Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 26 Septembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Comment les sociétés occidentales en sont arrivées à accepter plus de 3 décennies de progression des inégalités

Branko Milanovic, ancien directeur de la recherche économique de la Banque mondiale, et expert des questions relatives aux inégalités, répond aux questions d'Atlantico

Et ça s'arrête quand ?

Publié le
Comment les sociétés occidentales en sont arrivées à accepter plus de 3 décennies de progression des inégalités

Le 7 août dernier, le New York Times publiait un article pour décrire les raisons du délitement de l'économie américaine, en montrant, au travers d'un simple graphique, la très forte progression des inégalités aux Etats Unis entre les années 80 et aujourd’hui. Pour le "Washington center for equitable growth", il s'agit de l'histoire de deux pays; alors que pour 117 millions d'américains, la croissance a été inexistante depuis une génération, le haut de l'échelle a connu une progression extraordinaire de ses revenus. 

Graphique publié par le New York Times :

En 1980, la progression des revenus des personnes au bas de l'échelle sociale était plus rapide que ceux des personnes occupant le haut de l'échelle, mais une inversion totale de cette distribution a eu lieu au cours des dernières décennies. 

 

Atlantico : Comment expliquer qu'un tel phénomène ait pu se produire sur une période aussi longue, engendrant une forme d'épuisement de populations qui se détournent progressivement vers des formes de populisme ?

Faut-il y voir une réelle méconnaissance de la situation de la part des différents gouvernements ? Comment expliquer cette méconnaissance, ou ce "refus de voir" ? 

Branko Milanovic : Dans le cas des Etats Unis, je pense qu’une des raisons clés a été la capacité d’emprunt excessive qui a été offerte aux ménages, et qui a contribué à masquer leur situation économique réelle. Alors que le niveau de consommation des populations de la partie basse de l’échelle des revenus continuait de progresser, leurs revenus et leurs salaires réels, eux, stagnaient. Voilà pourquoi, comme le montrent les études les plus récentes, les inégalités de consommation ont moins augmenté que les inégalités de revenus. Selon moi, la perception des inégalités par la population a changé radicalement, mais seulement à partir du moment où la Grande récession a frappé, c’est-à-dire au moment ou de nombreuses personnes ont perdu leurs maisons (puisqu’ils ne pouvaient plus payer leurs emprunts), et lorsqu’ils n’étaient plus en capacité de refinancer leur dette.

Maintenant, pourquoi les gouvernements n’ont-ils rien fait avant la crise ? Je pense qu’il y a plusieurs raisons à cela. En premier lieu, si l’insatisfaction d’une partie de la population (que je décrivais précédemment) est seulement « potentielle » et occultée par l’emprunt, cela signifie qu’il n’y avait pas beaucoup de pression populaire pour changer les choses. En second lieu, tous les gouvernements occidentaux croyaient fermement à l’idée du ruissellement économique  (la théorie du ruissellement repose sur l’idée que l’enrichissement des plus riches « ruissellera » sur les catégories les moins favorisées) mais ils croyaient aussi que le secteur financier était suffisamment « profond » pour allouer les risques de façon optimale. Enfin, ils ont échoué à voir les dangers de la dette excessive des ménages, qui était-elle même causée par l’absence de progression des revenus réels. Ce « refus de voir » peut ainsi être expliqué par l’absence de pression politique des « gouvernés » et par les œillères idéologiques des gouvernements.

Selon le politologue Dani Rodrik, les économistes devraient faire leur mea-culpa pour avoir soutenus excessivement dans les médias des politiques dont ils pouvaient connaître les effets. Ce constat peut-il être étendu au continent européen ? Existe-t-il un décalage entre les recommandations formulées par un "consensus" des économistes et les politiques appliquées pour parvenir à réduire la fracture inégalitaire ?

Je pense que ce décalage est plus fort dans le cas des Etats Unis qu’il ne l’est pour l’Europe, et ce, pour deux raisons. En Europe, la stagnation des revenus de la classe moyenne a été moins prononcée, et les croyances idéologiques des élites y étaient moins fortes. Mais puisque la politique américaine influence le reste du monde, et puisque les économistes américains ont une très forte influence sur les idées de la profession économique mondiale, il y a eu un effet de contagion à l’Europe. Dès lors, la différence entre les Etats Unis et l’Europe n’a été qu’une différence de degré, mais pas une différence de nature.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par cloette - 14/08/2017 - 10:12 - Signaler un abus Décadence

    Dans les années 80 les US étaient une immense classe moyenne, avec une minorité de riches et peu de pauvres, et le pays était au top, les inégalités croissantes vont accélérer sa chute, ce n'est pas bon pour ni l'économie, ni la culture, ni le prestige .

  • Par gerard JOURDAIN - 14/08/2017 - 10:15 - Signaler un abus le spécialiste de la pauvreté depuis longtemps ce monsieur...

    il oublie juste que sur les 7, 4 milliards d'habitants de la planète, 1,5 milliard ont quitté la misère. s'il veut défendre les pauvres, qu'il commence par s’intéresser aux riches pour comprendre comment ils font. enfin, l'éducation ne règle rien. regardons chez nous... avec diplôme, point de travail... chercher l'erreur....

  • Par adroitetoutemaintenant - 14/08/2017 - 10:16 - Signaler un abus Une éducation de meilleure qualité ?

    Sans changer les éducateurs et les faux concepts cela n’arrivera jamais. Deux exemples recueillis auprès d’un jeune rentrant à l’université section scientifique : malgré une démonstration scientifique du mensonge climatique, il ne change pas d’avis—c’est la faute de l’homme. Et en plus il croit que Hitler était d’extrême droite mais pas du tout socialiste. L’éducation de ce garçon est bousillée par le politiquement correct ! Je ne suis d’ailleurs pas impressionné par un pseudo-économiste qui pense que Piketty a la moindre valeur !

  • Par vangog - 14/08/2017 - 10:51 - Signaler un abus M. Milanovic devrait appréhender les inégalités

    globales, qui, elles, ont diminué, plutôt qu'appréhender les inégalités d'un seul pays (comme par hasard les USA...). Une étude sérieuse constaterait (comme le fait remarquer Gerard Jourdain) un transfert de richesse et de travail du monde occidental vers le tiers-monde, accentué par la crise de 2009. Les entreprises ayant surmonté cette crise sont celles qui avaient mieux délocalisé, mieux optimisé fiscalement, mieux implanté leur industrie près des lieux d'extraction de matières premières. La raison première de la pauvreté des systèmes occidentaux est leur enfermement dans le problème du chômage. La raison seconde en est que les cadres et dirigeants de ces entreprises mondialisées ont profité des écarts de compétitivité créés par les enfers fiscaux gauchistes. Indemniser, à vie, des millions de chômeurs, sans trouver aucune solution de reclassement (pas les formations-bidons type socialiste) fait payer cher à un pays, en terme de compétitivité, cette fausse générosité...la solution à la pauvreté n'est pas l'égalitarisme gauchiste, ni la décroissance écologiste, mais le protectionnisme raisonné qui, seul, permet la reindustrialisation et le ruissellement de la richesse.

  • Par Ganesha - 14/08/2017 - 10:53 - Signaler un abus Certains comprendront-ils enfin ? J'en doute...

    Cet article essaie, courageusement, de faire comprendre aux lecteurs d'Atlantico au moins deux notions fondamentales : 1) le ''Neolibéralisme'' initié par Reagan-Thatcher en 1980, et qui est toujours la politique appliquée actuellement, quasiment partout dans le monde, est une ''Lutte des Classes Inversée'', où un minuscule groupe de milliardaires cherche à s'enrichir sans limites, au dépens du reste de l'humanité. 2) La fameuse ''Théorie du Ruissellement'' est une monstrueuse saloperie ! De la propagande abrutissante, cherchant à convaincre les peuples de ne pas se révolter ! Mais il reste encore pas mal de travail d'explication à accomplir, au vu du nombre incroyable de conneries que les ''papys de droite'' radotent sur ce site ! Exemples démonstratifs : les 10h15 et 10h16 ci-dessus...

  • Par adroitetoutemaintenant - 14/08/2017 - 11:15 - Signaler un abus Tiens tiens, le Melenchion du mal au fion est de retour !

    Le 10 53 a dû se faire installer une poche pour arrêter de se déféquer dessus. Dommage ma chérie, ça remplaçait la vaseline !

  • Par Ganesha - 14/08/2017 - 11:59 - Signaler un abus Amour des libéraux pour la Chine !

    Franchement, je rigole ! Étudier le Libéralisme, pratiqué depuis trente ans par Reagan-Thatcher-Merkel-Juncker-Macron, et affirmer que le ''but principal'' de ces politicards était de ''sortir le peuple chinois de la misère'', en appauvrissant le reste de la planète, c'est vraiment de la débilité profonde ! Ne pensez-vous pas que ces beaux messieurs-dames cherchent avant tout à s'en mettre plein les poches, et que la Chine n'est qu'un moyen d'action, un levier, un ''effet collatéral'' ! Il est désormais écrit partout que 1% des humains possèdent la moitié du patrimoine mondial. Mais il y a des notions qui remettent tellement en cause des croyances profondément incrustées, qu'à partir d'un certain âge, vous êtes atteints de ''cécité intellectuelle'' !

  • Par Ganesha - 14/08/2017 - 12:03 - Signaler un abus Cloette

    Heureusement, vous êtes toujours là pour apporter un peu de bon sens !

  • Par cloette - 14/08/2017 - 12:07 - Signaler un abus En fait Ganesha

    c'est parce que deux voyages là bas à intervalle de dates, m'ont fait faire des constats, juste en observant les gens, constats subjectifs donc .

  • Par Ganesha - 14/08/2017 - 13:10 - Signaler un abus USA

    J'y ai passé le voyage de noces de mon premier mariage, il y a de nombreuses décennies... J'y ai mangé le premier hamburger de ma vie, et je l'ai trouvé très bon ! Ce qui me choque, ce sont les reportages télé où l'on voit des mères célibataires obligées de faire trois boulots pour survivre !

  • Par cloette - 14/08/2017 - 13:22 - Signaler un abus Il n'y a que San Francisco

    qui a toujours été à part, ville, contrairement à ce qu'on croit, pourrie sur tous les plans ( malgré un paysage presque'"européen")

  • Par john mac lane - 14/08/2017 - 13:35 - Signaler un abus Chercheur en "inégalités". Un concept de trouveur en jalousies?

    Au moins avec ce titre ronflant une preuve que la banque mondiale est à l'égal de notre éducation nationale, infiltré de l'idéologie marxiste. Le salaire médian américain de 37 044 $. Y'a surement des ziiiiinegalités mais de là a payer un gugus pour nous le dire alors que le plus pauvre des Américains est plus riche que 75% des habitants de la planète, a la banque mondiale le pognon est brûlé en propagande égalitariste. La banque mondiale étant qualifié s'occuper des plus pauvres dans la misère, s'occuper des USA ou l’Europe est juste indécent vis a vis des pays d’afrique ou communistes fermés. Sachant que l’inégalité est dans la nature partout et indubitable.Tel est grand, tel est petit, tel est fort, tel est faible, tel est doué pour ceci, tel autre pour cela. Au moins il peut jouer la potiche savante pour longtemps à la banque mondiale. C'est un emploi de brasseur de vent à vie.

  • Par Paulquiroulenamassepasmousse - 14/08/2017 - 13:40 - Signaler un abus Pourquoi réduire les inégalités ..?

    ....je mesure 1m95. Et je ne vais pas me couper les tibias pour être dans la moyenne nationale..... On ne va quand même pas trépaner ganeshânebâté pour lui greffer un cerveau..... Un âne ne pourra jamais courir aussi vite qu'un pur-sang............La vie n'est faite que d'inégalités et c'est ce qui fait son charme ......, celui qui est moche, pauvre et malade à une certaine chance,.... le calvaire durera moins longtemps pour lui ! Ras le bol de l'égalitarisme, ce ne peut pas être un moteur, ce n'est qu'un frein à l'évolution car c'est toujours un nivellement par le bas..... En plus cet article est complètement con car il regarde comme unique référence la période qui a suivi les deux guerres mondiales..... Périodes ou forcément, les cartes étaient redistribuées à une grande échelle. En dehors de ces deux périodes troublées et des grandes invasions les revenus des riches ont toujours progressés plus vite que les revenus des pauvres.... ç'est ce qui permet de payer le RSA de Ganesha et ceux de ses copains....

  • Par cloette - 14/08/2017 - 13:48 - Signaler un abus John mac laine

    le plus pauvre des Américains ( et il n'est pas seul,) vit dans les égouts des villes .devenu comme une bête sauvage .

  • Par Ganesha - 14/08/2017 - 13:50 - Signaler un abus Cloette

    J'ai un petit peu peur des motivations qui vous rendent aussi critique envers la Californie ! Le cannabis y est légal, et une mère porteuse y fabrique en ce moment le prochain bébé de Kim Kardashian : son corps actuel lui a coûté très cher, et cette poupée n'a pas envie de devoir ''tout refaire'' ! Mais, est-ce pire que les enfants adoptés par la merveilleuse Angelina Jolie sur tous les continents ? De toutes façons, c'est l'avenir inéluctable de notre monde !

  • Par cloette - 14/08/2017 - 13:57 - Signaler un abus Paulqui roule...mousse

    certes, mais la classe moyenne importante en nombre est préférable pour l'économie, puisque c'est elle qui paie le plus d'impôts ! elle consommera plus ,investira plus, l'idéal serait la classe riche la plus importante en nombre , mais on n'en est pas là ! Cette classe moyenne ne doit pas être confondue avec la classe des smicards bien sûr ! Et c'est en réduisant les inégalités qu'on arrive à relever le niveau , tout le monde en profite . Au niveau mondial , s'il n'y avait pas de pays trop pauvres , on aurait pas ces problèmes de migrants et on pourrait leur exporter des choses .

  • Par cloette - 14/08/2017 - 14:01 - Signaler un abus Ganesha

    Il y a qq décennies, il n'y avait pas de GPA et San Francisco était shooté jusqu'à la moelle , mines patibulaires, drogués, hôtels louches et sirènes de police continuelles ....Auourd'hui ce doit être pareil .

  • Par cloette - 14/08/2017 - 14:03 - Signaler un abus précision

    Pas la Californie( sympa à l'époque) juste San Francisco

  • Par Ganesha - 14/08/2017 - 14:47 - Signaler un abus Versailles

    J'ai effectivement vu le reportage sur les SDF qui, aux USA, un des pays les plus riches du monde, vivent les égoûts ! Dialoguer avec des ''libéraux'' sur Atlantico est un passe-temps que l'on choisit librement, mais il faut savoir que ces ''charmants papys'' sont aussi connectés avec le ''monde réel'', que pouvait l'être la reine Marie-Antoinette dans son petit Trianon !

  • Par Paulquiroulenamassepasmousse - 14/08/2017 - 17:26 - Signaler un abus Ganeshânebâté et le monde

    Ganeshânebâté et le monde réel... Autant demander à un âne ce qu'il pense de celui qui le nourrit.... Il n'en voit que la main ! Et bien toutes ses analyses sont du même tonneau............ Si merdiapart sort un article sur les américains soi-disant responsables des crimes perpétrés par Polpot ...... Et bien s'il y en a unl capable de croire à ce genre de connerie c'est notre ganeshânebâté qui sur atlantico oolportera ce genre de connerie sans le moindre esprit critique

  • Par Ganesha - 14/08/2017 - 18:34 - Signaler un abus Donnez votre avis !

    Chers amis, fervents partisans du ''Capitalisme libéral'', le lien ci-dessous conduit à une vidéo YouTube montrant les centaines d'américains qui vivent dans les tunnels de Las Vegas. Elle ne dure que 2 minutes 35, et si vous ne savez pas comment vous y prendre pour la regarder, demandez à votre petit-fils de vous aider. Ce serait passionnant de connaître votre réaction. 1) C'est normal, c'est très bien 2) C'est un libre choix de leur part 3) Vous vous en foutez, seul compte votre petit confort personnel 4) C'est un scandale, inacceptable 5) C'est du bidon, tourné en studio ? === https://www.youtube.com/watch?v=sGHfaONHm4k

  • Par ajm - 14/08/2017 - 19:43 - Signaler un abus Le facteur Chinois.

    La montée de l'Asie et de la Chine sous l'effet initial des investissements US, avec la sortie de la misère de plus d'un milliard d'êtres humains a exercé, dans un cadre de libre-échange (d'ailleurs fortement biaisé en faveur de la Chine), un effet délétère sur les industries traditionnelles des pays occidentaux, exerçant une pression déflationniste très forte sur les petits et moyen salaires des pays "développés" en même temps que le chômage de masse augmentait. Ce mouvement a été de surcroît accentué par une immigration massive en Europe et USA qui a accru l'offre de travail peu qualifié, ajoutant un deuxième facteur poussant les salaires des moins qualifiés vers le bas. Dans une certaine mesure , l'effet sur le pouvoir d'achat final de ces travailleurs occidentaux a été beaucoup moins fort sous l'effet des baisses de prix des produits manufacturés importés de Chine ou ceux qui sont en concurrence directe et substituables par ces derniers. Par ailleurs, la hausse du pourvoir d'achat des classes moyennes Chinoises s'est traduit par une montée des exportations de biens haut de gamme vers la Chine profitant â certains pays comme L'Allemagne, la Suisse etc..

  • Par ajm - 14/08/2017 - 20:09 - Signaler un abus Un facteur Chinois moins prégnant mais qui reste fort.

    Le facteur déflationniste Chinois joue moins maintenant sous l'effet du différentiel de coûts salariaux avec la Chine ( très fortes hausses de salaire chaque année) qu'à cause des économies d'echelle d'une industrie qui peut amortir ses coûts fixes sur le premier marché du monde. Inversement, Il faut aussi tenir compte des coûts en terme d'espace, d'environnements et d'exigences plus grandes des consommateurs chinois avec des normes qui se rapprochent des nôtres . Au total, le" facteur Chinois" devrait être moins prégnant, mais il ne va pas s'évanouir pour autant, la hausse des salaires attendue et espérée aux USA par la FED restera faible malgré la forte baisse du chômage du fait de cette pression permanente des importations, notamment Chinoises. L'effet déflationniste Chinois joue beaucoup moins sur les travailleurs les plus qualifiés et ceux bénéficiant de revenus financiers (les multinationales en particuliers les firmes US ont d'excellents résultats) ce qui a contribué mecaniquement â une hausse des inégalités, au moins primaires. Cette hausse des inégalités a été forte dans les pays anglo-saxons, sensiblement moins forte au Japon et en Europe, en particulier en France.

  • Par vangog - 14/08/2017 - 20:30 - Signaler un abus L'inégalité est une richesse!

    Vouloir réduire les inégalités constirue le summum de l'indigence intellectuelle, car cela a toujours consisté à reduire la richesse, sans réduire la pauvreté: regardez les pays socialo-communistes, France, Grèce, Namibie, Soudan, Corée du Nord, Venezuela...c'est l'inverse qu'il faut faire, et c'est l'exemple américain: augmenter les richesses pour reduire la pauvreté, et cela signifie plus d'inégalités, mais moins de pauvreté. Il n'y a que ganeshanebâté pour croire encore à l'avenir radieux du socialisme...

  • Par cdealbuquerque - 14/08/2017 - 23:52 - Signaler un abus Deux façons simples (mais impopulaires)

    1) Éliminer les héritages pharaoniques. Par exemple, on pourrait plafonner les héritages à un ou deux millions de dollars. Le reste serait vendu aux enchères. Cela éviterait la création d'assistés de luxe comme les filles Hilton et Kardashian. 2)Miser sur l'éducation et insister qu'on ne laisse pas des gamins sortir du système éducatif sans formation (savoir lire et compter correctement serait pas mal...) C'est évidemment la vision d'un vrai libéral....

  • Par Paulquiroulenamassepasmousse - 15/08/2017 - 01:44 - Signaler un abus @cdealbu...

    Un vrai libéral sait que les cartes sont redistribuées naturellement toutes les 3 générations. Il est donc inutile de surtaxer les héritages... Quant à l'éducation, il 'est impensable que des enfants sortent du cour préparatoire sans savoir lire .....les instituteurs devraient être inspectés régulièrement.

  • Par john mac lane - 15/08/2017 - 01:48 - Signaler un abus Faire croire que l'inégalité c'est l'injustice est un non sens

    @cloette Le spectacle de la caricature de la pauvreté ne veut pas dire que le plus riche en est la cause. Cette culture de montrer des minorités pauvres pour justifier l'égalitarisme c'est juste de l'indécence. Vous voudriez faire croire que l’inégalité c'est l'injustice. En fait l'égalitarisme c'est la pulsion de la jalousie qui cache une envie folle de spolier plus riche que soi...... Je vous propose donc de voir ici sur le site suivant a quel point vous êtes riche en mettant votre revenu annuel..http://www.globalrichlist.com/ Et d'en conclure dans quelle indécence de richesse vous vivez!

  • Par cdealbuquerque - 15/08/2017 - 04:43 - Signaler un abus @Paulquiroulenamassepasmousse

    Vous avez sans doute raison pour les trois générations. Cela fait 75 ans. Autant accélérer le mouvement. Pour un vrai capitaliste la récompense vient de la prise de risque et de l'effort risque et non de l’ascendance. (pas être du lucky sperm club comme disait trivialement Warren Buffet)

  • Par Paulquiroulenamassepasmousse - 15/08/2017 - 09:13 - Signaler un abus Liberté, égalité....... choucroute !!!

    ......tous nos tenants de l'égalitarisme sont les premiers à dénoncer cette une société "formatée" qui nous emmènerait directement dans "le monde des Ä".......ce qui prouve bien s'il le fallait, que leur motivation n'est que jalousie pour une majorité de "suiveurs" et intérêt bien pensé pour une minorité "d'acteurs".....

  • Par lexxis - 15/08/2017 - 09:19 - Signaler un abus LA PART DE LA FINANCE

    Quand on aura fait le tour de la prédation croissante de la finance sur les revenus de la planète, on aura sans doute un début de réponse à la stagnation ou à l'échec relatif des politiques de lutte contre l'inégalité. Car ce que prend la finance n'est plus disponible pour lutter contre la concentration des revenus et des richesses. Mais apparemment médias et chercheurs sont peu intéressés par ce genre de recherche pour laquelle, c'est vrai, on ne peut pas compter sur l'appui de financements extérieurs, les financiers se satisfaisant parfaitement de l'ignorance actuelle et c'est peu de dire que nos universitaires ne brillent ni par l'originalité, ni par l'indépendance de leur démarche..

  • Par Ganesha - 15/08/2017 - 10:32 - Signaler un abus Peut-on ''déradicaliser'' un libéral ?

    La France a brièvement tenté l'expérience des ''centres de déradicalisation'', mais elle a rapidement renoncé. Le nazisme s'est effondré en 1945, le christianisme en 1968, le communisme en 1989. Il y a dans toutes les populations une large part qui ne possède pas l'éducation ou l'indépendance d'esprit nécessaires, et qui obéissent au chef jusqu'à ce que celui-ci meure ou prenne sa retraite. Ensuite, chacun se déradicalise comme il le peut... et il reste toujours des nostalgiques ! Pour marquer définitivement la ''Mort du Capitalisme'', nous devrons probablement attendre le prochain Krach boursier. Il faut cependant rendre hommage aux ''lecteurs libéraux'' de ce site : ils pourraient se contenter de lire le Figaro et de regarder BFM-TV : ils ne rencontreraient jamais la moindre contradiction. Un question : j'aimerais beaucoup savoir combien d'entre vous on regardé la petite vidéo dont je donne le lien internet, plus haut à 18h34 ?

  • Par vangog - 15/08/2017 - 11:50 - Signaler un abus @Lexxis Vous avez raison!

    Car les politiques gauchistes de ces trente dernières années n'ont pas seulement contribué à transférer les richesses (avec création inhérente de richesse), seulement du monde occidental vers le tiers-"monde (principalement asiatique): le transfert a aussi été réalisé des capitaines d'industrie vers les capitaines de la finance, avec, en corollaire, une grosse perte de créativité et d'innovation industrielle (voir la belle histoire de la famille Peugeot qui a su résister au capitalisme de connivence avec le gauchisme...). Ce qu'écrit ajm est aussi très vrai: la déflation salariale et le chômage provoqués par ces politiques gauchistes ultra-libérales favorisant finance et capitalisme de connivence, au détriment du capitalisme familial d'innovation, ont sérieusement affaibli le tissu industriel des sociétés occidentales. Comment réparer ce massacre gauchiste? il faut revenir à un libéralisme raisonné, équilibré, intelligent, souple et adaptable, probablement etatique dans les premiers temps, afin de reprendre à la finance les prérogatives qu'elle s'est injustement arrogée, puis progressivement libéral. Le protectionnisme intelligent est une des armes à développer...

  • Par Paulquiroulenamassepasmousse - 15/08/2017 - 13:54 - Signaler un abus @ganeshânebâté....

    .....le problème des inégalités c'est que certains devaient être absents le jour de la distribution de cerveau...... Alors après coup même la greffe paraît inutile...... Ils ne savent que répéter en boucle en sautillant : la finance ! la Finance ! LA FINANCE !!!!! les vieux ! les Vieux ! LES VIEUX !!!! Et comme ils n'ont pas de cerveau, ils ne se rendent pas compte que c'est grace aux vieux qui travaillent encore et à la finance qu'un pays est riche et peut lui permettre de vivre en parasite sans rien branler....

  • Par Ganesha - 15/08/2017 - 14:45 - Signaler un abus Paul

    Paul, une réponse en ''langue de bois'' vaut mieux que pas de réponse, mais avez vous regardé la vidéo ? Les gens qu'on y voit ne sont pas des immigrants, mais de ''bons américains'', par exemple des ''veterans'', qui ont combattu en Irak ou en Afghanistan.

  • Par ajm - 15/08/2017 - 14:47 - Signaler un abus Biologie économique et scientisme mécanique.

    Ganesha nous bassine avec ses crashs boursiers, mais le capitalisme est l'avatar moderne des civilisations marchandes de toujours , c'est â dire un organisme social vivant qui , comme tous les systèmes "naturels", connaît des crises, des périodes de replis et d'expansion, et est, en permanence, en phase de décomposition et de recomposition. Il ne peut pas vraiment mourir, contrairement aux systèmes "scientistes" mecanistes issus du 19 siecle ,constructions abstraites et contre nature vouées à la l'echec absolu. S'agissant du Christianisme , objet de sa toute particulière sollicitude haineuse, il lui survivra infiniment ce qui n'est pas peut dire.

  • Par ajm - 15/08/2017 - 15:51 - Signaler un abus Vidéos trompeuses.

    Les vidéos peuvent être comme les films allemands montrant des musiciens juifs jouant dans des orchestres installés dans les camps d'extermination. On peut voir des vidéos montrant le bonheur en Corée du Nord et la désolation en Corée du Sud, avec des interviews d'anciens ingenieurs de Samsung Electronics qui nous montrent l'enfer sur terre.

  • Par Ganesha - 15/08/2017 - 16:08 - Signaler un abus Ajm

    À vous lire, il semble bien que vous n'avez pas eu le courage de la regarder !

  • Par moneo - 15/08/2017 - 18:19 - Signaler un abus mais que faire?

    quel regret du monde bi polaire ;les rouges contre les affreux ça avait de la gueule.En plus les bridés n'arrivaient pas à se nourrir , il survivait à coup de millions de morts pour avoir le 1/4 du bol de riz quotidien;les cambodgiens entendaient bien démontrer l'efficacité du retour à la terre.. à coup de millions de morts et NOUS? ben nous c'était le paradis.Planqués derrière les armes de l'infâme Oncle Sam ,nos paysans pouvaient produire sans se préoccuper des prix de revient;in fine les surplus étaient vendus aux rouges avec subventions étatiques cad augmentations des impôts français Le paradis ... aux states( comme on dit chez les gauchistes) l'Etat dépensait infiniment moins qu'aujourd'hui pour ses dépense sociales , ( renseignez vous) les impôts étaient moindres, l'informatique n'existait pas ... autre temps aujourd'hui grâce à la mondialisation notre pouvoir d'achat a été développé par les produits importés à faibles prix... mais comme le modèle français redistributif a été amplifié ( en route vers le communisme vert) nous avons compensé par des emplois publics et des chômeurs bien indemnisés... sans vendre aux nouveaux clients asiatiques...

  • Par Paulquiroulenamassepasmousse - 15/08/2017 - 18:23 - Signaler un abus Mais on n'en a rien à battre

    Mais on n'en a rien à battre de sa vidéo, il n'a toujours pas compris que si les cancers paraissent plus nombreux aujourd'hui c'est qu'on sait les diagnostiquer, les traiter et que l'espérance de vie à considérablement augmenté.... Même chose quand il s'agit de clodos, Il y en a toujours eu et il y en aura toujours, même aux USA, et celui qui veut bosser et s'en sortir n'ira jamais au Venezuela, bien que ça déplaise à ganeshânebâté et à la gôche Bolivarienne...

  • Par ajm - 15/08/2017 - 23:58 - Signaler un abus Les inégalités, mal relatif peut-être nécessaire.

    Les inégalités ce n'est pas non plus l'alpha et l'omega: on peut légitimement préférer vivre dans une nation puissante et très dynamique, à la pointe de la modernité et du progrès dans tous les domaines, offrant de belles perspectives aux plus audacieux et aux éléments dynamiques du corps social , même au prix d'un niveau plutôt élevé d'inégalités financières , que de vivre dans un pays en phase accéléré de décadence et de régression générale, marginalisé sur tous les plans, offrant aux jeunes un peu ambitieux un avenir clochardise et égalitaire de " vivre ensemble" sur fond de méga CSG , de culture gaucho-bobo-droit de l'hommiste -festif pour petit fonctionnaire ou intermittent du spectacle permanent, tout ceci mâtiné d'islamisme agressif et d'insécurité physique croissante. A bien des égards, je préfère la société Americaine avec ses défauts et ses inégalités que la société Française qui se profile â l'horizon, qui risque de combiner toutes les tares des US mais sans ses avantages , son dynamisme intrinsèque et surtout sa liberté d'expression que nous perdons un peu plus chaque jour.

  • Par Ganesha - 16/08/2017 - 08:26 - Signaler un abus Faites rire vos petits-enfants !

    Effectivement, de mémoire d'internaute, on n'a jamais vu un intervenant dans un forum écrire : ''Vous m'avez convaincu, moi qui était de droite, je vais devenir de gauche... ou inversement''. Mais il faut bien reconnaître qu'il y a ici quelques messieurs (très respectables) qui, confrontés à certains faits ou réalités incontestables, perdent tout contrôle d'eux mêmes et affirment des âneries ! Par exemple : ''La Finance mondiale est parfaitement stable et raisonnable. Prétendre qu'il y a une spéculation frénétique et de l'évasion dans les paradis fiscaux est un pur mensonge. Évoquer la possibilité d'un Krach est un fantasme ridicule !''. Lorsqu' trader comme Jérôme Kerviel gagne des milliards d'euros, en jouant quelques minutes avec ses ordinateurs, dans la ''salle des marchés'' de la Société Générale, bien évidemment, il les réinvestit aussitôt dans la promotion de l'industrie française ! Et par le merveilleux ''effet de ruissellement'', ce sont les 65 millions de français qui s'enrichissent. Un conseil : expliquez ces théories à vos petits-fils. Celui de cinq ans ne comprendra peut-être pas, mais celui de dix ans éclatera de rire !

  • Par vangog - 16/08/2017 - 09:47 - Signaler un abus Dans les sociétés ecolo-socialo-communistes...

    l'égalité est de rigueur! "Obligatoire"! A spécifié le politburo sociao-ecolo-communiste...C'est pourquoi les enfants y fouillent la boue des marchés à la recherche d'un grain de riz, en toute (Kim-jung-ill-)égalité... Et c'est pourquoi les enfants de cadres du parti ecolo-socialo-communiste profitent des bienfaits de l'aide alimentaire occidentale, (contre chantage nucléaire) en toute légalité aussi...Préférons le système capitaliste au paradis égalitariste de ganesha, qui n'est ni enviable, ni souhaitable, car l'inégalité est une loi naturelle qu'il est dangereux de vouloir corriger (à l'inverse, la pauvreté peut être corrigée, grace à l'enrichissement de tous), car l'inégalité est source d'émulation, de créativité et d'identité. (oh putain! Les gros-mots pour un gauchiste...)

  • Par cloette - 16/08/2017 - 11:04 - Signaler un abus L'émulation

    @Vangog, c'est le désir de devenir aussi riche que ,ou en tout cas plus riche et c'est légitime, mais ne croyez pas que cela va favoriser la créativité , ou en tout cas pas dans le sens positif utile à tous . Cela va favoriser l'économie parallèle , illicite, le trafic de drogue, d'autres trafics en tout genre pas joli joli, ou si la personne est vraiment inapte , cela favorise la mendicité , au bout d'une journée, il y en a qui font leur beurre, il y a actuellement une recrudescence de demandeurs de monnaie, la technique a changé ,ils viennent dans la rue vous la demander personnellement ( flatté d'avoir été choisi ,vous donnez davantage !) Si on veut du vrai créatif il faut former les cervelles , et ça c'est devenu mission impossible ,Shanghai le dit ,et il n'a pas tort .

  • Par Ganesha - 17/08/2017 - 06:51 - Signaler un abus Pauvreté aux USA : connaissez-vous les ''foodstamps'' ?

    Voici une information qui va certainement fortement perturber les vieux radoteurs qui passent leur temps à venir célébrer ici les miracles de l'économie américaine. Connaissez-vous le ''Snap'' ? Vous trouverez ci-dessous le lien Wikipédia en français. Les Américains utilisent l'expression courante ''foodstamps'', c'est à dire ''coupons alimentaires'' : il s'agit d'un programme fédéral (étatique) de distribution d'aide alimentaire, fondé en 1939. En fait, ce ''modèle'' a directement inspiré les systèmes similaires qui existent à Cuba et au Venezuela ! J'en vois parmi vous qui commencent une crise d'épilepsie : vous devriez appeler le 15 ! Je vous donne aussi le lien officiel américain qui vous donne des statistiques, constamment mises à jour. En Mai 2017, 41,5 millions d'Américains étaient ''officiellement considérés comme pauvres'' (12% de la population) et ce mois là, ils ont perçu en moyenne 125 dollars. Comme je suis honnête et objectif, je reconnais que ces chiffres ont baissé de 5% en un an. Merci mr. Trump ? === https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Supplemental_Nutrition_Assistance_Program === https://www.fns.usda.gov/pd/supplemental-nutrition-assistance-program-snap

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Branko Milanovic

Branko Milanovic est chercheur de premier plan sur les questions relatives aux inégalités, notamment de revenus. Ancien économiste en chef du département de recherches économiques de la Banque mondiale, il a rejoint en juin 2014 le Graduate Center en tant que professeur présidentiel invité.

Il est également professeur au LIS Center, et l'auteur de nombreux ouvrages, parmi lesquels Global Inequality - A New Approach for the Age of Globalization et The Haves and the Have-Nots : A Brief and Idiosyncratic History of Global Inequality.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€