Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 08 Décembre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Bye-bye Marine ? Fillon-Macron, le duel qui se profile mais qui n’aura (probablement) pas lieu

En pleine dynamique dans les sondages, Emmanuel Macron semble en mesure d'arracher des voix à l'ensemble des candidats déclarés (ou non) à l'élection présidentielle. Cette situation rend naturellement tentante l'idée d'un duel Macron-Fillon en anticipation du second tour en 2017, mais l'hypothèse reste hautement improbable. Tant sur le plan idéologique que logistique, Macron rencontre encore trop d'obstacles.

Projections pré-élection

Publié le - Mis à jour le 2 Décembre 2016
Bye-bye Marine ? Fillon-Macron, le duel qui se profile mais qui n’aura (probablement) pas lieu

Atlantico : Le dernier sondage Kantar-Sofres Onepoint révèle une véritable dynamique en faveur d'Emmanuel Macron dans la mesure où il parvient à prendre des voix à presque tous les candidats testés. Comment y parvient-il ? Dans quelle mesure une telle situation est-elle susceptible de nourrir des discours médiatiques et des velléités de duel Macron-Fillon dans la presse ?

Emmanuel Rivière : Emmanuel Macron capte effectivement un électorat qui en son absence pourrait voter Hollande, Fillon, Bayrou, confirmant sa capacité à attirer dans tous les camps et à enjamber le clivage gauche droite. Il les capte précisément parce qu'il répond à une attente d’une partie du corps électoral : revisiter l'organisation spatiale politique du pays et réunir des gens "compétents et de bonne volonté", qui auraient une vraie vision de la manière dont il faut faire réussir la France. Cette frange de l'électorat n'est pas positionnée de manière partisane, idéologique, selon les schémas classiques.

Elle est sensible à la notion de performance dans l'action politique. Cette performance se recherche autour des notions du savoir-faire, d’inventivité et de capacités d'anticipation, et de maîtrise d’un environnement complexe et mouvant. C'est aujourd'hui ce que parvient à incarner Emmanuel Macron, son défit restant d’une part de parvenir à prouver qu’il ne s’agit pas d’une fausse promesse, en avançant des propositions concrètes, et d’autre part qu’il peut gagner, sans quoi il risque de se dévaluer très vite.

Comme vous le soulignez, cette capacité pourrait alimenter les intentions de la presse à s’intéresser de manière prématurée à un duel Emmanuel Macron-François Fillon. Rappelons d'ailleurs qu'Emmanuel Macron est déjà largement capable d’attirer l’attention médiatique : il n'y a qu'à voir le succès des différentes étapes de son parcours politique. Fondation d'En marche, démission du gouvernement, déclaration de candidature… Les unes des magazines dont il bénéficie à chaque occasion ne sont pas une manière des titres concernés de s'immiscer de manière partisane dans le débat politique : il s'agit de répondre à un intérêt des lecteurs, dont attestent les chiffres de ventes quand Macron fait la une. Il constitue à lui seul un sujet susceptible d'intéresser les lecteurs. Dans de telles conditions, il est évident que l’hypothèse d'un duel Emmanuel Macron-François Fillon dans le cadre de la présidentielle va intéresser. Particulièrement une fois que l'offre à gauche sera clarifiée. La question qui va se poser est la suivante : Emmanuel Macron, troisième des sondages, peut-il devenir Emmanuel Macron deuxième ? Aujourd’hui improbable, ce duel sera d’autant plus facilement étudié et évoqué que les médias pourront se prévaloir du reproche qui leur a été adressé de ne s’intéresser durant la primaire qu’au duel Juppé-Sarkozy, qui n’a finalement pas eu lieu. Mais pourquoi pas dans ce cas traiter du duel Macron-Le Pen ?

Le duel le plus probable reste le duel Fillon-Le Pen, non pas en raison des sondages, mais parce que dans notre paysage politique à trois pôles, chacun des deux représente un pôle sans concurrence sérieuse, quand la gauche est très divisée. Cependant il n'est pas faux de dire qu'il y a aujourd'hui une incertitude sans précédent. Par conséquent, il n’est pas interdit d’étudier l’hypothèse d’un duel final Fillon-Macron. Mais raisonnablement il faudrait d’abord s’intéresser au combat qui opposera peut-être Emmanuel Macron à celui dont il fut le secrétaire général adjoint puis le Ministre, François Hollande, où à l’affrontement Macron Valls. C’est entre le fondateur d’En Marche et le représentant (s’il y en a un) de l’exécutif que l’électorat sera le plus disputé. Je crois que c'est ce qui captera d’abord, légitimement, l'attention. Une autre compétition importante sera celle qui l’opposera à François Bayrou si le président du Modem est candidat. En outre, si Bayrou et Hollande ou Valls se présentent, cela limitera fortement les chances de qualification d’Emmanuel Macron pour le second tour.

Christophe Bouillaud : Emmanuel Macron profite probablement du fait qu’il représente pour l’instant pour une partie des électeurs déçus par la politique la nouveauté absolue dans un paysage politique qui parait devoir reproduire les habituels clivages. Par ailleurs, le fait que François Fillon soit considéré comme un candidat bien à droite de son propre camp laisse s’ouvrir un espace au centre-droit. L’UDI a participé à la primaire de la droite et du centre, mais elle n’a même pas été capable d’y exprimer son propre candidat et celui auquel elle apportait globalement son soutien, Alain Juppé, a été platement battu. Pour l’instant, il semble que François Bayrou hésite à entrer en lice encore une fois. Il y a de quoi d’ailleurs. Le Modem n’est plus l’ombre que de lui-même et Bayrou aura du mal à se relancer dans la course sans que son discours et sa personne n’apparaissent comme datés. Enfin, au centre-gauche, la situation est apocalyptique avec un François Hollande et un Manuel Valls qui ont du mal à cacher leurs désaccords sur la suite. Pas étonnant dans ces conditions que Macron en profite dans les sondages.  

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par cloette - 01/12/2016 - 07:30 - Signaler un abus Traitement des donnèes

    Mettons â jour les réelles données de ce quinquennat , en économie ( dette chômage croissance en berne..) , en personnalités de Hollande, Ayrault , Valls Taubira , NVB...., , en façon de gouverner chez les uns et les autres, , en attentats, en bougies et fleurs , en files interminables de migrants venus dans des embarcations s'échouant sur nos rives, , en événements divers et variès qui ont plongé le peuple dans une dépression profonde, et on comprendra pourquoi Fillon est finaliste . Il reste â éliminer d'autres prétendants incompatibles avec la liste , ( pour Macron cela me paraît facile ) . Il y a encore quatre mois , , . Y aura t il de nouvelles données à faire rentrer ?

  • Par Lafayette 68 - 01/12/2016 - 08:22 - Signaler un abus Fillon et Macron

    2 hommes politiques que Attali adoube... Il faudra voir les programmes affinés car qui en France va voter pour plus d'heures de boulot , une retraite reculée etc ... sur fond d'islamisation rampante , d'arrivées de réfugiés et de clandestins dans une maison France ouverte aux 4 vents t et endettée, sans croissance ? On aimerait un vrai débat sur l'euro , responsable en grande partie de nos difficultés oui ou non , sur les réformes structurelles indispensables mais clairement affichées car continuer à recruter des agrégés à 15h de cours hebdo seulement et 3 mois et demi à 4 mois de vacances par an dans le secondaire ( 2500 par an) est absurde mais limiter le nombre d'infirmières (à 5 petites semaines de congés par an en augmentant leur temps de service) ou de policiers serait aberrant.

  • Par Ganesha - 01/12/2016 - 08:29 - Signaler un abus Désarroi des journalistes

    Désarroi des journalistes : l'excitation de la primaire de la droite est retombée. De quoi va-t-on discuter pendant les mois qui viennent ? J'ai regardé hier soir l'émission politique sur C8 et je n'ai pas trouvé de réponse à la question : finalement, sur quoi basons-nous notre choix ? Quand on voit JF. Copé, sans rien savoir de Bygmalion, il a l'air sérieux et sympa… Avons nous éliminé en priorité les menteurs et les repris de justice ? Et nous élisons ceux qui ont la chance de ne pas encore s’être fait prendre ! Il faudrait probablement beaucoup plus de démocratie directe, avec des référendums sur les décisions importantes.

  • Par Ganesha - 01/12/2016 - 08:55 - Signaler un abus Hallelujah !

    Le sondage de la page d’accueil d'Atlantico nous demande si nous sommes satisfaits du résultat de la primaire et nous répondons oui à 87 %. Voici pourquoi : il y a quelques mois, les sondages nous annonçaient une finale Sarko-Juppé et je me désolais de devoir choisir entre la Peste et le Choléra. Finalement, c'est un lampiste incolore et sans avenir, tout juste parfumé à l'encens, qui passait là par hasard, qui a été désigné. Hallelujah !

  • Par Semper Fi - 01/12/2016 - 09:08 - Signaler un abus Article inutile....

    Que l'on aime ou pas Patrick Buisson, force est d'admettre qu'il possède une capacité avérée d'analyse politique. Son analyse est la suivante : le prochain président sera celui qui saura à la fois convaincre l'électorat populaire et les CSP+... Pour l'instant, ni Marine LP, ni Fillon, ni Macron ne sont capables de faire cette synthèse...

  • Par ZeArno - 01/12/2016 - 09:56 - Signaler un abus La première phrase

    "Le dernier sondage ..." j'ai arrêté de lire.

  • Par vangog - 01/12/2016 - 10:38 - Signaler un abus Adoubé par Attali et le bilderberg...

    Macron-Rothschild, l'homme sans programme mais propulsé par des médias serviles...et Fillon, brimé par Sarkozy, mais propulsé par la bourgeoisie de province...à eux deux, ils font quoi, les chouchous des médias? 4...5 millions d'électeurs...pas suffisamment pour menacer Marine Le Pen, qui sera au 2D tour avec le meilleur de tous les loosers, tous des hommes qui ont déjà gouverné la France, et participé personnellement à son déclin (et oui! Macron inclus, car il n'est pas une jeune vierge...)

  • Par l'enclume - 01/12/2016 - 11:12 - Signaler un abus Tous pourris !!!!!!!

    vangog - 01/12/2016 - 10:38 - Alors mon "vango go" on commence à baliser ? Bientôt Marine comme les "pourritures de la droite" dixit Ganesha, va se retrouver devant les juges !!! Qui se ressemble s'assemble.

  • Par ikaris - 01/12/2016 - 11:31 - Signaler un abus Titre un chouillas trompeur

    ... mais analyses finalement assez pertinente. J'en retiens cette perle : il fait vendre les magazines (un jeunot gérontophile et / ou homo ça attire comme au cirque ?) et s'est tout ce que les médias lui demandent. L'équilibriste Macron n'ira sans doute pas loin mais on évoque pas assez l'hypothèse d'une scission de ce qui reste du PS ... il pourrait attirer à lui un certain nombre de vieilles baltringues qui lui seraient utiles pour mener sa campagnes et recueillir ses parrainages.

  • Par Benvoyons - 01/12/2016 - 11:41 - Signaler un abus Ou est la nouveauté ??

    Il conseille Caton H. Il sait qu'il y a + 40 milliards d'impôt en + et que fait-il ===il se plante dans la déclaration de son patrimoine. ====Lui un ancien Banquier qui faisait la négociation entre des acheteurs et des vendeurs d'entreprises:)::)) ====Il va falloir sérieusement réanalyser ses analyses des valeurs des entreprises qu'il a vendu:)::)) Il se dit entrepreneur car il travaillait dans l'achat et la vente d'entreprise :)::)) Ben non il n'a aucune connaissance ni même la moindre connaissance de la gestion d'une entreprise sur le long terme ni de son organisation pour la réussite d'une entreprise avec le cortège des problèmes techniques et sociaux qui sont dus aux Fonctionnaires Élus et des Syndicats de Fonctionnaires qui dirigent la France depuis 40 ans. Il pense qu'en ayant démissionné de la Fonction Publique il sait fait une nouvelle virginité pour les électeurs qu'ils pensent aveugles. Non le pépère est aussi formaté que Caton H et des sbires de la gauche. Déjà il a tout compris car son rassemblement s'appelle "En Marche " mais tu ne peux utiliser la jambe Gauche ni la jambe droite encore moins la béquille du centre. Il invente le parti de la lévitation transcendantale:)

  • Par Benvoyons - 01/12/2016 - 12:00 - Signaler un abus Suite en fait il utilise la même méthode que Caton H pour

    gagner 2012 car en effet il est plus facile de soulever le monde creux des formatés de l'ENA et qui lui colle à la peau. Il commencerait déjà par Un Fonctionnaire ne peut être un élu comme cela existe en UK, en Allemagne, Autriche,Pologne etc.. S'il veut être un élu Il démissionne et il ne peut revenir dans la Fonction Publique après. Car démissionner puis après 5 ans revenir à sa Fonction Publique avec un salaire et un poste supérieur en fait serait parfaitement similaire que de rester Fonctionnaire. Donc éventuellement s'il disait ça dans son programme et bien je veux bien revoir ma position sur cette homme formaté ENA

  • Par cloette - 01/12/2016 - 12:08 - Signaler un abus Macron ?

    On y croit ou on n'y croit pas . Moi, je n'y crois pas , l'explication de Benvoyons me paraît pertinente .

  • Par Nicolas V - 01/12/2016 - 12:33 - Signaler un abus Tour de force, opposer Bilderberg à Bilderberg

    Dans le rêve des journaleux. J'ai gagné 1 Diner/champagne en annonçant depuis sept 2013 que FF était le président élu par Bilderberg le 6/06/13 et soutenant ensuite qu'il gagnerait la primaire . Vous croyez choisir, vous ne choisissez que votre chat, pauvres souris. Renversez la table, bon Dieu!

  • Par toupoilu - 01/12/2016 - 12:35 - Signaler un abus Je crois qu'ils commencent a percevoir le danger

    Que le programme très dur pour les petits de Fillon agrège l'ensemble de ceux qui ne veulent pas aller à l'abattoir derriere celle qui SERA la finaliste, et qui crèvera alors le "plafond de verre". Jusqu'a l'emporter ?

  • Par Benvoyons - 01/12/2016 - 12:51 - Signaler un abus Nicolas V - 01/12/2016 - 12:33 :):))::))

    Si les gens veulent savoir comment fonctionne Bilderberg pas de problème ils trouvent sur internet:)::) Mais Nicolas V veut faire un fantasme une réalité.

  • Par Ganesha - 01/12/2016 - 13:50 - Signaler un abus Bilderberg

    http://www.medias-presse.info/francois-fillon-et-le-club-bilderberg/64801/

  • Par Benvoyons - 01/12/2016 - 14:19 - Signaler un abus Bilderberg :)::)) En effet bigre un 1° ministre consulte et

    voilà qu'il fait parti d'un Club:)::) Il a rencontré aussi le club très fermé du FMI etc... Les Ministres des Finances vont à Davos Club très fermé :)::)) Ils seront tous Président en France ou ailleurs:)::)) En effet tous les électeurs de dimanche ont voté en ayant reçu par email l'ordre de voter Fillon même qu'ils ont reçu un chèque de 10000€ chacun :)::)) Quand MLP est allée rencontrer des Islamistes en Égypte et qu'elle est revenue en disant l'Islam respect la République!! Elle a touché combien?

  • Par ocean5 - 01/12/2016 - 14:39 - Signaler un abus Etoile Filante

    Une étoile filante commence à briller à son approche avant de scintiller de mille feux puis lentement s'éloigne et disparaît oubliée aussi vite que son apparition. Macron est exactement celà.

  • Par john mac lane - 01/12/2016 - 15:43 - Signaler un abus Pourquoi pas Macron - Fillon....

    Fillon est en train de "carboniser" Le Pen. La moitié des sensibles au FN sont en économie "libéraux" qui voteront au premier tour Fillon. Philipot, Keynésien étatiste, qui prononce a chaque interview 25 fois le mot "ultra-libéralisme" et l'anti économie de marché fait du FN un épouvantail et le FN devient un nouveau parti de gauche qui va disputer la rose au PS. Macron a un espace pour créer la surprise avec un électorat centriste et les socialistes qui en ont marre des Troskistes et marxistes. Bayrou éternel perdant fera 2% maximum. les gens en ont mare de le voir depuis 45 ans. C'est une probabilité.

  • Par Anguerrand - 01/12/2016 - 16:39 - Signaler un abus Ganesha dépité par l'élection de Fillon

    Eh oui Fillon se retrouve plus à droite que MLP - Philippot et vous, je cite " les musulmans sont compatibles avec la République " donc avec les français, c'est MLP qui l'a affirmé à plusieurs fois, alors à quelle jeux joue le FN. C'est devenu un Parti de gauche voire d'extrême gauche de plus. Comment un Parti qui n'a plus que des adhérents de gauche jusqu'aux cgtistes pourrait faire une politique de droite ? Comment pourrait il diriger sans majorité à l'Assemblée ? De vrais questions dont vous ne voulez pas voir la réalité.

  • Par vangog - 01/12/2016 - 16:40 - Signaler un abus @ john mac lane être anti-ultra libéral...

    cela signifie être opposé à l'ouverture des frontières au dumping fiscal et social des pays de l'est, des pays asiatiques, aux directives ultra-libéralement travailleurs détachés de l'EU et a la prédation de notre industrie par les fonds de pension, les dictatures wahabites, et les pays manipulant leur monnaie, comme la chine et l'Inde...Rien de toutes ces lois écologistes contraignantes et stupides et ces stratégies manipulatoires n'ont à voir avec le libéralisme. Macron et Fillon se gargarisent avec un mot à la mode, sans en comprendre le sens. Le libéralisme consiste à créer un cadre favorable à l'entreprise privée, sans exagérer le rôle de l'état au dela du supportable par les citoyens. Fillon et Macron ont participé à des gouvernements qui ont abouti à une emprise étatique de 57% du PIB...57%de part étatique, vous nommez cela "libéral"

  • Par Anguerrand - 01/12/2016 - 17:00 - Signaler un abus À John Mac lane

    Vous avez raison dans votre analyse, Fillon qui n'a rien à voir avec la Justice contrairement aux autres candidats y compris MLP et le FN. Quand j'entends que la France et Fillon seraient " ultra- liberal " ça me fait marrer, aucun pays au monde n'est plus dirigiste, aucun pays ne redistribue autant de la richesse nationale ( argent de nos impots) . Le programme de Fillon est déjà caricaturé à l'extrême pour faire peur aux électeurs, et ça ne fait que commencer. Pourtant c'est certainement le seul qui pourra remettre la FRANCE sur les rails et aura le courage de mettre sa politique en œuvre contrairement aux girouettes Bayrou, Hollande, MLP, etc....qu'il soit caricaturé comme un "Tatcher,", il ne faut pas oublier que la GB était dans l'état actuel de la France et que les britanniques l'ont réélu 3 fois, et la GB s'est ainsi débarrassé des syndicats politisés et à fait de son pays la 5 ou 6 eme puissance du monde.

  • Par cloette - 01/12/2016 - 17:20 - Signaler un abus Fillon et Marine Le Pen

    Fillon c'est déjà mieux que Juppé ou Macron ou Hollande . Il est comme Marine Le Pen non pensée unique. Pour le reste, son programme est un programme d'austérité .La question est de savoir s'il rétablira la croissance. Le programme de Marine Le Pen entrainera aussi de l'austérité de par l'incertitude causée par l'abandon de l'Euro et sa dévaluation .La question est de savoir s'il rétablira la croissance .

  • Par john mac lane - 01/12/2016 - 18:45 - Signaler un abus @vangog Donc de l'utra-gauche!

    Les ultra-interview de l'ultra-Philipot sont "risible" à l'ultra-exagération. Mettez un ultra-bocal au pied de votre ultra-radio ou ultra-TV et mettez 1€ a chaque fois qu'il prononce "ultra-libéral" ou "capitalisme sauvage", vous aurez l'ultra-bocal rempli en 15 ultra-jours...L'opposition à l'ouverture des Frontières c'est du socialisme. Phillipot peut concourir aux primaires socialistes, il y ferait une ultra-bonne figure.

  • Par Anouman - 01/12/2016 - 20:10 - Signaler un abus Fillon-Macron

    J'espère bien que non. Il sera amusant de voir tous les cons pseudo-démocrates défiler entre deux tours pour manifester contre la présence du FN au deuxième tour. Le FN ne passera probablement pas puisque les gens de gauche et du centre préfèreraient voter pour Koko le singe (ce n'est pas Fillon que je vise c'est une image, mais je précise pour éviter la confusion) plutôt que de prendre le risque d'avoir le FN. Ensuite ils critiqueront tout ce que fait Fillon et on aura droit au cortège des grèves et des manifestations en tout genre pour protester contre ce pour quoi ils auront voté.

  • Par Anguerrand - 01/12/2016 - 21:01 - Signaler un abus À Anouman

    Bien sûr que toujours les mêmes en gros, les fonctionnaires feront des grèves durs. Mais si Fillon est élu ils auront du mal à contrer le vote des français. Fillon veut faire beaucoup de réformes que TOUS les pays prospères ont fait il y a 15 ans avec succès. Je trouve que Fillon a un courage monstre de présenter un programme difficile mais qui est totalement indispensable à notre redressement. Les français le savent très bien et ont compris que ces réformes pourtant peu populaires sont nécessaires. Pour distribuer des richesses il faut d'abord en produire et travailler un peu plus.

  • Par Yves3531 - 01/12/2016 - 21:31 - Signaler un abus Maintenant il va falloir résister à la chasse au Fillon...

    organisée par l'oligarchie et ses innombreux redevables avec tous ses faux procès caricaturaux en ultra-libéralisme économique (les pauvres, ils ne savent même pas ce que c'est, ce n'est pas enseigné en France depuis des lustres!) en ultra-conservatisme societal, en ultra-xxxx, ... gageons que les français conserveront un minimum de bon sens et lucidité pour ne pas tomber dans cette grossière très grossiere propagande !

  • Par vangog - 01/12/2016 - 23:38 - Signaler un abus Le libéralisme, c'est un peu comme la lumière...

    quand on sort de la grotte. C'est ultra-ultra-éblouissant!

  • Par Semper Fi - 02/12/2016 - 00:38 - Signaler un abus @vangog

    Etre pour une ouverte sans conditions des frontières, à sens unique (et donc sans réciprocité), ce n'est pas être ultra-libéral c'est être ultra-con ! On peut très bien être très libéral d'un point de vue éco tout en exigeant la réciprocité des accords de libre-échange et en se réservant le droit de dénoncer ces accords si l'une des parties ne joue pas le jeu (ex des échanges entre l'Europe et la Chine...).

  • Par Semper Fi - 02/12/2016 - 00:43 - Signaler un abus @vangog

    J'admets volontiers que comme vous, la manière dont la France se fait "enfler" au nom du libre-échange m'exaspère au plus haut point... mais ce n'est pas le principe qui est forcément à jeter, seulement la manière dont il est mis en oeuvre, et surtout la lâcheté des dirigeants qui refusent de taper du poing sur la table face à la concurrence déloyale.

  • Par Paulquiroulenamassepasmousse - 02/12/2016 - 01:15 - Signaler un abus La marine à voile est obligée

    La marine à voile est obligée de "tirer des bords" pour remonter au vent ......elle borde son "Foc" , un coup à "babord, encore un coup à babord" ...elle va bientôt "aborder la Méluche" dont elle se rapproche dangereusement. Pendant ce temps là le Philippot à vapeur manque de "puissance" et va finir "à la godille".........C'est pas très bon pour le parti tout ça....... m'étonnerait pas qu'il finisse en cale sèche..!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Emmanuel Rivière

Emmanuel Rivière est directeur Business Team Stratégies d'opinion pour TNS Sofres

Voir la bio en entier

Christophe Bouillaud

Christophe Bouillaud est professeur de sciences politiques à l’Institut d’études politiques de Grenoble depuis 1999. Il est spécialiste à la fois de la vie politique italienne, et de la vie politique européenne, en particulier sous l’angle des partis.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€