Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Lundi 21 Août 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Les deux droites Wauquiez/Juppé peuvent-elles se permettre de divorcer si elles veulent accéder au pouvoir ?

Invité dans l'émission politique sur France 2 jeudi 18 mai, Jean-François Coppé avait déclaré que selon lui, il n’y a plus rien en commun entre les deux infinis Alain Juppé et Laurent Wauquiez. Pour autant, la droite pourrait perdre gros si elle décidait de divorcer.

Familles recomposées

Publié le
Les deux droites Wauquiez/Juppé peuvent-elles se permettre de divorcer si elles veulent accéder au pouvoir ?

Sociologiquement et géographiquement, comment se compose le vote d'Juppé et le vote Wauquiez ? Il y-a-il encore des intérêts communs entre ces deux droties ? 

Jérôme Fourquet : Ce n'est pas évident car le vote Wauquiez ne s'est jamais matérialisé pour le moment. Il n'a pas encore été mis en scène. On peut s'appuyer en partie sur le vote Sarkozy et Fillon. 

La carte du vote Juppé est géographiquement assez porche de celle du vote Macron. C’est-à-dire que ce sont les les territoires les moins fragilisés et qui s'en sortent le mieux. Les grandes métropoles et les départements ou régions plutôt situées sur la façade atlantique du pays. On est sur un courant qui se structure pour ses considérations économiques et aussi sur les racines plus anciennes du courant de la droite modérée, centriste, (ouest de la France alsace, grande métropole). Tout cela convergeant sur ce que l'on pourrait appeler la France du oui (cf 1992 et 2005).

C'est plutôt cette droite qui est aujourd'hui la droite Juppé. Donc une partie a voulu tenter l'aventure derrière Emmanuel Macron et une autre composante a décidé de rester dans la maison de Républicains. Pour combien de temps, on ne le sait pas. 

En face on a une droite plus conservatrice, plus sensible aux aspects identitaires, qui va se recruter d'une manière un peu plus importante car on en retrouve un peu partout sur le territoire, dans ce que l'on va appeler la France du non, plutôt les petites villes et les villes moyennes et plutôt la France du sud-est et du nord est. 

Sociologiquement, ni la droite centriste pro européenne et libérale, ni la droite majoritaire et conservatrice n’ont vraiment les moyens d’espérer se faire élire seules au niveau national. Est-il juste d'affirmer que ces deux droites sont minoritaires si elles ne parviennent pas à s’unir, et peuvent former un bloc majoritaire si elles y parviennent ?

C'est compliqué, en tout cas la première affirmation est sans ambigüité. On a vu qu'en 2012 la droite avait perdu et qu'en 2017 également alors qu'elle partait plutôt rassemblée et unie à la bataille. 

C'est toute la manœuvre habile de l'équipe Macron. Essayer de fracturer cette droite en en captant une partie et en plaçant ceux qui sont restés fidèles dans un choix cornélien. Finalement, soit on est dans l'opposition sans concessions, soit on fait preuve de pragmatisme et on soutient certaines des réforme que le gouvernement va porter (pour certaines nos électeurs els attendent). Cette réactivation du clivage interne à la droite engendré par le paysage politique totalement recomposé qui est en train de se dessiner, est quelque chose qui est de nature à interdire à la droite l'accès au pouvoir pendant une longue période. Du moins si la droite ne trouve pas les moyens de se rassembler. 

La solution pourrait être de divorcer et de se remarier. Mais alors qui prendrait la main ? Des juppéistes fondus chez les macroniens ou un Laurent Wauquiez "remarié" avec une droite hors les murs ou avec Nicolas Dupont AIGNANT et une partie du FN serait-il envisageable ?

Pour le premier mariage entre Juppé et Macron, les bancs de noces sont déjà publiés. Edouard Philippe est à Matignon, M Le Maire est à Bercy et plusieurs élus locaux (plusieurs dizaines) ont appelé à accepter la main tendue par Emmanuel Macron. Donc toute la question est de savoir si cette hémorragie et ces départs assez nombreux se poursuivent et quelle est l'ampleur des dégâts causés dans les rangs de la majorité. En tout cas beaucoup de gens  sont disponibles et enclins à se marier et cela fait partie de la stratégie d'Emmanuel Macron qui sera content de les intégrer à sa majorité.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par clint - 21/05/2017 - 13:12 - Signaler un abus Le seul problème c'est retrouver un vrai "chef" !

    Il faudrait un nouveau "Sarkozy", et là on règlerait beaucoup de problèmes !

  • Par arcole 34 - 21/05/2017 - 14:46 - Signaler un abus @clint -21/05/2017 - 13:12

    entièrement d'accord avec vous.

  • Par cloette - 21/05/2017 - 16:35 - Signaler un abus On va le regretter

    Sarkozy . C'était quelqu'un de bien .

  • Par Deudeuche - 21/05/2017 - 16:55 - Signaler un abus Quand on se trahit à répétition

    Le divorce est la seule issue.

  • Par Frangipanier123Paris - 21/05/2017 - 17:12 - Signaler un abus J'aimerais que les sakozystes se réveillent et ...

    ... commencent enfin à sentir l'arôme du café ! 1/ Nous avons voté pour lui en 2007 ... Il s'est empressé d'égarer les clés du Kärcher et a joué à fond la carte des gangsters des Hauts de Seine type Balkany 2/ Il a perdu en 2012 et a juré que la politique, c'était fini pour lui 3/ Parjure, il a tenté un come back en 2016mais, le 20 novembre, s'est fait sèchement dégager ET par la gauche ET surtout par la Droite qui lui a NETTEMENT préféré son ex-"collaborateur; 4/ entre décembre et avril, NS a filé peau de banane sur peau de banane au candidat de la droite classique François Fillon et s'est réjoui, en loucedé ou même ouvertement, des déconvenues de ce dernier ... Alors, Sarko, à la niche car ça fait 5 ans (au moins) que le peuple de France ET EN PARTICULIER LE PEUPLE DE DROITE ne veut plus de vous: jamais, jamais, jamais !!! Capice ?

  • Par Deudeuche - 21/05/2017 - 17:15 - Signaler un abus @frangipanier123paris

    Oui dehors le marais centriste. Il y a plein de place chez les marcheurs !

  • Par cloette - 21/05/2017 - 17:57 - Signaler un abus Il a fait beaucoup d'erreurs certes

    Mais il y avait des gens qui l'aimaient , pourquoi ? Parce qu'il y avait malgré tout en lui une "gentillesse " , une empathie , et une sincérité du moment .

  • Par Ganesha - 21/05/2017 - 18:10 - Signaler un abus Cloette

    Cloette, vous savez que j'ai beaucoup de respect et d'amitié à votre égard, mais là, désolé, vous me faites penser à ces adolescentes qui envoient des lettres d'amour enflammées à Justin Bieber, ou pire, à Guy Georges !

  • Par Ganesha - 21/05/2017 - 18:49 - Signaler un abus Cloette

    Cloette, pensez-vous vraiment que lorsque Nicolas perçoit cent mille dollars pour une conférence d'une heure à Houston ou Dubaï, il en envoie ne fut-ce que la moitié aux Apprentis d'Auteuil ou à l'Opération ''Nourrir le Soudan'' ?

  • Par cloette - 21/05/2017 - 19:47 - Signaler un abus Ha ha

    Ganesha, j'attendais votre réaction hostile . Que savez vous de ses dons aux bonnes œuvres ?

  • Par Anguerrand - 22/05/2017 - 09:26 - Signaler un abus A cloette

    Vous attendiez quoi de Ganesha ? Meme avec " beaucoup de respect et d'amitié " pour vous il vous prend pour une " demeurée" imaginez ce qu'il dirait s'il n'avait ni respect ni amitiés pour vous. C'est dans son ADN il déteste tout le monde...sauf lui bien sûr. Il ne faut pas lui en vouloir, il jurait que MLP serait élu alors qu'elle a pris une claque historique, alors il montre sa haine ( depuis toujours) . De plus il a une une éducation vulgaire qui ne peut l'empêcher d'utiliser la vulgarité comme argument.

  • Par jurgio - 22/05/2017 - 09:36 - Signaler un abus Où est la vraie anti-gauche ?

    C'est sans doute la vraie question. Macaron s'est camouflé dans la Gauche et Jippé dans la Droite. Ces deux-là veulent creuser là où le sol est le plus mou. Et ils ne semblent donc pas avoir l'intention de reconstruire un pays détruit. M. Sarkozy, malgré sa bonne volonté, y a perdu les pédales parce que le véhicule trop rouillé a refusé de tourner.

  • Par arcole 34 - 22/05/2017 - 10:22 - Signaler un abus GANESHA LE BOBOBOUDDHISTE

    qui fit lors d'in trek en Himalaya une mauvaise rencontre ave le Yéti ou l'abominable homme des neiges qui lui fit subir durant 40 jours les pires outrages dans sa grotte. D'où explication actuelle de son empathie pour Philippotd'aisance, il fallait le savoir.

  • Par Anguerrand - 22/05/2017 - 11:21 - Signaler un abus A racole 34 / GANESHA

    C'était donc ça son admiration pour Philippot. Il a été initié par le yéti ! Ceci explique cela. Pauvre GANESHA Philipippot est déjà marié avec un avocat ! Amusant cette plaisanterie, non, elle fait pourtant Parti de votre vocabulaire habituel. Quand on n'a pas d'éducation, on fait en sorte de n'a pas trop le montrer. C'est vrai qu'avec Wikipedia on peut faire semblant d'être lettré

  • Par Anguerrand - 22/05/2017 - 11:41 - Signaler un abus Je suis pour un scission des LR

    D'un côté les Juppé et ex chiraquiens de centre gauche qui trouveront leur bonheur avec Macron. Les vrais droites Wauquiez, Ciotti , etc qui sont d'une droite plus proche du FN sans la politique économique de Philippot que meme visiblement MLP n'a pas su defendre lors dû tête à tête contre Macron, ou elle a bafouillé aussi sur ce sujet, et surtout que personne meme MLP n'a pas compris. A tel point que Philippot veut quitter le FN si l'on ne revient pas au franc, ce qui prouve bien que c'est sa brillante invention dont les 3/4 des français ne veulent pas. Ils ont bien compris que ce retour au franc serait ruineux pour eux , la dette et la france. MLP vient ( enfin) de comprendre pourquoi elle a fait un score lamentable. Meme MMLP avait compris, MLP non !

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Jérôme Fourquet

Jérôme Fourquet est directeur du Département opinion publique à l’Ifop.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€