Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 31 Mai 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Communication non verbale : la maîtrise de DSK (et sa souffrance)

Analyse de la communication non verbale de DSK par un comportementaliste.

Gestuelle

Publié le - Mis à jour le 20 Septembre 2011

Les “maîtres gestes” que Dominique Strauss-Kahn conserve pour toute la partie personnelle de l'interview sont ceux des bras solidement tendus pour que les mains collent littéralement à plat sur le bureau qui symboliquement correspond au territoire de l'exercice de l'offensive, de la défensive ou de la tactique sur le micro champ de bataille sur lequel se joue les guerriers de l'intellection en présence. Ce geste est celui de la prise de la terre, de la terre symbolique à témoin pour montrer qu'il se réfère aux faits observables et seulement strictement aux faits formellement démontrés.

Mais tout l'entretien révèle cependant aussi le deuxième “maître  geste” de réassurance, combiné avec celui de la protection de sa sphère privée qui - visiblement - est de façon subliminale comprise par son  interlocutrice, puisqu'aucune vérité informelle sur la véridicité du rapport sexuel et son style n'est évoqué. Les deux mains se rejoignent l'une sur l'autre à chaque question vécue comme intrusive. Un code subtil que Claire Chazal respecte durant tout l'entretien.

Pourquoi réassurance ? La main gauche est sous la main droite quand elles se lient : la vertu de la raison doit maîtriser l'émotion. Mais en même temps, il réprime toute communication non parfaitement et tactiquement organisée justement sur le sujet épineux de la sensation et de l'impulsion émotionnelle qui le caractérise, objet majeur du débat. On en déduit l'intelligence stratégique qui sait que la faim des médias sur le croustillant érotique signerait un deuxième arrêt de mort sociale  française après l'américain.

Claire Chazal n'aura donc qu'un instant extraordinaire où DSK est submergé par l'émotion d'une revisualisation qu'elle lui impose : à l'évocation de l'humiliation vécue de l'incarcération. L'expression faciale opère un ralenti inattendu, une sorte d'immobilisation non voulue par la reviviscence des scènes vécues encore insoutenables pour opérer cette sorte de paralysie de quelques secondes des muscles peauciers en situation de souffrance. C'est sans doute le moment non verbal le plus révélateur du sentiment vécu d'injustice et de peur authentique qu'il ne cherche pas à cacher. La souffrance n'est pas illusoire ; ce qui engendre d'ailleurs une série de gestes et expressions offensives destinées à l'invasivité journalistique.

Bien-sûr, dès que les questions personnelles s'arrêtent pour des considérations politiques, la gestuelle de DSK sort de l'introversion et les gestes d'argumentation succèdent à ceux des gestes tranchoirs qui ressemblent à ceux de Chirac avant son élection. Bras et mains fendent l'espace de haut en bas indiquant une synergie des potentiels à s'affirmer quoiqu'il arrive quitte à trancher moralement le cou aux opposants .

Si on lie ce geste avec la pugnacité du boxeur que son corps massif peut soutenir avec efficacité, on en déduit une force authentique qui sait avec hauteur surmonter l'épreuve. Peu de ressemblance dans ce contexte rassurant et puissant d'une constitution dense et introvertie émotionnellement avec d'autres politiques hyper excitables et anxiogènes.  Qu'il soit entravé, en butte à la vindicte américaine ou sur le plateau français, la posture corporelle de DSK n'a globalement pas changée. La cohérence, et plus la cohésion comportementale entre la posture, le geste, l'expression faciale et même la respiration inspire la confiance en la sincérité de ce qu'il exprime par le rapport harmonique existant entre son langage non verbal et le contenu de sa communication.  

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Ravidelacreche - 19/09/2011 - 11:43 - Signaler un abus des muscles peauciers en situation de souffrance

    Tout comme Nafissatou,! C'est ch.... il faut lire avec un dictionnaire.

  • Par veryliberalguy - 19/09/2011 - 11:54 - Signaler un abus Je pense qu'avec Nafissatou,

    Je pense qu'avec Nafissatou, tout comme avec Tristane il ya quelques années, il a probablement du cédé à ses pulsions, même si la justice a du mal à le prouver. Il regrette fortement d'avoir manqué son rendez-vous aux élections françaises, surtout de façon aussi brusque. Il avait un grand avenir politique encore qui aurait pu arriver à maturation en devenant Président.

  • Par Diamantina de Mundau - 19/09/2011 - 12:06 - Signaler un abus extension du domaine virtuel

    Vôtre analyse ajoutée à la prestation surjouée de DSK forment un ensemble parfaitement factice ( et risible ) dont on ne peut rien retenir !

  • Par zen aztec - 19/09/2011 - 14:01 - Signaler un abus c'est ça oui

    "La main gauche est sous la main droite quand elles se lient : la vertu de la raison doit maîtriser l'émotion." Tu parles c'est pour se retenir de sauter sur la petite Claire

  • Par stef25 - 19/09/2011 - 14:22 - Signaler un abus que de verbiages !

    moins de prétention, plus d'accessibilité eut été plus agréable M Brulard.

  • Par shaolin - 19/09/2011 - 15:21 - Signaler un abus Cet article est intéressant

    parce qu'il démontre l'énorme travail de superficialité qu'ont mis en oeuvre les coachs de DSK qui connaissent parfaitement toute cette musique pour en arriver à un fiasco total !! Un mauvais acteur demeure un mauvais acteur même si le scénario, les dialogues et le jeu ont été bien étudiés !! A aucun moment il n'a été crédible...le clown blanc !!

  • Par Carcajou - 19/09/2011 - 15:25 - Signaler un abus Psychologorrhée

    Quand je lis un tel verbiage, je ne regrette pas d'être sourd.

  • Par bobocleaner - 19/09/2011 - 15:34 - Signaler un abus j'ai pas regardé le porno de la 1

    alors communication non verbale ca veut dire qu'il a sorti son engin ? Ras le bol de ce type qu'il aille se gaver en PRIVE. Dehors le DSK Il a insulté notre pays . Assez de lui , Assez ou ca va mal tourner.

  • Par caton l'ancien - 19/09/2011 - 15:43 - Signaler un abus ENCORE UN COMMENTAIRE INUTILE

    Mais qu'est-ce que c'est que cette logomachie inutile et insipide ? DSK est un porc qui, comme on devait s'y attendre, maintenant que la mémoire médiatique commence à s'émousser, ose traiter la femme qu'il a agressée, comme une prostituée ! Et qui ose prétendre qu'il voulait devenir Président de la République ! Mais, bon sang, où en est ce pays qui a tenu la dragée haute à toute l'Europe ?

  • Par Loupdessteppes - 19/09/2011 - 16:18 - Signaler un abus Analyse maitrisée... mais limitée...

    Le rapport à la terre indique aussi une réaction tribale : protégé par les siens DSK se sent malgré tout en positionde force au point d'oser donner des leçons d'économie... lui qui pensait il y a quelques mois que la crise était "derrière nous". Ses expressions rassurantes et bonhommes lui ont permis d'accéder l'échelle sociale, mais il ne s'agit pas ici d'intelligence mais de ruse sociale...

  • Par Demystificateur - 19/09/2011 - 16:34 - Signaler un abus @caton l'ancien La dragée haute à toute l'Europe ?

    La dernière fois c'était sous Napoléon Premier.... plus rien depuis... et pour cause avec des zèbres pareils !

  • Par kern8 - 19/09/2011 - 17:12 - Signaler un abus DSK se contente de faire de l'intimidation

    à coups de milliards, à coup d'interventions médiatiques, à coups de provocations : il prend les français pour des moutons bons pour l'abattoir, et certains ont l'incroyable stupidité de lui donner raison ! DSK n'est pas le seul et unique économiste en France. Il est, lui d'une effroyable lâcheté et il n'a toujours pas RÉPONDU DES SES ACTES.

  • Par Demystificateur - 19/09/2011 - 18:42 - Signaler un abus Le dernier paragraphe est un morceau d'anthologie !!!

    Maxence Brulard est un thuriféraire de première classe de DSK qui a écrit un article entier à essayer de le rendre beau à l'enjoliver...sans pourtant y arriver !

  • Par Vincennes - 19/09/2011 - 19:41 - Signaler un abus Pour le rendre beau et l'enjoliver......y'a du boulot

    Quant à prendre les Français pour des moutons, c'est pire car "nul mieux que moi"........ils nous prend, vraiment, pour ces c... qui gobent tout ce qu'il dit. Et bien c'est râté et mercredi ce sera la tour des EU

  • Par Caudavenenum - 19/09/2011 - 21:29 - Signaler un abus DSK Communication

    Il faut à tout prix, oublier DSK et Maxence Brulard !!!!

  • Par Aie - 19/09/2011 - 23:40 - Signaler un abus la souffrance de DSK me

    la souffrance de DSK me laisse de marbre. Il y a pire en souffrance, Banon par exemple, est plus à plaindre avec ce que lui a fait DSK

  • Par Aie - 20/09/2011 - 00:42 - Signaler un abus A ceux qui croient encore

    A ceux qui croient encore qu'une femme lambda aurait brusquement envie, en 6 mn chrono et sans que ce soit tarifé, de sucer ce type... et sans préservatif : Faites donc un sondage autour de vous. Interrogez donc toutes les femmes que vous connaissez,et revenez nous dire combien auraient envie de sucer ce type, sans préservatif, sur leur lieu de travail. Combien ?

  • Par praxitele - 20/09/2011 - 03:55 - Signaler un abus Le verbiage d'un spécialiste

    Qui a eu l'idée de faire intervenir un spécialiste de l'analyse comportementale qui rend un travail totalement obscur pour les non-spécialiste? Ou alors son opacité technique pour les non-initiés veut montrer combien le sujet l'indiffère puisqu'il ne traduit même pas ses propos les rendant ainsi totalement inutiles. On retiendra juste que le comportement de DSK est entièrement pipauté!

  • Par praxitele - 20/09/2011 - 04:00 - Signaler un abus Comment pipauter une interview

    Pour avoir travaillé dans le commerce, je sais que l'on peut travailler toute sa gestuelle (gestes des mains, orientation du regard, air sincère, émotion factice etc... ) pour avoir l'air ému, conquérant, attristé. Tout ce cinéma a été travaillé au bénéfice des journalistes et des spécialistes du comportement. Seuls les innocents se défendent mal et montrent vraiment leurs tripes !

  • Par lacenaire - 20/09/2011 - 08:41 - Signaler un abus n'en deplaie aux chargnards

    exellent article , d'autant qu'il est publié sur atlantico ... quand aux charognards si le qualificatif leurs deplait je peux employer celui de coprophage qui leurs va encore mieux .depuis longtemps on n'avait pas assisté a un tel deploiment de mauvaise foi et de haine . vous devriez avoir honte de denaturer votre humanité de telle manier , si vous en avez jamais eu une . des bêtes .

  • Par lacenaire - 20/09/2011 - 08:47 - Signaler un abus @ carcajou

    he oui ça rend sourd ...branleur .

  • Par shaolin - 20/09/2011 - 09:26 - Signaler un abus Au secours voilà Maxence Brulard !

    "Qu'il soit entravé, en butte à la vindicte américaine ou sur le plateau français, la posture corporelle de DSK n'a globalement pas changée. La cohérence, et plus la cohésion comportementale entre la posture, le geste, l'expression faciale et même la respiration inspire la confiance et la sincérité " !!!!

  • Par Carcajou - 20/09/2011 - 09:35 - Signaler un abus Faut pas s'énerver

    @lacenaire Vous devriez demander à Brulard ce que cache votre réaction. Lorsque vous l'aurez traduite en français, ne vous suicidez pas, respirez un bon coup et parlez avec votre ami, si vous en avez un. En plus, il ne faut pas se moquer de la masturbatioin, c'est le moyen de faire l'amour avec quelqu'un qu'on aime. Mais bon, aimer, ça vous dépasse, non?

  • Par Quisait - 20/09/2011 - 13:33 - Signaler un abus Au secours, on n'y comprend rien !

    De l'art de confondre obscurité et profondeur... Il me semblait que participer à un site d'actualité supposait une certaine vocation pédagogique, une volonté de faire partager, de faire comprendre... Or cet article est totalement abscons (je tiens quand même au "abs"...) et accessoirement mal écrit.

  • Par Gilles - 20/09/2011 - 15:09 - Signaler un abus Fric, fric

    Et la soubrette elle n'a pas souffert ? Grâce à Anne qui a inondé de fric les cabinets d'avocats, il a pu éviter le bagne.

  • Par porticcio - 20/09/2011 - 20:14 - Signaler un abus Merci

    Ce sont exactement les mots que je cherchais pour décrire le trou du c.. constipé qu'on aurait aperçu dimanche sur TF1 après 20 heures.

  • Par ISABLEUE - 21/09/2011 - 14:00 - Signaler un abus caractérologue warf warf warf....

    ou comment parlologue pour ne rien direlog....

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Maxence Brulard

Maxence Brulard comportementaliste, spécialiste de la communication non-verbale. Il exerce en Suisse et a notamment écrit Une caractérologie universelle (Dunod, 1998).

 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€