Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 01 Octobre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Si David Cameron obtient une Europe à la carte, c’est parce que François Hollande a raté l’Europe fédérale. Quel gâchis !

David Cameron a obtenu les réformes qu’il souhaitait pour espérer éviter que les Anglais ne votent leur sortie de l’Union européenne.

Atlantico Business

Publié le
Si David Cameron obtient une Europe à la carte, c’est parce que François Hollande a raté l’Europe fédérale. Quel gâchis !

David Cameron a fait son métier, c’est François Hollande qui n’a pas fait le sien. Il va falloir comprendre que les Européens en général et la France en particulier n’ont strictement rien fait pour obtenir que l'Europe n’accorde pas de privilèges à la Grande-Bretagne, ce qui va sans doute organiser une Europe à la carte.

David Cameron a fait son métier. Exactement comme Mme Thatcher autrefois. David Cameron a obtenu les améliorations que le peuple britannique demandait pour rester dans l’Union européenne.

Ces négociations rejouent à chaque fois un championnat d’Europe de l’hypocrisie et de la lâcheté politique.

On voudrait décrédibiliser les professionnels de la politique qu'on ne s’y prendrait pas autrement.

La pièce, comme souvent dans les comédies classiques, se joue en trois actes.

1er acte : les dirigeants britanniques coincés par les difficultés de la crise, laissent penser que ces difficultés sont dues au rattachement à l’Europe. L'Europe pour les Anglais offre de merveilleux lieux de vacances, mais aussi beaucoup de contraintes, de réglementations inutiles et de coûts.

Mme Thatcher voulait récupérer son argent. ("I want my money back"). David Cameron s’est laissé entraîner pour sauver sa majorité, sur le thème très populiste que le modèle social européen serait incompatible avec la culture anglaise et que la meilleure solution était d’en sortir.

David Cameron s’est piégé en promettant un référendum, alors qu’il sait que la Grande-Bretagne aurait beaucoup à perdre à sortir de l’Europe. Il a donc passé un an à essayer de prouver aux Anglais que, lui vivant, il obtiendrait un régime de faveur auprès de Bruxelles ; ce qui rendrait la vie dans l’Union plus supportable.

Il a donc négocié des changements qui, au fond ne bouleverseront pas la donne, mais vont lui permettre d’expliquer aux Anglais que tout compte fait, on a réussi à repeindre la maison commune et réparer la chaudière et que du coup il vaut mieux rester dedans plutôt que de s’installer dehors parce qu'il fait froid.

David Cameron a obtenu de Bruxelles d’organiser un mécanisme de sauvegarde qui l’autoriserait à supprimer les prestations sociales pour les migrants européens. C’est le point le plus hard du protocole et c’est celui qui permettrait de débloquer les Anglais.

2e acte : il va falloir que les 27 autres pays membres valident ces dispositions. Alors, en théorie, ça va grogner parce que c’est contraire à l’esprit de l’Europe qui est plutôt de créer une grande zone de solidarité, mais les pays membres historiques finiront par accepter parce que ça correspond à la demande de tous les peuples qui ont chacun de leur côté le sentiment de payer pour les autres.

En  permettant à la Grande-Bretagne de rester dans l’Europe, David Cameron a donné des arguments à tous ceux qui en Europe veulent se singulariser ou se plaindre.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par vangog - 04/02/2016 - 09:36 - Signaler un abus Cameron, un mec qui en a!

    Ce type sait négocier pour sa patrie, et il est rapide et réactif! La France a mis en place des hommes de clans, des nobliaux gauchistes préoccupées de leurs seuls privilèges et sans aucune vision des défis de la mondialisation. Fabius, l'homme d'israël, Flamby, l'homme de son ego malsain, Taubirat, l'anti-France, Macron, l'homme des fusacqs juteuses Rothschild...leurs politiques claniques et communautaristes ruinent la France et la reléguent en queue de peloton de la globalisation. vite! il faut mettre à bas cette cour marquis poudrés, avant que la France ne sombre.

  • Par jurgio - 04/02/2016 - 10:22 - Signaler un abus Je ne sais pas si cameron en a

    mais c'est une constante dans la politique séculaire de la vieille Albion de négocier, de commercer (comme de guerroyer) à son profit et au détriment de tous les autres pays. Le roi de Solférino est un inconscient et un inculte.

  • Par marie06 - 04/02/2016 - 10:30 - Signaler un abus M.Sylvestre

    Vous nous prenez pour des imbéciles non? Personne ne veut de cette europe fédérale et en tot cas pas les français à qui on s'est bien gardé de leur expliqué les conséquences lors de la création de l'euro. Ils ont compris après et donc les responsables politique ne vont pas les contrarier sous peine dune explosion sociale de plus eux même ne doivent plus être convaicus vu le désastre que nous constatons dans tous les domaines et se trouvent aussi bien ds cette situation

  • Par zouk - 04/02/2016 - 10:41 - Signaler un abus Fr. Hollande, Europe

    Pouvez vous citer un seul problème sur lequel notre Président s'est montré à la hauteur? Et quelque soit le fanatisme anti-fédéral (n'est ce pas marie06), seul le fédéralisme permet de faire face aux problèmes de notre temps. Seule, la France n'est rien, ni aucun des 28 pays membres d'une Europe impuissante (elle n'est rien non plus dans son état actuel), probablement pas même l'Allemagne l'épouvantail-alibi au refus de réfléchir sérieusement.

  • Par GP13 - 04/02/2016 - 11:10 - Signaler un abus La vraie chance de l'Europe

    Il faut remercier le bon sens et le pragmatisme britannique qui finit par mettre un terme à l'utopie d'une Europe fédérale et non démocratique. C'est la voie de l'Europe des Nations qui s'ouvre devant nous, et ce n'est pas trop tôt !

  • Par Babaswami - 04/02/2016 - 12:24 - Signaler un abus Idéologie

    L'européisme est une idéologie, et, comme toutes les idéologies finit par se fracasser sur le mur des réalités. Nous y sommes,.mais quels dégâts ! Relisez les discours pro maastricht de 1992: les "ténors" '(Jospin, jJuppé, Chirac) prmomettaient un euro fort, un emploi pour tous et la prospérité. Et à Bruxelles on propose PLUS d'Europe !!!

  • Par Borgowrio - 04/02/2016 - 13:11 - Signaler un abus Rendez moi mes sous ( Margareth Thatcher )

    Ceux qui payent , veulent sortir ( Grande Bretagne) , ceux qui touchent veulent rester ( Grèce)

  • Par clau - 04/02/2016 - 14:20 - Signaler un abus réflexions

    On ne nous a pas tout dit mais on a voté contre cette Europe !!! Faite trop vite avec trop de pays de langues différentes de lois différentes, de niveaux économiques différents ; Une idéologie ne peut pas être intelligente, ne peut pas évoluer ni s'adapter; elle est sclérosée par essence...et mène à la catastrophe...Notre belle idéologie se fait attaquer par une autre idéologie plus meurtrière encore . A terme, il y aura beaucoup de dégâts mais pas de gagnant . C'est quand le terme???

  • Par Bartleby1 - 04/02/2016 - 16:13 - Signaler un abus L'Union Européenne

    Vivement la fin de cette mascarade.

  • Par de20 - 04/02/2016 - 16:41 - Signaler un abus L Europe du moins l U.E qui

    L Europe du moins l U.E qui en veut encore de cette tuile félée dégoulinante de bonnes intentions . Elle veut non pas tuer son pere mais sacrifier ses enfants ; seules les sectes y ont recours et parfois hélas elles y reussissent...

  • Par OLYTTEUS - 04/02/2016 - 17:25 - Signaler un abus Europe fédérale:utopie

    Comment voulez-vous fédéraliser autant de pays ,aussi différents????? Je ne souhaite qu'une chose:la disparition de la technocratie européenne.L'Europe à la carte ,c'est très bien:cela met de la souplesse dans la superstructure;d'ailleurs l'Allemagne y est déjà .

  • Par brennec - 04/02/2016 - 18:44 - Signaler un abus Ouf et merci Mr Hollande

    L'europe est d'autant plus mal placée pour donner des leçons aux anglais qu'elle a montré ce que valaient ses promesses lorsqu'il s'est agi de l'aider a mater la spéculation sur la livre et a rester dans le SME. Il y a probablement beaucoup d'autres exemples. Pour autant je ne dirais pas 'quel gachis'. Hollande a raté l'europe fédérale et pour une fois il a bien fait, je dirais ouf et merci. Et c'est probablement parce que beaucoup de français pensent cela que MR Hollande ne s'est pas empressé de faire monter la chantilly fédéraliste.

  • Par D'AMATO - 04/02/2016 - 20:44 - Signaler un abus L'angleterre est plus utile aux USA....

    .....qu'à l'Europe.

  • Par Ganesha - 05/02/2016 - 00:49 - Signaler un abus Citation

    Citation : ''les Anglais voteront sans doute non au référendum''. La phrase complète est incompréhensible, contradictoire ! Mr. Sylvestre, votre pronostic, c'est ''Oui'' ou c'est ''Non'' ?

  • Par Le gorille - 05/02/2016 - 02:38 - Signaler un abus Brexit d'abord, Frexit ensuite

    Cessons de vouloir unifier l'Europe, et sachons garder nos identités. mais hélas,je crains bien que ce ne soit trop tard ! Rien de ce qui est chrétien ne restera debout, car si nous nous unifions... ce sera sous la botte d'Ankara... C'est demain.

  • Par Gordion - 05/02/2016 - 10:03 - Signaler un abus @marie06

    Certes! M.Sylvestre est le chantre de l'Europe de Brest à Vladivostok, en passant par le Moyen-Orient, l'Asie Centrale....donc, modèle allemand, américain, brésilien, j'ai nommé le fédéralisme. Qu'il m'explique ce qu'il y a de commun entre un Arménien et un Danois? Ce ne sont que des "agents économiques" (c'est ce qu'on apprend ne macro-économie), rien de plus et interchangeables. Peu importe s'ils adhérent ou non à des valeurs communes, démocratiques ou idéologiques ou religieuses... Evidemment que l'Europe restera une vaste zone de marché libre...le Royaume-Uni lui a compris, et en sortira!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Jean-Marc Sylvestre

Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ.

Aujourd'hui éditorialiste sur Atlantico.fr, il présente également une émission sur la chaîne BFM Business.

Il est aussi l'auteur du blog http://www.jeanmarc-sylvestre.com/.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€