Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mardi 25 Septembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Brahim Bouraam victime mais pas du fascisme !

Le candidat d' "En Marche !", Emmanuel Macron a rendu aujourd'hui un hommage à Brahim Bouarram, jeune marocain tué en marge d'un défilé FN en 1995. Philippe Bilger, avocat général dans le procès de Michaël Freminet condamné pour le meurtre de Brahim Bouarram en 1998 y voit une démarche électoraliste.

Hommage tristement électoraliste

Publié le
Brahim Bouraam victime mais pas du fascisme !

Comme je suis naïf !

Je n'imaginais pas que la campagne du second tour serait aussi violente, vindicative et extrémiste dans la forme de la part des deux candidats. Emmanuel Macron répliquant au FN parle de ses "insultes" et de son "obscénité" et Marine Le Pen n'était pas en reste dans son discours de Villepinte.

Notre futur probable président de la République a rendu hommage, dans la matinée du 1er mai, à Brahim Bouarram mort le 1er mai 1995 après avoir été jeté dans la Seine par un skinhead Mickaël Freminet.

Le procès de ce dernier et de trois  co-accusés s'est tenu au mois de mai 1998.

Avocat général, j'avais requis contre Freminet, seul coupable du crime de meurtre qui lui était reproché, une peine de 10 à 12 ans de réclusion criminelle. Il a été condamné le 14 mai par la cour d'assises à 8 ans d'emprisonnement. 

Emmanuel Macron, avec son pelerinage, continue à exploiter le passé du FN pour pourfendre son présent et lui interdire un avenir présidentiel.

Je n'aurais pas eu envie de revenir sur cette malheureuse affaire si d'emblée elle n'avait pas été exploitée politiquement et si médiatiquement elle n'était pas chaque année dénaturée. Je l'ai encore constaté pour l'audiovisuel ce 1er mai..

François Mitterrand, alors président, a  pris le premier l'initiative de cet hommage qui en substance signifiait que le FN  était responsable de la mort de Brahim Bouarram.

On frémissait à l'idée d'un procès politique mais tout de suite dans le box on n'a pu que constater la présence d'un Freminet, pour ne parler que de lui, perdu, égaré, d'une simplicité d'esprit évidente, et qui était venu avec trois autres copains skinheads traîner le 1er mai à la queue du défilé traditionnel du FN dirigé par Jean-Marie Le Pen 

A la suite d'une bousculade, une altercation a opposé Brahim Bouarram à Freminet et celui-ci a poussé le premier dans la Seine en ignorant qu'il ne savait pas nager. Bouarram n'a pas pu être secouru et n'a pas été retenu, contre les co-accusés de Freminet, le délit de non-assistance à personne en danger.

J'avoue à cette occasion une faiblesse, un manque de courage. Au lieu de soutenir qu'il s'agissait du crime de coups mortels sans intention de donner la mort  qui aurait été la bonne qualification, moins grave  - Freminet ne connaissant rien de l'inaptitude à la nage de Bouarram -, pour me soumettre en quelque sorte à la pression politique et médiatique - alors que les débats pourtant avaient tout dégonflé - j'ai soutenu qu'il y avait meurtre et j'ai été suivi. Mais la sanction a été équitable et mesurée comme il convenait.

Il est surprenant de devoir constater que depuis 1995 et notamment après le procès de 1998, les médias ont continué à diffuser les mêmes erreurs, évoquant un assassinat et fantasmant sur le caractère idéologique du crime. A aucun moment ils n'ont eu la curiosité de se renseigner. Ils ont pris pour argent comptant ce que Mitterrand a voulu transmettre et qui n'avait rien à voir avec la réalité : non pas un crime politique mais un acte imbécile commis par un "crétin" et ayant eu une conséquence dramatique qu'il n'avait pas voulue.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par horus35 - 02/05/2017 - 08:38 - Signaler un abus Indigne et plus encore !

    Comment s'étonner que macron,personnage elevé aux biberons de l'argent et de la mondialisation, personnage au cynisme tellement évident, marionnette d'un Hollande n'aimant par la finance mais ayant les siennes florissantes soit pret à toutes les bassesses et meme pire encore ? L'indignité est sa marque de fabrique, et ses insultes répétées contre des vrais Francais nous laissent entrevoir ce que serait une presidence de l'enfant chéri européiste : une descente aux enfers ! Une vente de notre nation aux musulmans ! Un eldorado pour toutes les racailles de la terre! Finalement sous une forme déguisée et acceptable moralement par une gauche totalement dévoyée nous assisterions au retour de l'esclavagisme : une plethore de main d'œuvre taillable et corvéable à merci ! Tout bon pour les amis patrons ! ce type est dangereux! Car il va finir de faire exploser notre societe et faire tomber les quelques gardes-fois ncore présents !

  • Par Deneziere - 02/05/2017 - 08:48 - Signaler un abus Cela ne doit pas être facile d'être Macroniste !

    La vie est faite de choix et de dilemmes. Soutenir Macron, comme le fait P. Bilger, même si c'est pas raison, et assister à cette démonstration de bien-pensance dégoulinante, cela doit rendre bien amer. Et l'amertume ressort très bien de cet article.

  • Par Anguerrand - 02/05/2017 - 09:14 - Signaler un abus Il y 22 ans que cette affaire s'est passée

    Personne dans une manif ne peut dire ce qu'il s'est passé exactement. On vient maintenant au moment des elections remettre cette affaire sur le tapis rose d' Hidalgo la pro musulmane . Les policiers, les militaires tués ont ils droit à un dizieme de ces honneurs ? Combien de tués par le FLN après meme les accords d'Evian ? Ceux là ils comptent pour du beurre. C'est une instrumentalisation de la gauche tous les 5 ans avant les elections, ils n'en ont rien à faire de ce musulman noyé dans la seine. Combien de musulmans, femmes et enfants tués pas les dighadistes, ceux la ne comptent pas non plus.

  • Par Semper Fi - 02/05/2017 - 09:16 - Signaler un abus Modifiez le titre

    Ph Bilger n'était pas l'avocat de Freminet, mais l'avocat général qui a requis contre lui !!!! Grosse nuance, qui rend d'autant plus pertinente son intervention à ce sujet aujourd'hui.

  • Par hermine_20 - 02/05/2017 - 10:37 - Signaler un abus Merci

    Mr P. Bilger de rétablir la vérité. Ce macron est décevant. Il ne cessera de nous surprendre

  • Par Louna - 02/05/2017 - 10:55 - Signaler un abus Merci mais....

    Merci Monsieur Bilger de rétablir cette vérité mais vous devriez la crier haut et fort pour que cet évènement tragique cesse d'être récupéré par des opportunistes comme Macron. Pourquoi pas à la télé les yeux dans les yeux face aux Français? Ce serait tout à votre honneur.

  • Par Liberte5 - 02/05/2017 - 11:17 - Signaler un abus Les médias ,les journalistes une caste de malhonnêtes!

    Honte à eux de mentir, de déformer, de détourner la vérité. Un seul but salir la France, l'abaisser. Ils ont gagner E. Macron sera Président. La France va continuer à s'enfoncer dans les désordre et le chaos. Ils en portent la responsabilité. Merci à Ph; Bilger de rétablir la vérité et de dénoncer l'exploitation ignoble de ce triste évènement.

  • Par ikaris - 02/05/2017 - 12:35 - Signaler un abus Merci à Pierre Bilger

    ... et d'éclairants commentaires sur les "dessous" de l'affaire ... non la justice n'est pas indépendante de la pression médiatique, vous le prouvez !

  • Par lexxis - 02/05/2017 - 14:21 - Signaler un abus TARTUFFE!

    "non pas un crime politique mais un acte imbécile commis par un "crétin" et ayant eu une conséquence dramatique qu'il n'avait pas voulue" Qu'importe le crétin suffit à Macron, pas très regardant sur les moyens et très à l'aise pour ré-interprêter l'histoire…sur le dos du FN. A propos les antifas d'hier, cela l'inspire? Ah, c'est vrai ils ne sont pas de droite, alors ils peuvent tout se permettre, y compris bien entendu en état d'urgence…Il y a des fois où la politique cela donne vraiment envie de vomir...

  • Par PRISCA92 - 02/05/2017 - 15:27 - Signaler un abus Ce petit chéri du couple

    Ce petit chéri du couple Hollande-Royal n'est que cynisme, arrogance, arrivisme... fieffé menteur, ancien ministre de l'Economie, qui finira par mettre la France à terre.

  • Par BABOUCHENOIRE - 02/05/2017 - 17:08 - Signaler un abus Mr Bilger, s'il vous plait , parlez encore plus fort et

    plus souvent pour faire entendre ces vérités qui déplaisent aux politiquement-corrects.

  • Par Borgowrio - 02/05/2017 - 18:53 - Signaler un abus Un "martyr" qui revient de loin

    Preuve , s'il en fallait , que Macron et son équipe sont prêts à toutes les bassesses pour gagner . Je le pensais plus honnête

  • Par Jean-Benoist - 02/05/2017 - 20:29 - Signaler un abus La gauche a vecu sur des mensonges, des magouilles

    Pour parvenircau pouvoir.. Ce gerontophile arc en ciel exploite le mensonge pourcabattre un adversaire, apres avoir detruit Fillon car on decouvrira bientot que les feuilles de salaire de Penelope datant de 1986, sont sorties de ses services a Bercy.. Le comble, c'est la presse qui nous matraque avec des infos arrangées pour faire elire ce nazillon qui se révèlera pire que son mentor machiavel

  • Par quesako - 02/05/2017 - 21:16 - Signaler un abus Que ne dirait on pas sur Atlantico si il s'agissait d'arabes ..

    qui avaient passé par dessus pont un "français de souche" !

  • Par Bobby Watson - 02/05/2017 - 22:09 - Signaler un abus @clint

    Décidément, vous avez un problème avec la vérité...comme votre mentor.

  • Par PhloxxX - 02/05/2017 - 23:06 - Signaler un abus Parfait résumé des 5 années à venir avec MACRON

    Dommage que votre chronique ne soit pas diffusée au delà d'Atlantico... Vous résumez parfaitement ce que seront les manipulations médiatiques orchestrée par un président MACRON qui faute de majorité n'aura que cela à faire. Un grand Merci à nos médias institutionnels qui auront fait élire un pantin médiatique dans l'air du temps de la pensée unique du camp du bien.

  • Par pierre de robion - 02/05/2017 - 23:10 - Signaler un abus Sa part de Vérité

    M. Bilger rectifie a posteriori, mais Fréminet a bel et bien été condamné pour assassinat, et le jugement n'a jamais été cassé! Concluez! L'Histoire est pleine de ces faits dénaturés qui ont eu des conséquences incalculables: pensez au "Qu'ils mangent de la brioche", mais ça joue dans les 2 sens (cf le manuscrit de Ste Hélène découvert récemment!)

  • Par Djib - 03/05/2017 - 08:55 - Signaler un abus La bien pensance fanatisée est obligée de remonter à 1995,

    et de monter en épingle un fait divers, comme le révèle monsieur Bilger, pour essayer de nous faire croire que la peste brune menace la France, alors que c'est la peste islamiste qui sévit quasi quotidiennement, avec des Fofana, Merah, Coulibaly, Memmouche ... Dernier fait d'armes de ces tristes sires qui ne fera l'objet d'aucune commémoration, dépôt de gerbes, discours moralisant: la défenestration de Sarah Halimi par un voisin arabe qui la harcelait depuis des semaines en proférant des insultes antisémites. Mais là aucun racisme, l'auteur des faits ayant "des antécédents psychiatriques".

  • Par Djib - 03/05/2017 - 09:48 - Signaler un abus @clint

    mon dernier post vous donne la réponse: quand c'est l'islamo fascisme qui frappe, que se passe-t-il? Rien. Pas de dénonciation de racisme, pas de condamnation des idéologies qui "auraient armé le bras de...", pas de chasse aux "propos nauséabonds complices". Curieuse asymétrie, non?

  • Par JG - 03/05/2017 - 14:44 - Signaler un abus @clint

    Quand un musulman après avoir crié "sale juive" à sa voisine (Mme Halimi- il y a moins d'un mois- rélisez les articles correspondants sur Atlantico) la défenestre et donc la tue....vous avez vu Macron aller sur place ou appeler la famille ou manifester une quelconque. Je pensais que votre logiciel de pensée s'était modifié quand vous avez voulu voter Fillon....je constate malheureusement que vous n'avez toujours rien compris à l'instrumentalisation de l'anti-racisme par la gauche depuis Mitterrand il y a 30 ans pour faire croire que "la bête immonde est de retour" de même que "les heures les plus sombres de l'hIstoire de France"....Instrumentalisation qui va encore une fois magnifiquement marcher pour garder le pouvoir à gauche. Continuez à voter pour les islamo-gauchistes, comme dirait Boris Vian : "j'irai cracher sur vos tombes" quand les attentats se seront multipliés et que les bobo-gauchos de votre genre seront tombés sous les balles des terroristes comme les bobos du Bataclan....

  • Par JG - 03/05/2017 - 14:45 - Signaler un abus erratum

    "manifester une quelconque attention"

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Philippe Bilger

Philippe Bilger est président de l'Institut de la parole. Il a exercé pendant plus de vingt ans la fonction d'avocat général à la Cour d'assises de Paris, et est aujourd'hui magistrat honoraire. Il est l'auteur de La France en miettes (éditions Fayard), Ordre et Désordre (éditions Le Passeur, 2015). En 2017, il a publié La parole, rien qu'elle et Moi, Emmanuel Macron, je me dis que..., tous les deux aux Editions Le Cerf.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€