Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 18 Septembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Le coup de cœur de la semaine : "L'épopée du canal de Suez", à l'Institut du monde arabe

Cela restera comme l'une des 4 ou 5 grandes expositions de l'année, superbe hommage à cette extraordinaire aventure que fut, à travers l'histoire, la conception et la réalisation du Canal de Suez.

Atlanti-culture

Publié le
Le coup de cœur de la semaine : "L'épopée du canal de Suez", à l'Institut du monde arabe

 Crédit Institut du monde arabe

EXPOSITION

L’Épopée du canal de Suez

Des pharaons au XXIe siècle

 

INFOS & RÉSERVATIONS

Institut du monde arabe (IMA)

1, rue des Fossés Saint-Bernard

75005 Paris

Tél. : 01 40 51 38 38

Du mardi au vendredi de 10h à 18h

Samedi, dimanche et jours fériés de 10h à 19h

Jusqu’au 5 août 

https://www.imarabe.org/fr

 

        

RECOMMANDATION

          EN PRIORITE

 

THEME                                                                                                            

Initié par le Français Ferdinand de Lesseps, le canal de Suez, creusé en Egypte de 1859 à 1869, a permis de relier artificiellement la mer Méditerranée à la mer Rouge. Voie navigable de moins de 200 kilomètres, il a bouleversé à la fois les routes commerciales et les équilibres politiques.

 

POINTS FORTS

1- Le visiteur est d’abord accueilli dans une petite salle, comme une antichambre à l’exposition, où tonne la marche des trompettes d’« Aïda ». Commandé par le khédive et vice-roi d’Egypte Ismaïl Pacha pour l’inauguration du canal en 1869, l’opéra de Verdi voit sa première reportée. Finalement, « Aïda » n’est présenté qu’en… décembre 1871, mais reçoit un accueil triomphal !

 

2- Rompant avec toute chronologie, la première salle de l’exposition plonge immédiatement le visiteur en 1869, le 17 novembre, jour de l’inauguration du canal, et propose une expérience immersive. Au centre, une immense maquette représente la cérémonie officielle organisée par le khédive, à Port-Saïd sur la Méditerranée, et présidée par l’impératrice Eugénie. Souffrant, Napoléon III n’a pu s’y rendre.

Trois tribunes abritent des membres des familles royales d’Europe et les représentants des mondes chrétien et musulman. Une absence remarquée, celle de la reine Victoria : les Anglais sont inquiets de voir les Français renforcer leur influence sur la route des Indes. Un diaporama, commenté par Frédéric Mitterrand, fait revivre cette fête somptueuse.

 

3- En haut de l’escalier qui mène au premier étage, taillé dans du marbre de carrare, un buste de Ferdinand de Lesseps. Personnage inclassable, ancien diplomate, il est le créateur du canal de Suez, celui grâce à qui tout a commencé. En 1859, il lance avec Saïd Pacha, souverain moderniste d’Egypte, ce projet pharaonique et le poursuit avec le khédive Ismaïl qui succède à son oncle en 1863.

 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Philippe Jousserand pour Culture-Tops

Est chroniqueur pour Culture-Tops.

Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).  Culture-Tops a été créé en novembre 2013 par Jacques Paugam , journaliste et écrivain, et son fils, Gabriel Lecarpentier-Paugam, 23 ans, en Master d'école de commerce, et grand amateur de One Man Shows.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€