Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 30 Juillet 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

L'Édito : La dette française explose et que fait Bercy ? Rien !

L'Édito de Jean-Marc Sylvestre

Publié le
L'Édito : La dette française explose et que fait Bercy ? Rien !

Chaque matin l'éditorial de Jean-Marc Sylvestre

François Hollande devait pourtant connaitre les chiffres dimanche soir, mais il s’est bien gardé de les sortir. Pour lui, l’économie française est sur une trajectoire de redressement. La courbe du chômage va se renverser. Bref, pour lui tout va bien. Les fonctionnaires de Bercy n’en menaient néanmoins pas très large quand ils ont fait appel au marché pour couvrir une tranche d’emprunt d’État. Les capitaux ont été trouvés facilement à un taux très raisonnable (2, 48% pour une tranche d’emprunt d’État à 10 ans).

Sauf que les opérateurs ont fait circuler le montant prévisible de l’endettement français à fin 2014… Le taux d’endettement atteindra 95,1% du PIB soit environ 2000 milliards d’euros, ce qui représentera 30.000 euros par Français. C’est un montant record en Europe si on exclut la Grèce complètement disqualifiée depuis des années. Chaque nouveau-né français viendra au monde en 2014 avec une dette de 30.000 euros dans son berceau. Pas mal comme cadeau de naissance.

Beaucoup d’opérateurs financiers excédés par la désinvolture de la gouvernance française ont pris leur calculette. A partir du déficit actuel, ils ont empilé les déficits publics et sociaux, à venir et prévus dans le projet de loi de finances pour 2014, et sont arrivés à ce montant astronomique. Un montant qui est imputable à la faiblesse des plans de redressement ajoutée à la contribution des Français au plan de solidarité et de sauvetage dans la zone euro. Pour simplement stabiliser et réduire cet endettement de 2% par an, il faudrait fabriquer une croissance économique supérieure à 2% l’an. Avec le montant des dépenses publiques et sociales actuelles c’est complètement utopique.

Ce qui est étonnant c’est l’indifférence de la classe politique. La gauche comme la droite ne s’en préoccupent absolument pas. Les responsables politiques ne sont pas loin de penser que la dette publique n’est pas dangereuse et que, de toute façon, l’État français ne peut pas tomber en faillite. Les marchés financiers font d’ailleurs actuellement le même raisonnement puisqu'ils offrent des taux d’intérêt très bas.

En fait, ils considèrent qu'il n’y a pas de risques dans l’immédiat pour trois raisons :
-parce que l’Europe est encore solidaire.
-parce que la France est encore très riche, elle a la possibilité de lever des impôts pour rembourser, c’est ce que le gouvernement n’a pas cessé de faire depuis deux ans.
-parce que tout cela peut se terminer par un abandon de certaines dettes contractées auprès de certaines personnes âgées. En clair, on pourrait très bien taper dans les assurances vie mais personne ne le dit sinon ce serait la panique.

Donc la dette explose mais on fait comme s’il n y avait aucun risque d’incendie. « Tout va bien, on vous dit ! » lance-t-on dans les salons du pouvoir. On ajoute même que « la bourse des valeurs », celle qui mesure la santé de l’économie et des entreprise était « très bien orientée au lendemain de la communication du Président ». Et c’est vrai, le jour-même ou des hauts fonctionnaires faisaient fuiter la prévision d’endettement, la bourse de Paris a battu un nouveau record à la hausse. Le CAC 40, l’indicateur-roi était en hausse de près de 1% dans la journée, une progression de 15% depuis le début de l’été.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Imragen - 17/09/2013 - 09:01 - Signaler un abus Oiseau de mauvais augure !!!

    Puisque Pépère vous dit que tout va bien, que la reprise est là, que la courbe du chômage va s'inverser, qu'il est le Président des Entreprises. Pourquoi allez vous fouiller dans des tableaux que personne ne veut comprendre, et que notre brillant ministre des Finances n'arrête pas de dénoncer ? Vous lisez trop la prose de la Cour des Comptes. Et puis vous savez tout cela c'est la faute à Voltaire et accessoirement à Sarko. Payez vos impôts et cessez de réfléchir : vos enfants et petits enfants se démerderont pour régler les dettes colossales amassées par le clientélisme de nos politiques de tous bords. Aveuglement et Bonne Conscience sont leurs deux qualités majeures : ils s'en foutent, la seule chose qui les intéresse c'est d'être réélus pour continuer à avoir du Pouvoir !!!

  • Par Aristotic - 17/09/2013 - 09:13 - Signaler un abus Pourquoi dans la rubrique décryptage ?

    Cet article ne décrypte rien, empile les certitudes bien-pensantes et se complait dans l'idée que tout ce qui est français est mauvais... Quand par hasard quelque chose est bon, c'est grâce au reste du monde, quand ça ne va pas, c'est la faute du gouvernement. Eh bien on va loin avec de tels "décryptages"! Personne ne voit rien, seul vous M. Sylvestre détenez les clefs de La Vérité. C'est grotesque. Débatez sincèrement sur le bienfondé des analyses de cycles sur lesquelles reposent les hypothèses de la loi de finance, mais s'appuyer sur des "fuites" permettant aux investisseurs de peser sur les taux d'émission, c'est ridicule. C'est même une forfaiture.

  • Par jerem - 17/09/2013 - 10:03 - Signaler un abus Dette publique de la zone euro : 92% (88% au 1er trim 2012)

    et donc Sylvestre va nous faire le meme article sur la situation explosive dont on ne nous parle pas qu'il se rassure , nicolas Doze nous passe en boucle la meme emission depuis 4 ans (4 ans,pas un an) alors pour Sylvestre et son french bashing pre historique Dettes publiques 1er trim 2012 et 1er trim 2013 en % du PIB (on va voir les exploits européens qui font de la france deconnecté de son voisinage) allemagne reste a 81% regardons les autres UK : 85% passe à 88% pays bas : 66% passe a 72% espagne : 73% passe a 88% italie : 123% passe a 130% suede : 37 passea 39% alors la france passe de 89% a 92% dites donc avec Mougeotte quel foin , on va etre a 95% a fin 2014 .... Quel dommage que sylvestre et mougeotte n'ait pas fait des manchettes dur le passage de 64% a 90% du quinquennat précédent .... on en viendra a rire avec les 4 pts de pib qui devaient etre rendus en 5 ans .....a l'aide d'un programme elaboré avec des centaines d'experts .... surement les memes qui passent tous les jours chez Nicolas Doze pour passer en boucle les memes sentences nostradamusienne .... http://epp.eurostat.ec.europa.eu/cache/ITY_PUBLIC/2-22072013-AP/FR/2-22072013-AP-FR.PDF

  • Par jerem - 17/09/2013 - 10:05 - Signaler un abus c'est le N°5 de chez Sylvstre ?

    quelle belle photo d'illustration ..... pas de légende "qu'est ce que je suis bon quand je dézingue la France" "Sylvestre Numero 5 de chez Corbeille" corbeille de la bourse , pas corbeille de la poubelle ....

  • Par jerem - 17/09/2013 - 10:07 - Signaler un abus @ Imragen - 17/09/2013 - 09:01

    il est vrai que Non Significatif nous a repeté pendant 3 ans que les paradis fiscaux c'etait fini ..... on en meurt (de rire) encore !!!

  • Par jerem - 17/09/2013 - 10:11 - Signaler un abus ouhla , tu parles d'une fuite

    "Et c’est vrai, le jour-même ou des hauts fonctionnaires faisaient fuiter la prévision d’endettement," ouhla tu parles d'une fuite . une dette a 92% et un deficit a 4% et la dette passerait a 95% il faut au moins avoir un Cray 5599 pour faire des calculs puissants et avoir de sacrés relais pour avoir une pareille fuite !!!! Eh Sylvestre , les francais c'est pas le public de TF1 en cerveau sur la touche "pause" il parait que la communal a branché quelques neurones sur la fonction "calcul mental sans consommation excessive"

  • Par MauvaiseFoi - 17/09/2013 - 10:35 - Signaler un abus Curieux

    On dirait que Sylvestre a reçu sa feuille d'impôts ... Attendons qu'il reçoive les suivantes (taxe fonçière , taxe d'habitation, etc.) et là, ça va saigner. Quant aux commissaires politiques de service, ils se contentent de comparer la variation avec celles de nos pays voisins en oubliant soigneusement la valeur absolue et ses conséquences. Procédé navrant, mais enseigné dans toutes les bonnes écoles gauchos.

  • Par moerl16 - 17/09/2013 - 10:54 - Signaler un abus tiens bizarre

    moi qui ait entendu Mosco,Ayrault et surtout gras du bide 1er ,qui se vantaient d'un redémarrage de notre économie ,ils ont du confondre les colonnes rentrées et colonnes dépenses ,mais pour nous faire croire a une baisse du chômage il faut bien graisser les papattes des embaucheurs publics ,c'est vraiment de l'enfumage ou bien prendre les français pour des boeufs

  • Par FAUSTO - 17/09/2013 - 11:29 - Signaler un abus reduction des depenses de l'ETAT

    c'est la fuite en avant... tellement facile de refuser les efforts de dégraissage du Mamouth qu'est l'ETAT français ...Jean Marc SYLVESTRE a raison - il ne cache pas la poussière sous le tapis comme notre gouvernement qui tient un discours malhonnête.. Faire avaler aux français qu'il y a aura 18 milliards de réduction du coût de fonctionnement de l'ETAT en 20014 c'est une ESCROQUERIE ! une habileté dans la communication politique mais un grand mensonge , car en réalité ..il ne s'agira que d'un simple ralentissement dans l'augmentation de ce budget pléthorique qui continuera à gonfler encore et encore !!!

  • Par vangog - 17/09/2013 - 15:46 - Signaler un abus et c 'est pas fini!

    pour atteindre ses objectifs de fin d'année et pouvoir faire le cadeau empoisonné qu'il a promis aux Français, Flanby obligera les collectivités, d'une manière ou d'une autre à embaucher les contrats aidés salvateurs de courbe de popularité et , provisoirement, inverseurs de courbe du chômage! La tension monte...

  • Par Atlante13 - 17/09/2013 - 18:27 - Signaler un abus C'est faux,

    Bercy est très préoccupée, et passe beaucoup de temps à éplucher les comptes en Suisse, pour en faire disparaître un maximum. Rappele-vous, on leur a remis une liste de 3 000 noms, mais c'est celui qui a transmis la liste qui est en prison; et les listés ? pas trouvés ?

  • Par antoinem - 17/09/2013 - 19:30 - Signaler un abus Merci Mr Sylvestre d'essayer d'ouvrir les yeux aux Français !

    Si les inepties de ce gouvernement ne mettaient pas autant de gens en galère... on en rirait !!!! Comment allons-nous pouvoir tenir encore 4 ans avec ces incompétents notoires ????

  • Par jean fume - 17/09/2013 - 23:02 - Signaler un abus et que fait Bercy ? Rien !

    Je m'inscris en faux ! Au contraire, ils font énormément. En fait, ils utilisent toutes leurs ressources disponibles, pour s'ingénier à se gaver dessus. Un travail très prenant.

  • Par jean fume - 17/09/2013 - 23:20 - Signaler un abus 30.000 euros par Français ?..... Faux !

    Totalement faux ! Ce n'est pas comme ça qu'il faut compter. Il faut répartir le montant de la dette sur le dos des contribuables et eux seuls ! Ce qui exclue naturellement tous ceux qui sont payés par les contribuables, qui bien évidement n'en sont pas ! Et là, le nombre de ceux sur qui la dette repose, s'amenuise considérablement. On est très loin des 30.000 euros.

  • Par Exaspéré - 18/09/2013 - 19:35 - Signaler un abus Le grand enfumage du déficit à 3%

    On nous a toujours appris qu'un déficit, c'est la différence négative entre les recettes et les dépenses.Soit. Si j'ai bien retenu les chiffres de de Closets,les recettes sont de 312 milliards d'Euros et les dépenses sont de 374 milliards.Le déficit est donc de 62 milliards.soit 20% du budget. Un ménage ou une entreprise qui fait 20% de déficit par an va droit à la faillite. C'est pourtant ce que fait l'Etat français, mais c'est tellement plus joli de comparer le déficit au PIB.En plus cela ne veut rien dire, mais ça tranquillise le bon peuple.Dormez tranquilles,les enarques de Bercy veillent sur vous.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€