Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 21 Octobre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Cybersecurité : les piratages massifs sont inévitables, il est grand temps d’apprendre à vivre avec le fait que nos données seront volées

Alors que les Assises de la Cybersécurité se sont tenues mercredi 11 octobre à Monaco,Yahoo vient d'avouer que le vol massif de ses données, suite au piratage informatique de l'année dernière, a eu un impact sur 3 milliards d'utilisateurs. Bien plus que ce qui avait été annoncé en décembre dernier par la firme. De son côté, Equifax a également revu très à la hausse le nombre d’utilisateurs touchés par son cyber piratage.

Un lot quotidien

Publié le
Cybersecurité : les piratages massifs sont inévitables, il est grand temps d’apprendre à vivre avec le fait que nos données seront volées

Atlantico : Selon Rahul Telang, professeur des systèmes d'information à l'Université Carnegie Mellon, un pirate informatique déterminé réussira toujours à faire ce qu'il veut. Doit-on pour autant se résoudre aujourd'hui à vivre avec la menace permanente d’un piratage de données au-dessus de nos têtes ?

Franck DeCloquement : La presse américaine s’en est, en effet, faite récemment l’écho : si les dernières cyberattaques d’envergure nous on apprit quelque chose – à l’image de celles qui ont visé il y a peu la société Equifax et Yahoo – c'est bien que les violations à répétition ou les compromissions manifeste de nos données personnelles hébergées chez ces opérateurs aux prérogatives géantes, font désormais partie intégrante de nos vies connectées. Dès lors, une épée de Damoclès très lourde de conséquences funestes pour chacun d’entre nous pèse en permanence sur nos têtes… Hélas pourrions-nous dire.

Gouverner c’est prévoir, et comme le rappel en outre le spécialiste Rahul Telang, il serait grand temps de faire preuve de lucidité à ce propos et de prévoir l’impact inévitable de ce type d’action malveillante, sur l’ensemble de nos données personnelles. Et ceci, au même titre finalement que les risques de cambriolages font peser très concrètement sur l’intégrité de nos domiciles personnels dans la vie réelle !

Dans le cas emblématique de l’affaire Equifax, ceci aura gravement compromis un océan de données personnelles. Exposant plus de la moitié de la population des Etats Unis d’Amérique, selon les dernières informations disponibles en date. Ce qui n’est évidemment pas une mince affaire en l’occurrence. De son côté, le géant Yahoo a récemment avoué que le vol massif de ses données numériques a eu un impact sur près de 3 milliards de comptes utilisateurs. Soit trois fois ce que la firme avait révélé initialement. A l’image d’Equifax a également revu très à la hausse, le nombre de ses clients dont les données ont été piratées. Au demeurant, les entreprises géantes détentrices de millions de données clients, semblent hélas enclines à minimiser parfois l'ampleur réelle des attaques qu’elles ont pu subir et leur étendue. Et ceci pensent-elles dans un premier temps, afin de préserver leur réputation et leur business. Ce qui suggère aussi en creux – dans le contexte anglo-saxon –  que de meilleures normes en termes de divulgations de ces violations devront être établies, puis rapidement imposées aux différents opérateurs. A l’image de ce qui se met en place actuellement au niveau européen, et en France tout particulièrement.

Bien que n'étant pas une banque, Equifax a légalement accès à des données normalement privées, au titre des lois destinées à contrer le blanchiment d'argent, même si certaines organisations de consommateurs lui reprochent ensuite de vendre ces mêmes informations, ou les déductions faites à partir de ces informations, à d'autres parties prenantes que les banques…

 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Franck DeCloquement

Franck DeCloquement est praticien et expert en intelligence économique et stratégique (IES). Membre fondateur du Cercle K2 et ancien de l’Ecole de Guerre Economique de Paris (EGE), il est en outre professeur à l'IRIS (Institut de Relations internationales et stratégiques) en "Géo-économie et intelligence stratégique". Il enseigne également la "Géopolitique des médias" en Master 2 recherche "Médias et Mondialisation", à l'IFP (Institut français de presse) de l'université de Paris II Panthéon-Assas. 

Franck DeCloquement est aussi spécialiste sur les menaces Cyber-émergentes liées aux actions d'espionnage économique et les déstabilisations de nature informationnelle et humaine. Il est en outre intervenu pour la SCIA (Swiss Competitive Intelligence Association) à Genève, aux assises de la FNCDS (Fédération Nationale des Cadres Dirigeants et Supérieurs), à la FER (Fédération des Entreprises Romandes à Genève) à l’occasion de débats organisés par le CLUSIS - l'association d’experts helvétiques dédiée à la sécurité de l'information - autour des réalités des actions de contre-ingérence économique et des menaces dans la sphère digitale. 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€