Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 22 Septembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Comment la pression fiscale augmente discrètement sur les particuliers, et pourquoi c’est un problème pour Macron

La pression fiscale augmente discrètement sur les particuliers. Pour Emmanuel Macron, cette situation risque de tourner au cauchemar, tant elle ancre la théorie du président des riches.

Le retour du "matraquage" ?

Publié le
Comment la pression fiscale augmente discrètement sur les particuliers, et pourquoi c’est un problème pour Macron

 Crédit FRED DUFOUR / AFP

La pression fiscale augmente discrètement sur les particuliers, malgré les grandes déclarations du gouvernement qui disent le contraire. En réalité, les Français sortiront rincés de l’exercice 2018 et, sans un effort majeur, 2019 sera tout aussi difficile. Pour Emmanuel Macron, cette situation risque de tourner au cauchemar, tant elle ancre la théorie du président des riches. 

La pression fiscale sur les particuliers risque de devenir un puissant talon d’Achille pour Emmanuel Macron. Elle ne cesse en effet d’augmenter comme si les particuliers avaient désormais vocation à financer l’essentiel des nouvelles politiques publiques.

Pendant ce temps, les recettes fiscales issues des entreprises s’effondrent.

Forte hausse de la pression fiscale sur les particuliers

 
Les derniers chiffres de la situation mensuelle du budget de l’État sont particulièrement évocateurs sur le sujet. On en trouvera ci-dessus une belle synthèse, au 30 juin, dressée par Bercy. Une rapide lecture des mouvements enregistrés sur les recettes comparés au 30 juin 2017 souligne toute la difficulté des discussions budgétaires qui auront lieu à l’automne sur le budget 2019. 
 
En un an, les recettes fiscales nettes ont baissé de 3,5 milliards, c’est-à-dire de 2,4%. Mais le produit de l’impôt sur le revenu a augmenté de 1,5 milliard. Le produit de la taxe sur les carburants a augmenté de 500 millions (environ 10%). Le produit de la TVA a augmenté de 2 milliards (soit 4% de hausse). 
 
Autrement dit, en un an, les particuliers ont vu leur pression fiscale augmenter de 4 milliards € ! Un chiffre qui annihile la baisse des cotisations sociales. Dans la pratique, chaque Français a versé 60 euros nouveaux à l’État en un an.
 

La pression fiscale frappe durement les classes moyennes

 
On retirera quelques évidences de cette accumulation de chiffres. 
 
Si l’on se souvient que seuls 50% des ménages acquittent un impôt sur le revenu positif, on comprendra que la vigueur de la hausse de l’impôt sur le revenu (3,3%) touche d’abord les classes moyennes, grands perdants de l’exercice budgétaire 2018, et probables grands perdants de l’exercice 2019, sauf à ce qu’Emmanuel Macron n’annonce pour eux une mesure compensatoire (ce dont on doute). Une fois de plus, donc, les classes moyennes portent l’essentiel de l’effort collectif. 
 
 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Loupdessteppes - 21/08/2018 - 08:43 - Signaler un abus Sans oublier l'ensemble de la pression fiscale

    La plus forte d'Europe... Les politiques se montrent toujours généreux ... avec l'argent des autres !

  • Par J'accuse - 21/08/2018 - 08:57 - Signaler un abus Le président de l'illusion

    Il est déjà "le président des fonctionnaires" et il faudrait qu'il "se déporte" encore plus à gauche ?? La vérité est que Macron est un mégalo incapable, bouffi d'orgueil, gonflé par la com', soutenu par des économistes imbus de leur incompétence, et une presse toujours complaisante. Il n'y a rien de bon qui puisse sortir de sa présidence.

  • Par Carl Van Eduine - 21/08/2018 - 09:41 - Signaler un abus Discrètement ?

    Retraité, je vois exploser le coût du gazole, du fuel, fleurir les taxes. Je dois céder ma résidence principale, me réfugier dans la secondaire _ bien au Nord et sans chauffage central _ et attendre pour voir. Si l'Etat continue de me plumer, je pars pour le Portugal, las d'aider un pays qui ne s'aide pas lui-même. Je ne supporte pas que seuls les entrepreneurs ou les hauts fonctionnaires puissent constituer un capital signifiant, apte à protéger leur famille, et que ceci soit interdit aux simples salariés économes, qui achètent des Sicav pour leurs proches plutôt que de gaspiller du kérosène en colonisant les tropiques à touristes. Je supporte encore moins que ma pression fiscale augmente alors que ça n'améliore en rien la vie des indigents, de même que je préfèrerai qu'on traite mieux les étrangers que nous recueillons pour mieux les intégrer, plutôt que se faire une course à l'échalote pour qui doit en recevoir le plus ou le moins. De toute façon, le climat est tel qu'il faut comprendre que l'accueil ici de la misère du Sud est un challenge incontournable à gérer. Enfin, je refuse que cet accueil m'oblige à idolâtrer une "religion" raciste. Président, au boulot !

  • Par vangog - 21/08/2018 - 09:52 - Signaler un abus Le socialisme démasqué!

    Pourtant, les patriotes Rassemblement National vous avaient prévenus...tant pis pour vous!

  • Par gerard JOURDAIN - 21/08/2018 - 10:29 - Signaler un abus tant que....

    tant que nous ne baisserons pas nos charges étatiques, on ne pourra pas redistribuer d ela richesse au peuple; mais que voulez-vous..;c'est bien français..;le coeur à gauche et le portefeuille à droite.

  • Par ajm - 21/08/2018 - 12:45 - Signaler un abus Baisse sans précédent de pouvoir d'achat pour 8 millions de retr

    Avec une inflation officielle de 2.1% , des pensions non revalorisées et une CSG augmentée de 1.8% , 8 millions de retraités enregistrent actuellement une baisse de pouvoir d'achat de 3.9% , baisse sans précédent depuis la guerre.

  • Par vangog - 21/08/2018 - 13:17 - Signaler un abus Ah!...et j’ajoute: ce n"est pas fini!

    Les charges, taxes, impôts vont encore augmenter, c’est inéluctable avec toute politique d"augmentation du mille-feuille technocratique et de la dépense publique. Un exemple: les dépenses de santé vont exploser de 11%, cette année, pour cause d’augmentation de l’immigrationnisme. Les charges augmenteront d’autant...

  • Par Citoyen-libre - 21/08/2018 - 13:20 - Signaler un abus Et pendant ce temps là !

    Les Régions, les Département, l'Etat financent à tout va des réhabilitations d'appartements, de maisons achetées par des immigrés, qui, à coup et à coût de 50 000 euros et plus, refont à neufs. Certains vont jusqu'à revendre immédiatement pour faire une plus-value. Toutes ces cités qui ont les balcons décorés de parabole pour suivre les chaînes de télé arabes, tous ces enfants, nuit et jour qui sont dans la rue, toutes ces classes de 12 enfants qu'on finance pour qu'ils parlent français, etc. Ca suffit, on en peut plus de cette gabegie. On en peut de ces gens qui viennent profiter d'un système, alors que d'autres sont spoliés.

  • Par Anouman - 21/08/2018 - 13:39 - Signaler un abus Problème

    C'est un problème pour ceux qui payent (encore qu'il y en a qui semblent aimer ça) mais pas pour Macron. Il trouvera toujours suffisamment de gens qui profitent du système pour se faire réélire. Avec notre système électoral on peut décrocher le gros lot avec 28% des voix.

  • Par zelectron - 21/08/2018 - 13:59 - Signaler un abus le budget pharaonique des ponx en surnombre (hors régaliens)

    pas touche ! donc il faut prélever le maximum d'impôts et plus encore pour nourrir les bouches inutiles qui constituent la majorité sans conteste des éléments de la fonction publique qui se croient indispensables et surtout se jugent eux mêmes ainsi sans vergogne. Rappelons que c'est in fine aux citoyens de décider, mêmes et surtout si les élus trahissent et curieusement retournent leurs vestes aux cours de leurs mandats sans qu'aucunes sanctions ne s'appliquent contre eux ! ! !

  • Par lasenorita - 21/08/2018 - 14:00 - Signaler un abus Macron ne sait pas compter...

    ...comme TOUS les énarques!...A l'ENA,on leur apprend à serrer des mains,à faire de beaux discours mais on n'apprend pas ''aux futurs présidents de la république française'': l'Histoire de France ET DE SES COLONIES..Hollande et Macron ignorent TOUT de l'Histoire de l'Algérie..s'ils l'avaient connue ils n'auraient pas raconté tous les mensonges qu'ils ont débités à Alger..tous 2 dépensent plus qu'ils ne possèdent(donc ils ne savent pas compter)...ils sont généreux avec les sous des contribuables français..tous 2 ont augmenté mes impôts et ils ont donné mes sous aux terroristes musulmans qui nous envahissent et qui m'ont chassée de mon pays natal!...

  • Par mgt - 21/08/2018 - 14:47 - Signaler un abus de la petite politique

    toujours les memes recettes : augmentation de la fiscalité et des taxes jamais de reformes de fond pour faire diminuer les depenses publiques et la dette macron comme les autres est un illusionniste nous attendons toujours un vrai homme d'etat !

  • Par LOTHARINGIEN 31 - 21/08/2018 - 23:16 - Signaler un abus Ministre de Hollande il nous

    Ministre de Hollande il nous plumait , Président , il nous écorche ... (pour quand le coup de grâce ?). Robin des Bois inversé , il prend aux pauvres pour donner aux riches ... Et personne ne réagit !

  • Par Abbest William - 22/08/2018 - 09:04 - Signaler un abus La pépite de Bercy sur les ventes immobilières

    La différence entre les recettes et les dépenses de l'Etat a représenté un bénéfice de 32,5 milliards d'Euros en 2017

  • Par Liberte5 - 22/08/2018 - 16:09 - Signaler un abus Faire des réformes structurelles pour mettre la France

    à niveau, c'est très difficile. C'est pour cela que la classe politique ne s'y aventura pas. Il n'en ont ni la compétence, ni le courage. Surtout le courage. Mais augmenter, taxes, impôts, prélèvements divers et variés, tout cela est à la portée du premier con venu. Là, pas besoin de beaucoup de compétence. Bercy sait faire pour pour nous saigner à blanc E. Macron soutenu par le capitalisme de connivence à la Française , lui renvoie l'ascenseur. Mais il ne touchera pas à la masse de fonctionnaires qui lui a servi de matelas électoral. Pour les musulmans et pour les banlieues. Pareil. On ne va quand même pas tuer ceux qui votent pour vous! restons sérieux. En revanche tous ces petits blancs de la France périphérique on peut leur imposer le 80km/h. Cependant, je connais certains retraités qui avaient voté Macron et qui déchantent sérieusement.Ils ne voteront plus pour lui.

  • Par lasenorita - 22/08/2018 - 16:53 - Signaler un abus Macron ne sait pas gérer le pays!

    N'importe quelle personne,sans avoir ''fait l'ENA'' ne dépense pas plus que ce qu'elle a dans son porte-monnaie..lui,Macron est très ''généreux'' avec les sous des contribuables français qu'il distribue aux Africains..ces Africains qui ont voulu être ''indépendants'' et qui,maintenant,quittent leur pays parce que les roitelets,qui les gouvernent,gardent pour eux tout l'argent que la France et l'Europe leur donnent..Hollande a augmenté mes impôts de 40% et Macron a diminué ma retraite:Hollande et Macron donnent mes sous aux terroristes musulmans qui nous envahissent ,qui m'ont chassée de mon pays natal..et qui achètent de belles propriétés,en France....avec les sous des contribuables français qui,eux,doivent se serrer la ceinture pour payer tous leur impôts énormes!...

  • Par Cheikhkhan - 22/08/2018 - 20:37 - Signaler un abus Catastrophe

    La nullité du président est tellement bien décrite par les commentateurs qu'il ne reste plus rien à ajouter. Si quand même. Qui a inventé le matraquage fiscal de Hollande ? Son conseiller financier pardi.

  • Par jc0206 - 22/08/2018 - 23:04 - Signaler un abus Entre l’article et les commentaires ....

    Tout est dit sur l’insignifiance de l’individu. Roi de la tchatche, fort en gueule faible en actes ! Je ne lui reconnais que sa capacité à attirer le crédule à chacune de ses sorties selfies avec maman.

  • Par Olivier62 - 23/08/2018 - 10:55 - Signaler un abus @Liberte5

    "je connais certains retraités qui avaient voté Macron et qui déchantent sérieusement." Certes, et ils vont même être plumés en priorité. Maintenant en 2017 ils auraient quand même pu s'en douter, non ? Si on gobe tout ce que raconte la TV alors on paye, ce n'est que justice. Mais à la prochaine présidentielle le système sortira un autre homme de paille qui fera les mêmes éternelles belles promesses que les retraités en question goberont comme celles de Macron !

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Éric Verhaeghe

Éric Verhaeghe est le fondateur du cabinet Parménide et président de Triapalio. Il est l'auteur de Faut-il quitter la France ? (Jacob-Duvernet, avril 2012). Son site : www.eric-verhaeghe.fr Il vient de créer un nouveau site : www.lecourrierdesstrateges.fr
 

Diplômé de l'Ena (promotion Copernic) et titulaire d'une maîtrise de philosophie et d'un Dea d'histoire à l'université Paris-I, il est né à Liège en 1968.

 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€