Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 18 Novembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Business France : révélations sur les détails du rapport qui établit la responsabilité de Muriel Pénicaud et Emmanuel Macron

Enfin le document complet sur la folle nuit à 381 000 € du ministre de l’Économie à Las Vegas le 6 janvier 2016 !

Révélations

Publié le
Business France : révélations sur les détails du rapport qui établit la responsabilité de Muriel Pénicaud et Emmanuel Macron

Oui, Emmanuel Macron, à l’époque ministre de l’Economie et son cabinet sont bien présents, depuis le début, dans l’affaire de la French Night Tech à Las Vegas, le 6 janvier 2016 sur laquelle la justice enquête !

Oui, Muriel Pénicaud, la directrice générale de Business France (devenue depuis ministre du Travail) qui confesse une simple  « erreur » est également bien présente dans le dossier.

Oui, ce dossier à 381 000 € la nuit, payé exclusivement avec de l’argent public comporte bien un tissu d’irrégularités (absence de mise en concurrence, délit potentiel de favoritisme…) avec à la clé des risques pénaux bien réels !

Voilà les principales conclusions-choc, contenues dans le rapport du cabinet Ernst & Young (EY) que le site d’informations lanceur d’alertes «  L’œil Pour Le Dire » publie aujourd’hui en exclusivité dans sa totalité.

Au moment où les informations successives sur l’affaire de la très coûteuse nuit d’Emmanuel Macron à Las Vegas se multiplient en faisant toute référence à cet audit, « L’œil Pour Le Dire » a choisi, afin d’informer l’opinion, de diffuser ce document on ne ne peut plus précieux pour la compréhension de l’histoire. Chacun pourra dès lors se faire une opinion claire et circonstanciée sur ce dossier qui reste accablant pour les acteurs concernés.

Soixante et une pages rédigées au scalpel par une équipe de Ernst & Young pilotée par le sourcilleux Philippe Rambal, inspecteur des Finances, ancien haut responsable de la Direction générale des finances publiques, ancien conseiller des cabinets Lagarde et Woerth. 

On comprend mieux à la lecture de l’audit pourquoi la patronne de Business France, Muriel Pénicaud, après l’avoir commandé en mars 2016 sans prévenir les instances internes de contrôle, choisira finalement de le garder sous le coude jusqu’au … 5 décembre 2016. Et encore, comme l’a rappelé « Libération », présentera-t-elle ce jour  à son comité d’audit une version synthétisée et surtout tronquée du fameux rapport EY. 

Idem pour « L’œil Pour Le Dire » : le cabinet de la ministre du Travail n’est pas joignable après notre sollicitation vendredi 7 juillet 2017 dans l’après-midi :  « il faut envoyer un mail et attendre une éventuelle réponse dans les prochains jours » nous à-t-on répondu.

« Un audit très chargé »

Cliquez ci-dessus pour consulter le document complet sur la folle nuit à 381 000 € du ministre de l’Économie à Las Vegas le 6 janvier 2016 

D'une simple phrase, les enquêteurs d’Ernst & Young, dans leur synthèse générale, résument parfaitement l’ampleur des dégâts engendrés par la fameuse nuit Macron à Las Vegas (page 8) : « L’audit de l’organisation de la soirée French Tech du 6 janvier a révélé des écarts par rapport aux dispositions de la procédure d’achat en vigueur au moment de l’organisation de l’évènement. Ces écarts ont concerné tous les stades de la procédure : de l’expression du besoin de paiement, passant par la passation du marché, la contractualisation de la relation commerciale avec les prestataires, et également la réservation des crédits budgétaires liés ».

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Atlante13 - 12/07/2017 - 11:04 - Signaler un abus C'est gratuit,

    c'est l'Etat qui paie. Macron n'a pas perdu son temps avec Hollande.

  • Par vangog - 12/07/2017 - 12:46 - Signaler un abus 381000 Euros pour une socialiste...c'est de la gnognotte!

    à quoi bon respecter les procédures, pour si peu? et puis, il fallait faire élire très vite le socialiste masqué par les gogos...le reste n'a que peu d'importance!

  • Par lasenorita - 12/07/2017 - 13:56 - Signaler un abus C'est pire que Fillon!

    Non seulement Macron s'est payé un luxueux voyage (et séjour) à Las Végas avec l'argent des contribuables français mais il en profité pour faire sa ''campagne électorale'' auprès de tous ces gens ''importants'' qui s'y trouvaient.. toujours aux frais des con..tribuables!

  • Par Deneziere - 12/07/2017 - 13:59 - Signaler un abus Le périmètre de l'état...

    Multipliez 381 k€ par 1244, c'est à dire le nombre d'agences nationales, lesquelles fonctionnent peu ou prou comme cela, et vous aurez une approximation de la gabegie socialo-étatiste.

  • Par Fredja - 12/07/2017 - 14:15 - Signaler un abus Et maintenant ?

    Pour une fois, on a une évidence accablante de culpabilité. On va voir dans les prochains jours si le principe de "responsable mais pas coupable" va s'exercer de nouveau ??? Juste pour rire : si le moindre chef d'entreprise se livrait à ce genre de pratique, il se retrouverait immédiatement en cabane... Mais on ne mélange pas les torchons et les serviettes au pays des socialauds !

  • Par lafronde - 12/07/2017 - 15:00 - Signaler un abus Le bon tempo de la justice mediatique.

    Si tous ne fraudent pas, il y a des fraudes dans tous les pouvoirs. Pour cette "nuit américaine" Macron s'en fiche, il est déjà Président ! C'est commode d'avoir des amis au pouvoir : il peuvent ralentir ou accélérer le tempo administratif ou judiciaire à volonté. Ensuite la justice mediatique peut amplifier ou non telle ou telle affaire selon qui (ou quel parti elle concerne ! Décidément l'élection présidentielle est trop aisément manipulable. Le Peuple souverain devra exiger d'élire en premier l'Assemblée, seule Représentation nationale, élue au suffrage direct. Nos concitoyens se font mystifier par le présidentialisme du régime : il votent "pour donner un majorité au Président", ce qui affaiblit l'Assemblée, au lieu de voter selon leur conviction à eux, ce qui la rendrait plus représentative !

  • Par Yves3531 - 12/07/2017 - 22:59 - Signaler un abus Mais que font...

    Élise Lucet et Cash investigation d'habitude si prompt à enquêter rageusement... et tous les autres...

  • Par francoise34 - 12/07/2017 - 23:48 - Signaler un abus C'est très cher

    Et personne ne semble trouver que cela fait beaucoup beaucoup d'argent pour une soirée, avec ou sans les formalités nécessaires

  • Par Deudeuche - 13/07/2017 - 13:44 - Signaler un abus Que fait le canard déchaîné?

    Ah oui il n'attaque pas les sociétaux libéraux, normal il en est le journal.

  • Par Poussard Gérard - 13/07/2017 - 22:34 - Signaler un abus Demission de Penicaud et honte sur ces

    Journaux subventionnés par nous pauvres con..tribuables et des comparses de macron pour occulter tous ces dossiers pendant la campagne. . Comment peut on faire confiance?

  • Par jurgio - 14/07/2017 - 09:57 - Signaler un abus À quoi d'autre servirait la République

    si on ne pouvait pas en profiter ? Plus il y aura de contribuables, moins les dépenses paraîtront importantes. C'est le but poursuivi mais le malheur est un inévitable dommage collatéral : aujourd'hui trop de chômeurs qui coûtent sans rien payer.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Je m'abonne
à partir de 4,90€