Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 25 Juin 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Christianophobie : le calvaire des chrétiens dans le monde

Alors que de nombreux Européens ignorent jusqu'à la signification de Pâques, des millions de chrétiens en terre d'islam fêtent la Résurrection du Christ souvent au péril de leur vie.

Persécutions

Publié le
Christianophobie : le calvaire des chrétiens dans le monde

En terre d'islam, des millions de chrétien fêtent la Résurrection du Christ souvent au péril de leur vie.

Où en est le dialogue islamo-chrétien ? Les responsables musulmans qui ont écouté la messe d’inauguration du Pape François semblent préférer le nouveau pontife argentin – qui a lavé les pieds d’un musulman dans une prison de Rome et a souhaité « bâtir des ponts entre les religions » en relançant un "dialogue serein avec le monde islamique" - à son prédécesseur germanique Benoît XVI, qui avait osé interpeller les musulmans sur la question de la violence religieuse.

C’est ainsi que Ekmeleddin Ihsanoglu, le dirigeant de l’Organisation de la Coopération Islamique (OCI, regroupant 57 Etats musulmans), a souhaité que "la relation entre l'islam et le christianisme retrouve sa cordialité et son amitié sincère." De même, Al-Azhar, la plus haute autorité de l’islam sunnite, basée au Caire, a annoncé qu’elle pourrait renouer le dialogue qui fut interrompu deux fois sous Benoît XVI : une première fois en 2006, suite au "discours de Ratisbonne" de Ratzinger qui citait un empereur byzantin déplorant les "mauvaises et inhumaines" idées de Mahomet "propagées par la violence" ; puis une seconde fois en 2011, lorsque l’ex-Pape appela les pays musulmans à protéger les minorités chrétiennes menacées...

Cet appel répondait à l’attentat-suicide perpétré contre l’Église des Deux Saints d'Alexandrie (Égypte), qui tua 23 chrétiens coptes dans la nuit du 31 décembre 2010 au 1er janvier 2011. Mais il ne convainquit point les pays islamiques à dénoncer la violence envers les Infidèles dès lors qu’elle est inscrite dans la Charià et le Coran, ce que déplorait justement Ratzinger. Et au lieu de faire leur aggiornamento sur ce point, Al-Azhar, l’OCI et La Mecque, qui défendent une conception totalitaire de l’islam, décidèrent au contraire de suspendre les rencontres avec le Vatican, au prétexte que Benoît XVI aurait "attaqué l'islam". Niant une réalité pourtant reconnue par les musulmans modérés et réformistes, ils rejetèrent en bloc l’"affirmation injustifiée que les musulmans persécutent les autres personnes qui vivent avec eux au Moyen-Orient"…

Les 57 pays de l’OCI - Arabie saoudite, Turquie, Pakistan et Egypte en tête - initièrent alors une campagne planétaire de dénigrement de l’Eglise et de "l’Occident croisé", jouant sur la corde sensible du victimisme islamique et de la mauvaise conscience européenne. Cette campagne, qui entraîna la mort de nombre de Chrétiens, culmina avec l’affaire des "caricatures de Mahomet" et des "films anti-islam" montés en épingle pour faire oublier la christianophobie islamique.

Double langage et absence de remise en question des pays musulmans

Gagnés par la dhimmitude volontaire et la peur - renforcées par l’explosion de violences anti-chrétiennes et anti-occidentale, nombre de chrétiens ont donc salué le fait que Pape François ménage bien mieux que Ratzinger la "susceptibilité des pays musulmans" et espèrent que par sa politique d’apaisement, il pourra améliorer le triste sort des chrétiens d’Orient. De son côté, Mahmoud Azab, conseiller pour les affaires interreligieuses de l'imam Ahmed Al-Tayyeb d'Al-Azhar, a déclaré : "Espérons que le nouveau pape jettera de nouveaux ponts solides et équitables pour un dialogue équilibré et efficace entre le monde islamique et le Vatican, un dialogue pour atteindre un consensus sur les valeurs suprêmes communes qui préservent la dignité de l’islam et la réalise concrètement". "Nous reviendrons au dialogue avec le Vatican dès qu'apparaîtra une nouvelle politique". Une réconciliation sous condition … qui laisse entendre que l’Eglise serait la seule responsable des blocages et que les pays islamiques n’auraient pas à respecter la liberté religieuse des minorités, bafouée par les lois inspirées de la Charià qui, dans certains pays tels l’Arabie, l’Iran ou le Soudan, punissent de mort l’apostasie ou le prosélytisme chrétien !

On reste donc stupéfaits par cette exigence de tolérance à sens unique et par cette absence totale de remise en question des instances islamiques officielles qui exercent continuellement des pressions à l’ONU et sur nos gouvernements pour faire adopter des législations "anti-blasphème" visant en fait à limiter la liberté d’expression au prétexte de ne pas "diffamer l’islam". Alors que dans les pays islamiques, les chrétiens sont soit interdits (Arabie saoudite), soit régulièrement pris pour cibles par des attentats (Pakistan, Soudan, Maghreb, Turquie, Egypte, etc)… Ainsi, tandis que les pays de l’OCI dénoncent "l’islamophobie" occidentale, les adeptes du Christ sont réduits à des citoyens de seconde zone en pays d’islam et y forment des minorités humiliées.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par pithylion - 01/04/2013 - 10:06 - Signaler un abus Une religion de conquête.

    L'islam est une religion de conquête, le christianisme une religion de repentance... Tout vient des origines de chacune d'elle. Les attitudes d'aujourd'hui en découlent directement. L'intelligence des croyants de chaque partie suffira-t-elle à modérer les dogmes ? Rien n'est moins sur.

  • Par sam75 - 01/04/2013 - 10:16 - Signaler un abus Dialogue impossible

    Le dialogue est totalement impossible et cela depuis plus de 1400 ans.Les dignitaires musulmans ne bougeront jamais pour la bonne raison q'ils pensent etre dans la vérité absolue découlant de la parole de dieu rapportée dans le Coran. Ils ne reconnaîtront rien, c'est aux autres a s'incliner pas a eux.Tous ceux qui n'ont pas compris cela sont bien mal partis, ceux qui croient a un dialogue, a une cohabitation equilibree se trompent lamentablement.

  • Par casanova - 01/04/2013 - 10:31 - Signaler un abus La violence est consubstantielle à l'islam

    Et on en sortira pas de cette évidence, de cette réalité. L'actualité, chaque jour, nous en apporte la confirmation. Ainsi, aujourd'hui la Birmanie est touchée par des affrontements violents entre bouddhistes majoritaires et la forte minorité musulmane, cette violence gagne aussi le Sri Lanka. Il est à craindre que cette violence se répande également en Europe, alors que l'UOIF en France reçoit des prédicateurs de haine. Le pape François, au lieu de laver les pieds d'une musulmane en prison (comme par hasard)dans un acte de soumission(l'imbécile) , ferait mieux de se soucier du sort des chrétiens d'orient et de tout faire pour les protéger.

  • Par NicoLeFou - 01/04/2013 - 10:42 - Signaler un abus Toujours pareil

    Comment dialoguer avec des personnes qui pronent la violence, ne voient que la violence, ne pensent que violence. Comment dialoguer avec des personnes dont le livre saint demande que les non-croyants soient exterminés? Et si l'article parle du monde en général, cette radicalisation se propage en France, sous la bienveillante férule de la gauche en général et de l'actuel gouvernement en particulier, qui laisse cette religion libre de faire ce qu'elle veut et impose la laicité aux autres et les insultes et les provocations à l'Eglise.

  • Par Chesterfield - 01/04/2013 - 11:38 - Signaler un abus Où en est le dialogue islamo-chrétien ?

    Toujours un petit mot agréable avec mon petit épicier de quartier.

  • Par durendal - 01/04/2013 - 12:08 - Signaler un abus Naïveté et lâcheté occidentale.

    Il faut vraiment être naïf pour croire que l'Islam peut se réformer, et passer de l'état d'idéologie criminelle à celui de religion respectable. C'est ne rien connaitre de l'histoire de cette idéologie violente et conquérante par le crime, et de ses textes sois disant religieux, mais qui ne sont en fait que des textes méprisant les non musulmans et les femmes, où l'assassina de ceux qui ne sont pas d'accord avec l'Islam doivent tous périr. Quel différence avec l'évangile chrétiens ! On retrouve bien là deux religions, celle du bien et celle du mal. L' Islam est plutôt une religion satanique.

  • Par Benvoyons - 01/04/2013 - 12:08 - Signaler un abus Il faut que les musulmans fassent un grand nettoyage des

    Minarets et ils sont les seules à pouvoir le faire comme l'on fait les catholiques pour les extrêmes qui n'ont jamais rien compris à la parole des évangiles. Le pape a fait ce que Jésus aurait fait d'autant plus qu'il est reconnu comme prophète par les musulmans.

  • Par laïcité - 01/04/2013 - 12:15 - Signaler un abus Et oui hélas !

    et ce qui est doublement scandaleux c'est que d'une part cela n'émeut nullement les Occidentaux qui ne sont que des lâches!...Et d'autre part c'est de ne pas entendre les musulmans arrivés en Europe critiquer leurs "frères" des pays majoritairement musulmans pour leur manque de tolérance envers les minorités religieuses qui habitent encore pour l'instant ces pays musulmans !....Cette tolérance dont ils bénéficient, eux mêmes, en Europe !...Comme le dit le proverbe: "qui ne dit mot consent "...Les Occidentaux qui, depuis quelques décennies, pratiquent la tolérance à sens unique avec le monde musulman ont une conduite irresponsable!

  • Par casanova - 01/04/2013 - 12:19 - Signaler un abus @ Benvoyons

    Autant dire jamais. Car, contrairement au catholicisme, dans l'islam sunnite il n'y a pas de clergé ni d'autorité religieuse suprême à part le coran que n'importe quel blédard peut interpréter à sa guise. L'islam est un ferment de violence; reprenez vos livres d'histoire, même pour la période de "l'islam des lumières" ,avec lequel on nous bassine, la violence était consubstantielle à sa domination.

  • Par Christof - 01/04/2013 - 12:28 - Signaler un abus Merci à l'auteur d'apporter

    un éclairage sur les flammes qui consument peu à peu les chrétiens géographiquement éloignés du coeur de Rome. Sur la position du Pape à l'égard du monde musulman : est-il dupe, je ne le pense pas. Par contre qu'il mette sa parole, sa foi, en accord avec ses actes afin de nous démontrer qu'il vit au travers de sa vérité contrairement à d'autres, oui. C'est la recherche de l'exemplarité.

  • Par langue de pivert - 01/04/2013 - 12:59 - Signaler un abus Religions prédatrices !

    Les adeptes de cette secte (l'islam) sont des pleurnichards paranoïaques ! Ils prennent la tolérance pour de la faiblesse et ne comprennent que les rapports de force ! Les bouddhistes en Inde l'ont bien compris ! Si les catholiques tendent l'autre joue qu'ils ne viennent pas se plaindre d'y prendre un coup de sabre !

  • Par jurgio - 01/04/2013 - 14:17 - Signaler un abus Faisons aux autres...

    ce que nous ne voudrions pas que les autres fassent à nous-mêmes. L'islam doit prendre se rendre compte qu'il s'engage de plus en plus, depuis quelques temps, dans un processus de haine systématique. Le christianisme qui prône l'amour mutuel lui devient de plus en plus gênant car l'islam n'aime pas le partage communautaire. Ne pas confondre : le christianisme n'est pas une religion de repentance, la repentance étant essentiellement une idéologie de gauche.

  • Par hypolambda - 01/04/2013 - 15:01 - Signaler un abus La faute

    Le djihad est la faute originelle de l'Islam. Prôné,pratiqué par son prophéte il a précédé de 4 siècles les croisades. Il ne peut qu'aboutir à dresser contre l'Islam le reste de l'humanité. Aucune religion, aucune idéologie n'a pu rassembler autour d'elle le genre humain. Le dialogue interreligieux est illusoire sur ces bases.

  • Par yvonman53 - 01/04/2013 - 17:22 - Signaler un abus Ben

    Massacrer les infidèles c'est normal dans l'Islam. D'autant plus que "le Coran" ne respecte pas les "droits de l'homme"

  • Par yvonman53 - 01/04/2013 - 17:27 - Signaler un abus Ben

    Pour les islamistes les"droits de l'homme" comme c'est écrit " homme" pour eux ça ne s'applique pas aux femmes !

  • Par yvonman53 - 01/04/2013 - 17:29 - Signaler un abus Ben

    "Le Coran" passe avant toutes les règles et les lois .

  • Par VeLiVoS - 01/04/2013 - 18:32 - Signaler un abus & le dialogue socialo-chrétien …

    il en est où avec le mariage pour paire de gays ?   Parce que pour bien combattre les “valeurs” de l'islam, faudrait déjà bien connaître les notres et les apprécier ‼ †

  • Par Glop Glop - 01/04/2013 - 21:33 - Signaler un abus Le calvaire des uns et des autres...

    ...Chrétiens ou non, commence et se signifie là où la religion de paix des barbus sévit.

  • Par Diego - 02/04/2013 - 00:42 - Signaler un abus Un proverbe arabe

    Un proverbe arabe dit" baise la main que tu ne peux pas couper." Cette phrase illustre parfaitement ce qui se passe. Tant que les européens baisseront la culotte devant l'islam, il en sera ainsi.Avez vous entendu Normal 1er, Moi président, lui qui s'empresse de souhaiter une bonne Aïd aux muzs,l'avez vous entendu souhaiter une bonne Pâques aux chrétiens??? L'exemple vient de haut.

  • Par Le gorille - 02/04/2013 - 01:26 - Signaler un abus Merci

    je me disais : encore un ! Eh bien non ! Merci Alexandre Del Valle d'avoir appelé un chat un chat et dénoncé la position musulmane. Votre article, puisque bien étayé et construit, ne peut appeler aucune remarque sinon d'ouvrir les yeux et de bien comprendre l'actuelle et totale incompréhension de la part des musulmans. Espérons que le pape François aura la même vigueur que Benoît XVI, et la même intransigerance doctrinale, ce dernier point me semble d'ailleurs acquis.

  • Par Elpadre - 02/04/2013 - 08:00 - Signaler un abus merci pour cet article

    très instructif et pertinent.

  • Par Mbungle - 02/04/2013 - 10:16 - Signaler un abus Un article très pertinent...

    ... qui mériterait plus d'écho. Cette problématique de persécution des chrétiens est trop occultée, et les pays occidentaux (de par notre dépendance au pétrole?) font preuve d'un mutisme scandaleux. Même des organisations pourtant respectables, telles qu'Amnesty International, restent trop discrètes à ce sujet.

  • Par Pierre1961 - 02/04/2013 - 13:52 - Signaler un abus Destroying the Soviet Union

    Destroying the Soviet Union in 1991, the Western Europeans committed ritual suicide of their civilization. The Muslims did not have control of the church and science. They do not know who the Galileo Galilei, Giordano Bruno. Western civilization has long should take a step to the scientific atheism, but we see the stagnation, in fact gaining strength various sects and obscurantism. While the rest of the world is developing, we are trying to believe in Jesus Christ, living in the 21st century. This is crazy. It is even not stagnation but degradation. The moral values must be separated from ​​of Christianity. Moral values must be extracted from Christianity, edited and transmitted to new generations begin. This was done in the Soviet Union. The main thing that needs to be done - it's free (not paid) college and university education.

  • Par Pierre1961 - 02/04/2013 - 13:55 - Signaler un abus The Muslims did not have

    The Muslims did not have fight of the church and science.

  • Par Elpadre - 02/04/2013 - 22:44 - Signaler un abus to Pierre1961..

    Please, be kind for us proficient english speakers. Use your primary language when you intend to explain something, at least we'll have a chance to understand what's it all about. I'm terribly sorry to have to tell you this, but your english is kinda rusty.

  • Par honduras - 05/04/2013 - 08:28 - Signaler un abus tolérance ou lacheté

    remercions les missions évangéliques pour le réveil du christianisme, le monde a changé, la tolérance est une chose mais elle a ses limites, au delà c'est une forme de lacheté qui consiste a accepter de fait des situations qui devraient être combattues.

  • Par laïcité - 05/04/2013 - 10:05 - Signaler un abus Et oui toute la lâcheté des Occidentaux

    face à cette haine des musulmans vis à vis de tout ce qui n'est pas musulman !...De toute façon, pour qui s'est donné la peine de lire la vie du "beau modèle" Mahomet, de lire le Coran et les principaux Hadiths, il ne faut pas s'en étonner!...Tout est dit dans ces écrits sur la nature de cette religion pas comme les autres !...Et jusqu'à maintenant aucun musulman n'a osé dénoncer ces versets et sourates qui devraient relever de la censure !...L'Occident, un jour ou l'autre, paiera très très cher toute cette lâcheté et les Etats-Unis en seront les premiers responsables !

  • Par sianabog - 05/04/2013 - 10:05 - Signaler un abus Un petit problème

    Jésus n'est pas mort sur une croix, mais sur un T Il est monté au Golgotha en portant seulement la partie haute du T, le patibulum qui a été ,encastré sur la partie horizontal, le stipes (en latin toujours) (C'est très différent de ce qu'on a dit et montré vendredi passé) Ce peut être le début d'une remise en cause critique de sa religion chrétienne, et pas seulement de celle des autres On peut être déiste ou théiste (il,y aurait des nuances entre les deux) et surtout s'efforcer d'aimer de plus en plus de, gens "pour l'amour de Dieu", sans pratiquer une religion plus ou moins contraignante, à supposer qu'elle soit historiquement fondée. Heureusement Dieu est aussi tolérant :-)

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Alexandre Del Valle

Alexandre del Valle est un géopolitologue et essayiste franco-italien. Ancien éditorialiste (France Soir, Il Liberal, etc), il intervient pour le groupe Sup de Co La Rochelle et des institutions patronales et européennes et est chercheur associé au CPFA (Center of Foreign and Political Affairs). Il a publié plusieurs essais en France et en Italie sur la faiblesse des démocraties, les guerres balkaniques, l'islamisme, la Turquie, la persécution des chrétiens, la Syrie et le terrorisme.

Il est notamment auteur des livres Le Chaos Syrien, printemps arabes et minorités face à l'islamisme (Editions Dhow 2014), Pourquoi on tue des chrétiens dans le monde aujourd'hui ? : La nouvelle christianophobie (éditions Maxima), Le dilemme turc : Ou les vrais enjeux de la candidature d'Ankara (Editions des Syrtes) et Le complexe occidental, petit traité de déculpabilisation (Editions du Toucan).

 

Voir la bio en entier

En savoir plus
Je m'abonne
à partir de 4,90€