Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 29 Juin 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Comment l’effondrement financier de la Russie va contaminer l’Europe

En deux jours, la monnaie russe a perdu 30% de sa valeur. Les Russes font la queue aux guichets de banques pour acheter du dollar et transférer leurs avoirs à l’étranger. Les prix à la consommation ont commencé à grimper et l’économie toute entière risque une récession de 5% en 2015. La crise Russe va contaminer l’Europe toute entière.

L'Édito de Jean-Marc Sylvestre

Publié le
Comment l’effondrement financier de la Russie va contaminer l’Europe

L’effondrement financier de la Russie va contaminer l’Europe.

La brutalité de l’effondrement financier de la Russie a semé un début de panique partout dans le monde. Le rouble a baissé de 30% en deux jours, presque autant que lors du grand krach de 1998.

Les valeurs boursières se sont écroulées et les moscovites se bousculent aux guichets des banques pour récupérer leurs avoirs et essayer de les changer en euros ou en dollars. Les banques ont plafonné les retraits à 2000 roubles. Cette classe moyenne russe a déjà senti l’augmentation des prix des produits de consommation importés de l’étranger.

[LES AUTRES ARTICLES DE VOTRE BRIEFING ATLANTICO BUSINESS]
Suivre @atlanticobiz 

Chez les milliardaires russes, on essaie de partir.Mais ceux qui ont investi dans les valeurs russes ont perdus plus de 10 milliards en 24 heures. Rien ne permet de penser que la descente aux enfers soit terminée. Cette crise monétaire n’est que la partie visible d’une crise économique extrêmement grave qui s’abat sur la Russie.

La Russie a des réserves de changes, la Russie est assez peu endettée mais les banques et les entreprises vont avoir du mal à rembourser leur endettement privé à l’international, qui est très important. Les échéances de fin décembre 2014 et fin décembre 2015 seront difficiles à couvrir. Il y a donc peu de risque de faillite de l’État russe. En revanche, il existe beaucoup de risques de faillites d’entreprises ou de banques et ces risques sont systémiques.

En peu de temps, la Russie a cumulé les dysfonctionnements qui ont complètement bouleversé son équilibre.

Tout d’abord, la Russie, comme beaucoup de pays émergents, a vu depuis la crise de 2009 son activité économique décliner. Plus de la moitié de son PIB étant alimentée par la vente de son pétrole et de son gaz, cette activité a été touchée par le ralentissement de la demande. Puis, par la baisse vertigineuse des prix du pétrole. Le baril est passé de 140 dollars en 2008 à moins de 55 aujourd’hui.

Cette baisse, qui offre une opportunité de redressement aux pays consommateurs, représente une catastrophe pour la Russie. Si la Russie ne vend plus de pétrole et plus de gaz, la Russie perd l’essentiel de sa rente et donc de ses recettes.

Ensuite, 2ème série de facteurs, la crise en Ukraine a cassé la confiance internationale dans la stabilité du système russe. Les occidentaux ont mis en place une stratégie d’embargo sur les exportations en Russie, qui vise à asphyxier la population pour faire plier le régime. D’un côté les recettes ont fondu, de l’autre les produits importés sont devenus rares et chers.
 

Enfin, si l’occident a coupé les ponts avec la Russie, le pays n’a pas trouvé à l’est des fournisseurs de remplacement. Résultat, la combinaison de tous ces facteurs a créé une situation en Russie qui risque de devenir très douloureuse pour les populations. D’où l’effondrement de la monnaie, qui mesure la perte de confiance totale dans l’avenir.

Le plus grave, c’est qu’il va y avoir des dégâts collatéraux. La crise Russe risque de contaminer les pays émergents comme la Chine et le Brésil. Mais aussi les pays occidentaux européens dont l’Allemagne, qui était un très gros fournisseur du marché russe. L’économie allemande est en panne. Or, l’Europe a besoin de cette locomotive. Sont contaminées également quelques grandes entreprises européennes qui possèdent des créances sur la Russie et les banques très installées à l’est, comme la Société Générale.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Haddock36 - 18/12/2014 - 09:17 - Signaler un abus Le prix de la bêtise

    Il faut rappeler, ou même informer ceux qui n'ont appris l'histoire que dans les nouveaux manuels en vigueur, que Staline fit périr 8 millions d'ukrainiens par la famine organisée. A l'époque personne ne s'en était formalisé. Que Poutine soit mis au ban des nations occidentales pour sa "politique hégémonique" en Ukraine alors que la réelle menace vient de l'islam conquérant, se situe dans la continuité d'un processus d'autodestruction des peuples de race blanche qui avait commencé en 1914, pour se poursuivre en 1939. Comme beaucoup de vieillards qui ont perdu toute illusion quant à l'avenir de l'espèce humaine, je n'aspire plus qu'à une chose: que la main de Dieu, s'il existe, nous fasse payer très cher notre folie et notre bêtise.

  • Par cloette - 18/12/2014 - 12:49 - Signaler un abus Cynisme

    Cynisme de la géopolitique, mais attention à l'effet boomerang !

  • Par vangog - 18/12/2014 - 13:40 - Signaler un abus L'ours russe commence à plier...

    ...et à comprendre qu'il ne peut plus traiter ses voisins comme un protectorat du XIX eme siècle! C'est déjà une étape vers une solution négociée! Mais, connaissant la voracité de l'ogre russe, il négociera l'a indépendance des provinces ukrainiennes de l'est ( sous protectorat russe) en échange de son retrait militaire des provinces du Donbass. Mais il n'acceptera jamais de restituer l'Ukraine. Et c'est alors que nous pourrons tester la détermination des occidentaux! Poutine est comme tous les dictateurs: suffisamment fou pour laisser les relations russo-occidentales empirer, sous le prétexte fallacieux de garder un accès militaire à la mer noire. La situation va vite devenir explosive économiquement et militairement...le plus drôle va être de prouver à l'occident que Poutine n'alimente plus en hommes et en matériel les provinces de l'Est Ukrainien, alors qu'il a toujours prétendu ne pas l'avoir fait...

  • Par cloette - 18/12/2014 - 13:47 - Signaler un abus Vangog, c'est l'Europe qui va

    Vangog, c'est l'Europe qui va en payer les pots cassés!

  • Par cloette - 18/12/2014 - 13:56 - Signaler un abus La Crimee

    avait un statut spécial , elle était autonome !

  • Par cloette - 18/12/2014 - 14:08 - Signaler un abus MLP

    Ferait bien de renoncer car si elle arrive au pouvoir par la volonté du peuple, les instances supra nationales auront vite fait de lui faire rendre gorge par d'habiles manipulations !

  • Par von straffenberg - 18/12/2014 - 14:47 - Signaler un abus Trop tard

    Comme je l'ai déjà explique maintes fois le comportement de l'occident vis a vis de Poutine est irréaliste et suicidaire comme le sont de la même façon la sphère médiatico politique française vis à vis de l'islam , du front national, de l'économie .... l'addition sera salée

  • Par phegp - 18/12/2014 - 18:45 - Signaler un abus Et pendant ce temps,

    les marins russes retournent à Vladivostok. Par la mer, mais sans les Mistral. Sa Normalité, elle est contente ?

  • Par Philippine - 18/12/2014 - 18:49 - Signaler un abus Réponse à von straffenberg de 14H47

    Je suis tout à fait d'accord avec ce que vous dites et ce n'est pas en se conduisant ainsi comme l'Occident le fait en ce moment que l'on arrivera à un résultat honorable pour tout le monde . En fait, malheureusement , c'est comme cela que se déclenchent les grands conflits dans l'histoire..... par une grave crise économique .

  • Par langue de pivert - 18/12/2014 - 19:18 - Signaler un abus Assez de mur !

    Ce grand et vieux pays dont la moitié des revenus proviennent de la vente du gaz et du pétrole comme une vulgaire pétromonarchie du moyen-orient : quelle tristesse ! Où en serait la Grande Russie sans la révolution bolchévique ? Probablement une des 3 premières puissances mondiales ! M. Poutine est le meilleur dirigeant de la Russie (avec M. Gorbatchev) depuis la révolution d'octobre...il ne faut pas l'oublier ! L'Europe et la Russie ont un avenir commun qu'il ne faut pas compromettre : nos ennemis sont ailleurs !

  • Par Ganesha - 19/12/2014 - 04:34 - Signaler un abus Marine et Nabilla

    Comme d'habitude, sur Atlantico, plusieurs articles sur le même sujet… et il y en a eu d'autres auparavant… Le ''Grand Résumé'', c'est que le Capitalisme, ''l’Économie de Marché'' permet actuellement le déroulement d'une ''Guerre Mondiale'', apparemment déclenchée par l'Arabie Saoudite contre les USA, et que la Russie, puis l'Allemagne et l'Europe entière vont probablement voir leur système financier s'effondrer. Étant donné que mon rêve est de voir une nouvelle philosophie politique et économique se mettre en place, je ne peux que me réjouir de voir la ''Pourriture Capitaliste'' disparaître de la surface de notre planète. Au point de vue de la politique française, bien évidemment les petits clowns Hollande, Sarko, Juppé (faut-il encore citer Bayrou ?) vont être balayés par ce Tsunami ! Il y a ici quelques commentateurs qui vont encore être bien tristes : dans ce naufrage imminent, Marine Le Pen sera notre unique canot de sauvetage ! Gardez pourtant le sourire : cette journée a tout de même connu un merveilleux rayon de soleil : Nabilla est sortie de prison !

  • Par bjorn borg - 19/12/2014 - 08:26 - Signaler un abus Nabila est sorti

    pour acheter un autre couteau! Quant à Poutine, vous ne l'aurez pas comme ça. N'oubliez surtout pas que c'est un fameux joueur d'échecs. Les batailles sur l'échiquier, ça le connaît, même qu'Obama ne pige rien. Poutine seul contre 10 personnes gagne sans se fatiguer. Echec et mat à chaque partie!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Jean-Marc Sylvestre

Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ.

Aujourd'hui éditorialiste sur Atlantico.fr, il présente également une émission sur la chaine BFM Business.

Il est aussi l'auteur du blog http://www.jeanmarc-sylvestre.com/.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€