 12:57 - Signaler un abus @ adolf @ steak

    Allez jusqu'au bout et au lieu de communautariste utilisez le mot "Juive" pour parler d'Elizabeth Levy puisqu'elle est juive. Vous n'osez même pas aller au bout de votre pauvre rhétorique à deux balles, en utilisant le mot "système" pour ne pas vous faire censurer sur ce site. C'est pitoyable. Le texte de E.Levy est d'une grande clarté et très honnête intellectuellement et d'ailleurs ne s'en prend pas spécialement à Dieudonné. Et ma foi je trouve le titre intéressant en ce sens que le "riche" étant forcément l'autre, et la réputation des Juifs étant d'être des spoliateurs du travail des honnêtes travailleurs, que ce soit chez les communistes ou les nazis, il est toujours facile en période de crise de remettre une petite couche d'antisémitisme sous couvert de lutte contre le système, en imaginant un complot mondial avec des mains crochues tenant le globe au creux des paumes. Quant à Mélenchon, lorsqu'il parle de "cosmopolitisme" de la finance, il joue du même ressentiment, même s'il n'a pas les couilles pour aller au bout de sa logique, comme vous. Question à "adolf": expliquez nous comment on peut rire de Faurisson en tenue de déporté si on n'est pas un connard fini ?

  • Par golvan - 09/01/2014 - 13:15 - Signaler un abus J'ajoute que puisque

    J'ajoute que puisque Dieudonné est un antisémite déclaré, il convient de le poursuivre pénalement si ses propos tombent sous le coup de la loi, et non pas de faire appel à un tribunal administratif, ce qui confine alors plutôt à une juridiction spéciale et conforte l'idée du complot contre ce grand "pourfendeur du système". Puisque son insolvabilité a été provoquée pour ne pas payer les sommes considérables qu'il doit à l'Etat en envoyant au Cameroun plusieurs centaines de milliers d'euros, si l'on veut réduire sa capacité de nuisance, on pourrait au moins l'attaquer sur ce terrain peu glorieux pour lui qui prétend être anti système. En effet, en se comportant en simple délinquant financier il réduit à néant sa hargne fente contre les supposés prédateurs financiers de l'ombre... Dernier point: ce Dieudonné est une pure créature du système droit de l'hommiste mitterrandien, mais c'est une créature qui a échappé à ses concepteurs, c'est bien là toute la question qui embarrasse tant la classe médiatique dont il était le parfait valet.

  • Par ABCD - 09/01/2014 - 13:19 - Signaler un abus Ca va chauffer...

    E. LEVY dénonce la rhétorique du ressentiment, le complotisme ambiant, la croyance que «la vérité c’est ce qu’on nous interdit de dire» (mais pourquoi donc l’interdire?. Les contre-vérités finissent toujours par ridiculiser leurs supporters). Son argumentaire se résume à s’autocongratuler de sa supériorité sur tous les plans. Elle se moque des autres, les prêchi-prêcheurs de la fausse morale (la sienne est supérieure), les pseudo-sociologues aux slogans creux, aux ritournelles binaires, à la vision simpliste, aux argumentations indigentes (pas les siennes bien sûr). Le succès de Dieudonné dans les milieux supposément (croit-elle) cultivés, n’est pour elle qu’un des signes de la catastrophe scolaire et de la dégradation du débat intellectuel français. Passons sur sa non-condamnation de Stéphane HESSEL (escroc que par ailleurs M.GOLDNADEL a bien démasqué ici dans Atlantico). E.LEVY n’est pas très convaincue par la loi Gayssot. Que ne milite-t-elle activement pour son abrogation immédiate afin de couper une partie des ailes des antisémites. Bref pour E.LEVY, Dieudonné teste les limites du Peuple Elu. Dans la bagarre il va y avoir du spectacle. Achetons tous nos billets.

  • Par laurentso - 09/01/2014 - 13:20 - Signaler un abus @Steaknife

    Pour une fois, je partage l'indignation de Golvan ; voyez à qui vous mêlez vos propos ! Quant à la technique consistant à insulter le messager plutôt qu'à lire son message, elle est typique des trolls d'extrême-droite qui polluent le net...

  • Par naejnaej - 09/01/2014 - 13:22 - Signaler un abus "quand il laisse entendre qu’il regrette les chambres à gaz..."

    Mensonge dès la troisième ligne, mais quelle crédit veut elle qu'on donne aux restes de ses propos??? Dieudo a dit regretter les chambre a gaz concernant Cohen, il ne dit pas qu'il regrette les chambres a gaz dans l'absolut... Soit Mme Levy ne comprend pas bien le français soit son but est encore une fois de manipuler les gens...

  • Par LeditGaga - 09/01/2014 - 13:27 - Signaler un abus Lévy, quelle tendance ?

    Strauss ou Bernard-Henri ?

  • Par laurentso - 09/01/2014 - 13:30 - Signaler un abus @naejnaej

    Et vous croyez que des arguments aussi répugnants sont dignes d'un être évolué ?

  • Par freddy - 09/01/2014 - 13:40 - Signaler un abus Dieudonné responsable de tous les maux

    en ce moment! Pendant ce temps, chez canal+, certains ont tenté de nous faire rire avec un autre génocide. Rwandais celui-là. Cela est passé comme une lettre à la poste au parti socialiste ou à l'UMP. ''Maman est en haut, coupée en morceaux. Papa est en bas, il lui manque les bras''. Rigolo, non? ou pas.

  • Par naejnaej - 09/01/2014 - 13:43 - Signaler un abus @laurentso

    Quelle argument? Mon argument c'est de dire que Mme Levy ment par omission, elle ment d'autant plus qu'elle ne dit pas que M Cohen a été le premier a insulter Dieudo en doutant de sa santé mentale et en réclamant qu'il soit interdit sur le PAF. M. Cohen a été jusqu’à faire du lobbying contre F.Taddei car celui ci lui a dit qu'il inviterais Soral ou même Dieudo. Mme Levy laisse penser que Dieudo s'en prend a M.Cohen parce qu'il est juif... non il ne fait que répondre par la vanne(peut être dur...) a quelqu'un qui l'a cherché et qui cherche a lui nuire.

  • Par Karamba - 09/01/2014 - 14:03 - Signaler un abus Dieudonné me fait rire

    Je ne partage pas forcément son point de vue antisioniste ce qui ne m'empêche pas de considérer que l'Etat d'Israël est loin d'voir une odeur de sainteté, spécialement sous sa gouvernance actuelle. Au delà de ça, je fais le tri (oui je suis un grand garçon qui n'a pas besoin que le PS vienne couper ma viande dans mon assiette avant de me donner la becquée). L'humour de Dieudonné est féroce, à l'adresse du français de souche notamment. Et j'apprécie car je sais rire de moi même. Avec le degré d'inquisition actuelle, les mêmes qui s'excitent interdiraient Coluche aujourd'hui. Cette indignation surjouée symbolise en vérité la médiocrité française actuelle.

  • Par golvan - 09/01/2014 - 14:03 - Signaler un abus @ naejnaej

    Votre argumentation est pathétique de mauvaise foi, vous êtes vous aussi trop peureux pour vous lâcher et dire clairement les choses. Effectivement Dieudonné ne "regrette" pas les chambres à gaz, il regrette seulement que les ancêtres d'un journaliste nommé Cohen, et pas Dupont mais c'est purement du hasard, n'y soient pas mort. Difficile de ne pas voir dans vos post l'expression de la connerie ordinaire du pauvre type.

  • Par biturige - 09/01/2014 - 14:07 - Signaler un abus salauds ?

    bonjour ,on pourrait en toute équité indiquer à cette Dame ,ce que disaient nos grands-pères (14-18) nos pères (39-45) ,et que je me permet de reprendre à mon compte pour avoir porté les armes de la France et ,hélas ayant vu ce qu'il y avait à voir,ressenti l'extrème de ce que l'on ne peut ressentir sans frémir * : " Si tous les salauds étaient dans le même camp ,on saurait à quoi s'en tenir sur les fondements de la morale " . * Si d'aucuns pensent que se sont là de vains mots ,qu'ils interrogent ceux de leurs familles ou connaissances qui participèrent à un conflit quelconque .

  • Par chantaldemarseille - 09/01/2014 - 14:22 - Signaler un abus pas d'accord avec vous !

    pas besoin de DIEUDONNE pour ça ! car l'annonce en début d'année comme quoi "les riches sont de plus en plus riches" fait mal aux Français qui voient leur porte monnaie se réduire en peau de chagrin, venez Mme dans les rues de Marseille et sortez de vos quartiers chics pour y voir la misère quotidienne ! même des personnes retraités commencent à mendier dans la rue avec leur vieux chien ou leur vieux chat ! c'est immonde et bouleversant ces spectacles !

  • Par naejnaej - 09/01/2014 - 14:26 - Signaler un abus @golvan

    Il ne faut pas tomber dans la haine, nous pouvons discuter tranquillement non? Donc d'après toi je serais un faux cul... Mais non je dit que Dieudo a le droit de faire une blague sur les chambres a gaz concernant Cohen comme il a droit de faire une blague sur l'esclavage concernant H.Désir par ex... Dans combien de temps auront nous le droit de faire des blagues mettant en scène les chambres a gaz?? Parce que tu sais qu'on peut dès aujourd'hui faire des blagues ignobles sur les massacres Hutu-Tusti. Je crois qu'en fait les faux cul ce sont des gens qui décident de prendre au 1er degré certaines choses et pas d'autres...

  • Par naejnaej - 09/01/2014 - 14:41 - Signaler un abus N'en déplaise a Mme Levy...

    "...il y a des salauds derrière tous nos malheurs". Peut être pas derrière "tous nos malheurs" mais les responsables de nos malheurs d'aujourd'hui, chômage, précarité, pauvreté etc... sont les politiciens véreux au services de riches grands bourgeois. Nos malheurs sont du au lobbying forcené d'affairistes crapuleux qui fait que nos politiciens corrompus ne servent plus que des intérêts particuliers au dépend de l’intérêt général. Nos malheurs viens du fait que les contre-pouvoirs médiatique ou intellectuel(dont Mme Levy fait partie) ne sont plus qu'une bande d’égoïstes avides et cupides plus préoccupés par leur carrière ou le nombre de bouquin qu'ils ont vendu que par l’intérêt générale ou des débats objectifs. Oui Mme Levy les responsables de nos malheurs forment une oligarchie politico médiatico financière qui prône sans cesse l'appauvrissement et l'asservissement de la masse pour le plus grand bien de quelques un...

  • Par menthol - 09/01/2014 - 15:19 - Signaler un abus Lisez Causeur ! Lisez Causeur

    Lisez Causeur ! Lisez Causeur ! Lisez Causeur !

  • Par jean fume - 09/01/2014 - 15:27 - Signaler un abus Beaucoup plus simplement,

    Dieudonné canalise actuellement le ressentiment de ceux qui ont des comptes à régler avec les socialos et leur bien-pensance. Le reste, c'est de la littérature.

  • Par armel30100 - 09/01/2014 - 15:33 - Signaler un abus je m'interroge..

    Je n'aimais pas Dieudo; et depuis 48h je regarde ses sketchs et ses etats d'ame et je commence à l'apprecier..il dit tout haut ce que beaucoup n'osent pas exprimer, dans un langage à la "Coluche".Il arrive à me faire rire; il faut avoir un peu de recul. C'est un bouffon, mais lui au moins ne se prend pas au sérieux!

  • Par Terranostra - 09/01/2014 - 15:35 - Signaler un abus @ menthol

    "Causeur" le site d'Elisabeth Lévy qui a fait de l'islamophobie hystérique son fonds de commerce. Ceci explique cela.

  • Par François Homeland - 09/01/2014 - 15:35 - Signaler un abus J'aurai de la considération pour les propos d'Elisabeth Lévy

    le jour où toutes les lois mémorielles, à commencer par la loi du communiste Gayssot, seront définitivement abrogées et où on laissera aux historiens le soin de clouer le bec aux abrutis et aux contradicteurs de mauvaise foi. Jusque-là, elle fait partie de la classe dominante anti-démocratique à abattre.

  • Par kronfi - 09/01/2014 - 15:41 - Signaler un abus la vraie question

    est la hiérarchie de l'horreur que certains juifs cultivent a foison depuis 60 ans, pour mettre la SHOAH a la première place..... Historiquement c'est faux, et l'histoire récente a montre des horreurs au moins aussi douloureuses, Rwanda en premier chef, cambodge chine etc etc.... Faire de la Shoah , le critère de l'existence d’Israël, me parait aujourd'hui complètement dépassé....et ringard....

  • Par Terranostra - 09/01/2014 - 15:48 - Signaler un abus @ kronfi

    Il n'y a pas que la hiérarchisation de l'horreur, il y a surtout l'instrumentalisation qui en est faite par les sionistes militants (il faut bien appeler un chat un chat) pour étouffer toute critique, même à l'égard de l'Etat d'Israël. Et ça c'est insupportable. Il ne suffit pas d'être nombreux pour être puissant il s'agit d'être là où il faut.

  • Par Glop Glop - 09/01/2014 - 15:51 - Signaler un abus @ carredas - 09/01/2014 - 09:07

    Vous verrez qu'un jour, on finira par nous demander si nous avons déjà déjeuné dans une couscousserie, un restaurant indien ou un sushi bar pour définir notre très probable racisme. Ce que vous dites est tout à fait vrai, il est devenu impossible d'avoir une opinion sans être automatiquement classé dans une petite case prédéfinie. Un artiste venant au meeting d'un socialiste est un homme de bien, celui qui se rend à un meeting non socialiste est un abominable fachiste. Et bien en fait, j'en suis arrivé il y a quelques années à me dire que quitte à être catalogué autant l'être pour quelque chose et je ais désormais parti de ceux prêt à aller jusqu'au bout sans me retourner parce que tout ceci est devenu tout simplement insupportable et inacceptable. Puisque je ne peux exister que si je suis eux, et bien je ne serai pas eux et je ne ferai rien contre ceux qui veulent les éliminer. C'est devenu aussi simple que cela et ce sera aussi simple que cela jusqu'à ce que tout ait été mis par terre une bonne fois pour toute.

  • Par laurentso - 09/01/2014 - 15:55 - Signaler un abus @kronfi

    Que racontez-vous là ? Qui impose une "hiérarchie" quelconque ? Personne. Cela n'existe que dans votre imagination. Quant à l'existence d'Israel, elle a été accélérée par la Shoah, personne ne le conteste et tout le monde (ou presque) trouve cela parfaitement normal. Quand au gus qui prétend que Dieudonné ne se prend pas au sérieux... je ne sais pas ce qu'il lui faut !

  • Par Glop Glop - 09/01/2014 - 15:59 - Signaler un abus @ golvan - 09/01/2014 - 13:15

    "Dernier point: ce Dieudonné est une pure créature du système droit de l'hommiste mitterrandien, mais c'est une créature qui a échappé à ses concepteurs, c'est bien là toute la question qui embarrasse tant la classe médiatique dont il était le parfait valet." - De l'ensemble de votre réaction, voilà et surtout ce qu'il faut effectivement dire.

  • Par laurentso - 09/01/2014 - 16:00 - Signaler un abus @ Freddy

    Ne dites pas que la blague de Canal Plus est passée "comme une lettre à la poste" ! Beaucoup de Rwandais ont protesté devant cette blague bête et choquante, et Canal Plus a présenté des excuses. Contrairement à ce que l'on entend souvent, on peut rire de tout en France, mais parallèlement, on peut aussi être choqué de tout. Parfois à raison.

  • Par LeditGaga - 09/01/2014 - 16:06 - Signaler un abus @Menthol

    Tu causes, tu causes, mais c'est quoi "Causeur" ?

  • Par prochain - 09/01/2014 - 16:09 - Signaler un abus Vérité ou vérités... tiens, tiens la Vérité n'est pas unique ?

    Les vérités commencent à sortir du puits, ce n'est que le début. Jour de Colère le 26 janvier.

  • Par LeditGaga - 09/01/2014 - 16:11 - Signaler un abus @Pifou

    Lapsus ? "...jusqu'à ce que tout ait été mis par terre une bonne fois pour toutes", plutôt "sous" terre non, ou je n'ai pas suivi ?

  • Par SteakKnife - 09/01/2014 - 16:25 - Signaler un abus @golvan

    Toujours les accusations d'antisémitisme préventif, sans avancer aucune preuve. Vous avez du mal à comprendre qu'on peut être en désaccord avec certains intellectuels juifs d'extreme droite comme Rayski, E.Levy ou Finkielkraut, sans forcément avoir la haine de TOUS les juifs du monde. Si je vous dis que les films de Mel Brooks me font chier, vous allez me taxer d'antisémite? Même si j'adore Larry David ou ZAZ? Si je dis que Dieudonné est un crétin de raciste, est-ce que vous allez me faire du chantage à la haine contre tous les noirs en général? Je pensais pas qu'il était nécessaire de venir démonter, vu qu'elle se ridiculise très bien toute seule, mais allons-y. Levy est une éditocrate proche de l'extrême droite israélienne, qui pense que tous les arabes sont des animaux, en France ou ailleurs. Elle pense que les femmes devraient arrêter de se battre pour leurs droits et fermer leurs gueules. Elle accuse d'antisémite toute personne qui ose exprimer un vague désaccord avec la politique de colonisation et d'apartheid Israélienne. Elle va de plateau en plateau pour hurler la bave au lèvres sur toute personne qui refuse sa "vision" (rires) ultraconservatrice du monde. C'est un poison.

  • Par SteakKnife - 09/01/2014 - 16:33 - Signaler un abus @laurentso

    La Levy, ça fait des années qu'on se la coltine dans tous les journaux, toutes les émissions de télé, toutes les émissions de radio, j'ai bien eu le temps de comprendre le fond de sa non-pensée. C'est une éditocrate malveillante ultraconservatrice, islamophobe, raciste et ultrasioniste. Cette dame est une plaie, c'est une sorte de jssnews ambulante. Il ne s'agit pas d'"insulter le messager plutôt qu'à lire son message": cette personne suinte la haine. Une bonne représentante de la bourgeoisie médiatique, qui continue à cracher sur Hessel car elle ne lui pardonnera jamais d'avoir osé dire du mal de la politique de colonisation et d'apartheid du gouvernement israélien. On reproche aux musulmans modérés de se faire trop discrets et de ne jamais condamner l'extrémisme musulman: pourtant personne ne demande aux juifs modérés de venir condamner l'extrémisme d'une Levy, d'un Rayski ou d'un Goldnadel...

  • Par Terranostra - 09/01/2014 - 16:35 - Signaler un abus @ SteakKnife

    + 1000 Rien à rajouter.

  • Par Benvoyons - 09/01/2014 - 16:44 - Signaler un abus SteakKnife - 09/01/2014 - 16:33 çà toujours pué "Staline" sous

    les" Hessel ". Je pense que Soljenitsyne lui est très supérieur sur l'échelle des valeurs humaines. Mais tu as droit de croire au compte de fée Stalinien RedSteakknife.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Elisabeth Lévy

Elisabeth Lévy est une journaliste, polémiste et essayiste française. Elle est également directrice de la rédaction du magazine Causeur et auteur de plusieurs livres dont La gauche contre le réel aux Editions Fayard et Les Maîtres-censeurs aux Editions JC Lattès.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€