Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 12 Décembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Édouard Martin, candidat PS : le mode d'emploi de la girouette…

L'emblématique (c'est comme ça qu'on le désigne) syndicaliste de Florange sera tête de liste PS aux européennes. Il ne faut pas s'en étonner.

Vive le vent !

Publié le
Édouard Martin, candidat PS : le mode d'emploi de la girouette…

Édouard Martin est-il devenu une girouette ?  Crédit Flickr/okano

Edgar Faure, un des hommes les plus intelligents et les plus versatiles de la IVe République, passait son temps à tourner et à retourner sa veste pour rester au gouvernement. Dans n'importe quel gouvernement. Il était régulièrement assimilé à une girouette par ses adversaires qui étaient nombreux. Edgar Faure avait le sens de la répartie. Et il répondait invariablement : "la girouette ne tourne pas, c'est le vent qui la fait tourner" !

On constatera donc que le vent a cessé de souffler sur les hauts fourneaux des aciéries de Florange.

Ils sont éteints, à jamais éteints. Et il est tout à fait exclu que la moindre petite brise parvienne à les rallumer. Le vent souffle désormais en direction des européennes. Et c'est porté par ce vent qu'Édouard Martin, célèbre syndicaliste CFDT, a accepté de devenir tête de liste PS dans le Grand Est pour un scrutin annonciateur de lendemains qui chantent (en tous cas pour lui).

Édouard Martin est un honnête homme. Tout autant, au moins, que l'était Edgar Faure. Édouard Martin n'est pas une girouette. Pas plus que ne l'était Edgar Faure. Est-ce sa faute à lui si le vent le pousse maintenant vers le parlement européen ? Est-il coupable de vouloir (le fond de l'air est frais actuellement) se réchauffer ailleurs que près des hauts fourneaux qui ne chauffent plus ?

Édouard Martin reste droit dans ses bottes, comme disait l'autre. Pendant les grèves de Florange, il a insulté Hollande, Ayrault, le PS, les accusant de trahison. Eh bien, de ses propos, il ne renie rien, dit-il. Mais soyons sûr que dorénavant il ne les répétera plus… Il va simplement continuer, affirme-t-il, son combat autrement. Avec les traitres Hollande, Ayrault and Co., qui  sont venus manger dans la main de M. Mittal, l'abominable homme de l'Inde.

Harlem Désir, secrétaire national du PS et définitivement préposé aux trémolos lyriques, s'est réjoui de "l'honneur" qu'Édouard Martin faisait à son parti. C'est pourquoi on peut s'autoriser à penser qu'il ne s'arrêtera pas en si bon chemin. Pourquoi pas une ouvrière méritante et militante de Lejaby sur une liste électorale du PS ? Pourquoi ne pas mettre à contribution le talent du patron de la CGT de Goodyear qui a, lui-aussi, vomi les socio-traitres du gouvernement ?

Pourquoi oublierait-on pour un poste de député, de maire ou de conseiller général les farouches syndicalistes de SeaFrance ? Ah, ils ne sont pas assez emblématiques ? Alors il faut voir plus grand, plus haut. Mélenchon, oui Mélenchon ! Lui qui tous les matins se lève en se demandant ce qu'il va bien trouver pour trainer dans la boue les couilles molles qui nous gouvernent. Ça, ça aurait de la gueule. Et même une très grande gueule. 

A lire du même auteur : Le gauchisme, maladie sénile du communisme, Benoît Rayski, (Atlantico éditions), 2013. Vous pouvez acheter ce livre sur Atlantico Editions.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par rudi11 - 18/12/2013 - 13:09 - Signaler un abus helas

    il faut le reconnaitre : nos partis politiques fonctionnent comme des mafias en cooptant les candidats......ainsi s en va la democratie dans un concert de ricanements qu on voit fréquemment aux seances de l assemblée nationale je ne pense pas que l assiduité de martin à bruxelles ou strasbourg sera supérieure à celle des autres deputés français, ainsi les allemands et anglais feront voter tout ce qu ils veulent. et robert schuman pleurera dans sa tombe.

  • Par A.G - 18/12/2013 - 13:11 - Signaler un abus A gauche ...

    Pour tout homme de gauche, la soupe de nos impôts est bonne et, encore meilleure quand on entre en politique, la "juste" suite du syndicalisme français fonctionnarisé et destructeur d'emplois.

  • Par Equilibre - 18/12/2013 - 13:34 - Signaler un abus La traitrise est devenue LA valeur des degoche

    Espérons lui un score de traitre, 5% max, pour ses élections. Remarque, Un traitre pour les traitres de l'UE, cela ne fera pas tâche, au moins. Méchant? Non, juste réaliste.

  • Par gile - 18/12/2013 - 13:38 - Signaler un abus Ce ne sont pas les traîtres qu'il faut moquer

    Ce sont les cocus, les victimes de ces traîtres, qui sont à accabler. Les traîtres sont intelligents. Martin par exemple est un homme intelligent. Il a compris que son avenir n'était plus chez arcelor à faire le syndicaliste, alors il a saisi l'occasion qui se présentait de sortir par le haut et ce haut là ce n'est pas celui d'un fourneau. Les cocus, ceux qui lui faisaient confiance, eux sont des ânes bâtés, des idiots, des abrutis que le gvt et son valet Martin ont roulés dans la farine. Eux n'ont pas compris que le bonhomme hollande qui les haranguait sur un tréteau de leur usine durant la campagne présidentielle n'était là que pour les caméras et les micros et qu'une fois l'élection passée il les laisserait choir comme des malpropres. Ils n'ont pas non plus compris que le bonhomme martin qui qualifiait hollande, montebourg et cie de traîtres devant micros et caméras était lui aussi en représentation, en campagne......comme hollande 2 ans avant lui. C'est ainsi. Et vous verrez que ces cocus voteront FN aux européennes. Ils seront encore cocus, mais peu importe puisque c'est leur destin.

  • Par lorrain - 18/12/2013 - 13:40 - Signaler un abus rien de nouveau sous le soleil

    de tout temps, les syndicalistes n' ont défendu que leur bifteck, dans toutes les entreprises, c' est similaire un syndicaliste un peu turbulent, vite, une place de responsable à ou simplement un titre un peu ronflant et surtout le salaire qui va avec, et, c' est fini , les crocs sont limés et les loups deviennent caniches. qu'on arrête de les financer avec l' argent public, et surtout qu' on réforme les élections professionnelles en laissant aux indépendants le droit de se présenter hors liste

  • Par vangog - 18/12/2013 - 13:42 - Signaler un abus Oh, mr Rayski! "Les couilles molles qui nous dirigent"...

    Quand je pense que je me suis fait censurer certains posts qui ne visaient même pas sous la ceinture... Ceci dit, j'approuve, j'approuve l'expression! Si on peut se lâcher sur Atlantico, je dirais même "couilles molles et têtes molles qui nous gouvernent"...

  • Par jemili - 18/12/2013 - 13:45 - Signaler un abus Voila

    Tout en cet homme traduis ce que je pense du PS mais absolument tout!!! félonie, tromperie, lâcheté, mensonge, profiteur, calculateur, mais comment cette homme peut-il se regardé dans la glace??mangé avec son épouse et regardé ses enfants dans les yeux et leurs inculqués des valeurs de la vie telle que l'amitié, l'honneur, la franchise la fraternité, cela me dégoute et me peine pour ces amis de Florange et dans son entièreté le monde syndicale.

  • Par Equilibre - 18/12/2013 - 13:52 - Signaler un abus @ vangog

    Sans queue (couille) ni tête est également une expression adaptée.

  • Par anticip - 18/12/2013 - 13:52 - Signaler un abus malheureusement pour lui

    il n'a pas le talent de Talleyrand ,mais peut on lui reprocher de sauver sa peau ,le monde est plus rempli d'opportunistes que d'incoruptibles , de toutes façon il sera élu en tête de liste ,merci les socialistes d'avoir sauvé un travailleur du chômage

  • Par 2bout - 18/12/2013 - 14:05 - Signaler un abus Un pour tous, tous pour moi !

    Gile, ce qu'il y a de bien avec les cocus, c'est qu'ils en redemandent toujours puisque sans alibi, ne reste aucune raison de blâmer les autres. Une petite anecdote réchauffée : le maire de mon village, ancien responsable CGT, copine avec notre député, le seul Bleu-Marine de France. Et la CFDT ne vaut pas mieux. Sous des airs de respectabilité, Notat à sa mission gouvernementale, Chérèque, son poste de président chez Terranova, et donc le petit Martin, le rôle de tête de liste.

  • Par Allaïc - 18/12/2013 - 14:21 - Signaler un abus Un doute certain ?

    S’il est homme à vouloir changer les choses, nul doute que c’est la bonne direction ! S’il est opportuniste, nul doute que c’est la bonne direction ! Les deux, mon adjudant, sans nul doute ! Entre nous, combien auraient refusé ? En fonction de votre positionnement politique, nul doute non plus, que vous en favoriserez plus l’une que l’autre, des deux hypothèses !

  • Par cappucino - 18/12/2013 - 14:31 - Signaler un abus Tête de liste

    Le PS essaye de se faire petit en se cachant derrière un type de la société civile. Les communistes font la même choses pour éviter la débâcle.

  • Par 2bout - 18/12/2013 - 14:51 - Signaler un abus Archallaïc,

    Nul sans que ce n'est pas la bonne direction. A modifier, s'il vous plait.

  • Par Allaïc - 18/12/2013 - 15:15 - Signaler un abus @2bout

    L’impératif est déplaisant, voire méprisant ! J’ai repris mon commentaire par les deux bouts, et nul doute que lui est compréhensible ?

  • Par 2bout - 18/12/2013 - 15:34 - Signaler un abus Allaïc,

    Compréhensible ? Sans aucun doute, mais avancer en reculant n'a jamais fait changé les choses. Seule peut-être la vision en est modifiée puisque réduite à une lecture plus étroite. Le mépris n'était pas à dessein. Il ressort de votre premier commentaire qu'il existe un destin personnel dans toute vision collective, si il s'agit du sien, et Martin l'a bien compris.

  • Par helios - 18/12/2013 - 15:47 - Signaler un abus j'ai jamais compris

    ce que ça voulait dire, mais un ouvrier de ma famille dit souvent que les syndicalistes CFDT dans sa boite sont des "suce-boules".

  • Par ISABLEUE - 18/12/2013 - 16:07 - Signaler un abus helios

    ou lèche bottes !! Mais maintenant vous avez compris ????

  • Par altona - 18/12/2013 - 16:52 - Signaler un abus Indemnités : 6 600 E par mois , 10 000 E avec la note de frais

    Et même plus pour les séances de nuit ; c'est bon à prendre !

  • Par Terranostra - 18/12/2013 - 16:53 - Signaler un abus La trahison a un prix....

    Il va se prendre une veste comme jamais ...aller ça marche tout seul pour Marine !

  • Par altona - 18/12/2013 - 16:57 - Signaler un abus Non , il ne se prendra pas une veste

    Il est N°1 en haut de la liste, il trouvera toujours un nombre de votants à gauche (fonctionnaires , assistés , ...) pour lui assurer un niveau de vie qu'il n'a jamais eu de sa vie. C'est beau la politique !

  • Par Ali ce - 18/12/2013 - 17:38 - Signaler un abus il aura son poste

    tête de liste il aura son poste, bien au chaud, les copains resteront sur le carreau pendant ce temps, il les trahit, tout comme Hollande trahit chaque jour ceux qui ont voté pour lui, qui se ressemble s'assemble. Pas besoin d'être madame soleil, pas besoin de payer des sondages inutiles, ils viennent d'ouvrir une voie royale à Mr Philippot. Entre un syndicaliste raté et Madame Moreno qui tweete des bêtises, quel choix, il faudrait un candidat de la société civile, un non politicard, quelqu'un qui a un cerveau entre les 2 oreilles, pour contrebalancer ces 2 nuls.

  • Par Ravidelacreche - 18/12/2013 - 17:56 - Signaler un abus Édouard Martin, candidat PS

    Comme dit le proverbe: "il y plus d'un socialiste qui s’appelle Martin" et entre une carotte et un bâton il n'y a même que ça!

  • Par Rollonrolloff - 18/12/2013 - 18:10 - Signaler un abus Ane

    Ne dit-on pas: "tous les ânes s'appelent Martin"...

  • Par Terranostra - 18/12/2013 - 18:13 - Signaler un abus A ce stade ce n'est plus une girouette....

    Mais plutôt " cul par-dessus tête" ...vieille expression française que monsieur Martin doit probablement ignorer.

  • Par anticip - 18/12/2013 - 18:38 - Signaler un abus finalement les plus a plaindre

    sont ceux qui lui ont proposé ce marché empoisonné,je ne suis pas certain que cela leur rapportera des voix en plus ,je doute que les salariés apprécient

  • Par Demystificateur - 18/12/2013 - 18:59 - Signaler un abus La comédie Française !!

    Outre son poste de député européen qu'il n'a pas encore Edouard est pressenti pour entrer à la comédie Française interpréter le rôle de scapin .....dans les fourberies ! Il ne jouera qu'en matinée devant les comités d'établissements , les écoles et les enfants de la CGT........

  • Par smiti - 18/12/2013 - 19:06 - Signaler un abus Oui c'est vrai il a insulté le gouvernement et holland

    mais les français le savent peu car les médias ne se sont pas appesantis sur ce sujet. Par contre, début 2012, il vomissait contre Sarkozi et là, les médias nous le passaient tous les jours sur nos écrans TV. C'est sans doute cette partie là du parcours qui est aujourd'hui récompensée par le petit président.

  • Par clairvalac - 18/12/2013 - 19:12 - Signaler un abus @rosie8156

    Être syndicaliste en France c'est déjà un métier "à vie". Ce monsieur n'aurait, quoi qu'il soit arrivé chez ARCELOR MITTAL, jamais pointé à Pôle Emploi. S'il réussi à être élu député européen, il pourra bénéficier d'un bon complément de retraite et s'il fait plusieurs mandats, ne comptez pas sur lui pour revendiquer pour son cas personnel un départ à la retraite à 60 ans.

  • Par langue de pivert - 18/12/2013 - 19:12 - Signaler un abus On va pas s'étonner ! ☺

    Il n'y a jamais eu de frontière entre le syndicalisme contemporain (pour le distinguer de celui du 19ème siècle : quand les ouvriers risquaient leur peau pour améliorer leur condition) et les partis de gauche ! C'est les 2 faces de la même pièce ! Des copains et des coquins ! Pourrir le commerce et l'industrie du pays quand la droite est au pouvoir par un sabotage actif et donner des consignes de vote à une populace décérébrée. Puis "calmer" leurs troupes serviles quand la gauche est aux manettes ! Il faisait la grosse voix et promettait d'être le cauchemar du gouvernement ! ☺ Un peu comme Mélanchon : des rabatteurs de voix pour le P.S. ! Maintenant il jappe de plaisir : son maître lui a donné un os à ronger pour avoir la paix ! Difficile pour les larbins de changer de condition par le haut ! Les" anciens" lui cracheraient à la gueule !

  • Par langue de pivert - 18/12/2013 - 20:03 - Signaler un abus Meuhhh ! :-)

    On ne compte plus les dirigeants du P.S. qui ont été remarqués - puis recrutés dans ce panier de crabe - parce qu'ils beuglaient plus fort et plus longtemps que les autres en tête de manifestations lycéennes ! Il y en a même dans ce gouvernement de baudruches dont c'est le seul C.V. !....Avec les "résultats" qui vont avec ! :-)

  • Par LeditGaga - 18/12/2013 - 20:18 - Signaler un abus @gile

    Justement non, ces cocus (gros bœufs ça marche aussi !) ne voteront pas FN par crainte de l'inconnu et c'est bien dommage quand on sait que c'est le seul vote possible... non, ils recommenceront à voter "à gauche", pour d'autres traitres comme un Mé Lan Chong ou un Bayrou !

  • Par LeditGaga - 18/12/2013 - 20:24 - Signaler un abus Martin a montré la voie...

    Ouvriers de France, lors des prochaines élections syndicales, glissez massivement dans les urnes des bulletins pour des collègues qui ne sont pas encartés chez CGT, CFDT ou FO et vous verrez que ces derniers rentreront dans le rang !

  • Par vangog - 18/12/2013 - 20:37 - Signaler un abus Il ne nous reste plus qu'à créer un syndicat des patriotes!

    Car les syndicats affiliés aux partis archaïques sont "déjà morts"...

  • Par ignace - 18/12/2013 - 20:44 - Signaler un abus Édouard Martin....droit dans ses nouvelles bottes

    Edouard a de la tchatche , il a eu son moment de gloire...il en profite..un vrai libéral....la morale il s'en tape...et dans le fond il a raison Le PS ou l'UMP aiment bien croire que ce type de personnes les rendra crédibles..erreur

  • Par taramis - 18/12/2013 - 21:05 - Signaler un abus LE TAPIN EST LEGAL

    Sauf le consommateur,votant,est taxé.

  • Par mich2pains - 18/12/2013 - 21:14 - Signaler un abus MARTIN n'est , ni un âne , ni une girouette !

    Il est parfaitement représentatif de tous les syndicalistes franchouillards , à savoir : Il ne fout rien sur son lieu de travail et ne travaille que pour sa gueule ! Ajoutez à ce don "d Ubiguité " qu'il va dorénavant baiser les contribuables Européens plutôt que ses seuls collègues Français ! OUF ! La morale est sauve ...........................

  • Par caribou - 18/12/2013 - 23:37 - Signaler un abus Aprés lepaon (cgt) de moulinex

    Encore un de syndicaliste de m...e qui s'est trouvé une place au chaud. Ça n'a jamais travaillé et il soutient qu'il va continuer son combat pour les ouvriers ailleurs??? JE NE PEUT PAS EMPLOYER LE VOCABULAIRE QU'IL CONVIENT POUR PARLER D'EUX DANS CE TEXTE, MAIS CROYEZ MOI ÇA ME DÉMANGE. Je suis ouvrier et les syndicat ne nous servent a rien.

  • Par brad - 19/12/2013 - 03:55 - Signaler un abus SVP

    Que quelqu'un lui fasse parvenir les commentaires ci-dessus. Sinon je suis prêt à cofinancer pour lui un abonnement à ATLANTICO pour qu'il puisse se faire une idée de ce que certains (nombreux) pensent de lui.

  • Par MauvaiseFoi - 19/12/2013 - 05:11 - Signaler un abus Syndicalisme à la française

    Je suis tellement outré que je préfère ne pas faire dans la scatologie et dieu sait, comme dit l'autre, que ce n'est pas l'envie qui m'en manque.

  • Par black sheep - 19/12/2013 - 07:07 - Signaler un abus Nouvelle dépense.

    Le PS vient encore de s’offrir une petite pute aux frais du contribuable.

  • Par attila - 19/12/2013 - 07:29 - Signaler un abus martin

    pour l'instant, il n'est pas encore élu !!!! curieux de voir comment il va se dépatouiller pendant la campagne !!! il y a de bonnes prises de bec en perspective---je vais me marrer !!!

  • Par Lennart - 19/12/2013 - 07:31 - Signaler un abus C'est quand même culotté

    de taper sur un type sur le simple fait qu'il entre en politique alors que la mission première d'un politique est d'œuvrer pour améliorer la condition humaine. Bon c'est vrai qu'aujourd'hui notre classe politique ne peut se glorifier de cela, mais attendons au moins de voir comment il agit si il est élu. Si un nouveau chroniqueur débarque sur Atlantico doit on en déduire tout de suite avant de l'avoir lu que c'est un nouveau "Benoit Rayski" et que lui aussi sera souvent "a coté de ses pompes".

  • Par Glop Glop - 19/12/2013 - 09:06 - Signaler un abus @ vangog - 18/12/2013 - 20:37

    "Il ne nous reste plus qu'à créer un syndicat des patriotes! Car les syndicats affiliés aux partis archaïques sont "déjà morts"... - Pour y faire entrer la vérole marxiste? Que cette faune crève de ses choix, ils ont suffisamment tapé sur tous les autres. On ne recrute jamais des abrutis capables de se tirer dans le pied quand on organise ses défenses avec les effectifs aptes et disponibles. Ces ignares sont suffisamment c... et traîtres à leur cause pour ne jamais anticiper quoi que ce soit quand par exemple des secteurs industriels ou économiques (par la logique de l'évolution) et que la conversion progressive des personnels est encore accessible pour s'éviter le mur (ils préfèrent les voir se plaindre et défiler dans la rue au profit de leurs maîtres). Ne jamais recruter de sous-choix, c'est ça l'assurance du futur.

  • Par Glop Glop - 19/12/2013 - 09:08 - Signaler un abus ERRATUM

    pour ne jamais anticiper quoi que ce soit quand par exemple des secteurs industriels ou économiques DISPARAISSENT

  • Par CN13 - 19/12/2013 - 13:31 - Signaler un abus L'appât de l'argent facilement gagné est tentant !

    et il a bien raison : du salaire d'ouvrier aux multiples indemnités de "député européen socialiste", pas besoin de réfléchir : Indemnités de base : 7.957€ Indemnités de frais généraux : 4.299€ Indemnités forfaitaires par jour de présence : 304€ Prise en charge des frais de déplacements "sur simple déclaration" (sans justificatif) en moyenne par mois : de 16.000 à 20.000€ avec un régime fiscal somptueux... çà change tout ! Mais, en tant que "député européen", ce Edouard Martin socialiste aura t-il le droit de pousser ses copains ouvriers à faire des grèves en France ???

  • Par langue de pivert - 19/12/2013 - 15:27 - Signaler un abus Le "malheur" du parlement européen ! :-))

    Le "contrat avec son "officier traitant" (H. Désir) c'est "fais au parlement européen la même chose que pour Florange" : C'est à dire beugler dans tous les micros qui se tendent, foutre la merde partout, brûler des pneus et des palettes, prédire l'enfer à Pierre, Paul, Jacques et François...pour ne rien obtenir ? Ça devrait pouvoir se faire ! ☺ Bon, il n'est pas encore élu, à mon avis dans le Grand-Est le FN va cartonner aux européennes ! Mais ses "nouveaux amis" le savent très bien et doivent bien se marrer ! ☺

  • Par spartacus - 19/12/2013 - 16:53 - Signaler un abus Con ,Fourbe, Dégeulasse, Traitre

    rien de nouveau sous le soleil ! être responsable syndical dans ces centrales financés par l'état en ces années , c'est être un virus pour la classe ouvrière , ce guignol ,ce traitre à ces excompagnons "qui l'avaient élu pour représenter leur intérêts communs"se voit déjà avec une caisse de fonction et un gros salaire injustifié , dire que les députés européens décident quelque chose c'est très mal connaitre le système, c'est juste un petit arriviste sale et médiocre à vomir! il s'arrangera très bien avec ses "nouveau" copains pour info retraite à 50 ans avec 9.000 euros par mois pour les fonctionnaires de l'UE a été approuvée !www.alterinfo.net/La-retraite-a-50-ans-avec-9-000-euros-par-mois-pour-les-fonctionnaires-de-l-UE-a-ete-approuvee-_a87160.html

  • Par vangog - 20/12/2013 - 00:40 - Signaler un abus "Tel Œdipe, il aurait du se crever les yeux"

    C'est ainsi que parlait le héros de "l'insoutenable Légèreté de l'être" de Milan Kundera (magnifique film avec Daniel Day Lewis et Binoche), lorsqu'il évoquait les socialistes de Tchécoslovaquie, collaborant avec leurs envahisseurs Russes...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€