Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 27 Août 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Comment nos maires sont devenus les plus grands bâtisseurs de mosquées de France

L'auteur Élisabeth Schemla dénonce la pénétration progressive de la France par l'islamisme et son prodigieux écho dans la "génération islam". Extrait de "Islam, l'épreuve française" (1/2).

Bonnes feuilles

Publié le
Comment nos maires sont devenus les plus grands bâtisseurs de mosquées de France

Nicolas Sarkozy a finalisé en 2003 le cadre des relations entre l’Etat et l’islam. Crédit Reuters

Disons-le clairement : pour la construction des lieux de culte, quasiment aucun maire ou élu local qui, tout en se gargarisant du mot et en affirmant sa plus grande fidélité à la lettre, ait respecté la laïcité telle que la définit la loi de 1905. Pourquoi ? D’abord parce que l’État lui- même a été obligé de donner l’exemple. Pouvait-il agir autrement ? Certainement pas. Il avait affaire à de l’inédit : une religion, prosélyte, installée, deuxième en importance, venant concurrencer des cultes sécularisés depuis longtemps.

Il a bien fallu qu’il mette son nez dans l’organisation de la pratique musulmane après le coup de tonnerre de la révolution de 1989, sous peine de laisser aller complètement à la dérive une partie importante de la nation. Dans quel état serait- elle en 2013 si l’État s’était tout à fait abstenu ?

Jean-Pierre Chevènement, ministre de l’Intérieur PS, a donc accéléré le processus en signant en 2001 avec les organisations musulmanes une sorte de code de conduite. Il définit les principes et fondements juridiques gouvernant les relations entre les pouvoirs publics et la religion musulmane. Mais quelle ambiguïté et quelle faiblesse républicaine ! Pourquoi donc a-t-il voulu que ce code laïc français porte officiellement un nom arabe, Al Istîchara ? Beaucoup plus grave. Ses interlocuteurs exigeaient et ont obtenu que le renoncement à l’apostasie soit retiré du texte, sous peine de ne pas le signer. Ce qui en dit quand même long sur leur état d’esprit. Une peccadille ? Tiens donc… Qaradaoui, le maître à penser de l’UOIF et des Frères musulmans, le prêcheur star d’Al-Jazeera, vient encore de déclarer : "Si nous abolissions le châtiment pour apostasie, l’islam n’existerait pas aujourd’hui." Le châtiment : la mort. Cette année, en Égypte, une femme et ses sept enfants peuvent donc s’estimer heureux : ils ont été condamnés à seulement quinze ans de prison pour s’être convertis au christianisme. Plus près de nous, en Algérie, en 2011, un homme a écopé, lui, de cinq ans. En France, les imams peuvent ainsi s’en servir auprès de leurs ouailles dans les mosquées pour empêcher les conversions, et ils ne s’en privent pas. Il y a bel et bien une sorte de "droit" résiduel à l’apostasie. Les successeurs de Chevènement, le socialiste Daniel Vaillant et l’UMP Nicolas Sarkozy, ne sont pas revenus là-dessus. Pas plus pour l’instant que Manuel Valls.

C’est Nicolas Sarkozy qui a finalisé en 2003 le cadre de ces relations entre l’État et l’islam avec la création du CFCM. Convaincu comme toujours qu’il allait réussir mieux que les autres, l’ex-maire de Neuilly a célébré avant l’heure un mariage pour tous : islamistes en masse, sortis grands vainqueurs d’une élection au mètre carré des lieux de prière, Mosquée de Paris cooptée pour l’équilibre, un tiers des membres du conseil d’administration nommé par le gouvernement pour mieux contrôler. Une chakchouka, qui devait vite tourner. A vrai dire, le CFCM était exactement à l’image de l’islam que l’on avait laissé s’installer clandestinement depuis vingt ans. Pour la première fois dans l’histoire de la France, cette religion obtenait une reconnaissance et une place officielles. Il le fallait. Mais quel islam archaïque à tout le moins, intégriste souvent ! La gauche était la principale responsable, certes, mais elle était hors circuit en 2003 et pour longtemps.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Glop Glop - 04/05/2013 - 10:57 - Signaler un abus Ces maires vont voir...

    ... ce que les urnes vont dire dans quelques temps. D'où l'importance pour beaucoup de voir ariver le vote des étrangers maintenant que l'élection du chef de l'état est salué essentiellement par des drapeaux qui n'ont rien de provincialement français ni de nationalement européen. Tôt ou tard, comme en Chine, les bulldozers et les explosifs remettront de l'ordre dans le tableau.

  • Par géodith - 04/05/2013 - 10:58 - Signaler un abus Raccourci

    Sarkozy a surtout vouloir un droit de regards sur ce qui se faisait.. Ensuite, dès qu'on touche à l'islam, c'est une levée de protestations. Alors si vous en avez marre, Tous à Paris le 22 juin

  • Par Glop Glop - 04/05/2013 - 11:02 - Signaler un abus Apostasie...

    ... tiens? Il parait que ça n'existait pas et plus au cas où selon les uns et les autres qui pratiquent le prosélytisme ici et ailleurs. Et bien donnons-nous le droit "double zéro" pour équilibrer.

  • Par Glop Glop - 04/05/2013 - 11:06 - Signaler un abus @ géodith - 04/05/2013 - 10:58

    "Raccourci Sarkozy a surtout vouloir un droit de regards sur ce qui se faisait.. Ensuite, dès qu'on touche à l'islam, c'est une levée de protestations. Alors si vous en avez marre, Tous à Paris le 22 juin" - Nicolas Sarkozy a baissé son pantalon, point barre comme tous les prêcheurs et dévôts de l'UMP. Ceux qui sortiront ce pays de l'ornière musulmane s'appellent aujourd'hui les Identitaires et ils pourraient bien réaliser entre aujourd'hui et 2017 une importante poussée comme vient de le faire UKIP de Nigel Farage.

  • Par Geolion - 04/05/2013 - 11:08 - Signaler un abus Et le français, bord....,

    A l'auteur de l'article : Elisabeth Schemla Bonjour La première phrase de votre article n'en est pas une.... Fautes de syntaxe et il y manque le verbe principal...Mais comment pouvez-vous écrire aussi mal le français, alors que votre profession vous fait, de fait et déontologiquement, un devoir de bien maîtriser notre langue, compte tenu que vous êtes lue par des millions de citoyens ?? Bien à vous. Geolion

  • Par Glop Glop - 04/05/2013 - 11:17 - Signaler un abus @ Geolion - 04/05/2013 - 11:08

    "Et le français, bord...., A l'auteur de l'article : Elisabeth Schemla Bonjour La première phrase de votre article n'en est pas une.... Fautes de syntaxe et il y manque le verbe principal...Mais comment pouvez-vous écrire aussi mal le français, alors que votre profession vous fait, de fait et déontologiquement, un devoir de bien maîtriser notre langue, compte tenu que vous êtes lue par des millions de citoyens ?? Bien à vous. Geolion" - Rendons déjà la France aux Français, l'Europe aux Européens, et peu importe si les ordres sont "Feu", 'Fire", "Feuer", Chargez", "Hurry up" ou autre, pour le moment nous perdons, tel un fleuve en cru qui vide les hautes terres de ses eux, notre droit à exister sur la terre de nos ancêtres.

  • Par Glop Glop - 04/05/2013 - 11:22 - Signaler un abus Quitte à révéler, allons toujours plus loin

    http://ripostelaique.com/allemagne-chasse-aux-sorcieres-contre-le-parti-de-la-liberte-qui-compare-lislam-au-nazisme.html

  • Par langue de pivert - 04/05/2013 - 12:17 - Signaler un abus Fermetures par décision de justice !☺

    Que fait la commission d'enquête parlementaire sur les sectes ? Ce qui différencie une religion d'une secte (entre autre) est la difficulté d'en sortir une fois dedans ! On y est là...non ? AU BOULOT ET VITE !

  • Par chrisbord - 04/05/2013 - 13:30 - Signaler un abus Désolé !

    Mais pour moi, un mot me vient à l'esprit ? Que cherchent-ils ? Nous vendre a l'Islam en vue de la chasse aux électeurs ? Dans ce cas, tout le monde connaît le traitement réservés aux traitres à leur patrie et aux collabos lorsque les FRANÇAIS se réveilleront enfin!

  • Par Diogène21 - 04/05/2013 - 13:32 - Signaler un abus @ langue de pivert

    Tout est dit en peu de mots. Peine de mort pour l'apostasie siginfie bien qu'il est interdit de sortir de la secte Islam. Quelle nostalgie quand je visionne des images de la rue de ma jeunesse, ou des films de Pagnol et autres de cette époque. On adorait Mouloudji et personne ne le voyait comme un étranger parmi nous.

  • Par bertal - 04/05/2013 - 14:11 - Signaler un abus Réponse

    C'est une réponse cinglante à ceux qui ne voient aucune différence entre la religion chrétienne et musulmane ; on voit beaucoup de françaises mariées à des musulmans, combien de filles de musulmans mariées à des catholiques ou des athées ? Très peu car elles sont menacées, et le prétendant aussi ...

  • Par LILLBee - 04/05/2013 - 15:02 - Signaler un abus Grrrrrrr

    "Sarkozy, qui s’adjugeait là un bel électorat potentiel pour son destin présidentiel", vous plaisantez? Les musulmans ont voté Hollande à 95%, ça doit être leur façon de dire Merci je suppose... Par ailleurs la Suisse a voté l'an dernier Non au référendum qui demandait s'ils acceptaient la construction de minarets sur leur territoire. Nous a-t-on seulement posé la question en France? NON. Il y en a raz-le-bol de cette démocratie dite représentative qui ne cesse de nous trahir (et je ne parle pas du massacre des entreprises, c'est pas le sujet) ...

  • Par Rollonrolloff - 04/05/2013 - 15:22 - Signaler un abus @Bertal

    Les françaises qui se marient avec des musulmans sont des idiotes. Se sont les mêmes qui viendront nous faire pleurer quand leurs enfants seront kidnappés et envoyés au bled et leurs filles mariées à 12 ans et excisées... Elles n'auront eu que ce qu'elles méritaient!

  • Par Rollonrolloff - 04/05/2013 - 15:24 - Signaler un abus @Glop Glop

    Veuillez m'excuser: vous avez omis " Sabre au clair"...

  • Par Robert41 - 04/05/2013 - 16:35 - Signaler un abus Nos lâchetés et nos faiblesses feront la France de demain 1/2

    On construit plus de mosquées que de prisons. Cette dérive politique s’est faite sans l’accord des citoyens référents et sans réciprocité avec les pays demandeurs. Une église, un temple, une synagogue, en Arabie saoudite, c’est pour quand ? Le constat est rude. Nos élites politiques ont permis au nom d’une égalité de principes, l’irrigation du territoire national de lieux de cultes, totalement étrangers à notre histoire et à notre culture judéo-chrétienne. Dans la situation inverse, le même principe serait considéré comme une blessure, une salissure, un casus belli. Chez nous, tout est possible, même le pire.

  • Par Robert41 - 04/05/2013 - 16:35 - Signaler un abus Nos lâchetés et nos faiblesses feront la France de demain 2/2

    Rome et l’Eglise de France, sont silencieuses sur cette conquête religieuse, elles se soumettent comme elles le faisaient pendant la conquête nazie. Cette colonisation intra-muros aura des conséquences lourdes, car l’intrus, est incompatible avec les fondements mêmes des bases gréco-romaines de notre pays éclairé. La surreprésentation ethnique aura raison de notre claironnante laïcité d’aujourd’hui, demain, la France sera autre, dans sa composition et ses valeurs où le drapeau et l’hymne, seront changés par ceux qui auront la maitrise du territoire.

  • Par dreft - 04/05/2013 - 17:06 - Signaler un abus Mosquées + HLM + CAF

    = voix aux elections municipales

  • Par isaconfiture - 04/05/2013 - 18:53 - Signaler un abus CE N'EST PAS SORCIER!

    Dès lors qu'une mosquée s'érige en France il faut imposer une église dans les pays arabes. Si cette gestion équitable est respectée, il n'y a pas lieu à polémique. Mais hélas, on en est bien loin! Et le plus scandaleux c'est que l'on n'est pas certain qu'elles ne soient pas financées par l'argent des contribuables, vu l'honnêteté de nos politiques! Isaconfiture.

  • Par Duffy - 04/05/2013 - 19:37 - Signaler un abus Marre de bâtir des cathédrales sans doute.

    mais toujours à la plus grande gloire de Dieu.

  • Par armoric2 - 04/05/2013 - 20:57 - Signaler un abus la politique

    bonsoir a géodtith ci dans les différents gouvernements, on laissait le peuple voter et décider de lui même ce qu'il veut,ce serait beaucoup plus facile par contre il faudrait une révolution en France pour en arriver la je ne suis d'accord avec aucuns gouvernements , parce-qu' ils nous brime nous le peuple français dans les élections ils nous mentent et se fiche de nous la solution c'est le fn ,dehors socialiste et ump ainsi que leur Europe et leur président vive la France libre et souveraine en son pays merci de m'avoir lu

  • Par vspatrick - 04/05/2013 - 21:13 - Signaler un abus Allons jusqu'au bout.....

    Français allons voter un texte pour la polygamie,pour le WE le vendredi, la burka, et la police religieuse puisque l'Islam semble à la mode. Et puis c'est super tendance et cool d'abandonner sa culture pour s'ouvrir aux "autres". Puisque vous êtes si généreux, continuons à prodiguer gratuitement des soins à un peu toute la planète avec vos impôts. On devrait d'ailleurs supprimer la carte vitale qui n'a plus rien de personnel non plus. Quand à l'insécurité, elle n'existe pas en France...... Un cambriolage toute les 60sec en France, les zones de non droit, c'est du pipo, l'extreme droite qui essait de nous faire peur.... Continuons comme cela.... tout va bien...

  • Par sam75 - 04/05/2013 - 21:28 - Signaler un abus Clientelisme electoral

    Les elus agissent surtout par clientelisme electoral, le droit de vote des etrangers etant inutile car le plus part des musulmans sont Francais par naissance ou par naturalisation cadeaux. Quelques élus sont aussi des idéologues. Construction de mosquée , participation a la rupture du jeune, soutien aux Palestiniens, critique d’Israël, sont la panoplie de tout élus se respectant et surtout souhaitant être réélu. Il en est de même au gouvernement, d'ailleurs si nous avons le pire président de l'histoire, c'est bien en raison des votes communautaires, 80% des musulmans ont votes pour normalito

  • Par Curmudgeon - 05/05/2013 - 11:13 - Signaler un abus Lire le Coran, et le reste

    Mme Schemla dit : "... le Coran renfermant aussi une infinité de préceptes de fraternité et d’ouverture qui changent la couleur du message". J'avoue ne pas bien saisir la signification de cette phrase. Je dirais plutôt que c'est l'inverse. Ce sont les sourates les plus ouvertes et tolérantes qui sont annulées, "abrogées", par les sourates sectaires et appelant à la violence, et cela en vertu du principe de l'abrogation, qui est contenu à l'intérieur même du Coran, parole divine communiquée au mot près à Mahomet. Celui qui ne lit pas le Coran à la lumière de ce principe de l'abrogation ne sait pas lire le Coran comme les musulmans doivent le lire. Il faudrait tout de même que ce fait essentiel se diffuse un peu chez les politiques, les journalistes, les universitaires, les ecclésiastiques, les responsables associatifs, etc. L'inculture en matière d'islam va finir par nous jouer des tours pendables. Pendant qu'on y est, rappelons également que la doctrine de l'islam orthodoxe (sunnite) n'est pas contenue seulement dans le Coran, mais, indissociablement, dans le Coran ET la Sunna. La Sunna, ce sont d'une part les recueils de hadiths (de propos et de comportements de Mahomet), et la v

  • Par luka - 05/05/2013 - 15:10 - Signaler un abus encore

    encore mme schemla et les musulmans ! mince elle fait une fixette ! qu'elle s'occupe des gens de sa communauté !

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Élisabeth Schemla

Élisabeth Schemla a été rédactrice en chef du Nouvel Observateur et directrice adjointe de l’Express avant de fonder le site proche-orient.info. Spécialiste du Maghreb, du Proche et du Moyen-Orient depuis plus de trente ans, elle a publié six ouvrages chez Flammarion dont deux best-sellers : Edtih Cresson : la femme piégée et Une Algérienne debout, entretiens avec Khalida Messaoudi.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€