Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 26 Septembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

La burqa est aussi une nécessité !

Les islamophobes en disent du mal. Ce faisant, ils méconnaissent son utilité pour la paix des ménages.

Choses vues

Publié le
La burqa est aussi une nécessité !

 Crédit MIGUEL MEDINA / AFP

C'était dans le train Evreux - Paris. Une jeune femme était assise avec un petit garçon de deux ou trois ans. Elle portait une robe blanche qui mettait en valeur ses cheveux noirs. Elle n'était pas désagréable à regarder. Le train s'ébranla. 

Une demie-heure avant d'arriver à Paris, elle se leva et sortit de son sac de voyage une ample burqa noire et elle la passa par-dessus sa robe blanche. On n'apercevait plus que ses yeux. Je me suis demandé quelles images pouvaient défiler dans la tête d'un gamin qui voyait sa mère se lover dans un linceul.
 
J'ai voulu demander à cette femme pourquoi elle était passée du blanc au noir, de la lumière à l'obscurité, du jour aux ténèbres. Mais je n'ai pas osé, de peur de la froisser.
 
J'ai eu l'explication en arrivant à Paris. Un homme l'attendait. légèrement barbu. Son père, son frère, son mari ? La burqa c'était pour lui car il l'exigeait. Dans le train, elle s'était montrée aux hommes. Puis elle avait refermé cette parenthèse séductrice. Pour redevenir ce qu'on voulait qu'elle soit. Soumisse, obéissante, cachée. Un instant ouverte, la cage s'était refermée.
 
Je dédie cette scène à tous les aveugles volontaires qui vont répétant que la burqa est juste le symbole d'une exquise pudeur féminine. Je la dédie aux imbéciles qui veulent se convaincre, et nous convaincre, que le niqab et le hijab sont juste des accessoires indispensables pour une délicate coquetterie féminine. Je la dédie au troupeau bêlant de certaines féministes qui disent : "leur voile c'est leur liberté". Mais aucun de ces spécimens d'une humanité discutable n'était avec moi dans le train Evreux - Paris. 
 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par cloette - 05/09/2018 - 10:01 - Signaler un abus eh oui

    Un contre exemple prouve que l'assertion est fausse, Quand je vois tous ces voiles, je me dis toujours qu'elles doivent être jolies dessous et me demande comment elles le vivent .

  • Par atlantique07 - 05/09/2018 - 11:16 - Signaler un abus Burqa

    Cette rencontre est tout à fait édifiante , mais je pensais que la burqa était interdite. ..Donc ces femmes sont contraintes et non libres de sortir comme elles veulent.C'est terrifiant dans notre démocratie.

  • Par lepichons - 05/09/2018 - 12:12 - Signaler un abus Ce n'est pas une burqa

    mais un niqab

  • Par J'accuse - 05/09/2018 - 13:08 - Signaler un abus Questions

    Comment le type qui attendait à la gare l'a-t-il reconnue ? A l'enfant qui l'accompagnait ? Parce que c'était la seule dans cette tenue ? Comment font les hommes qui attendent une femme à la gare de Riyad, en voyant arriver des centaines de formes en suaire noir ?

  • Par assougoudrel - 05/09/2018 - 17:13 - Signaler un abus Par deux fois, j'ai fait escale à

    Djeddah, en Arabie Saoudite quand j'allais à Djibouti (l'avion continuait après à la Réunion. Deux heures avant l'escale, il y avait un va et vient incessant vers les toilettes, car les femmes (et les hommes) qui étaient habillés à l'occidental, se changeaient pour mettre la tenue traditionnelle. Les employés d'Air France demandaient à ceux qui avaient des magazines comme Play-boy ou Penthouse de les planquer, ainsi que les mignonnettes d'alcool. A peine arrivé, les premiers à bord étaient ceux de la Police Religieuse qui passaient partout et les employés de la compagnie ne les quittaient pas des yeux. Plus tard, ils nous ont expliqué que un de ces pourris sortait de sa poche une mignonnette d'alcool et ils bloquaient l'avion pendant des heures et la compagnie prenait une amende record. Quand à cette femme dans le train, c'est déjà un pas vers la liberté, car elle aurait pu mettre sa bâche depuis chez elle; si elle l'a fait, c'est qu'elle faisait confiance au petit garçon qui ne vendra pas la mèche. Souhaitons que ce dernier ne devienne pas comme ses aînés.

  • Par Ganesha - 05/09/2018 - 18:32 - Signaler un abus Réponse à J'accuse

    Une ''complète aberration'' que j'ai déjà rencontrée plusieurs fois en France, c'est une femme en burka se promenant seule dans la rue ! Je ne connais pas la situation au Maghreb, mais, en Arabie Saoudite, ce serait littéralement ''inimaginable'' ! Cependant, avec l'hypocrisie habituelle de cette religion, il n'y a aucun problème si une femme en burka est accompagnée par son petit frère, (ou même son fils ?), qui sera un garçonnet âgé de cinq ans ! Précisons bien : un garçon, ''avec des couilles'', pas une fillette ! C'est lui qui reconnaîtra l'homme de la famille venu les accueillir à la gare.

  • Par Poussard Gérard - 06/09/2018 - 08:58 - Signaler un abus Alors la loi qui interdit la burqa n'est

    pas respectée en France et la Schiappa a-telle trop peur des islamistes pour dénoncer cette soumission??

  • Par lasenorita - 06/09/2018 - 11:33 - Signaler un abus On les ''oblige'' à porter les burqas!

    Les islamistes sont,depuis quelques années,de plus en plus nombreux en France!Nos ''gouvernants'' ont ''laissé faire'',ils ont interdit la chanson de Pierre Perret ''La burqa'' de passer à l'antenne!Je ne comprends pas cet aveuglement des islamos-collabos qui nous gouvernent!même les attentats islamistes n'ont pas ouvert leurs yeux!Une musulmane,habitant à Nîmes,a été battue par des islamistes parce qu'elle ne voulait pas ''se voiler'',elle a quitté notre département et les islamistes n'ont pas été punis!..Le boulanger,qui avait une boutique près de mon domicile (route de Beaucaire),a,lui aussi déménagé parce que les ''Barbus'' lui ont démoli son magasin parce qu'il faisait travailler son épouse et que celle-ci ne ''portait pas le voile''..et nous sommes,paraît-il dans un ''pays démocratique et laïc''..Les Français non-musulmans et les musulmans ''modérés'' (donc bien intégrés) ne sont plus ''en sécurité'' dans notre pays à cause des islamo-collabos qui nous gouvernent et qui laissent l'islamisme se répandre dans notre pays!...

  • Par ELIED - 06/09/2018 - 11:49 - Signaler un abus Mais oui,

    là encore, dans quelques années on va se retrouver avec un gouvernement à majorité islamique et toutes les conséquences que cela comportera on se posera naïvement (enfin par pour tout le monde,heureusement)la question: mais qu'est-ce qu'on a fait faux? Et on se demandera aussi le pourquoi des luttes qui en découleront car il y aura forcément des résistants à l'occupant, du moins je le crois. Et on aura le chaos que certains ne veulent pas voir venir. Encore une fois bravo à Benoit pour ce billet qui en dit beaucoup plus long qu'on ne pense.

  • Par JLH - 06/09/2018 - 14:50 - Signaler un abus exactement l'inverse de ce que j'ai vécu en revenant de Doha

    Cet article est vraiment très significatif de la pression exercée sur les femmes et de la nécessité de sauvegarder notre civilisation (notre autonomie) européenne. En revenant de Doha (Qatar) il y a 5 ou 6 ans, j'étais assis à coté d'une femme (enfin peut-être) portant Havaya et Niqab, avec lunettes noires pour cacher les yeux. Dès qu'il a été possible de détacher les ceintures, elle est partie au toilette, et j'ai vu revenir une magnifique femme d'une trentaine d'année, 30 de moins que moi, comme dit M. Rayski, plus qu'agréable à regarder, et nous avons discuté en particulier du port du Niqab. Au fond son discours était le suivant en résumé : "soyez prudent dans vos jugements, le port du Niqab est aussi une protection pour les femmes dans des pays où les hommes n'ont pour elles aucune considération, et surtout en Europe, ne vous laisser pas faire, et pour ne pas vous laisser faire, soyez avant tout fiers de ce qu'est l'Europe". Elle était, (disait-elle et peut être), proche la famille Al Thani, Chech du Qatar, je me méfie, ils se disent tous cousins d'un Grand du pays. Situation inverse de celle ici narrée, mais au combien proche. Le Dannemark seul aujourd'hui a pris les bonnes

  • Par JLH - 06/09/2018 - 14:51 - Signaler un abus exactement l'inverse ......Suite

    décisions, et je crois que ce sont ces bonnes décisions qui sauveront ce que nous croyons le meilleur de la civilisation.

  • Par Anguerrand - 06/09/2018 - 20:16 - Signaler un abus J’ai vu une affaire pareille

    Dans le Ferry Sete- Tanger (40 heures ) une magnifique musulmane était habillée à l’europee (Décolleté, jupe ras la touffe ) passer une burqa, en se transforme en un fantôme, dès l’annonce de l’arrivée à Tanger . il y’a encore une douzaine d’années les filles allant au lycée étaient toute sans voile, et en était fieres. Maintenant la norme est au minimum le voile, l’islam n’avance pas qu’en Europe

  • Par vangog - 06/09/2018 - 21:55 - Signaler un abus Le voile est comme le salut national-socialiste...

    Le symbole de l’appartenance à une idéologie de l’horreur ! Souvenez-vous que le syndrome munichois des centro-gauchistes et communistes du Front populaire a mené directement à la collaboration et à la guerre...et vous voulez que ça recommence avec cette idéologie d’invasion qui a tous les caractères d’un nouveau national-socialisme?...résistance!

  • Par WhiteWalker - 07/09/2018 - 08:13 - Signaler un abus Vous pouvez aussi la dédier

    Vous pouvez aussi la dédier au Comité des droits de l'homme de l'ONU qui, se prenant pour un tribunal qu'il n'est pas, a "condamné" la France pour son manque d'enthousiasme vis à vis du voile.

  • Par lasenorita - 07/09/2018 - 11:10 - Signaler un abus La France discréditée par l'ONU..

    WhiteWalker...vous avez raison..l'ONU a donné tort à la France parce qu'''elle''avait interdit à une musulmane de porter un voile dans une crèche..Nous ne pouvons pas faire ce que nous voulons chez nous!..Pourtant le ''comité'' des Droits de l'Homme est composé de 18 ''experts'',présidé par l'Israëlien Yuval Shany ''indépendants''..ainsi l'Arabie Saoudite n'est pas signataire du ''Pacte international relatif aux droits civils et politiques'' par les Etats parties,donc elle n'est pas un Etat partie...mais l'Arabie Saoudite est membre du ''Conseil'' des Droits de l'Homme,elle a été élue à la commission des Droits des Femmes,en 2017,pour une période allant de 2018 à 2022...voilà ce que je sais concernant l'ONU!..

  • Par winnie - 07/09/2018 - 11:38 - Signaler un abus Bien sur !

    tout le monde sait très bien que cette tenue est une revendication politique et communautariste .

  • Par A M A - 07/09/2018 - 18:48 - Signaler un abus Grace à la burqa, il est plus

    Grace à la burqa, il est plus sage de ne pas montrer de quoi on se contente…..

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€