Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 21 Octobre 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Dérapage, décisions absurdes : quand les hommes politiques déraillent complètement

Se moquer de la classe politique, cela a parfois du bon. Surtout quand ses membres prennent des décisions pour le moins ridicule. Phil Mason raconte quelques-unes de leurs idées farfelues. Extraits de "L'homme qui a perdu 103 élections : et autres histoires extravagantes de la vie politique dans le monde" (1/2)

So stupid

Publié le

Lorsqu’il fut élu député socialiste de la Chambre basse italienne en 1992, Stefano Bottini est sans doute devenu l’un des hommes politiques qui avait le moins de chances d’entrer un jour au Parlement.

L’homme de 36 ans, sourd et muet, s’adressait aux autres députés par l’intermédiaire d’une interprète en langue des signes. Il avait obtenu son siège après la mort du secrétaire du parti. Conformément aux règles parlementaires, le parti pouvait nommer un successeur. On ne sait pas combien de temps M. Bottini est resté député.

Vicente Sanz, membre du parti populaire à l’Assemblée régionale de Valence (Espagne), a été exclu de son parti en 1994 à cause de sa désarmante honnêteté. Il avait affirmé dans une interview qu’il faisait de la politique pour « s’en mettre plein les poches ».

Image saisissante : Thomas Krüger, candidat social démocrate aux élections fédérales de 1994, à Berlin, a fait campagne en placardant dans toute la ville des affiches de lui complètement nu – et de face. Son slogan : « Thomas Krüger, un homme politique honnête qui n’a rien à cacher. »

Ellen Soermeland avait 104 ans lorsqu’elle est devenue la plus vieille élue norvégienne, en remportant un siège au conseil municipal d’Osen en septembre 2003. Elle est morte avant d’avoir pu honorer ses fonctions.

Jack Chase, qui a fêté ses 100 ans en octobre 2006, détient le record de l’élu britannique le plus âgé et celui d’avoir siégé le plus longtemps. Membre du conseil municipal de Caister-on-Sea, dans le Norfolk, il a été élu pour la première fois à l’âge de 21 ans, en 1927. Si l’on omet les périodes de guerre, il a servi sans discontinuer depuis cette date. Aux dernières nouvelles, il était encore en activité, à l’âge de 102 ans.

Harold Gunn, candidat républicain à la chambre des représentants du Texas, en 2000, échoua dès la première étape du processus électoral, en mars, lorsqu’on découvrit qu’il avait écrit et joué dans un film pornographique montrant des femmes courant nues dans un parc de Houston et se badigeonnant d’huile. Gunn se défendit en expliquant que cela faisait simplement de lui un « communicant », ajoutant que le film était « d’aussi bon goût que pouvait l’être une oeuvre montrant des femmes nues ». Il fut battu à plate couture par son rival, qui recueillit 78 % des suffrages.

Dans une veine similaire, Teres Kirpikli, membre du Parti conservateur chrétien-démocrate suédois, mena sa campagne aux élections parlementaires de 2002 en défendant l’idée que les chaînes de télévision devraient diffuser des films pornographiques le samedi afin d’encourager les gens à avoir des relations sexuelles et, ainsi, booster le taux de natalité du pays. « Je veux des programmes érotiques et pornographiques à la télévision tous les samedis, toute la journée », a-t-elle déclaré, ajoutant : « Je pense que la plupart des gens aiment le porno, même s’ils ne veulent pas l’admettre. » Elle fut rapidement renvoyée de son parti.

En 2003, le maire de Guayaquil, la plus grande ville de l’Équateur, las de se faire harceler par les journalistes à chaque conférence de presse, a décidé qu’un perroquet répondrait à sa place. Jaime Nebot, qui n’avait pas digéré les critiques des médias sur sa politique, a présenté l’oiseau aux journalistes en disant : « Certaines personnes ne s’adressent à moi que pour me dire des idioties. Alors le perroquet leur répondra de la même manière. Je n’ai pas de temps à perdre, j’ai du travail. »

En 2009, les maires de deux communes de banlieue parisienne se retrouvèrent dans une impasse à propos d’un banal problème de circulation, après avoir décidé de la mise à sens unique de la même portion de route, mais dans le sens contraire. Patrick Balkany, maire UMP de Levallois-Perret, voulait fluidifier la circulation dans son secteur en mettant un axe clé à sens unique. Son voisin, Gilles Catoire, maire socialiste de Clichy-la-Garenne, s’est alors plaint que cette décision congestionnait la circulation dans son secteur et décréta que la section de route relevant de son ressort serait désormais à sens unique, mais dans l’autre direction. Le litige dut être soumis à l’arbitrage du préfet de Paris, qui trancha en faveur de Patrick Balkany.

__________________________________________

Extraits de "L'homme qui a perdu 103 élections : et autres histoires extravagantes de la vie politique dans le monde" aux éditions de l'Opportun (22 septembre 2011)

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Ravidelacreche - 23/07/2012 - 09:53 - Signaler un abus quand les hommes politiques déraillent complètement

    Y'a du grain à moudre !

  • Par sam75 - 23/07/2012 - 11:08 - Signaler un abus J'ai d'autres exemples

    Je connais un homme politique, qui n'a jamais été ministre, qui n'a pas fait grand chose, qui a été a la tète du département le plus endette de France, qui a plombe son parti du temps ou il le dirigeait. Mais qui est devenu par hasard president de la republique en tant que parfaitement normal

  • Par Charles25 - 23/07/2012 - 14:56 - Signaler un abus Oui, d'autres exemple :

    Oui, d'autres exemple : l'homme qui est à la tête de la ville la plus endettée de France et qui affirme que la pauvreté n'existe pas en France et que les SDF vivent dans la rue parce qu'ils le veulent bien est un proche d'un ancien président de la république qui a creusé la dette de 600 milliards et a complètement plombé son parti suite à ses déclaration plus contradictoires et démagogiques les unes que les autres pendant 5 ans.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Phil Mason

Phil Mason est un écrivain, auteur de "Les testicules de Jeanne d'Arc et autres surprises de l'histoire"  et de "L'homme qui a perdu 103 élections et autres histoires extravagantes de la vie politique dans le monde" aux éditions de l'Opportun.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€