Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Vendredi 29 Août 2014 | Créer un compte | Connexion
Extra

Chute historique de François Hollande dans les sondages : avant tout une crise sociale

Selon un nouveau sondage Ifop publié pour le JDD dimanche, 43% des Français seulement se disent satisfaits de l'action du président de la République. François Hollande perd 11 points en un mois, la plus forte baisse pour un président de la République depuis 1958. Pourquoi déçoit-il autant ?

Pire que de Gaulle et Chirac

Publié le

Atlantico : Selon un nouveau sondage Ifop publié pour le JDD dimanche, 43% des Français seulement se disent satisfaits de l'action du président de la République qui perd 11 points en un mois.Y a-t-il eu des précédents dans l'histoire de la Ve République ?

Frédéric Dabi : Le baromètre Ifop/JDD est le plus ancien baromètre de la Ve République. Sa particularité est d'être réalisé sur deux semaines. Ce laps de temps permet de lisser une forte hausse ou une forte baisse. Il est donc moins connecté sur l'actualité immédiate. S'il y a un évènement susceptible de faire baisser fortement un exécutif en une semaine, il est contrebalancé par la semaine suivante.

Lorsqu'on regarde l'historique du baromètre Ifop/JDD, c'est l'une des plus forte baisse jamais constatée. Le général de Gaulle avait perdu 12 points après les accords d'Evian et Jacques Chirac 12 points après l'échec du référendum du 29 mai 2005. Lorsqu'un président de la République perd plus de 10 points, c'est un tournant.

L'autre tournant, c'est que François Hollande passe pour la première fois sous la barre des 50% de satisfaction. Dans l'histoire de la Ve République, Jacques Chirac excepté en septembre 1995, ce n'était jamais arrivé aussi vite. Nicolas Sarkozy est tombé sous cette barre en janvier 2008. 

Comment expliquez-vous une telle chute ?

Il y a un vrai décalage entre l'opinion publique et l'opinion médiatique. Ce que les médias ont relayé sur l'exercice du pouvoir par François Hollande, la présidence normale, les éventuels couacs entre ministres, apparaît très peu dans les ressorts de l'insatisfaction. La crise de confiance actuelle à l'égard de François Hollande est avant tout une crise sociale. On est plus que jamais sur des motifs économiques et sociaux : emplois et surtout pouvoir d'achat. C'est assez traditionnel pour une rentrée de septembre : la feuille d'impôt arrive et les familles ont le sentiment que tout augmente.

Beaucoup de Français, pas seulement les catégorie populaires mais aussi les classes moyennes, sont dans une situation d'inquiétude très forte, d'angoisse sociale sur la question du pouvoir d'achat. L'intervention présidentielle du dimanche 7 septembre a cristallisé cette inquiétude, notamment sur la question fiscale. François Hollande n'a pas répondu à la question : "qui va payer les 30 milliards d'économies ?" Les Français ont retenu l'augmentation de la pression fiscale sans en comprendre la finalité.

François Hollande peut-il remonter la pente après une baisse aussi spectaculaire ?

Le général de Gaulle est remonté après les accords d'Evian. Mais, lui, n'a jamais eu un solde d'opinion négatif. François Mitterrand et Jacques Chirac sont remontés durant leur période de cohabitation respective. A l'inverse, après sa victoire aux législatives de 1997, Lionel Jospin a commencé doucement avant de connaître une très forte popularité jusqu'à l'année 2001.

On ne peut pas dire ce qui se passera dans les mois à venir. Ce qui est assez notable et qui peut-être va empêcher François Hollande de remonter significativement, c'est le très fort clivage autour de sa cote de popularité. C'est un clivage politique : il est victime d'une "bienveillance zéro" à droite. Les sympathisants de droite ne sont pas dans une situation d'attente par rapport à François Hollande, mais dans une situation de conflictualité post-présidentielle. Sa cote de satisfaction n'est que de 9% chez les sympathisants UMP alors qu'elle reste très forte à gauche. C'est assez classique, mais cela n'arrive habituellement pas aussi vite. Nicolas Sarkozy, en début de mandat, du fait de son volontarisme et sa politique d'ouverture, bénéficiait du soutien de 30% des sympathisants de gauche.

Propos recueillis par Alexandre Devecchio

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Septentrionale - 24/09/2012 - 14:07 - Signaler un abus Perlimpinpin l'incompétent soutenu par les médias

    va payer l'imposture du "moi, président"

  • Par pandore - 24/09/2012 - 14:18 - Signaler un abus Qui sème le vent..........

    Je suis ; je reste persuadé que son degré d'impopularité est bien plus bas que ce que les sondages veulent bien nous dire. Il n'a rien fait actuellement pour rassurer son électorat et toutes ses décisions anti-sarkosiennes n'ont fait qu'aviver un fort ressentiment de la droite. Quant aux extrêmes, ils sont et resteront viscéralement anti-Hollande. Je vois mal comment il pourrait rebondir.

  • Par Nico Attal - 24/09/2012 - 14:38 - Signaler un abus Le grand Flop

    Qui ne se souvient des tristes jours de pluie qui ont marqué l'élection de de Hollande jusqu'au milieu de l'été? Non content d'avoir détraqué la météo, la "Grenouille de l'Elysée" affole maintenant le baromètre "iflop", flop, flop, flop

  • Par Equilibre - 24/09/2012 - 15:04 - Signaler un abus Les français ont terminé la drogue que

    les médias ont injecté. Drogué aux valeurs "de gauche", à l’interventionnisme, à l'européisme... La remontée va être explosive.

  • Par kassian - 24/09/2012 - 15:13 - Signaler un abus François Hollande

    Il rêvait tellement d'être Président. Il pensait qu'au pouvoir, ce serait facile parce qu'il est de gauche. Ben oui : la gauche elle est du côté du peuple, c'est elle qui a raison. Les salauds, c'est la droite, ceux qui sucent le sang de la France pour engraisser les banquiers et les "riches". Avec la gauche au pouvoir, le "rassemblement" va avoir lieu : les riches vont payer, les pauvres reconnaissants lui chanteront des louanges. Et là, c'est le drame. Elu par accident, aidé par d'énormes promesses. Pas préparé. Pas compétent pour gérer un état en crise. Pas compétent pour s'entourer. D'ailleurs il n'a pas d'entourage compétent à gauche. Il aurait dû prendre conscience du problème et créer un gouvernement d'union nationale, de technocrates, de spécialistes pour piloter le paquebot. Non. Il est resté avec ses "potes" tous aussi incompétents que lui (Moscovici étant peut-être l'un des moins sous-dimensionnés). François Hollande, c'est l'histoire du Titanic. Sauf qu'ici on sait dès le départ qu'il y a un trou dans la coque.

  • Par mai2012 - 24/09/2012 - 15:20 - Signaler un abus Mais qui a voté pour lui ?

    Je discute politique avec pas mal de gens autour de moi car je ne peux pas m'en empêcher et à chaque fois je me pose cette question. Qui a voté pour ce guignol ? Tous ont la même réponse et le même haussement d'épaules. Hollande est critiqué pour sa mollesse, son indécision, ses vacances d'été, sa soi-disant normalitude, sa compagne, ses fanfaronades sans effet, tout y passe. Et franchement cela vient de la part de gens que je ne pensais pas de mon bord politique. Il y a donc bien un véritable malaise. La crise, on la connaît depuis 2008, Sarkozy n'a pas arrêté de nous en parler. Hollande et les Français la découvriraient seulement maintenant ? Pas possible. Ce serait plutôt qu'une partie des Français n'ont pas voulu vraiment y croire et ont préféré dézinguer Sarkozy, le responsable de tous leurs maux. Ils ont voulu croire en Hollande qui a été contraint d'avouer que cette crise existait trois mois après sa campagne mensongère, et il n'est visiblement pas à la hauteur pour lutter contre elle. Et ça se voit. Merkel ne le regarde même plus. La vengeance c'est maintenant (ce n'est pas de moi mais c'est bien trouvé).

  • Par la vie claire - 24/09/2012 - 15:29 - Signaler un abus Le vote blanc :

    Les personnes ayant voté pour ce guignol n'osent avouer leur méfait. Et se réfugient derrière un soit disant vote blanc ! Plus blanc que blanc !

  • Par langue de pivert - 24/09/2012 - 15:58 - Signaler un abus Si vous ne croyez pas celle là...

    ...je vous en raconterai une autre ! ☺ M. Sarkozy baissait dans les sondages parce qu'il était mauvais, bête, gentil avec les riches et méchant avec les pauvres. C'était de plus un voyou (de la république !) et un malade mental ! Il a duré 5 ans parce que les médias étaient à sa botte ! Son successeur est victime d'une crise sociale (doublée d'une crise économique mondiale qu'il a fait découvrir - après 5 ans de méditation et de réflexion - à la face du monde incrédule et stupéfaite devant tant de clairvoyance ! SI...SI..☺

  • Par enzo31311 - 24/09/2012 - 16:10 - Signaler un abus Usurpateur

    Cet un usurpateur, il s'est fait élire d'une courte majorite en faisant croire que tout ce qui allait mal etait la faute a Sarkozy.Des Français crédules ont votes pour lui et voila le résultat

  • Par Ravidelacreche - 24/09/2012 - 16:13 - Signaler un abus il est victime d'une "bienveillance zéro" à droite

    MDR ! :o)))))))))))))

  • Par De France et de plus loin - 24/09/2012 - 16:42 - Signaler un abus Un peu injuste

    Hollande va être le Président de la confrontation avec la crise. Sarkozy l'avait bien sure vu venir mais ce n'est pas lui qui a entamé ce qu'on appelle la "rigueur" c'est à dire les coupes sombres et le désengagement de l'Etat. La France de Sarkozy n'a pas fait les efforts de l’Italie, de l'Irlande ou de l'Espagne, pour ça, il aurait fallu qu'ils soit ré-élu. Hollande va fatalement devenir très impopulaire car c'est lui qui va assécher nos portes feuilles et nos services publics, pas le choix. Aucun président ni aucun parti ne peut nous éviter de souffrir dans les années qui viennent.

  • Par Gégé Foufou - 24/09/2012 - 17:12 - Signaler un abus A de France, etc

    Si pour une fois dans votre vie vous avez la possibilité de comprendre beaucoup de choses sur les proposition du F.N., Allez sur le sitedu F.N. et lisez le programme politique et économique Et pour la suite des évènements écoutez le discours de MLP de dimanche à La Baule sur nationspresseinfo

  • Par Gégé Foufou - 24/09/2012 - 17:13 - Signaler un abus Excuse

    nationspresse.info

  • Par vigil - 24/09/2012 - 17:14 - Signaler un abus rectificatif

    bien que non inconditionnel de Sarko, mais lui reconnaissant une action (plus que) globalement poisitve drant son septennat, il me parait injuste de lui contester sa volonté réformatrice. Deux entraves pour lui, en 1er lieu une crise qu'il a fallu contenir (à défaut de la jugguler) ce qui a nécessité d'ouvrir les vannes et donc de creuser les déficites. Ce faisant il faisait de la relance sans le dire contrairement à Pédaloman qui lui en parle sans la faire. En second lieu, il s'est heurté à un barrage féroce (le mot est faible) de la quasi totalité des médias (en particuliers de l'audio visuel) ce qui ne l'a pas aider pour engager des réformes. Il n'est quà se souvenir de celle de la retraite à 62 ans.

  • Par Gégé Foufou - 24/09/2012 - 17:26 - Signaler un abus CALCUL SIMPLE

    52% -9% du Front de gauche baisé dans la grande largeur -2% d'écolos couillonés dans toute leur hauteur et - 3% de F.N. qui voient se réaliser ce qu'ils avait prévu.= 38% de ravis de la crèche socialos qui vont bientôt eux aussi s'apercevoir qu'ils se sont fait mettre en profondeur. J'attend avec impatience les prochains sondages

  • Par Loupdessteppes - 24/09/2012 - 17:26 - Signaler un abus Commentaires et pincette !

    Il est délicat d'émettre des commentaires politiques à la suite de publication de sondages pour deux raisons : Les sondages n'expriment que rarement le fond de la pensées des questionnés. Si ceux qui sondent proposent eux aussi une réflexion ou interprétation, celle-ci influencera de facto les prochains sondages. Le serpent se mort la queue ! DSK aurait été meilleur dans ce rôle (se mordre la queue...)

  • Par Gégé Foufou - 24/09/2012 - 17:31 - Signaler un abus a vigil

    Et le million d'immigrés, et les taxes et la mondialisation, et l'Européime la mise sous ordres de Bruxelles et la perte de notre souveraineté, c'est qui ? C'est Nabokononozore

  • Par Urbon - 24/09/2012 - 17:46 - Signaler un abus @ Pivertdelalangue

    N'importe quoi vous alors. Est ce que Marine a attendu la fin des élections pour dire qu'on nous mentait sur la crise et qu'on y était jusqu'au cou ? Non ! Et si Hollande a expliqué le contraire, qu'il n'y avait pas vraiment de crise, c'était qu'il ne savait pas ? Hollande vous a bien pris pour des cons et c'est pour ça que maintenant tout le monde appelle Marine à l'aide !

  • Par Urbon - 24/09/2012 - 17:47 - Signaler un abus La crise

    Ça fait trente ans qu'on la regarde venir. On vient de signer pour 5 ans de plus.

  • Par walküre - 24/09/2012 - 18:00 - Signaler un abus norMal le gars Hollande

    Il a été élu par hasard. Par défaut peut-on dire. Comme il a le programme tourné vers le passé, il est pris pour un clown à l'étranger. En France il a essayé de rassemblé Pierre Paul Jacques dont aucun ne pense pareil, pis qui se détestent. Enfin comme les présidents actuels n'ont quasiment plus la main économiquement il est contraint d'appliquer la même politique que Sarkozy. Bonnet blanc et blanc bonnet. Nous avions prévu que ç

  • Par walküre - 24/09/2012 - 18:00 - Signaler un abus norMal le gars Hollande

    Il a été élu par hasard. Par défaut peut-on dire. Comme il a le programme tourné vers le passé, il est pris pour un clown à l'étranger. En France il a essayé de rassemblé Pierre Paul Jacques dont aucun ne pense pareil, pis qui se détestent. Enfin comme les présidents actuels n'ont quasiment plus la main économiquement il est contraint d'appliquer la même politique que Sarkozy. Bonnet blanc et blanc bonnet. Nous avions prévu que ç

  • Par walküre - 24/09/2012 - 18:00 - Signaler un abus norMal le gars Hollande

    Il a été élu par hasard. Par défaut peut-on dire. Comme il a le programme tourné vers le passé, il est pris pour un clown à l'étranger. En France il a essayé de rassemblé Pierre Paul Jacques dont aucun ne pense pareil, pis qui se détestent. Enfin comme les présidents actuels n'ont quasiment plus la main économiquement il est contraint d'appliquer la même politique que Sarkozy. Bonnet blanc et blanc bonnet. Nous avions prévu que ç

  • Par walküre - 24/09/2012 - 18:00 - Signaler un abus norMal le gars Hollande

    Il a été élu par hasard. Par défaut peut-on dire. Comme il a le programme tourné vers le passé, il est pris pour un clown à l'étranger. En France il a essayé de rassemblé Pierre Paul Jacques dont aucun ne pense pareil, pis qui se détestent. Enfin comme les présidents actuels n'ont quasiment plus la main économiquement il est contraint d'appliquer la même politique que Sarkozy. Bonnet blanc et blanc bonnet. Nous avions prévu que ç

  • Par walküre - 24/09/2012 - 18:03 - Signaler un abus suite

    que ça irait mal pour son matricule dès le mois de mai. Nous réitérons ici le pronostic selon lequel Hollande sera le premier président à devoir démissionner.

  • Par igligli - 24/09/2012 - 18:14 - Signaler un abus igligli

    president normal chute de popularité normal hausse du chomage vote des étangers normal hausse des impots normal quand les français élisent un president par défaut ou son seul programme était de descendre de detruire SARKOSZ d'ailleurs il a trés bien reussi certains d'entre nous l'ont suivi comme des moutons moi predident je ne tiendrai pas mes promesses merci de m'avoir elu pour 5 ans

  • Par Skagerrak - 24/09/2012 - 18:27 - Signaler un abus la presse

    Si la presse faisait plus d'information et moins de militantisme de gauche , on n'en serait pas là ! Un de ces jours , on va voir débarquer les technocrates de Bruxelles pour mettre de l'ordre dans nos finances et dégraisser la fonction publique , comme à Athènes . Et ce ne sera plus Flamby , mais Piteux !

  • Par Skagerrak - 24/09/2012 - 18:31 - Signaler un abus les médias

    Les médias serait plus juste que la presse . Les Français regardent plus la télé qu'ils ne lisent les journaux .

  • Par langue de pivert - 24/09/2012 - 18:43 - Signaler un abus @Urbonàjeter

    J'ai parlé de Marine dans mon comm' ? Vous ne savez pas lire ? Évidemment qu'elle le savait "que l'on était dans la crise jusqu'au cou"...comme mon coiffeur le savait ! Et alors ? (le second degré, jamais entendu parler ? ☺) Quand à Hollande il n'a pris pour des cons que ses seuls électeurs qui en sont ravis ! :-)

  • Par langue de pivert - 24/09/2012 - 18:47 - Signaler un abus Quant à ! zut !

    Au fait : qui appelle Marine à l'aide ? :-))

  • Par Urbon - 24/09/2012 - 19:06 - Signaler un abus @ langualenvers

    J'ai pas le droit de parler de Marine ? Vous le premier ? J'espère que ça aussi c'est du second degré !

  • Par carredas - 24/09/2012 - 19:11 - Signaler un abus @De France et de plus loin

    " Hollande va fatalement devenir très impopulaire car c'est lui qui va assécher nos portes feuilles et nos services publics, pas le choix. " Vous êtes sûr que son impopularité n'est due qu'à ça...? Et le président normal ? le moi président, je n'augmenterai pas les impôts ? le moi président je vous annonce qu'il y a une crise grave ? le moi président je ne sais pas faire taire ma compagne ? le moi président je ne dis rien clairement ? Nos portefeuilles vont être asséchés par un hésitant qui n'a pas de projet crédible, pas de quoi enthousiasmer les foules...!

  • Par sandhom - 24/09/2012 - 19:20 - Signaler un abus @vigil

    Rajoutez, les syndicats viscéralement, génétiquement opposés, par principe à des réformes de droite (bizard que Chérèque, le + porté à la négociation et au compromis ait démissionné avant l'heure); + les régions, les départements, et les forces de nuisance massive (SNCF, Ratp, Éducation National...). Maintenant que tout ce petit monde est réuni autour de la table du déjeuner dominical, ça devrait aller comme sur des roulettes en dégustant le calva.

  • Par antoinem - 24/09/2012 - 19:40 - Signaler un abus Mollande est un menteur !!!

    Il chute en popularité car il ne tient AUCUNE de ses promesses, le reniement total sur tout !!! Le plus marrant est le traité qu'il devait renégocier... il devait même mettre Angela à genoux... MDR !!!!

  • Par IKER - 24/09/2012 - 20:00 - Signaler un abus Elites et Mensonges

    Hollande et la Gauche ont menti aux Français ... non par ignorance. Avec Sarkozy ils disposaient de postes ou ils ne pouvaient qu'être informés de la situation réelle de la France. Ils ont entrenus au sein des Français un déni de réalité pour des "postes de gouvernement" Les Medias ont mentis aux Français ... au nom de leurs convictions, ils nous vendu Hollande un "Produit Politique" inadapté aux défis de la France à affronter et se déconnectant de l'opinion publique (syndrome "Morandini"). Pire, ils ont oubliés leur devoir d'informer pour régler leurs comptes avec Sarkozy, avec un relent de "défense corporative" grace à l'avantage fiscal des journalistes Les Français réalisent leur erreur, les rejetent les uns comme les autres. Crise sociale dites-vous ? NON ... CRISE DES ELITES qui sont totalement disqualifiées; PiIRE : les Français se tournent vers les réseaux sociaux et les rumeurs, qui ont pris le dessus au détriment des "faiseurs d'opinion" .... MAIS avec tous les risques de dérives que cela induit. .

  • Par IKER - 24/09/2012 - 20:06 - Signaler un abus Complément

    L'utilité des Journalistes n'est-elle pas traduire "les Envies, les Espérances et ce qui rassemble le Peuple" face au Pouvoir Poltique. L'ont-ils oublié ?

  • Par vangog - 24/09/2012 - 22:07 - Signaler un abus Les médias Français devront s'interroger sur les motivations

    qui les ont amené à relayer et cultiver les mots d'ordre PS de dénigrement systématique de la pitique de Sarkosy, et comment ils ont contribué a l'accession au pouvoir d'un très faible président, soutenu par une tres "hétéroclite" majorité et ce, avec une grande indulgence pour sa démagogie coupable et les contradictions idéologiques de ses alliés. Ceci est maintenant avéré par la côte de popularité de Flamby, beaucoup plus conforme à la réalité d 'un obscur Socialiste.

  • Par géodith - 24/09/2012 - 22:20 - Signaler un abus A partir de quel pourcentage

    on rejoue les élections ?????? Comment on le sort de là ? page humour de : http://www.je-suis-stupide-j-ai-vote-hollande.fr/

  • Par titine - 24/09/2012 - 22:33 - Signaler un abus Qu'on m'explique...

    43% des français sont en accord mais seulement 26% d'électeurs ont élu le moi je président...

  • Par Le gorille - 24/09/2012 - 22:54 - Signaler un abus Crise des élites, crise de société

    @Iker : je vous donne raison, crise des élites. Mais il y a aussi crise de la société. L'une entraîne l'autre, ou plutôt les premières fourvoient la seconde qui renvoie la balle en élisant de nouvelles élites pires que les précvédentes. A quand le sursaut national ?

  • Par stephanoise - 24/09/2012 - 23:29 - Signaler un abus CRETIN PREMIER

    Faut pas chercher midi à 14 h, ce type est tout simplement nul, d'une nullité tellement flagrante qu'il dégringole dans les sondages encore plus vite que nous l'espérions et encore plus bas que ces foutus sondages nous le disent, c'est sur. Il faut espérer qu'une fois leur leader choisi, la droite va pouvoir s'unir et taper à son tour sur ce gvt d'incapables qui met chaque jour notre pays dans une situation de + en + grave. Je l'ai constaté aussi, personne ne semble avoir le courage de dire qu'il a voté pour ce crétin... alors ils sont où les lécheurs du père dodu? même les journalistes commencent à critiquer violemment leur petits président tout mouillé qu'ils ont fait élire...leur "collègue" qui couche avec le locataire de l'Elysée ne semble pas avoir, elle aussi, tenu ses promesses à l'égard de ses confrères...décidément : la trahison, le mensonge, la manipulation, l'hypocrisie , l'incapacité et l'incompétence, c'est maintenant. Et gare à ce qu'il va encore dire à Nex York !!!

  • Par Karamba - 25/09/2012 - 00:12 - Signaler un abus Les français n'ont pas compris les explications de Hollande...

    Il faut dire qu'ils sont bêtes, hein M. Ifop? Ce n'est surtout pas lié à une gigantesque imposture flagrante de la part de Hollande, un M. Sondage ne dit pas ce genre de choses, les hommes politiques sont ses clients, son gagne pain... Quant au clivage de la droite, ce n'est pas spécialement classique. Mais un président qui insulte de la sorte le candidat sortant et son électorat par un mépris affiché haut et fort ainsi que des provocations enfilée à la chaîne, ce n'est de toute façon pas prévu pour rassembler l'ensemble des français. Flanby n'est pas le président de la France, il est le président des socialistes, en fait il n'a jamais quitté vraiment Solférino dans sa tête, on est toujours dans les mêmes manigances à la limite du private joke...

  • Par dendrobath - 25/09/2012 - 06:36 - Signaler un abus Qui sont les déçus ?

    La crise sociale a bon dos : elle était là avant Hollande ! Non, la chute de la cote de F.H est due avant tout au non respect de promesses purement électorales et heureusement, totalement irréalisables. Les voix qui ont désertées, sont celles des déçus qui ont cru au Père Noël ! Les classes moyennes sont prêtes à supporter un effort fiscal bien qu'elles soient déjà lourdement à contribution mais à la condition que cet effort soit limité dans le temps et surtout qu'il serve à quelques chose, ce qui n'est pas l'impression donnée par le gouvernement et ses alliés !

  • Par ccompagnon - 25/09/2012 - 08:03 - Signaler un abus Ce n'est pas une crise sociale...

    C'est juste un mauvais qui a été démasqué. Point final.

  • Par zen aztec - 25/09/2012 - 08:31 - Signaler un abus ""qui va payer les 30 milliards d'économies ?"

    De quoi on parle la?Impôts nouveaux= économies?C'est nous les contribuables qui allons faire des économies au profit du gvnt,des fonctionnaires,des élus divers...les mots ne veulent plus rien dire ,

  • Par sandhom - 25/09/2012 - 08:42 - Signaler un abus Avenir

    Il va stagner dans les sondages parce qu'il ne fera rien de fâchant avant les élections de 2014. (sauf clash grave). Son électorat sera moyennement rassuré quelque temps, celui d'apprécier les hausse d'impôts sans de véritables baisses de dépenses efficaces mais bataillant pour conserver leur place. Il table sur la chute de Merkel en 2013 pour une alliance plus keynésienne avec les pays du sud. Quant à l"électorat de droite, il ne peut être plus bas. Il est coincé mais prêt à tout pour conserver les régions, communes.. Dans ce but, il a fait stopper le regroupement des intercommunalités, initié par l'ancien gouvernement pour réduire les dépenses. Ne me souviens pas d'avoir vu un tel président si peu préoccupé par l’intérêt général du pays, si sectaire : On dirait un môme hargneux, capricieux, immature, cassant les constructions du passé en tapant du pied, pour nous bricoler un kit de bric et de broc, des jouets qu'il ne prêtent qu' à ces copains, sous une fausse bonhomie. On est morts.

  • Par Ludo1963 - 25/09/2012 - 09:37 - Signaler un abus Crise sociale ou mensonge démasqué

    je suis très content de l élection de Moi je car pour la première fois la démagogie du Ps ne passera pas impunément, contrairement aux annees mitterrand ou Jospin C est une opportunité pour démasquer leur nullité Il ne q en remettront pas. J ai pronostiqué depuis un an qu en cas d élection de moi je, il y aurait une dissolution de l assemblée rapide. Rdv en 2013, la droite gagnera les législatives, puis les élections locales dans la foulée . On en finira ave 30 ans de démagogie qui ont plombé le France, y compris Chirac, le radsoc qui a adoubé Hollande

  • Par Ludo1963 - 25/09/2012 - 09:41 - Signaler un abus @sandom

    2014 ? Ne rêvez pas , quand dans 6 mois on sera en récession et qu aucune reforme structurelle ne sera entreprise, nos creAnciers exploseront Hollande. Il est fini politiquement rdv dans 6 mois

  • Par Ludo1963 - 25/09/2012 - 09:53 - Signaler un abus Pauvre mr Dabi... Spécialiste en stratégie...

    Laissez moi rire La France n est pas encore dans la crise, Sarko nous a maintenu la tête hors de l eau. Avec Hollande on va connaitre la vraie crise comme en Espagne ou en Italie. Le bon côté c est qu on sera obligé de se reformer sous la pression de nos creAnciers. Avec une assemblée à droite. Mr Dabi stratège... Quelle fumisterie

  • Par sandhom - 25/09/2012 - 10:37 - Signaler un abus @ Ludo1963

    Je ne rêve pas ; Quand je veux dire qu'on est mort, c'est qu'il n'a pas l'intention ou la possibilité d'agir sans se saboter pour les élections de 2014 qu'il perdra de toute façon. Vous pensez que c'est une opportunité pour démasquer leur nullité mais à quel prix ? Tout le monde va morfler, gravement. Suis pas sûr qu'il y ait des raisons de s'en réjouir même si ça semble la seule solution.

  • Par Ludo1963 - 26/09/2012 - 01:19 - Signaler un abus @sandom

    Vous semblez croire qu Hollande peut encore pendre son temps. Vous n avez pas envisagé que début 2013, quand nous serons à 1% de récession, nos creAnciers nous OBLIGERONT a faire les reformes que nous avons évité depuis 30 ans, a cause du ps, des syndicats er des médias. Des lors Hollande ne pourra attendre 2014. Il prendra un coup de boule en pleine face et sera contraint de dissoudre l assemblée. La bonne nouvelle sera qu on se reformera enfin. La mauvaise nouvelle serait que ces crétins d énarques continuent a alourdir la dette qui pèsera sur nos enfants. 2013 sera la fin du grand mensonge socialiste initié par le néfaste mitterrand et que les français n ont toujours pas démasqué ( j ai honte de la bêtise de mon pays)

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Frédéric Dabi

Frédéric Dabi est directeur général adjoint de l'Ifop et directeur du pôle Opinion et Stratégies d’entreprise.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€