Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 29 Septembre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Découragés, les milieux d’affaires considèrent que le président est de plus en plus décourageant

Triste semaine pour François Hollande. Embourbé dans son propre parti avec son projet de réforme constitutionnelle dont personne ne veut, le président se retrouve devant une situation économique impossible à redresser.

L'Edito de Jean-Marc Sylvestre

Publié le
Découragés, les milieux d’affaires considèrent que le président est de plus en plus décourageant

Les milieux d’affaires vont recevoir les vœux du président et de son gouvernement, mais ils sont découragés. Découragés parce que le président est décourageant. François Hollande va tout faire cette semaine pour démontrer à l’opinion, qu’il peut redresser la situation économique et renverser la courbe du chômage. Mais son pari est perdu d’avance, et ce pour trois raisons.

Première raison, la situation internationale s’est encore dégradée. L’extérieur ne nous aide plus, au contraire. Le désordre qui règne dans les pays émergents, et notamment en Chine, commence à peser sur le reste de la planète. Les marchés chinois ou indiens ne sont pas en mesure de capter les exportations européennes, trop chères et trop sophistiquées.

Par ailleurs, le propre modèle de relance des économies émergentes par la consommation interne a des ratés.

Le fameux alignement des planètes dans lequel tout le monde voyait la recette magique de la reprise ne fonctionne pas. La baisse des taux d’intérêt n’a toujours pas boosté les investissements, y compris les investissements immobiliers. La baisse de l’euro n’a pas corrigé l’équilibre de la balance commerciale. En théorie, on aurait pu vendre plus facilement à l’extérieur. Encore aurait-il fallu avoir quelque chose à vendre. Nos importations sont toujours plus lourdes que nos exportations. Enfin, la chute du prix du pétrole, au plus bas depuis 2004 à moins de 30 dollars le baril, commence à dérégler tous les compteurs. Un pétrole pas cher améliore certes la productivité cout dans un tas de secteur mais modifie aussi les équilibres qui avaient été établis sur un prix de pétrole plus cher. La transition énergétique par exemple qui impacte les activités de transport et l’industrie de l’habitat s’avère beaucoup moins urgente aujourd'hui qu'hier.

La décision de l’Iran, prête à relever ses exportations de pétrole brut de 500.000 barils par jour, annoncé dimanche quelques heures après la levée internationale des sanctions contre le pays, va immédiatement faire tomber à nouveau les prix.

L’Iran revient sur un marché du pétrole déjà très encombré. Les plus perturbés sont évidemment les pays du golf où toutes les bourses se sont effondrées dimanche. Normal, les recettes s’effondrent et leur pouvoir d’influence avec.

Cette situation va avoir un effet indirect sur les taux d’intérêt. La baisse du pétrole fait fondre les excédents de pétrodollars, ce qui va assécher en occident certains financement, d’où le trend de hausse annoncé sur les taux d’intérêt américains. L’abondance de pétrole génère la rareté de l’argent. Tous ces facteurs  sont autant de freins à la reprise de l’économie sur laquelle François Hollande comptait pour soutenir l’activité en France.

La 2e raison tient au caractère très artificiel de ce qu’il pourrait annoncer pour répondre à l’Etat d’urgence sur le terrain de l’emploi. Personne ne peut croire sérieusement qu’il réussira à créer 500.000 emplois en 2016. En revanche il peut, par un traitement social extrêmement coûteux, sortir des statistiques un nombre significatif de chômeur et les caser dans des centres de formation. Personne ne sera dupe.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Ganesha - 18/01/2016 - 07:52 - Signaler un abus Seule solution

    Dissolution de l'Assemblée Nationale ! Faisons faire un petit tour de piste à Juppé ou Sarko, en tant que premier ministre. Au bout d'un an, Marine Le Pen aura ''crevé tous les plafonds de verre'' !

  • Par ALAIN B - 18/01/2016 - 08:38 - Signaler un abus On a pas tout vu .

    Et d'ici que Pépère soit réélu en 2017 !!!!

  • Par Borgowrio - 18/01/2016 - 10:09 - Signaler un abus La pravda

    L'incompétence de Hollande est malheureusement avérée . Le rôle de la presse et de l'information est primordiale dans ce cas , au lieu de soutenir ce triste clown auprès de l'opinion , et sans cesse occulter les informations qui pourraient lui faire du tort , il faudrait qu'ils fassent leur métier ... Tout le monde ne lit pas Atlantico ou Valeurs actuelles

  • Par Gordion - 18/01/2016 - 10:11 - Signaler un abus Eh oui...on chute encore et toujours!

    Parfois, je me demande si M.Sylvestre n'est pas lui aussi découragé! Il y a de quoi, toujours répéter ces constats. Il y a maintenant le problème du ralentissement de la croissance mondiale. Avec la fameuse politique de l'offre, nous sommes à côté de la plaque. Et d'ailleurs, le ralentissement de la croissance chinoise est concomitant de la politique de l'offre décidée par Flanby en 2014....encore une erreur d'analyse, comme la BCE pour d'autres raisons. Une relance de la demande est-elle maintenant la prochaine trouvaille de Flanby?

  • Par Olivier62 - 18/01/2016 - 10:54 - Signaler un abus Carriérisme à l'état pur

    L'économie ne marche pas mais c'est le cadet des soucis du sieur Hollande, qui ne se préoccupe que de sa réélection. Tout est soumis à cet impératif. Le coût de la formation professionnelle n'est qu'un artifice grossier et ruineux, destiné à faire sortir des statistiques du chômage le plus de monde possible, à coup de stages bidons. Il s'agit aussi d'alimenter des réseaux de financement occultes, où on monte des boîtes de formation pour toucher des prestations surfacturées. De toute façon, par la soumission au mondialisme et au fédéralisme européen, l'élite politique française a abandonné le plus clair de ses pouvoirs et moyens d'action à l'extérieur.

  • Par Anguerrand - 18/01/2016 - 10:56 - Signaler un abus L'expertise de Ganesha prévoit une France

    prospère avec le couple MLP- Phillipot. Une bonne politique de gauche conforme à leur programme avec ( entre autres) un retour de la retraite à 60 ans permettra la prospérité. SVP Ganesha expliquez nous votre analyse économique sur les propositions melanchoniste du programme FN .

  • Par l'enclume - 18/01/2016 - 11:33 - Signaler un abus J'ai la haine

    Putain, l'enfoiré ça lui profite l'Elysée, la table doit y être excellente. Pendant que + de 20% de jeunes français ne mangent pas à leur faim, un scandale d'état. Lui se baffre, il va bientôt éclater le bougre.

  • Par vangog - 18/01/2016 - 11:55 - Signaler un abus Il va bientôt y avoir trop de pétrole!...

    Les prophètes de l'apocalypse énergétique nous avaient encore menti, en nous vendant leurs éoliennes et leur solaire au prix du caviar...le monde a mis un voile pudique sur les énergies démagos, qui n'ont plus le vent en poupe...les gauchistes se sont plantés, dans ce domaine, aussi.

  • Par zouk - 18/01/2016 - 13:35 - Signaler un abus Président décourageant

    Et encore les chefs d'entreprise n'avaient ils pas entendu son discours de voeux aux "corps constitués", mensonges: reprise de la croissance, rétablissement des marges, confirmation du dégonflage des statistiques de demandeurs d'emploi: formation de 500 000 chômeus (avons nous les installations et les formateurs nécessaires), promesses de modernisation du contrat de travail sans toucher à ses fondements (savez vous ce que cela signifie? Je pense, et ne suis probablement le seul, que ce ne sera qu'un série de palabres dont rien ne sortira).... je n'ai pu supporter de l'écouter jusqu'au bout.

  • Par Gordion - 18/01/2016 - 16:02 - Signaler un abus @zouk

    Félicitations...vous l'avez écouté au moins au début! Pour ma part, je préfère avoir le résumé et l'analyse ici, le disque étant un peu rayé....

  • Par paolo manzi - 18/01/2016 - 23:45 - Signaler un abus insondable !

    Comment ce type , FH .peut-il l encore se regarder dans une glace ? Son règne à l"Elysee devient surréaliste et inquiétant . .!

  • Par Anguerrand - 19/01/2016 - 09:19 - Signaler un abus Ganesha ne veut jamais développer ses théories

    Il suffit de lui demander de nous expliquer clairement la politique économique du FN et comme par hasard il se défile à chaque fois. N'aurait il pas compris ce qu'il dit ?

  • Par Alain Proviste - 19/01/2016 - 11:05 - Signaler un abus Rien de surprenant pourtant

    FH n'est que la caricature de nos élites politiques. Il persiste à dorloter les assistés et tous ceux qui vivent de la redistribution tout en vampirisant les entreprises qu'il déteste de toute façon. Aucune confiance en l'individu, il faut que l’État mette son groin partout. A noter que la gauche est quand même un cran pire que la droite. Le comble : la France est un pays tellement à gauche que même l'extrême-droite est gauchiste.

  • Par Anguerrand - 19/01/2016 - 14:10 - Signaler un abus Ganesha Alors ça vient votre exposé

    sur la politique économique du FN, nous l'attendons tous avec une grande impatience. Ne nous dites tout de même pas que vous ne le connaissez, vous écrivez toujours qu'avec la politique économique du FN tout ira mieux, alors expliquez nous SVP.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Jean-Marc Sylvestre

Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ.

Aujourd'hui éditorialiste sur Atlantico.fr, il présente également une émission sur la chaîne BFM Business.

Il est aussi l'auteur du blog http://www.jeanmarc-sylvestre.com/.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€