Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 02 Décembre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Comment les djihadistes de l'Etat islamique se font passer pour des réfugiés syriens afin de s'infiltrer en Europe et commettre des attentats

Un membre du groupe terroriste a expliqué à un site américain de quelle manière il faisait entrer des combattants sous couverture.

Inquiétant

Publié le
Comment les djihadistes de l'Etat islamique se font passer pour des réfugiés syriens afin de s'infiltrer en Europe et commettre des attentats

L'arrivée de réfugiés en Italie début 2015 Crédit Reuters

Un mois après les attentats en région parisienne et les opérations en Belgique, les risques de terrorisme sont toujours aussi grands en Europe. Pour preuve, ce récit édifiant du site BuzzFeed News qui affirme avoir été en contact avec un membre de l'Etat islamique, chargé de faire passer ses combattants vers l'Europe en toute discrétion.

Tout se passe en Turquie, le pays d'entrée et de sortie vers la Syrie où Daesh est très actif. Selon le journaliste, le groupe terroriste utilise les flux de réfugiés pour passer entre les mailles du filet. Depuis le début de la guerre civile dans le pays, 3 millions de personnes sont partis pour le Liban, l'Egypte mais aussi la Turquie où ils seraient autour d'un million de réfugiés. De là, beaucoup décident de partir vers l'Europe depuis les ports d'Izmir ou Mersin, direction l'Italie comme de nombreux migrants.

Puis, ils se dispersent en Allemagne, en Suède ou en France. Une arrivée massive difficile à endiguer pour les pays européens et dont profite l'Etat islamique pour faire passer en douce ses djihadistes. "J'envoie des combattants qu'ils veulent visiter leur famille" explique un passeur turc qui a aidé Daesh. "D'autres vont en Europe simplement pour être prêts."

Mais celui qui s'occupe de ces transferts pour l'Etat islamique, un ancien des forces spéciales syriennes, a mis du temps à se confier à BuzzFeed News. Parmi ceux qu'il a envoyés en Europe, il y a des Syriens, mais aussi des Européens et certains qui prétendent être américains. Une fois qu'ils ont franchi la frontière poreuse avec la Turquie, le passeur les installe à l'Hôtel, en attendant le beau temps. Puis, ils partent comme les autres réfugiés, entassés sur des petits canaux volés aux grands cargos.

Pour Daesh, le retour des nationaux dans leur pays via l'avion est devenu trop risqué. Ils sont systématiquement contrôlés et arrêtés à leur sortie de la carlingue. Alors, la clandestinité est devenue un meilleur moyen pour faire entrer des combattants. Le passeur aurait ainsi fait transiter 2000 personnes vers le continent européen.

Interrogés, des sénateurs américains affirment connaître la technique mais ne connaissent pas l'ampleur du phénomène. D'autant plus qu'il devient très compliqué de faire le tri entre les vrais réfugiés et ceux qui profitent de ce système. Le ministère des Affaires étrangères turc a affirmé, de son côté, prendre toutes les mesures pour mettre fin à ces envois de combattants. Pour l'instant, les moyens sont trop faibles pour que cela fonctionne véritablement. "Si on me questionne, je réponds simplement que j'aide des réfugiées à avoir une vie meilleure" assure le passeur.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par AgentDevlin - 04/02/2015 - 17:51 - Signaler un abus Effrayant

    L'article le plus effrayant que j'ai lu depuis les attentats. Et puis avec un pied nickelé comme Cazeneuve aux commandes, à quoi s'attendre?

  • Par Gré - 04/02/2015 - 18:52 - Signaler un abus c'était prédit

    Il ne fallait pas être grand clerc pour deviner cela. Dès le début, je le disais autour de moi et, comme d'habitude, je recevais une bordée d'insultes. Même maintenant, "on" ne fera rien. "Il vaut mieux laisser passer un coupable que de punir un innocent" : voilà ce que disent les innocents qui nous gouvernent.

  • Par bebert2 - 04/02/2015 - 21:55 - Signaler un abus Rien de surprenant

    Les arrivées massives de migrants sont peut-être aussi orchestrées ou aidées par des états ou organisations

  • Par vangog - 04/02/2015 - 22:50 - Signaler un abus Oui, il ne faut pas avoir fait HEC ou l'ENA...

    (d'ailleurs, il vaut mieux pas, tout court!) pour comprendre que l'immigration clandestine est un formidable cheval de Troie de notre UE laxiste. N'importe quel jihadiste primaire y aurait pensé des le premier jour! Et donc, voyons nous les contrôles des clandestins être renforcés en France, et ces clandestins être expulsés? Non, car il faudra encore quelques dizaines de morts pour que nos vils dirigeants décident d'une loi...et peut-être d'une marche (car tout est bon à prendre!)

  • Par kiki08 - 04/02/2015 - 23:46 - Signaler un abus prévention

    quelqu'un nous avait prévenus , depuis longtemps non ?

  • Par ISABLEUE - 05/02/2015 - 12:12 - Signaler un abus Le camp des saints....

    on s'en doutait pas que font les fonctionnaires des états européens ??

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€