Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 14 Décembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Condamné à perpétuité ? A quoi s'attendre quand une (ou plusieurs) photos de soi nu traînent sur internet

Contrairement aux idées reçues, les données postées sur la toile ne sont pas éternelles. Explications.

The naked man

Publié le

Atlantico : Contrairement aux dires depuis le milieu des années 1990 selon lesquels les données sur internet sont éternelles et qu'elles referont toujours surface, il semble qu'au fil des ans ces informations soient de plus en plus difficiles à retrouver. Les données postées sur la toile disparaissent-elles vraiment ?

Eric Delcroix : En réalité, les données ne disparaissent pas mais sont difficiles à trouver au fil du temps. En faisant une expérience, j'ai recherché des informations que j'avais diffusées sur la toile avant l'an 2000. Personnellement, j'ai réussi à les retrouver car je savais à quels endroits chercher, avec quelle adresse email, avec quelles informations correspondantes, etc.

Mais je mets quiconque à l'épreuve de retrouver ces informations facilement. On les trouve seulement si on sait où chercher exactement.

De plus, les informations sont difficiles à retrouver après un laps de temps passé, hormis exceptions de certains éléments qui seraient relayés par des sites très importants. Par exemple, mon blog était, à une époque, relativement connu par Google. J'avais titré un article sur une société avec le mot "arnaque". Quelques années plus tard, cette société m'a demandé de supprimer le mot "arnaque" car ça apparaissait encore dans Google.

Les photographies sont-elles tout aussi difficiles à retrouver que les textes ?

Les photographies suivent le même rythme que le texte en règle générale. Si on prend un exemple concret, les photos avec des cochons d'Inde publiées à une époque étaient  en première page de Google. Au fil du temps, on voit ces photos descendre dans les photos de Google et elles sont de plus en plus difficiles à retrouver.   

Sur la nudité précisément, tout dépend de comment a été faite la recherche. Si on prend un service comme Flickr, comme Tumblr, comme Twitter, et si on fait une recherche "photo sex", on ne verra aucune photo apparaitre. Si on ne fait pas partie d'un réseau intime, on ne peut pas trouver certaines photos. Ça demande une démarche particulière de les trouver, le premier venu ne peut pas trouver les photos. Des photos lambda se retrouveraient plus facilement sur la toile que des photos de nudité. Regardons par exemple Facebook et Pinterest : ils suppriment les photos de nudité !

Cela signifie-t-il que c'est en réalité une question de domaines/secteurs dans lesquels on poste des informations ? Une question de référencement ?

Dans certains types de sites internet, ces images réapparaissent assez facilement. Tout dépend du type d'images et du type de sites qu'on visite.

Si on prend des sites de rencontre ou des sites d'images d'exhibition, on peut trouver des sites où les archives n'ont jamais été purgées. On peut trouver des photos des années 2000 ou antérieures car les photos sont toujours présentes. Si on fait une recherche, géolocalisée avec des villes de surcroit, on peut retrouver des personnes. Les gens ont pris l'habitude de se protéger en se masquant ou en floutant les parties privatives mais ça devient plus compliqué désormais avec la recherche d'images de Google. Avec Google image on peut rechercher la photo et trouver où elle est sur internet. Ainsi, même une vieille photo pourrait ressortir.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par pierre325 - 11/02/2014 - 10:12 - Signaler un abus a mais tu peux te prendre des condamnations pour

    une mauvaise recherche sur internet. "non allons tu déconne me direz vous", la preuve que non. http://www.developpez.com/actu/67447/Un-blogueur-francais-condamne-pour-une-recherche-Google-ayant-permis-de-telecharger-des-documents-accessibles-de-sante-publique/

  • Par pierre325 - 11/02/2014 - 10:15 - Signaler un abus oups

    Pardon je me suis emporté, l'infoest vrai mais pas en phase avec l'article ici présent.

  • Par mich2pains - 11/02/2014 - 14:55 - Signaler un abus A quoi doivent s'attendre les NUDISTES .....?

    Sur Internet ? A se voir exposés " A POIL " dans les manuels scolaires de leurs enfants en bas âge !

  • Par Aude Wessel - 11/02/2014 - 15:37 - Signaler un abus Il n'y a aucune honte à avoir

    Il n'y a aucune honte à avoir d'être nue sur une plage, donc il n'y a aucune honte à avoir qu'une photo de vous nue sur une plage, comme la photo illustrant cet article, soit visible sur l'Internet. Par exemple, une photo de moi me promenant nue dans la forêt existe sur les prospectus et le site internet d'un centre naturiste. Ce n'est pas la peine de me réclamer de l'argent sinon vous la publiez sur Facebook: vous pouvez très bien le faire, elle est même libre de droits! Michedepains: "A quoi doivent s'attendre les NUDISTES .....? Sur Internet ? A se voir exposés " A POIL " dans les manuels scolaires de leurs enfants en bas âge !" Peut-être. Et alors? Si j'étais en pantalon vert et chandail rose, ça changerait tant que ça? Vous découvrez que j'ai une vulve et deux seins: ah bon, vous découvrez, vraiment?

  • Par walküre - 11/02/2014 - 15:41 - Signaler un abus Au vrai rien ne disparaît immédiatement

    car il y a toujours quelqu'un qui a copié et enregistré ce qu'il a vu sur le net. Reste à savoir dans quelles proportions. Ca peut durer 100 ans, mais ça n'est pas éternel. Car aucune information n'est éternelle, même gravée dans la pierre.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Eric Delcroix

Eric Delcroix est conférencier et consultant, spécialiste du web 2.0, des réseaux sociaux et de l'identité numérique. Il a notamment participé à l'ouvrage Les réseaux sociaux sont-ils nos amis ?, paru en juin 2012.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€